AccueilReligion et genre en Amérique latine

AccueilReligion et genre en Amérique latine

Religion et genre en Amérique latine

Religion and gender in Latin America

Religión y género en América Latina

Religião e gênero na América Latina

Perspectives théoriques et méthodologiques pour la recherche

Theoretical and methodological perspectives for research

Perspectiva teórico-metodológicas para la investigación

Perspectivas teórico-metodológicas para pesquisa

*  *  *

Publié le mardi 05 janvier 2021 par Céline Guilleux

Résumé

Ce dossier invite les chercheurs et chercheuses à présenter des articles qui discutent des défis et des limites théoriques et méthodologiques auxquels sont confrontées les nouvelles questions de recherche pour aborder les interfaces entre religion et genre dans les pays du continent, en considérant les changements dans le domaine social et religieux des dernières décennies. Nous accueillons des travaux issus de différents domaines de connaissances en sciences sociales et humaines, ainsi que des domaines d’études qui se situent à l'intersection de ces thèmes. Nous proposons de stimuler la réflexion sur les défis éthiques auxquels sont confrontés les chercheurs face aux nouveaux modèles théoriques et méthodologiques utilisés dans notre région et au-delà.

Annonce

Argumentaire

Quelques signes de transformations religieuses significatives en Amérique latine peuvent être observés dans la croissance du pluralisme et du transit religieux : conversions à l'islam, au judaïsme, au bouddhisme, prolifération des formes de religiosités et de spiritualités associées au New Age et aux communautés thérapeutiques, et la multiplication des formes d'expérience religieuse moins institutionnalisées, entre autres. Ces transformations s'accompagnent d'une plus grande participation religieuse dans l'espace public et de l'utilisation de plus en plus fréquente des médias de masse et des réseaux numériques par les groupes religieux.

Dans ce scénario, le débat sur le genre requiert une pertinence particulière, unissant un large éventail d'agents religieux dans leur travail dans les églises, dans les médias et dans l'espace public, pour la défense des moralités et des visions du monde qui articulent des idées, telles que la « défense de la famille », des modèles hétéro-normatifs et politiques « pro-vie ».

En outre, d'autres formes de conservatisme visant à maintenir le pouvoir politique et économique sont évidentes. Ce sont des groupes et leaders religieux, en particulier des chrétiens, qui cherchent, dans leur travail dans l'espace public, à subordonner les politiques publiques et la législation des pays aux principes doctrinaux religieux, visant notamment à réglementer les politiques de sexualité et de reproduction, avec une attention particulière à l'avortement observé en Argentine, au Brésil, au Chili, au Mexique et en Colombie, et au maintien de familles hétéro-normatives et patriarcales. Les actions contre l'éducation sexuelle dans les écoles et les projets de loi visant à interdire ce que ces groupes appellent « l'idéologie » se multiplient également, comme moyen de disqualifier les études et les débats sur les questions de genre.

Cette action constitue un obstacle aux politiques qui favorisent l'égalité des sexes et la reconnaissance des droits de la population LGBTQIA+. Cela représente également un questionnement et une attaque contre les théories féministes et les agents qui mènent ces luttes pour la reconnaissance et l'inclusion qui ont gagné en importance sur le continent au cours des dernières décennies, garantissant des réalisations qui sont aujourd'hui menacées.

Dans les confrontations placées dans la sphère publique, non seulement les arguments religieux se déchaînent, mais les agents religieux utilisent de plus en plus des arguments empruntés au champ scientifique, tels que les conceptions biologisantes de la nature humaine et de l'ordre social, et aussi du langage du droit, revendiquant le droit de participer à la sphère publique en tant que groupes engagés dans la religion.

D'un autre côté, elles restent anciennes et de nouvelles conceptions religieuses qui défendent les minorités et respectent les questions de genre émergent, telles que les églises inclusives, les théologies féministes, la théologie queer, les théologies noires, entre autres, qui ajoutent aux théologies traditionnelles d'Amérique latine, comme la théologie de la libération. Toutes ces transformations mettent les chercheurs au défi d'imaginer des questions de recherche nouvelles et différentes et de construire des concepts théoriques et méthodologiques innovants pour l'analyse des questions de genre et de religion en Amérique latine, qui prennent également en compte les perspectives intersectionnelles.

Ce dossier invite les chercheurs et chercheuses à présenter des articles qui discutent des défis et des limites théoriques et méthodologiques auxquels sont confrontées les nouvelles questions de recherche pour aborder les interfaces entre religion et genre dans les pays du continent, en considérant les changements dans le domaine social et religieux des dernières décennies. Nous accueillons des travaux issus de différents domaines de connaissances en sciences sociales et humaines, ainsi que des domaines d’études qui se situent à l'intersection de ces thèmes.

Nous proposons de stimuler la réflexion sur les défis éthiques auxquels sont confrontés les chercheurs face aux nouveaux modèles théoriques et méthodologiques utilisés dans notre région et au-delà.

Modalités de contribution

Date de réception : jusqu'au 1er décembre 2020.

Les articles seront originaux et inédits.

8 000 à 10 000 mots.

Soumettre par OJS: https://www.descentrada.fahce.unlp.edu.ar/user/register

Contacts à : decentrada.revista@gmail.com

Coordination

  • Olívia Bandeira (LAR-Unicamp / GREPO - PUC-SP)
  • Mari-Sol García Somoza (Canthel – Université de Paris / Universidad de Buenos Aires / Inalco)
  • Sandra Mazo (CDD-Colombia)

Lieux

  • La Plata, Argentine

Dates

  • mardi 01 décembre 2020

Mots-clés

  • gender, religion, methodologie, feminism

Contacts

  • Mari Sol Garcia Somoza
    courriel : marisolgarciasomoza [at] gmail [dot] com
  • Revista interdisciplinaria de feminismos y género Descentrada
    courriel : decentrada [dot] revista [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Mari-Sol García Somoza
    courriel : marisolgarciasomoza [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Religion et genre en Amérique latine », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 05 janvier 2021, https://calenda.org/826671

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search