HomeDéguisements, travestissements, transformations

HomeDéguisements, travestissements, transformations

*  *  *

Published on Thursday, December 17, 2020 by Céline Guilleux

Summary

Le séminaire de Questes, groupe de jeunes médiévistes, s'attache pour trois séances à étudier l'articulation du déguisement, du travestissement et de la transformation dans le temps long de la civilisation médiévale. La prolifique bibliographie qui est le fruit de la rencontre entre les études de genre et le Moyen Âge nous invite à problématiser le rapport entre ces termes : loin de les envisager comme synonymes, nous souhaitons penser la relation entre extérieur et intérieur de l'individu d'une manière dynamique. Modifier son aspect extérieur au Moyen Âge, est-ce révéler son intériorité réelle au monde, attester une transformation intime, accompagner cette transformation identitaire ? Notre approche sera plurielle et fera dialoguer littérature, histoire, et histoire de l'art.

Announcement

Argumentaire

Le monde médiéval se considère traditionnellement comme « une vaste similitudo », ce qui implique une correspondance entre l’intériorité d’un individu et l’extériorité qu’il ou elle présente aux autres ; dans le cadre de l’anthropologie chrétienne est ainsi envisagée une corrélation entre l’âme et le corps, dans un idéal de conformité qui rend possible la transparence de l’identité. L’extériorisation de cette identité s’exprime en particulier dans l’habit qui, comme le concluait Fanny Oudin dans le bulletin n°25 de Questes en 2013, fait bien le moine.

Mais lorsqu’il y a inadéquation entre l’extérieur et l’intérieur, le mot « déguisement » peut être posé : il peut s’agir de Trubert qui trompe le duc de Bourgogne vêtu en charpentier, médecin ou chevalier dans le contexte littéraire du fabliau, ou des masques et costumes plus ou moins tolérés par les autorités lors des carnavals. Le terme de « travestissement » est quant à lui désormais utilisé pour les personnes qui se présentent au monde sous un genre qui ne leur a pas été attribué : l’exemple de Jeanne d’Arc qui revêt l’armure masculine pour combattre est le plus connu, mais on peut aussi penser aux hommes du Bascot de Mauléon qui se présentent « en habit de femmes et cruches en [leurs] mains », parlant « à fainte voix » pour prendre le château de Turie dans le troisième Livre des Chroniques de Froissart.

Alors que le genre suscite des réflexions d’ordre universitaire autant que politique, associer les termes de « déguisements », « travestissements » et « transformations » n’est pas anodin : loin de les envisager comme synonymes, en les mettant en relation, nous souhaitons inviter à penser la relation entre extérieur et intérieur d’un individu de manière dynamique. En effet, modifier son aspect extérieur au Moyen Âge peut aussi permettre de révéler son intériorité réelle au monde, d’attester d’une transformation intime, ou d’accompagner cette transformation identitaire. Sur ce dernier point, on pense par exemple aux travestissements forcés de saint Alexis et de sainte Hélène : ces modifications extérieures de l’individu apparaissent comme une épreuve d’humilité essentielle dans le Salut chrétien et dans l’accès à la sainteté, leur nouvelle identité.

Programme

Vendredi 15 janvier 2020

18h, en distanciel

Introduction du séminaire par Emma Belkacemi--Molinier et Clara de Raigniac

  • Rodrigue Buffet (doctorant, Université de Montréal), «Une transformation avec la prise de l’habit : les transformations intérieures et extérieures des Templiers. »
  • Valentine Eugène (doctorante, Sorbonne Université), « Le Roman de Silence et la langue « travestie » : dire l’identité, performer le genre. »

Vendredi 19 février 2020

18h, Maison de la Recherche (sous réserve)

  • Laura Baldacchino (doctorante, Sorbonne Université, ENS Lyon), «Le jeu du paraître et les femmes dans le Libro de las donas (XVe siècle). »
  • Marielle Devlaeminck (doctorante, Université Grenoble Alpes), « L’empire du signe : se déguiser, se travestir, se masquer sur les scènes médiévales francophones (XIIe – XVIe siècles). »
  • Joanna Pavlevski-Malingre (docteure, Rennes 2) et Quentin Vincenot (docteur, Rennes 2), « Quand le verbe fait défaut : la communication des métamorphes. »

Vendredi 19 mars 2020 

18h, Maison de la Recherche (sous réserve)

  • Andrea-Bianka Znorovszky (docteure, Ca’Foscari University of Venice), « Iconographies, Models, Developments: Cross-Dressed Saints between Visual and Textual Interactions in the Middle Ages. »
  • Elena Podetti (docteure, Université de Strasbourg), « La Chanson d’Yde et Olive au carrefour des genres. »
  • Emma Merckens (masterante, Sorbonne Nouvelle – Paris 3), « Travestissement et transition : dire et représenter le genre au Moyen Âge. Étude de Floris et Lyriopé. »

Comité d’organisation

  • Emma Belkacemi--Molinier (Sorbonne Université)
  • Clara de Raigniac (Université Sorbonne-Nouvelle – Paris 3)

Informations

Vendredi 15 janvier 2021 18h00-20h00

Vendredi 19 février 2021 18h00-20h00

Vendredi 19 mars 2021 18h00-20h00

Séances en distanciel ou en présentiel (dans la limite des places disponibles) selon la situation sanitaire.

Maison de la recherche, salle D116

28 rue Serpente 75006 Paris

https://questes.hypotheses.org

https://journals.openedition.org/questes

Places

  • salle D116 - 28 rue Serpente
    Paris, France (75006)

Date(s)

  • Friday, January 15, 2021
  • Friday, February 19, 2021
  • Friday, March 19, 2021

Keywords

  • déguisement, travestissement, transformation

Contact(s)

  • Clara de Raigniac
    courriel : questes [dot] dtt [dot] 2021 [at] gmail [dot] com
  • Emma Belkacemi-Molinier
    courriel : molinier [dot] emma [at] gmail [dot] com

Information source

  • Emma Belkacemi-Molinier
    courriel : molinier [dot] emma [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Déguisements, travestissements, transformations », Seminar, Calenda, Published on Thursday, December 17, 2020, https://calenda.org/827591

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search