HomeMe Yawovi Agboyibo: this history of a life and his times

HomeMe Yawovi Agboyibo: this history of a life and his times

Me Yawovi Agboyibo: this history of a life and his times

Me Yawovi Agboyibo : histoire d'une vie et d'un temps

International tribute conference to Me Yawovi Madji Agboyibo

Colloque international en hommage à Me Yawovi Madji Agboyibo

*  *  *

Published on Monday, April 12, 2021Monday, April 12, 2021 by João Fernandes

Summary

Le colloque, objet du présent appel à contributions, vient en réponse à la volonté de certains acteurs de la société togolaise, de créer un cadre pour que, bien qu’il ne soit plus, Me Yawovi Madji Agboyibo, fasse l’objet d’une étude critique et de débat en vue de bien cerner la contribution du personnage à la vie sociopolitique et culturelle du Togo. Pendant deux jours, des universitaires, des membres de la société civile, des politiques, des magistrats... d'horizons divers, se retrouveront à Lomé pour analyser de façon scientifique, la contribution de ce personnage à l'encrage de la démocratie en Afrique.

Announcement

Lomé, Hôtel 2 Février, les 3 et 4 juin 2021

I- Contexte et justification

“Peu s’intéressent aux rôles prépondérants que certains Africains ont joués – aujourd’hui davantage qu’hier – dans l’avancée de la science dans le monde. Comment expliquer cette ignorance ? Peut-être que nous ne vivons pas assez le présent. Peut-être que nous ne profitons pas de ces hommes et femmes, qui ont vécu, vu et entendu assez pour nous parler de notre histoire. La vraie. Pour nous faire douter de nos certitudes. Pour nous rappeler qu’ils ont mené les grandes batailles pour notre liberté. Notre culture. Notre identité. Notre avenir. Pour nous ouvrir les yeux vers ce futur que nous devons assurer. Ou alors, c’est toutes ces raisons à la fois?”.

Ce propos de l’écrivaine sénégalaise Aminata Thior prononcé en 2017, dans un hommage à Cheikh Hamidou Kane à l’occasion de son 89e anniversaire, met en exergue le manque de spontanéité avec lequel, certaines fois, les Africains rendent, sous le prisme de l’étude scientifique, hommage aux personnalités qui ont marqué leur histoire socio-économique et politique.

Dans ce contexte, le Colloque, objet de la présente note conceptuelle, vient en réponse à la volonté de certains acteurs de la société togolaise, de créer un cadre pour que, bien qu’il ne soit plus, Me Yawovi Madji Agboyibo, fasse l’objet d’une étude et de débat en vue de bien cerner la contribution du personnage à la vie sociopolitique et culturelle du Togo.

Inscrite dans la logique des démarches mises en œuvre par les chercheurs en sciences sociales et humaines (Sociologues, ethnologues, anthropologues, psychologues…), pour décrire des conditions d’existence de femmes et d’hommes dans une culture spécifique, à un moment donné de leur histoire, l’histoire de vie retenue ici comme prétexte, intégrant la théorie de l’individualisme méthodologique (R. Boudon, 2008, p. 1-13), vise à faire reconstruire, à partir de la propriété individuelle de Me Agboyibo, la propriété collective de l’espace-temps auquel il a appartenu (A. Prost, 1999, p. 418 ; Y. Grafmeyer et I. Joseph, 2004).

L’espace-temps en question, c’est bien celui du Togo de la fin des années 1980 marquée sur le continent africain par des soubresauts politiques qui ont remis en cause les régimes à parti unique de l’époque, pour faire place au multipartisme et à la création de nouvelles institutions (F. Akindès, 1996). Parmi ces dernières, on peut citer la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) mise sur pied à l’époque par le président Gnassingbé Eyadema. À l’avant-garde des événements ayant abouti à cette création, figure Yawovi Madji Agboyibo. Avocat de formation et de profession, ce fils de paysan était autant à l’aise avec le “kokoé” (galette faite à base de maïs) de son Kouvé natal qu’il l’était dans les restaurants cinq étoiles de la capitale (Lomé). Très tôt, il a fait de la lutte des classes, telle que théorisée par Raymond Aron (1964), le cœur de sa lutte pour la défense et la promotion des droits de l’homme et l’ADN de son combat politique qui aura contribué au soulèvement populaire du 5 octobre 1990, considéré comme le point de départ du processus de démocratisation du Togo.

Personnage à la fois adulé et controversé, Yawovi Agboyibo a été de tous les combats politiques que le Togo a connus depuis le début du processus de démocratisation. Député à l’Assemblée nationale issue des premières élections législatives post conférence nationale, plusieurs fois candidat aux élections présidentielles, l’ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats de Lomé avait le sens du consensus mais aussi du compromis. C’est d’ailleurs cette habileté politique qu’il mettra en œuvre dans le cadre des discussions ayant conduit à la signature de l’Accord politique global (APG) en août 2006, dont l’ancien Secrétaire général de la Francophonie et ex-président du Sénégal, Abdou Diouf, dira plus tard qu’il est une « Bible en matière de réformes politiques au Togo ». Cet accord le portera en novembre 2006 à la tête du Gouvernement togolais (K. N. Tsigbe, 2012, p. 67 et suivantes).

Incubateur de concepts, le “Bélier noir de Kouvé” ne jurait que par le “déverrouillage des institutions” pour assainir la vie publique du Togo. Pour lui, la gestion saine des institutions de l’Etat avec la pleine participation des citoyens à la gérance de la chose publique et la redistribution équitable, sans distinction de leur appartenance politique, constitue indéniablement une étape importance de la longue marche vers l’alternance au sommet de l’Etat.

La philosophie politique de Yawovi Agboyibo trouve en quelque sorte son résumé dans les ouvrages les plus célèbres de cet intellectuel accompli, dont Combat pour un Togo démocratique, (paru aux éditions Karthala en 1999), reste le plus emblématique.

Sous un autre registre, Yawovi Agboyibo savait capter la bienveillance de quiconque l’écoutait. Des prétoires aux micros des journalistes en passant par les dialogues politiques et autres conférences, l’ancien Premier ministre togolais n’employait aucun mot au hasard. Tout était calculé.

Mais Yawovi Agboyibo n’était pas que ça ! Ses détracteurs politiques disent de lui qu’il est un fin calculateur qui ne prend aucune décision sans avoir pensé au bénéfice qu’il pouvait en tirer. Pourquoi donc en 1994, alors que le Comité d’action pour le renouveau (CAR) venait de remporter la majorité des sièges à l’Assemblée nationale, Maître Agboyibo n’avait-il pas accepté d’être porté au perchoir du parlement togolais? Ce choix est resté incompris de la grande majorité des Togolais à ce jour.

Du Front des associations pour le renouveau (FAR) à la Coalition arc-en-ciel, en passant par le Comité d’action pour le renouveau et le Front républicain pour l’alternance (FRAC), pourquoi la forte implication de celui qui a été une cheville ouvrière de tous les dialogues politiques n’a pas permis aux forces de l’opposition togolaise de parvenir à l’alternance dont il a fait son cheval de bataille ? Quelle fut la nature des rapports ayant existé entre lui et le régime en place que tout opposait mais qui arrivaient toujours à trouver un terrain d’entente pour aplanir leurs divergences? Yawovi Agboyibo était un personnage difficile à cerner. Qui était donc cet animal politique ? Quelle a été son œuvre intellectuelle et politique pour le Togo et l’Afrique? Quels regards les Togolais et les africains portent-ils sur lui ?

Ayant tiré sa révérence le 30 mai 2020, Yawovi Agboyibo laisse à la postérité, un héritage aux multiples facettes: l’homme politique, l’avocat, le défenseur des droits de l’homme, l’intellectuel, le promoteur des valeurs endogènes, etc. Bref, il appartient désormais au panthéon de l’histoire nationale togolaise avec ses forces et ses faiblesses.

C’est donc pour étudier l’homme qu’il fut et sa contribution au développement du Togo et de l’Afrique que le Centre de Ressources en Droits de l’Homme du Centre de Documentation et de Formation sur les Droits de l’Homme (CDFDH), en partenariat avec des institutions de l’Etat notamment la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), la SCP AGBOYIBO & ASSOCIES, l’Ordre des Avocats du Togo, le Centre pour la gouvernance démocratique et la prévention des conflits (CGDPC), le Club Le Littéraire, organisent un colloque en hommage à sa personne sur le thème: “Me Yawovi Madji Agboyigbo: histoire d’une vie et d’un temps (1943 – 2020)”.

Le colloque sera structuré autour des (05) cinq axes ci-après :

II- Les axes du colloque

1- Agboyibo, l’avocat et le défenseur des droits humains

2- L’Homme politique : parcours et contribution à la naissance et à l’avancée de la démocratie togolaise

3- Agboyibo : un intellectuel produit de son temps ?

4- L’homme du peuple et des valeurs africaines

5- La dimension internationale de l’homme

En dehors de ces cinq principaux axes, le colloque sera également l’occasion de présenter des témoignages sur l’homme pour montrer le souvenir que ceux qui l’ont connu ont gardé de lui.

III- Objectifs

  1. Général :

D’une manière générale, le colloque vise à analyser de façon critique, la contribution de Me Yawovi Agboyibo à l’enracinement des droits de l’Homme, à l’Etat de droit, à la démocratie et à la science (à travers ses publications) au Togo et en Afrique.

  1. Spécifiques :

De façon spécifique, le colloque vise à :

- Revisiter les grands moments de l’engagement de l’homme en faveur des droits humains et de l’Etat de droit ;

- Porter un regard critique sur son parcours, son héritage et l’impact de son action politique sur la société togolaise ;

- Analyser la portée (politique, culturelle, intellectuelle et idéologique) des actions menées par Me Yawovi Agboyibo aussi bien au niveau national qu’international ;

- Evaluer l’impact de la contribution de Me Agboyibo à la production de la pensée politique et idéologique en Afrique;

- Etudier sa contribution à la promotion des valeurs endogènes africaines.

IV- Résultats attendus

A la fin du colloque il est attendu les résultats ci-après :

- Les grands moments de l’engagement de Me Agboyibo en faveur des droits humains et de l’Etat de droit sont retracés ;

- Un regard critique est porté sur le parcours, l’héritage, l’impact de l’action politique de l’homme sur la société togolaise ;

- La portée (politique, culturelle, intellectuelle et idéologique) des actions menées par Me Yawovi Agboyibo aussi bien au niveau national qu’international est analysée;

- Une évaluation de l’impact de la contribution de Me Agboyibo à la production de la pensée politique et idéologique est faite;

- La contribution de l’homme à la promotion des valeurs endogènes africaines est étudiée.

V- Public cible

Cette activité regroupera :

  •  Des acteurs de la société civile
  •  Des universitaires
  •  Des acteurs politiques
  •  Des écrivains
  •  Des praticiens du droit (avocats, magistrats…)
  •  Des diplomates…

VI- Modalités de soumission

Les résumés de communication de 300 mots maximum doivent être envoyés au comité d’organisation, suivant le calendrier ci-après disponible au numéro 7 du présent document.

VII- Calendrier

  •  5 avril 2021 : Publication de l’appel à communication
  •  7 mai 2021 : Réception des projets de communication

  •  12 mai 2021 : Notification d’acceptation aux auteurs dont les résumés sont retenus
  • 3 et 4 juin 2021 : Tenue du Colloque, à l’hôtel 2 février, Lomé
  •  Novembre 2021 : Publication des Actes du Colloque

VIII- Comité scientifique & comité d’organisation

Le Comité scientifique

  •  Prof. Koffi N. TSIGBE, Université de Lomé, Président ;
  •  Prof. Essohanam BATCHANA, Université de Lomé, vice-président
  •  Dr. Bakayota KPAYE, Université de Lomé, rapporteur
  •  M. André Kangni AFANOU, Président du Centre de Documentation et de Formation sur les Droits de l’Homme (CDFDH), membre
  •  M. Gilles BOCCO, Rédacteur en chef de NEW World TV, membre
  •  M. Ambroise DAGNON, Journaliste, membre
  •  Me Kodjovi ABA, Avocat, Membre
  •  M. Steve BODJONA, Président du Club Littéraire, membre

Le Comité d’organisation

L’organisation est entièrement assurée par les structures organisatrices.

IX- Contacts

Toutes les contributions et correspondances doivent être envoyées à l’adresse suivante :

Email : colloque.agboyibo@gmail.com

Tel : 00228 98 15 02 88/90 38 52 20

X- Bibliographie

AGBOYIBO Y., 1999, Combat pour un Togo démocratique, une méthode politique, Paris, Karthala.

AKINDES F., 1996, Les mirages de la démocratie en Afrique subsaharienne francophone, Karthala, Paris.

AMEGEE K.M, 2010, Histoire d’un avocat, d’un militant des droits de l’homme et d’un politique : Me Yawovi Madji Agboyibo (1943-2009), Mémoire pour l’obtention de Maitrise en histoire contemporaine, Université de Lomé.

ARON R., 1964, La lutte de classes. Nouvelles leçons sur les sociétés industrielles, Première édition, Collection Idées (n° 47), Paris, Gallimard.

BOUDON R., 2008, « Comment l’individualisme méthodologique rend-il compte des règles ? », in Le Libellio d'Aegis, volume 4, n° 1, p. 1-13.

GRAFMEYER Y. et JOSEPH I. (dir.), 2004, L’école de Chicago. Naissance de l’Écologie urbaine, Paris, Flammarion.

PROST A., 1999, « Les acteurs dans l’histoire », in RUANO-BORBALAN J.-C., (dir.) L’histoire aujourd’hui, Paris, PUF, p. 413-420.

REVEL J., 1999, « Un vent d’Italie : l’émergence de la micro-histoire », in RUANO-BORBALAN J.-C., (dir.) L’histoire aujourd’hui, Paris, PUF, p. 239-247.

TSIGBE K. N., 2012, « Cinquante ans de discours sur l’unité nationale au Togo (1960-2010) : les leçons d’une politique toujours d’actualité », in GAYIBOR Théodore Nicoué (dir.), Cinquante ans d’indépendance en Afrique subsaharienne et au Togo, Paris, L’Harmattan, p. 67-99.

Places

  • Salle concorde - Hôtel du 2 février, quartier administratif
    Lomé, Togo

Date(s)

  • Friday, May 07, 2021Friday, May 07, 2021

Keywords

  • Agboyibo, Togo, histoire politique, démocratie, Afrique

Contact(s)

  • Koffi N. Joseph Tsigbe
    courriel : jotsigbe [at] gmail [dot] com
  • André Kangni Afanou
    courriel : akafanou [at] gmail [dot] com

Information source

  • Koffi N. Joseph Tsigbe
    courriel : jotsigbe [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Me Yawovi Agboyibo: this history of a life and his times », Call for papers, Calenda, Published on Monday, April 12, 2021Monday, April 12, 2021, https://calenda.org/863338

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search