HomeFrom sources to pleasure: temporalities and uses of sources in the margin

HomeFrom sources to pleasure: temporalities and uses of sources in the margin

From sources to pleasure: temporalities and uses of sources in the margin

Des sources a saisir : temporalités et usages des sources à la marge

*  *  *

Published on Friday, January 22, 2021 by Céline Guilleux

Summary

En s’appuyant sur ce corpus de sources à saisir et sur les problématiques temporelles et méthodologiques qu’elles soulèvent, cette journée d’étude invite les jeunes chercheurs à exposer, à partir de leurs travaux, leurs propres sources à la marge, leurs approches scientifiques et leurs utilisations des outils méthodologiques pour s’en saisir. Quels ont été les critères de définition, de sélection et de hiérarchisation de son corpus de sources ? Quelle proportion occupent les sources à la marge dans ce corpus ? Peuvent-elles se substituer complètement aux sources textuelles ou nécessitent-elles un croisement des sources ? Le jeune chercheur doit-il élaborer une nouvelle grille de lecture, un nouveau questionnaire et de nouveaux outils méthodologiques pour les définir, les collecter, les appréhender et les exploiter ? Quel rôle les sources à la marge ont-elles joué dans la problématisation de leur objet d’étude ?

Announcement

Les élèves de l’École nationale des chartes et les doctorants du Centre Jean-Mabillon (ENC) et du laboratoire Histara (EPHE) organisent une journée d’étude intitulée « Des sources à saisir : temporalités et usages de sources à la marge ».

Argumentaire 

L'appel est développé dans le fichier pdf joint à cette annonce.

Les sources représentent le support de toute entreprise de recherche en sciences humaines et sociales. Elles désignent l'ensemble des documents sélectionnés par le chercheur qui lui permettent de construire et étayer son discours scientifique, en tant qu'ils permettent l’émission d’hypothèses ou qu’ils apparaissent comme des preuves permettant de les confirmer ou de les réfuter. Dans un souci d’objectivité et de scientificité, le chercheur croise ses sources et en questionne aussi bien le contenu que la forme, multipliant ainsi ses approches méthodologiques. Parmi ces sources, certaines semblent a priori insaisissables ou à la marge du fait de leur nature et des usages particuliers qu’elles supposent. Pourtant, les traces orales, sonores, visuelles, éphémères, rares et uniques nous proposent, pour toutes les périodes historiques, de nouvelles réflexions et interprétations des passés et de la manière dont ils nous parviennent. Ainsi, cette rencontre organisée entre les jeunes chercheurs de l’École nationale des chartes et de l’École pratique des hautes études se propose-t-elle d’interroger ces sources à saisir au prisme de leurs temporalités multiples, des moyens et des méthodes qu’elles supposent. Le caractère insaisissable de ces sources peut leur être intrinsèque − ainsi en est-il de l'éphémère ou de la source immatérielle. Mais il peut aussi être le fait des différences d'usage qu'implique l'inscription de la source dans des temporalités diverses, et notamment de la divergence des regards que portent sur elle les hommes du passé et les chercheurs. Ces usages sont historiquement situés et constituent un marqueur du rapport particulier d'une société à sa propre histoire. Il s’agit, en outre, de questionner les outils et les méthodologies auxquels ces derniers peuvent recourir pour les saisir ou, autrement dit, les définir, les collecter, les appréhender, les comprendre et les exploiter.

En s’appuyant sur ce corpus de sources à saisir – dont la définition n’est ici volontairement pas exhaustive – et sur les problématiques temporelles et méthodologiques qu’elles soulèvent, cette journée d’étude invite les jeunes chercheurs à exposer, à partir de leurs travaux, leurs propres sources à la marge, leurs approches scientifiques et leurs utilisations des outils méthodologiques pour s’en saisir. Quels ont été les critères de définition, de sélection et de hiérarchisation de son corpus de sources ? Quelle proportion occupent les sources à la marge dans ce corpus ? Peuvent-elles se substituer complètement aux sources textuelles ou nécessitent-elles un croisement des sources ? Le jeune chercheur doit-il élaborer une nouvelle grille de lecture, un nouveau questionnaire et de nouveaux outils méthodologiques pour les définir, les collecter, les appréhender et les exploiter ? Quel rôle les sources à la marge ont-elles joué dans la problématisation de leur objet d’étude ? Ont-elles déconstruit des a priori et sont-elles à l’origine de remises en perspective de sujets de recherche ? Peuvent-elles être un objet d’étude en soi pour pallier les manques de l’histoire sociale minoritaire ? Comment les humanités numériques peuvent elles contribuer à intégrer les sources à la marge dans l'écriture des sciences sociales ? A contrario, quel rôle peut avoir l’évolution des outils numériques pour saisir les sources à la marge et quels problèmes cela pose-t-il ?

Modalités de participation

Cette journée d’étude interdisciplinaire s’adresse à tous les jeunes chercheurs, mastérants ou doctorants, issus de toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, de la littérature et des langues, sans restriction temporelle ou géographique.

Elle se tiendra le 23 juin 2021 à l’École nationale des chartes.

Les propositions doivent être envoyées au plus tard le 21 février 2021 

à l’adresse suivante :chroniques.chartistes@chartes.psl.eu

Les propositions de communication peuvent être rédigées en français ou en anglais, et doivent comprendre les informations suivantes :

  • Nom, Prénom et courriel ;
  • Titre de la communication et résumé en 400 mots maximum ;
  • Une brève bio-bibliographie.

Le comité d’organisation répondra aux propositions avant le 1er mars 2021. Une aide financière peutêtre proposée aux participants afin de couvrir les frais de voyage et d’hébergement dans la mesure dupossible. La publication d’un volume des actes de la journée est prévue.

Comité scientifique 

  • Christine Bénévent, professeur d'histoire du livre et de bibliographie à l'Ecole nationale des chartes

Comité d'organisation

  • Emilien Arnaud (ENC)
  • Juliette Curien-Mangel (ENC)
  • Lucence Ing (ENC, ED 472, centre Jean Mabillon)
  • Mélisande Krypiec (ENC)
  • Camille Napolitano (EPHE, ED 472, EA 7347)
  • Loïc Pierrot (ENC/ENS) 

Places

  • Ecole nationale des chartes - 65, rue de Richelieu
    Paris, France (75002)

Date(s)

  • Sunday, February 21, 2021

Keywords

  • éphémère, archive sonore, source orale, temporalité, source rare, archivistique, immatériel, source numérique, histoire du web, philologie, archéologie, conservation, archive

Contact(s)

  • Emilien Arnaud
    courriel : chroniques [dot] chartistes [at] chartes [dot] psl [dot] eu

Information source

  • Emilien Arnaud
    courriel : chroniques [dot] chartistes [at] chartes [dot] psl [dot] eu

To cite this announcement

« From sources to pleasure: temporalities and uses of sources in the margin », Call for papers, Calenda, Published on Friday, January 22, 2021, https://calenda.org/833921

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search