HomeL’identité et les questions de démocratie et de modernisation en Afrique du Nord

HomeL’identité et les questions de démocratie et de modernisation en Afrique du Nord

*  *  *

Published on Thursday, April 15, 2021Thursday, April 15, 2021 by João Fernandes

Summary

Le concept d'identité suscite de nos jours un intérêt particulier dans les domaines des sciences humaines et sociales. En effet, ce concept a été abordé de différentes manières et à travers diverses perspectives ; différents champs disciplinaires se sont ainsi attelés à saisir ses spécificités notamment la sociologie, l’anthropologie, la psychologie, la politique, la littérature. Après les soulèvements de 2011 au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, le concept d'identité est revenu en force avec des discours fondés sur la thèse identitaire appelant à une reconnaissance culturelle, linguistique et religieuse. C’est ainsi que le discours amazighe est apparu en Libye et en Tunisie et s'est intensifié fortement au Maroc et en Algérie. Il est clair que les discours portant sur l’identité et la gestion étatique du pluralisme ne peuvent être dissociés des projets démocratiques, des droits de l’homme et des voies de modernisation.

Announcement

Agadir du 28 au 31 Juillet 2021

Argumentaire

Le concept d'identité  suscite de nos jours un intérêt particulier dans les domaines des sciences humaines et sociales. En effet, ce concept a été abordé de différentes manières et à travers diverses perspectives ; différents champs disciplinaires se sont ainsi attelés à saisir ses spécificités notamment la sociologie, l’anthropologie, la psychologie, la politique, la littérature ... Cependant, le flou conceptuel et l’ambiguïté accompagnent toujours cette notion malgré les différentes approches  ; Ce qui a poussé certains chercheurs dans le domaine des sciences sociales et de la pensée contemporaine à  éviter, autant que faire se peut, son utilisation, ou du moins à l'utiliser avec prudence.

Dans la pratique politique et sociale, le concept d'identité soulève un problème de gestion. C’est le cas des sociétés multilingues, caractérisées par une diversité culturelle, et surtout celles qui n'ont pas encore été en mesure de résoudre ou de mettre en œuvre leurs options démocratiques et sociales contrairement aux sociétés qui connaissent une certaine harmonie religieuse, linguistique et raciale ou celles qui ont progressé dans la gestion démocratique de leur politique linguistique où le débat identitaire n'est pas soulevé de manière proéminente.

Après les soulèvements de 2011 au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, le concept d'identité est revenu en force avec des discours fondés sur la thèse identitaire appelant à une reconnaissance culturelle, linguistique et religieuse. C’est ainsi que le discours amazighe est apparu en Libye et en Tunisie et s'est intensifié fortement au Maroc et en Algérie ; les coptes chrétiens, en Égypte, ont exigé la reconnaissance de leur identité et de leurs droits tandis que les mouvements islamiques ont réclamé la nécessité de fortifier l'identité islamique de la région. Par ailleurs, plusieurs voix ont émergé dans divers pays appelant à la levée du blocus des identités opprimées, à travers l'établissement des libertés individuelles.

Dans ce contexte, les constitutions des pays de la région ont été rédigées pour la période post-2011, et ces constitutions différaient dans la manière dont elles traitaient les exigences identitaires. La constitution égyptienne n’a fait aucune mention des droits des minorités religieuses en Egypte, et la constitution tunisienne n'a pas traduit les demandes des acteurs amazighs contrairement à la constitution libyenne, par exemple, qui stipule « garantir les droits linguistiques et culturels des amazighs, des touaregs et de toutes les composantes de la société libyenne » ; de même, la constitution Algérienne reconnait Tamazight comme langue officielle,  quant à la constitution marocaine, elle reconnaît  depuis 2011 les divers éléments et affluents de la culture marocaine et consacre l’amazighe langue officielle aux côtés de l’arabe.

Il est clair que les discours portant sur l’identité et la gestion étatique du pluralisme ne peuvent être dissociés des projets démocratiques, des droits de l’homme et des voies de modernisation. Ainsi, deux tendances peuvent être distinguées dans le traitement de cette relation: une qui reconnaît les multiples affluents de l’identité au sein de plusieurs sociétés linguistiquement et culturellement diverses et qui s’oppose à l’unité de l’État national et représente une passerelle vers la division politique de ces pays, voire même  un retrait du projet de construction et de modernisation de l'État ; et une deuxième tendance qui considère la reconnaissance et la gestion de ce pluralisme comme une condition préalable et un point d'entrée pour consolider les valeurs de la démocratie et des droits de l'homme et réaliser le développement dans ces pays.

Ce colloque tente d'aborder la relation entre identité, démocratie et modernité et ambitionne de répondre à certaines questions qui s’imposent :

  • Comment le concept d'identité a-t-il évolué dans les domaines des sciences humaines, sociales et politiques? Quelles sont les dimensions du discours portant sur ce concept et quels sont les effets de ce discours sur le changement social et les pratiques juridique et politique?
  • Quelle relation le discours identitaire établit-il avec les thèmes de la démocratie, des libertés et du projet de modernisation? Comment analyser et comprendre les discours, les projets et dynamiques sociaux et les politiques actuelles, dont l'identité constitue l’élément moteur et le nœud de la motivation sociale et des références mobilisées dans les débats sur les systèmes de valeur?
  • Quels changements le concept d'identité nationale a-t-il subis dans les pays d'Afrique du Nord? Quel est l'avenir des droits de l'homme à la lumière des demandes croissantes du respect des libertés et des identités dans ces sociétés?
  • Comment les sociétés et les pays plurilingues et multiculturels peuvent-ils gérer leurs différences dans le cadre d'options démocratiques et de modernisation qui protègeraient les droits et établiraient le concept de communauté et du vivre ensemble ?

Axs thématiques

A partir de ces questionnements, quatre axes sont proposés :

Le premier axe: le concept d'identité dans les sciences humaines, sociales et éducatives

  • L’identité en sciences humaines et  sociales: psychologie, sociologie, anthropologie, politique, Sciences de la communication
  • L’identité dans les productions créatives : roman, poésie, théâtre, cinéma ...
  • L’identité dans les curricula d’éducation et de formation.

Le deuxième axe: l'approche identitaire des acteurs politiques et civils en Afrique du Nord

  • Identité et modernisation dans le discours des partis politiques.
  • Identité et mouvements sociaux et protestataires

Le troisième axe: les constitutions des pays d'Afrique du Nord  face aux exigences d'identité, des libertés et de modernisation

Le quatrième axe: Le discours identitaire dans l'espace numérique (Internet, Réseaux sociaux , YouTube ...)

Calendrier

  • 20 Mai 2021 :  délai butoir pour la réception des résumés.

  • 30 Mai  :  réponse du comité scientifique.
  • 10 Juillet :  envoi du texte intégral.
  • 28-31 juillet :       tenue du colloque.

Contact

Les propositions de communication et les textes intégraux sont à envoyer par courriel à l’adresse suivante :

ueci.agadir@gmail.com

Le résumé de communication, qui ne doit pas dépasser 500 mots, doit être composé des éléments suivants : le titre de la communication, la problématique à traiter, les résultats escomptés et une brève bibliographie. Il est aussi demandé à l’auteur d’envoyer une notice biographique (100 mots).

Comité scientifique

  • Rachid El hahi,
  • Mohamed Sguenfel
  • Rachid Guedira
  • Chadia Derkaoui
  • Abdel-Hakim Abou El-Louz
  • Mohamed Belilid
  • Lahcen Nachef
  • Abdel-Aziz Belilid
  • Mohamed Handaien
  • Ahmed Bouzid.

Places

  • Salle de la municipalité
    Agadir, Kingdom of Morocco

Date(s)

  • Thursday, May 20, 2021Thursday, May 20, 2021

Keywords

  • démocratie, identité, numérique, société

Contact(s)

  • Mohamed Sguenfle
    courriel : mohamedsguenfel67 [at] gmail [dot] com

Information source

  • Mohamed Sguenfle
    courriel : mohamedsguenfel67 [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« L’identité et les questions de démocratie et de modernisation en Afrique du Nord », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, April 15, 2021Thursday, April 15, 2021, https://calenda.org/865303

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search