HomeLa Méditerranée : histoire, mythes et créations

HomeLa Méditerranée : histoire, mythes et créations

*  *  *

Published on Thursday, April 08, 2021Thursday, April 08, 2021 by Céline Guilleux

Summary

L’intérêt de ce colloque consiste à mettre l’accent sur la fécondité du thème de la Méditerranée dans la littérature et les arts et à mettre en avant la question de l’interculturalité qui trouve son épanouissement dans le bassin méditerranéen. Ce colloque sera donc l’occasion d’interroger l’héritage historique et mythologique de cette mer, de porter des regards croisés sur l’espace méditerranéen et d’étudier les interférences linguistiques et culturelles qui rapprochent les deux rives.

Announcement

Organisé par l’Association Tunisienne des Etudes Méditerranéennes (ATEM) (Université de Sfax, TUNISIE) les 2, 3 et 4 novembre 2021, à Hammamet (Tunisie)

Argumentaire

« Homme libre, toujours tu chériras la mer ! »

Baudelaire, Les Fleurs du Mal.

Issu du latin mediterraneus, le terme méditerranée, qui veut dire « au milieu des terres », désigne cet « espace matriciel » et transitionnel, permettant de mettre en contact trois continents et d’installer un réseau interculturel d’une grande richesse. Berceau des grandes civilisations anciennes, la Méditerranée se donne comme un espace paradoxal : définie tantôt comme le lieu de la rencontre, de la renaissance et de l’ouverture, tantôt comme le lieu de la séparation, du naufrage et du péril, elle est perçue comme le théâtre de toutes les contradictions. C’est une mer dont l’histoire est faite de flux, pérennisant le mythe de la mère Méditerranée, mais aussi de reflux, allant à l’encontre de l’héritage du Mare nostrum.

Considérée comme l’emblème même du voyage, de l’aventure et de l’errance, la Méditerranée est omniprésente dans la mythologie antique aussi bien que dans les mythes religieux. Ces mythes fondateurs trouvent leur écho dans le vécu et les rites des peuples méditerranéens et nourrissent leur imaginaire collectif. Un imaginaire intarissable – puisant dans l’histoire et la fiction, le réel et le fantastique, l’ordinaire et le merveilleux, le profane et le sacré – qui alimente la littérature mais aussi les arts d’une manière générale, où la Méditerranée cesse d’être perçue comme un cadre spatial propice au dépaysement pour se doter d’une dimension intellectuelle et philosophique. Nombreux sont les poètes, philosophes et écrivains dont l’expérience de la création était inséparable d’une expérience personnelle avec la mer. Étant associée au départ, à l’exotisme, au spleen et à la promesse d’une osmose libératrice, la Méditerranée est un stimulant intellectuel et cognitif permettant de construire « les décors spirituels de[s] idées »[1] et de porter un regard lucide sur l’existence humaine. Cette mer sans marée, toujours semblable à elle-même, a été au centre de la construction intellectuelle de plusieurs grands écrivains, poètes et philosophes, comme Baudelaire, Camus, Aragon, Darwich, Ritsos… C’est « la mer, toujours recommencée » dont parle Valéry dans « Le Cimetière marin », lui qui, étant né à Sète, précise dans Inspirations méditerranéennes qu’« un regard sur la mer, c’est un regard sur le possible […] c’est sans doute […] de la philosophie à l’état naissant »[2].

Cette mer, qui porte en elle toutes les contradictions et se définit à travers l’ambivalence des visions qui naissent au bord de ses rives, se place au cœur de l’expérience existentielle et identitaire de plus d’un créateur. Ceci nous incite à explorer ses mystères et à plonger dans les profondeurs de son héritage antique, mythique, philosophique et littéraire, afin de comprendre cette grande fascination qu’elle continue d’exercer sur les méditerranéens et les non-méditerranéens et la place privilégiée qu’elle occupe dans l’imaginaire collectif et artistique.

L’intérêt de ce colloque consiste à mettre l’accent sur la fécondité du thème de la Méditerranée dans la littérature et les arts et à mettre en avant la question de l’interculturalité qui trouve son épanouissement dans le bassin méditerranéen. Ce colloque sera donc l’occasion d’interroger l’héritage historique et mythologique de cette mer, de porter des regards croisés sur l’espace méditerranéen et d’étudier les interférences linguistiques et culturelles qui rapprochent les deux rives.

Axes :

  • Espace méditerranéen et interculturalité
  • Rites et mythes marins
  • Humour et création dans l’espace méditerranéen
  • Îles méditerranéennes et insularité
  • Méditerranée et récits de voyage
  • Interférences linguistiques dans l’espace méditerranéen
  • Le folklore marin
  • Les ports dans la littérature et les arts
  • Méditerranée et altérité
  • Méditerranée et philosophie
  • Les épidémies dans l’espace méditerranéen

Modalités de participation

  1. Le travail de recherche présenté ne doit pas avoir fait l’objet d’une publication ou communication antérieures.
  2. Les interventions peuvent être en français, en anglais ou en arabe.
  3. La proposition de communication selon le modèle ci-joint doit parvenir au comité avant le 15 juin 2021 à l’adresse suivante : atem2021.mediterranee@gmail.com
  4. Elle doit être accompagnée d’un CV succinct (500 mots) et de la fiche de participation dûment remplie.
  5. En cas d’acceptation, le participant recevra une lettre d’invitation officielle pour la participation au colloque avant le 30 juin 2021.
  6. Le comité d’organisation s’engage à publier les textes des interventions acceptées par le comité scientifique.

Frais de participation

Pour les intervenants résidant en Tunisie (400 TND)

Pour les intervenants étrangers (280 Euros)

Les sommes indiquées couvrent un séjour de trois nuitées dans un hôtel 4 étoiles en pension complète, les pauses-café et les frais de publication des actes du colloque. Rappelons que les trajets sont à la charge des intervenants.

Comité scientifique

  • Abdelhamid Fehri (Université de Sfax) 
  • Arbi Dhifaoui (LERIC-Université de Sfax) 
  • Bassem Jmel (URIMA-Université de Sfax) 
  • Catherine Mazauric (Université Aix-Marseille)
  • Fethi Lissir (Université de Sfax) 
  • Fethi Rkik (Université de Sfax)
  • Guy Dugas (Université de Montpellier)
  • Hervé Bismuth (Université de Bourgogne-Franche-Comté)
  • Isabelle Durand (Université de Bretagne Sud)
  • Kamel Skander (LERIC- Université de Sfax)  
  • Marc Gontard (Université de Rennes)
  • Marie-José Fourtanier (Université de Toulouse)
  • Martine Jacques (Université de Bourgogne-Franche-Comté)
  • Mohamed Khabou (Université de Sfax) 
  • Mohamed Ben Ayed (METINT-Université de Sfax) 
  • Mohamed Jerbi (LERIC- Université de Sfax)
  • Mounir Guirat (Ecole Doctorale - Université de Sfax) 
  • Mustapha Trabelsi (LARIDIAME - Université de Sfax)
  • Sylvie Requemora-Gros (Université Aix-Marseille)

Responsables du colloque

Saadia Khabou (Université de Sfax) – Sabeur Souissi (Université de Sfax)

Comité d’organisation

Sabeh Moulahi - Meriem Bellaaj - Lobna Heni

Notes

[1] Paul Valéry, lettre au Petit Méridional, 16 janvier 1926, citée par D. Moutote, L’Eveil de l’esprit valéryen, Montpellier 1884-1894, Paul Valéry 6 « Mare Nostrum », Revue des lettres modernes, 1989, p. 13-28.

[2] Paul Valéry, Inspirations méditerranéennes, in Variété III, Paris, Gallimard, 1936, p. 243.

Places

  • Hammamet, Tunisia

Date(s)

  • Tuesday, June 15, 2021Tuesday, June 15, 2021

Keywords

  • Méditerranée, mythe, création, histoire

Contact(s)

  • Saadia Yahia-Khabou
    courriel : saadiayahia [at] gmail [dot] com

Information source

  • Saadia Yahia
    courriel : saadiayahia [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« La Méditerranée : histoire, mythes et créations », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, April 08, 2021Thursday, April 08, 2021, https://calenda.org/862476

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search