HomeManières de lire

Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

Manières de lire

Dispositifs, protocoles et chorégraphies de lecture

*  *  *

Published on Monday, January 04, 2021 by Céline Guilleux

Summary

Le collectif La Lecture-artiste étudie les usages et pratiques de la lecture par les artistes. En 2018, notre première journée d’étude sous-titrée « Que font les artistes de leurs lectures ? » s’intéressait à leurs usages de la lecture. Cette fois, nous tournons le regard vers certaines pratiques de lecture spécifiques proposées par des artistes, en concentrant notre attention sur celles qui se font entendre, se dansent et se partagent.

Announcement

Journées d’étude les 4 et 5 mai 2021 organisées dans le cadre de la résidence INHA Lab du collectif La Lecture-artiste à l'INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris.

Argumentaire

Le collectif La Lecture-artiste étudie les usages et pratiques de la lecture par les artistes. En 2018, notre première journée d’étude sous-titrée “Que font les artistes de leurs lectures ?” s’intéressait à leurs usages de la lecture. Cette fois, nous tournons le regard vers certaines pratiques de lecture spécifiques proposées par des artistes, en concentrant notre attention sur celles qui se font entendre, se dansent et se partagent.

Nous voulons nous pencher sur ce terrain de la création contemporaine qui met en œuvre des manières de lire à travers des dispositifs, protocoles et chorégraphies de lecture. Nous proposons de mettre l'accent sur la mise en forme de la lecture et d’examiner les occurrences d’acte de lecture comme forme artistique en soi. Ces manières de lire sont matérialisées, performées, soulignées, visibilisées, problématisées, partagées, des manières données à regarder comme des oeuvres.

Notre volonté d’ouvrir ce champ de recherche s’appuie sur des pratiques artistiques de lecture contemporaines qui l’exemplifient. Pour commencer de dessiner ce panorama de manières, citons le film de Gregory Buchert 858 pages plus au sud (2011), qui documente la lecture intégrale par l’artiste d’Ulysses de James Joyce, le temps d’un trajet en camping-car vers le sud de l’Europe. Mentionnons ensuite les manières de lecture et de mémorisation à l'œuvre dans la vidéo In & Out The Memory Palace/EKTBF451/EKTFF451 (2008-2011) de l’artiste canadienne Eve K. Tremblay. 

Autre exemple : les projets de Bryana Fritz portent sur la lecture chorégraphique, notamment Knight-Night, une lecture chorégraphique du roman Don Quichotte qui était un rêve de Kathy Acker en collaboration avec Thibaut Lac (en travail) ; ou le Slow reading club, fondé avec Henry Andersen, qui propose des protocoles de lecture chorégraphique collective (depuis 2016).

A ces trois premiers exemples s’ajoutent les Reading seminars de Rainer Ganahl (depuis 1995) et les groupes de lectures EAAPES initié au sein de The Cheapest University (depuis 2017) ; les occurrences de lecture du recueil de poèmes Chaulapin de Zoé Philibert par celle-ci accompagnée de Théo Hillion (depuis 2018) ; ou le Book Club de Myriam Lefkowitz (2018). Citons encore les lectures par Matthieu Blond des éditions immatérielles de son Journal (depuis 2017) ; la lecture partagée et augmentée du livre Cerro Point Blanco par l’Antilibrary de l’artiste péruvien-américain Oscar Salguero ; ou encore la navigation entre les textes de la Reading Room conçue par Chloe Chignell et Sven Dehens dans le cadre de leur librairie et project space Rile* (2020).

Ces journées d’étude veulent permettre de compléter collectivement ce panorama de manières, d’en préciser les contours, d’en cerner les enjeux théoriques et d’identifier sa généalogie dans l’histoire de l’art.

Ces manières de lire ont pour première particularité de faire œuvre de l’acte de lire et/ou de l’expérience de lecture - de l’artiste, des participant·es dont il ou elle s’entoure et des spectateurs·rices. Elles sont ensuite toujours des relectures, partagées avec d’autres, spectateur·rices ou participant·es. Ces dispositifs, protocoles et chorégraphies sont généralement réplicables et évolutives et leurs occurrences s’étalent souvent sur plusieurs années. Elles mettent enfin en évidence et en jeu le corps lisant, qui dit le texte et en fait lecture, qui active les mots par le son et/ou le mouvement. Les yeux toujours, la voix souvent, le corps entier parfois.

Ces manières diverses ont enfin une parenté avec des pratiques performatives dans le champ de l’art telles que la lecture performée, la conférence-performance, la poésie action ou le spoken work de la Beat generation — voire, hors du champ de l’art proprement dit, avec des pratiques et méthodes de lecture pédagogiques, militantes et/ou participatives : arpentages, workshops, clubs et séminaires de lecture. Mais nous faisons l’hypothèse que les manières de lire auxquelles nous nous attachons s’en distinguent aussi et méritent une étude singulière. 

Sans chercher de méthode systématique, cette étude trouvera des axes dans :

  • l’accord du choix des textes - de l’artiste ou non - et de la manière de lire ; 
  • la mobilisation de l'appareil théorique des pratiques performatives parentes précitées pour examiner ces manières de lire ;
  • une discussion des termes proposés pour circonscrire ces manières de lire (dispositifs, protocoles et chorégraphies) ; 
  • la recherche des occurrences historiques de ces manières de lire ;
  • la question de la corporéité de la lecture et ses manifestations spécifiques dans le champ de l’art ; 
  • la répétition des protocoles ;
  • l’étude de l’appareillage et des modalités pratiques de ces manières de lire ;
  • celle de la confrontation de l’artiste lecteur·rice et du texte choisi ;
  • l’étude de la représentation de l’artiste en  lecteur·rice ; 
  • la question de la place ou de l’absence de l’artiste dans ces dispositifs, protocoles et chorégraphies ; 
  • la transformation des textes lus par la lecture qui en est faite ;
  • la lecture comme engagement, comme moyen politique ; 
  • la question de l'incommunicabilité de la lecture, le refus de son efficacité
  • la question de la lecture collective et des manières de faire lire.

Modalités de soumission

Les propositions devront nous parvenir sous forme d’une problématique résumée en 5000 signes maximum (espaces compris),

avant le 12 février 2021

par courriel à lalectureartiste@gmail.com. La durée des communications n’excédera pas 30 minutes.

Comité scientifique

  • Jean-Max Colard (Centre Pompidou)
  • Jérôme Dupeyrat (professeur d’histoire de l’art, isdaT, Toulouse)
  • Benoit Jodoin (doctorant EHESS, Paris & Université du Québec à Montréal)
  • Pauline Nobécourt (docteure, Université de Valenciennes)
  • Lison Noël (docteure, Université Paris Ouest).

Places

  • salle Vasari - 2 rue Vivienne
    Paris 02 Bourse, France (75002)

Date(s)

  • Friday, February 12, 2021

Keywords

  • lecture, art contemporain, performance, livre, danse

Contact(s)

  • Lison Noël
    courriel : lalectureartiste [at] gmail [dot] com

Information source

  • Lison Noël
    courriel : lalectureartiste [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Manières de lire », Call for papers, Calenda, Published on Monday, January 04, 2021, https://calenda.org/826296

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search