HomeRoman studies in movement

HomeRoman studies in movement

Roman studies in movement

Études romanes en mouvement

*  *  *

Published on Monday, March 15, 2021 by João Fernandes

Summary

Interroger notre condition humaine, c’est interroger en premier notre situation dans le monde. Un afflux de connaissances, à la fin du XXe siècle, permet d’éclairer de façon tout à fait nouvelle la situation de l’être humain dans l’univers. Les progrès concomitants de la cosmologie, des sciences de la Terre, de l’écologie, de la biologie, de la préhistoire dans les années 1960-1970 ont modifié les idées sur l’univers, la Terre, la vie et l’homme lui-même. Mais ces apports sont encore disjoints. Les sciences humaines sont elles-mêmes morcelées et compartimentées. Ainsi, la complexité humaine devient-elle invisible et l’homme s’évanouit « comme une trace sur le sable ». Aussi, le nouveau savoir, faute d’être relié, n’est ni assimilé, ni intégré.

Announcement

Colloque international Ve Journées d’études romanes, Les 1er et 2 octobre 2021

Argumentaire

Dans Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur d’Edgar Morin (Unesco 1999) nous lisons : « L’éducation du futur devra être un enseignement premier et universel portant sur la condition humaine... Interroger notre condition humaine, c’est donc interroger en premier notre situation dans le monde. Un afflux de connaissances, à la fin du XXe siècle, permet d’éclairer de façon tout à fait nouvelle la situation de l’être humain dans l’univers. Les progrès concomitants de la cosmologie, des sciences de la Terre, de l’écologie, de la biologie, de la préhistoire dans les années 60-70 ont modifié les idées sur l’univers, la Terre, la Vie et l’Homme lui-même. Mais ces apports sont encore disjoints. ... Les sciences humaines sont elles- mêmes morcelées et compartimentées. Ainsi, la complexité humaine devient-elle invisible et l’homme s’évanouit « comme une trace sur le sable ». Aussi, le nouveau savoir, faute d’être relié, n’est ni assimilé, ni intégré. Il y a paradoxalement aggravation de l’ignorance du tout, alors qu’il y a progression de la connaissance des parties. D’où la nécessité, pour l’éducation du futur, d’un grand remembrement des connaissances issues des sciences naturelles afin de situer la condition humaine dans le monde, de celles issues des sciences humaines pour éclairer les multidimensionnalités et complexités humaines, et la nécessité d’y intégrer l’apport inestimable des humanités, non seulement philosophie et histoire, mais aussi littérature, poésie, arts... » (p. 20).

Dans cette optique, l’avenir des humanités s’avère préoccupant malgré l’évidence de leur rôle irremplaçable dans l’éducation ainsi que dans les recherches. La discussion en devient urgente. Les cultures, les pays, les régions sont en mouvement. Il ne serait pas sans intérêt de revisiter la problématique des rapports et des parallèles historiques, sociétaux et culturels entre les pays romans et ceux de l’Europe centrale et orientale, la situation actuelle des langues et littératures romanes au sein de leur espace culturel et en rapport avec les pays d’Europe centrale et orientale.

Domaines de recherche

  • axe linguistique : réflexion sur les changements linguistiques, la linguistique historique et les tendances et dynamiques développementales de la langue, notamment en termes de contacts et de parallèles entre les langues romanes et les langues d’Europe centrale et d’Europe de l‘Est
  • axe littéraire : littératures romanes dans le contexte culturel d’Europe centrale
  • axe traductologie : histoire de la traduction des langues romanes vers les langues d’Europe centrale et d’Europe de l’Est et vice versa
  • axe traductologie : développement de la théorie de la traduction et de la didactique de la traduction
  • axe traductologie : perspective historique et évolution de la position d’interprète et de traducteur de et vers les langues slaves et les langues d’Europe centrale et de l’Europe de l’Est
  • axe didactique : histoire de l’enseignement des langues romanes en Europe centrale et des langues slaves dans le monde roman

Langues de travail : français, espagnol, italien, portugais, roumain

Inscription

Merci de nous retourner le résumé de la communication proposée ainsi que le bulletin d’inscription

avant le 31 mai 2021

aux adresses électroniques suivantes :

Mme Katarína Bednárová katarina.bednarova@uniba.sk

Mlle Marianna Uherková marianna.uherkova@uniba.sk

Date de notification de la décision du comité : le 15 juin 2021

Communication

Les communications ne devraient pas dépasser les 15-20 min. Les communications en cinq langues (espagnol, français, italien, portugais, roumain) sont acceptées.

Nous espérons bien que la situation sanitaire nous permette d’organiser le colloque en présentiel.

Frais d’inscription : 60 €

Les frais d’inscription comprennent les collations lors du colloque, un dîner de gala et les frais de révision et publication des Actes du colloque dans la revue Romanistica Comeniana.

N.B. Les frais d’inscription ne comprennent pas les frais d’hébergement et de transport. Les différentes possibilités d’hébergement à Bratislava vous seront proposées dans la deuxième circulaire.

Si la situation sanitaire reste préoccupante, nous aurons recours à l’organisation du colloque en ligne. Dans ce cas-là, les frais d’inscriptions seront réduits de moitié et ne couvriront que la publication des Actes du colloque.

Nous vous informerons dès que possible sur les modalités d’organisation.

Publication

Merci de nous envoyer la version électronique de la communication avant le 1er octobre 2021 aux adresses électroniques suivantes :

Mme Katarína Bednárová katarina.bednarova@uniba.sk

Mlle Marianna Uherková marianna.uherkova@uniba.sk

 Les communications choisies se limiteront à 10 pages maximum (les consignes de la mise en forme seront envoyées aux participants du colloque ultérieurement).

Comité scientifique

  • Prof. PhDr. Katarína Bednárová, PhD
  • Doc. PhDr. Jana Páleníková, PhD
  • Doc. PhDr. Paulína Šišmišová, PhD
  • Doc. PhDr. Jana Truhlářová, PhD
  • Doc. Mgr. Bohdan Ulašin, PhD.

Comité d’organisation (section française)

  • Prof. PhDr. Katarína Bednárová, PhD.
  • Mgr. Stanislava Moyšová, PhD.
  • Mgr. Marianna Uherková
  • Mgr. François Tricoire

Places

  • 2 rue Gondova
    Bratislava, Slovakia (81102)

Date(s)

  • Monday, May 31, 2021

Keywords

  • linguistique, littérature française, francophone, traduction, traductologie, didactique du FLE

Contact(s)

  • Marianna Uherkova
    courriel : marianna [dot] uherkova [at] uniba [dot] sk

Information source

  • Marianna Uherkova
    courriel : marianna [dot] uherkova [at] uniba [dot] sk

To cite this announcement

« Roman studies in movement », Call for papers, Calenda, Published on Monday, March 15, 2021, https://calenda.org/854391

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search