HomeDefence and interior security in the Americas

HomeDefence and interior security in the Americas

Defence and interior security in the Americas

Défense et sécurité intérieure dans les Amériques

IdeAs. Idées d’Amériques journal

Revue « IdeAs. Idées d’Amériques »

*  *  *

Published on Thursday, May 06, 2021 by João Fernandes

Summary

Observons en quoi et comment depuis l’ère des indépendances américaines, la question de défense a été posée dans les Amériques à la croisée des relations internationales et des affaires interaméricaines. Au nord, Washington annonçait d’emblée que sa propre sécurité induisait de la projeter sur l'ensemble du continent. Mais au-delà de la diversité des statuts et des positionnements des acteurs, la représentation d’un périmètre de défense qui serait hémisphérique a été partagée par les autres Etats du continent depuis le XIXe siècle, certes à des échelles variables. Ce numéro propose ainsi l’étudier à partir d’études de cas, d’approches comparées et transnationales et de manière théorique en mobilisant l’ensemble des sciences sociales (histoire, science politique, sociologie, anthropologie, géographie…), afin de comprendre les développements de ce phénomène à toutes les échelles, qu’elles soient globales, hémisphériques ou nationales, dans la durée comme dans le temps présent.

Announcement

Argumentaire

Le 2 décembre 1823 le président James Monroe déclarait aux Européens : « C'est seulement lorsque nos droits sont atteints ou sérieusement menacés que nous ressentons l'offense ou faisons des préparatifs pour notre défense. Les événements de cet hémisphère nous touchent nécessairement de plus près ; le système politique des puissances [européennes] alliées est à ce point de vue essentiellement différent de celui de l’Amérique. […] Nous devons donc à la bonne foi et aux relations amicales existant entre les États-Unis et ces puissances de déclarer que nous considérerions toute tentative de leur part pour étendre leur système à une portion quelconque de cet hémisphère comme dangereuse pour notre paix et notre sécurité ».

Expression, à cette date, de la fraternité avec les jeunes Etats du sud, cette déclaration fut accueillie non sans enthousiasme en Amérique latine. Observons en quoi et comment depuis l’ère des indépendances américaines, la question de Défense a été posée dans les Amériques à la croisée des relations internationales et des affaires interaméricaines. Au nord, Washington annonçait d’emblée que sa propre sécurité induisait de la projeter sur l'ensemble du continent. Mais au-delà de la diversité des statuts et des positionnements des acteurs, la représentation d’un périmètre de défense qui serait hémisphérique a été partagée par les autres Etats du continent depuis le XIXe siècle, certes à des échelles variables. Rappelons à ce titre, la fondation des sociétés républicaines en Amérique du sud dans les années 1862-1864 en réaction aux agressions des monarchies européennes en république dominicaine et au Mexique en 1861. Pensons également au rôle joué par les Etats-Unis dans le règlement des guerres interaméricaines telle la conflagration de la Triple Alliance dans le Cône sud (1865- 1870) ou celle du Pacifique (1879-1884) à la fin du XIXe siècle, ainsi qu’à l’action déterminante des groupes régionaux de contact et de la diplomatie panaméricaine lors du conflit ultérieur du Chaco boréal (1932-1935) ou durant la guerre qui opposa le Pérou à l’Equateur en 1941-1942. La Défense dans les Amériques, qu’il s’agisse des doctrines ou de leur mise en œuvre, a été ainsi pensée depuis le XIXe siècle aux échelles globale, continentale, nationale et locale, comme c’est généralement le cas pour les puissances. Mais la dimension hémisphérique de « la Défense », particulière à ce continent, marque en effet sa singularité. C’est une donnée structurante des relations interaméricaines et internationales, dont la relation asymétrique a été et demeure génératrice de fortes tensions et de graves conflits depuis deux siècles.

Dès lors, l’autre donnée qui caractérise l’histoire de la Défense dans les Amériques et qui est conjointement à l’interface des échelles globale et locale dans la durée, prend corps dans l’articulation structurelle entre Défense et sécurité intérieure. L’institution militaire a été un acteur majeur de ce processus d’hybridation en Amérique latine avant même la seconde guerre mondiale, conduisant à l'émergence d’Etats militaires dans le sous-continent, où certaines forces armées ont formé de véritables « partis militaires ». Au contraire au nord, l’armée est surtout représentée comme étant séparée de la politique, soumise à la direction civile par son « professionnalisme ». Cependant, bien qu’elle existât avant la guerre froide, l’imbrication entre Défense et sécurité intérieure a été théorisée et institutionnalisée à la suite de l’élaboration de la doctrine de sécurité nationale en 1947 qui combinait agression externe et menace interne. Certes, pour nombre d’acteurs, la « Défense nationale », fondée sur la désignation d’un ennemi identifié exogène et la projection de la puissance régionale, demeura et reste prioritaire. Mais la Défense tournée vers la sécurité intérieure et la lutte contre un « ennemi intérieur » a été largement enseignée dans les écoles de guerre en Amérique latine et adaptée aux situations locales, faisant des sociétés latino-américaines un théâtre de guerre froide de haute intensité de la crise guatémaltèque en 1954 à la révolution nicaraguayenne dans les années 1980. Depuis la fin de la guerre froide la lutte contre le communisme a été élargie à la « guerre » contre les narcotrafiquants, la délinquance ordinaire, puis le terrorisme élargi aux opposants politiques (militants écologistes, leaders paysans ou autochtones…), et étendue désormais à la répression des migrants. Les doctrines militaires appliquées à ces « guerres », telle la doctrine de « low-intensity conflict », reviennent au nord par l’application de la sécurité intérieure aux questions de migration et de trafic de stupéfiants, menant à une militarisation de la frontière. En dépit du contrôle civil de l’armée, on critique le militarisme et l’économie militaire comme étant des forces dominantes de la société et la politique étatsuniennes, depuis l’établissement de l’état de sécurité nationale.

Ainsi, loin de se limiter aux domaines traditionnellement associés à la Défense (politique étrangère, études militaires), ces caractéristiques de la Défense dans les Amériques, sa nature hémisphérique et l’accent mis sur la sécurité intérieure, retombent sur la société tout entière. La sécurité intérieure peut nous servir d’angle d’observation pour comprendre la construction de l’espace public, les politiques urbaines, les systèmes économiques et la transformation des institutions militaires et civiles. Ces enjeux prennent des qualités particulières dans chaque pays et région, tout en ayant des liens communs dans l’ensemble du continent. En effet, cet emboîtement d’échelles et cette articulation structurelle entre Défense et sécurité intérieure semblent être un modèle de défense qui aujourd’hui se diffuse à l’échelle continentale, et au-delà. Ce numéro d’IdeAs propose ainsi l’étudier à partir d’études de cas, d’approches comparées et transnationales et de manière théorique en mobilisant l’ensemble des sciences sociales (histoire, science politique, sociologie, anthropologie, géographie…), afin de comprendre les développements de ce phénomène à toutes les échelles, qu’elles soient globales, hémisphériques ou nationales, dans la durée comme dans le temps présent.

Axes thématiques

Les propositions qui portent sur les thématiques suivantes (liste non exhaustive) seront particulièrement bienvenue :

  •  Défense et sécurité intérieure dans les relations interaméricaines et internationales
  •  Les doctrines de défense et les politiques publiques, leur histoire et leur diffusion hémisphérique
  •  L’étude des Forces armées et des autres acteurs de la Défense et de la Sécurité intérieure
  •  Les relations civils-militaires
  •  L’étude de l’économie de la Défense et de la Sécurité intérieure, privatisation de la sécurité, liens entreprises privées et acteurs politiques
  •  La militarisation et la privatisation des espaces et des sociétés : frontières, villes et quartiers, institutions…

Coordinateurs

  • Luc Capdevila luc.capdevila@univ-rennes2.fr (professeur d’histoire contemporaine, Université Rennes 2)
  • Michael Stricof michael.stricof@univ-amu.fr (maître de conférences en civilisation des États-Unis, Aix-Marseille Université)

IdeAs. Idées d’Amériques 

IdeAs. Idées d’Amériques est la revue électronique en libre accès de l’Institut des Amériques. Suivant une approche pluridisciplinaire en sciences humaines et sociales, la revue est dédiée à l'étude du continent américain dans sa totalité, et ouvre chaque année deux numéros thématiques publiant des articles comparatistes et transnationaux (en français, anglais, espagnol ou portugais). IdeAs entend utiliser la publication en ligne pour créer un espace d'échanges sur les sujets traités et favoriser une politique de traduction active.

La revue publie plusieurs rubriques, dont un dossier thématique principal, avec :

  • des articles sollicités en rapport direct avec le dossier, dont l’orientation est décidée par le comité de rédaction ;
  • des contributions répondant à un appel à communication, examinées par le comité et les coordinateurs du numéro

Le numéro 20 de la revue, à paraître en septembre-octobre 2022, portera sur Défense et sécurité intérieure dans les Amériques. 

Modalités

Toutes les propositions soumises, rédigées en français, en anglais, en portugais ou en espagnol, devront prendre la forme suivante :

  •  un titre
  •  un résumé (500 mots maximum)
  •  5 mots-clefs
  •  une notice brève bio-bibliographique (10-15 lignes)

Elles sont à envoyer à la rédaction par courrier électronique, avant le 1er novembre 2021 à :

  • Luc Capdevila : luc.capdevila@univ-rennes2.fr
  • Michael Stricof : michael.stricof@univ-amu.fr
  • Isabelle Vagnoux : isabelle.vagnoux@univ-amu.fr
  • Françoise Martinez : francoise.martinez02@univ-paris8.fr

Les propositions seront alors évaluées par notre comité de rédaction et les coordinatrices du numéro, et si votre résumé retient notre attention, nous prendrons contact avec vous, pour un envoi de l’article complet, dans les plus brefs délais.

Chaque article devra ensuite nous être soumis sur la plateforme Open Journals System (OJS) de la revue, avant le 15 mars 2022. Il fera alors l’objet d’une évaluation sous forme anonyme par deux experts.

Veuillez noter que notre revue n’a pas de rubrique Varia.

Subjects

Date(s)

  • Monday, November 01, 2021

Keywords

  • défense, sécurité intérieure, Amériques

Contact(s)

  • Charlotte Le Merdy
    courriel : gt-recherche [at] institutdesameriques [dot] fr

Information source

  • Charlotte Le Merdy
    courriel : gt-recherche [at] institutdesameriques [dot] fr

To cite this announcement

« Defence and interior security in the Americas », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, May 06, 2021, https://calenda.org/871383

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search