InicioHumain et végétal : dire et penser les corps fertiles et reproducteurs de l’Antiquité à nos jours

InicioHumain et végétal : dire et penser les corps fertiles et reproducteurs de l’Antiquité à nos jours

Humain et végétal : dire et penser les corps fertiles et reproducteurs de l’Antiquité à nos jours

Human or plant: saying and thinking fertile, reproductive bodies from Antiquity to the present day

*  *  *

Publicado el miércoles 03 de febrero de 2021 por João Fernandes

Resumen

Le végétal est un objet central dans l’environnement humain. Les sociétés humaines ont sans cesse cherché à comprendre, maîtriser, rationaliser et conceptualiser les végétaux qui les entourent et qui constituent une ressource capable de répondre à leurs usages quotidiens et vitaux. Humains et végétaux sont des organismes vivants organisés et possédant des caractéristiques morphologiques et physiologiques qui leur sont propres. Cette journée d'étude propose de réfléchir aux discours et représentations croisés impliquant humain et végétal autour de la fertilité, de la stérilité et de la reproduction.

Anuncio

Argumentaire

La journée d'étude "Humain et végétal : dire et penser les corps fertiles et reproducteurs de l'Antiquité à nos jours" propose de réfléchir aux discours et représentations croisés impliquant humain et végétal autour de la fertilité, de la stérilité et de la reproduction.

Le végétal est un objet central dans l’environnement humain. Les sociétés humaines ont sans cesse cherché à comprendre, maîtriser, rationaliser et conceptualiser les végétaux qui les entourent et qui constituent une ressource capable de répondre à leurs usages quotidiens et vitaux. Humains et végétaux sont des organismes vivants organisés et possédant des caractéristiques morphologiques et physiologiques qui leur sont propres. Ainsi, l’un comme l’autre se développent, respirent, se nourrissent. C’est pourquoi scientifiques et penseur.euse.s ont spécialement investi la comparaison pour les nommer et les comprendre à travers leurs similitudes et leurs différences. En outre, l’approche comparative des corps humains et végétaux a fortement contribué à alimenter et à développer les discours, représentations, et imaginaires.

La fertilité en tant que faculté à se reproduire et, au-delà, la reproduction en tant qu’action par laquelle le vivant produit d’autres êtres vivants qui lui sont semblables sont des phénomènes traversés aussi bien par les humains que par le végétal. Dans cette perspective, les comparaisons entre le caractère sexué et les reproductions humaines et végétales fontl’objet d’un grand nombre de discours et de représentations depuis l’Antiquité qui s’appuient à la fois sur des observations individuelles et des croyances collectives. A partir du XVIIIe siècle,quand la sexualité des plantes est découverte, on assiste à un accroissement et une diversification de la production scientifique sur ces thèmes. L’approche comparative irrigue alors les écrits, les images et les imaginaires et produit nombre d’analogies et de métaphores. Ce processus est à l’origine d’autant de sources et de documents que les chercheur.e.s ensciences humaines et sociales sont à même d’étudier.

Modalités de participation

Pour faciliter l'organisation, nous vous remercions de bien vouloir vous inscrire auprès de : je.humain.vegetal2021@gmail.com.

Un lien Teams pour la visioconférence sera transmis aux participant.e.s la veille de la journée d'étude.

Programme

9h30 – Mot d’introduction : Cristiana Oghinǎ-Pavie (Université d’Angers)

  • 9h45 – « Jocaste ou la tragédie de la fertilité : L’inceste comme corruption de la terre-mère et de la cité au Ve siècle avant J.-C. » : Cassandre Martigny (Sorbonne Université)
  • 10h05 – « Le saule et le figuier. Fertilité et stérilité dans les encyclopédies médiévales, de la reproduction humaine à la génération végétale (XIIIe-XVe siècle) » : Alice Laforêt (Université Grenoble Alpes)

10h25 – Temps d’échange

  • 10h45 – « Arbres et racines : métaphores végétales de la génération dans l’hagiographie médiévale, XIIe – XIVe siècle » : Marion Roman (Université d’Angers)
  • 11h05 – « Le fleurissement des jeunes filles. Analogies et métaphores végétales par les médecins de la puberté (1750-1850) » : Philippine Valois (Université d’Angers)

11h25 – Temps d’échange

12h – Pause repas

  • 13h30 – « Corps fertiles, productions monstrueuses. Comprendre le vivant à travers la production et la reproduction de l’étrange au XIXe siècle : discours sur les humains et les végétaux » : Louise Coueffë (Université d’Angers)
  • 13h50 – « Expliquer pour rationaliser la germination des semences agricoles. Les discours des agro-botanistes des stations d’essais de semences (XIXe-XXe siècles) » : Anaïs Got (Université d’Angers)
  • 14h10 – « La reproduction excessive de plantes dites « envahissantes » à l’époque contemporaine » : Juliette Paris-Karst (Université de Lorraine)

14h30 – Temps d’échange

15h – Conclusion

Lugares

  • Maison de la Recherche Germaine Tillion - 5 bis Boulevard Lavoisier
    Angers, Francia (49)

Fecha(s)

  • miércoles 10 de febrero de 2021

Palabras claves

  • humain, végétal, fertilité, stérilité, reproduction, discours

Contactos

  • Louise Coueffe
    courriel : je [dot] humain [dot] vegetal2021 [at] gmail [dot] com

Fuente de la información

  • Louise Coueffe
    courriel : je [dot] humain [dot] vegetal2021 [at] gmail [dot] com

Para citar este anuncio

« Humain et végétal : dire et penser les corps fertiles et reproducteurs de l’Antiquité à nos jours », Jornada de estudio, Calenda, Publicado el miércoles 03 de febrero de 2021, https://calenda.org/837746

Archivar este anuncio

  • Google Agenda
  • iCal
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search