Página inicialPolitiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique sub-saharienne (milieu XIXe siècle - années 1970)

Página inicialPolitiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique sub-saharienne (milieu XIXe siècle - années 1970)

Politiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique sub-saharienne (milieu XIXe siècle - années 1970)

Narratives of education in times of colonization and decolonization in Africa (1920s - 1970s)

*  *  *

Publicado terça, 27 de abril de 2021 por João Fernandes

Resumo

Dans le sillage des recherches actuelles, ces journées d’étude internationales mettront l’accent sur le fait qu’il existe de multiples récits co-existants et en interaction (Chakrabarty, 2009) autour de l’institution scolaire en Afrique depuis le milieu du XIXe siècle. L’étude des « concurrences » vise à rendre compte de la pluralité des récits (Fur, 2017) et de leurs enchevêtrements. Les concurrences induisent le dialogue, la multidisciplinarité et la collaboration. Il s’agit de trouver et de raconter différentes histoires simultanées en sachant que chaque histoire est racontée dans une certaine perspective. Par histoires vécues, nous entendons des histoires de l’éducation historiquement documentées à partir de documents d’archives qui n’ont pas encore été découverts ou d’histoires recueillies à partir de témoignages oraux ou écrits (romans (auto)biographiques, mémoires, contes etc.).

Anúncio

Argumentaire

Dans le sillage des recherches actuelles, ces journées d’étude internationales mettront l’accent sur le fait qu’il existe de multiples récits co-existants et en interaction (Chakrabarty, 2009) autour de l’institution scolaire en Afrique depuis le milieu du XIXe siècle. L’étude des « concurrences » vise à rendre compte de la pluralité des récits (Fur, 2017) et de leurs enchevêtrements. Les concurrences induisent le dialogue, la multidisciplinarité et la collaboration. Il s’agit de trouver et de raconter différentes histoires simultanées en sachant que chaque histoire est racontée dans une certaine perspective. Par histoires vécues, nous entendons des histoires de l’éducation historiquement documentées à partir de documents d’archives qui n’ont pas encore été découverts ou d’histoires recueillies à partir de témoignages oraux ou écrits (romans (auto)biographiques, mémoires, contes etc.). Les histoires pourront être racontées du point de vue des différents acteurs mais une attention particulière sera accordée aux voix qui ont été marginalisées. Nombreux et nombreuses étaient les hommes et femmes impliqués dans les systèmes coloniaux et postcoloniaux d’éducation en Afrique : les élèves, les parents, les enseignants, les décideurs, les conseillers ou observateurs internationaux, les fonctionnaires dans les colonies ou dans les métropoles, les éducateurs laïcs ou religieux.

Ces acteurs ont contribué de différentes manières à la structuration des institutions scolaires œuvrant dans le sens de la colonisation mais aussi de la décolonisation. Elles étaient souvent liées les unes aux autres. Les établissements d’enseignement étaient les principales zones de contact entre les colonisateurs et les colonisés, les élites coloniales puis nationalistes et les peuples en général. Le concept de « zone de contact » a été introduit par Marie Louise Pratt en référence aux « espaces sociaux où les cultures se rencontrent et s’affrontent souvent dans des contextes de rapports de pouvoir très asymétriques » (Pratt, 1991). Tous les acteurs ont été, de différentes manières, affectés par les rencontres que suscitaient ces zones de contact. Dans un contexte de décolonisation puis de construction nationale, les positionnements individuels vis-à-vis de l’école et les formes de loyauté créées par celle-ci ont joué un rôle important qu’il s’agit d’étudier en recourant en particulier aux récits de vie délibérés ou non.

Modalités pratiques de participation

Programme sur https://www.cessma.org/Politiques-scolaires-ecoles-et-publics-scolaires-en-Afrique-sub-saharienne-1665.

Séances hybrides : en présentiel et par visio-conférence en Zoom selon la situation sanitaire des pays concernés.

A partir du lundi 3 mai 2021, vous y trouverez aussi le lien ZOOM pour y accéder.

Programme

1er demi journée (4 mai 2021)

Ouverture par les organisateurs (9h00 – 9h15) : Ellen Vea Rosnes (VID, Stavanger, Norvège), Florence Wenzek (CERLIS, Univ. de Paris), Pierre Guidi (CEPED, Univ. de Paris), Jean-Luc Martineau (CESSMA, Univ. de Paris)

Atelier 1 (9h15 - 10h45) discutants/coordinators Ellen Vea Rosnes (Florence Wenzek for the tchat)

  • Caterina Scalvedi, Missionary Narratives and Educational Practices in Italian Somalia (1922-41)
  • Ellen Vea Rosnes et Kaplana Hiralal, Women, Mission Education, Interreligious Relations and Loyalties in KwaZulu-Natal (1920-1955)
  • Esther Ginestet, How to have the last word. Gender, education and intellectual authority in Luoland, ca. 1920s-1950s

Discussion (30 mn)

Pause 15mn

Atelier 2 (11h00 – 12h30) discutants/coordinators Pierre Guidi (J-Luc Martineau for the tchat)

  • Lars Berge, Swedish Mission Schools in Ethiopia: Educational Encounters
  • Benjamina Robson, Les effets sociaux de l’enseignement à Vangaindrano, au sud-est de Madagascar (1946-1960)
  • Clara Carvalho et Antonia Barreto, Education as a colonial strategy in the Portuguese-controlled African colonies in the sixties

Discussion (30 mn)

Pause déjeuner 12h30 – 14h00

2e demi journée (4 mai 2021)

  • Etat de la bibliographie (14h00 - 15h00) Pierre Guidi et Elisa Prosperetti,

Atelier 3 (15h00 – 16h30) discutants/coordinators Florence Wenzek (J-Luc Martineau for the tchat)

  • Maria Da Luz Ramos, Women’s Narratives of Schooling during Colonial Time in Cape Verde
  • Adeline Darrigol, L'éducation en Guinée espagnole à travers Les ténèbres de ta mémoire de Donato Ndongo
  • Charlotte Courreye, L’enseignement pour les « indigènes » et par les « indigènes » en Algérie coloniale

Discussion (30 mn)

Pause 15 mn

Atelier 4 (16h45 – 18h15) discutants/coordinators Charlotte Courreye (Pierre Guidi for the tchat)

  • Lydia Hadj-Ahmed, Parcours scolaires et expériences de scolarisations d’une fratrie en milieu rural pendant la guerre d’indépendance algérienne (1956-1962)
  • Mathias Gardet, "Impressions d'école" de jeunes Algériens et regards ‘’psy’’ sur leur illettrisme présupposé (années 1950).
  • Eva Van De Velde, Raoul Kahuma et Pieter Verstraete, “A ray of hope for these sick animals”: An educational perspective on the construction of difference in Congolese leprosy villages in the 1930s

Discussion (30 mn)                      FIN de la journée 1

3e demi journée (5 mai 2021)

Atelier 5 (9h00 - 10h30) discutants/coordinators Caterina Scalvedi (Florence Wenzek for the tchat)

  • Nathan Moyo, ‘Anti-colonial without being Decolonial’: The Dialectics of Education in the Zimbabwean Liberation War Camps (1965-1979)
  • Samuel Boussion, Rééduquer les "orphelins des frontières". Récits autour des maisons d'enfants algériens réfugiés en Tunisie et au Maroc (1956-1962).
  • Yaya Tamela, L’enseignement islamique à Conakry : une institution exclusivement communautaire (1957-1977)

Discussion (30 mn)

Pause 15mn

Atelier 6 (10h45 – 12h00) discutants/coordinators J-Luc Martineau (Ellen Vea Rosnes for the tchat)

  • Shin Dongkyung, Colonial Universities in the British West Africa, 1948-1968
  • Rehana Odendaal, 1950s: Developing the rhetoric of Academic Freedom at South Africa’s ‘Open’ Universities

Discussion (30 mn)

Pause déjeuner 12h00 – 14h00

4e demi journée (5 mai 2021)

Atelier 7 (14h00 – 15h45) discutants/coordinators Florence Wenzek (Pierre Guidi for tchat)

  • Roland Rakotovao, Instituteurs et Institutrices en milieu rural à Madagascar : Des modèles et notables pour les communautés villageoises (1920 à 1970)
  • Mamaye Idriss, Les pérégrinations d’une institutrice « indigène » : mobilités scolaires, socialisations et militantismes
  • Pierre-Eric Fageol et Frédéric Garan, La formation des maîtres dans le processus d’assimilation et de départementalisation : le témoignage des normaliens de la Réunion (1946-1968)

Pause 15 mn

Atelier 8 publication (16h00 – 17h00) Compulsory workshop for the contributors of the book

Atelier en vue de la préparation de l’édition du livre chez Brill avec le soutien de l’AEGIS.

Fin de la journée 2

Locais

  • Université de Paris, Site Denis Diderot, Bâtiment Olympe de Gouges, 8e étage , salle 870 - 2-8 rue Albert Einstein, entrée : place Paul Ricœur
    Paris, França (75013)

Datas

  • terça, 04 de maio de 2021
  • quarta, 05 de maio de 2021

Palavras-chave

  • Politiques scolaires, écoles, acteurs, publics scolaires, Afrique

Contactos

  • Les organisateurs du colloque
    courriel : for [dot] an [dot] education [dot] network [at] gmail [dot] com

Urls de referência

Fonte da informação

  • Jean-Luc Martineau
    courriel : paris18jlm [at] gmail [dot] com

Para citar este anúncio

« Politiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique sub-saharienne (milieu XIXe siècle - années 1970) », Colóquio, Calenda, Publicado terça, 27 de abril de 2021, https://calenda.org/868144

Arquivar este anúncio

  • Google Agenda
  • iCal
Pesquisar OpenEdition Search

Você sera redirecionado para OpenEdition Search