HomeBataille en Amérique Latine

HomeBataille en Amérique Latine

Bataille en Amérique Latine

Revue « Cahiers Bataille », n°6

*  *  *

Published on Tuesday, May 25, 2021 by João Fernandes

Summary

La sixième livraison de la revue sera dédiée à l’intérêt de Georges Bataille (1897-1962) pour les civilisations précolombiennes et, plus généralement, pour le monde hispanophone et lusophone, ainsi qu’à l’accueil et l’influence aujourd’hui de ses écrits dans différentes aires géographiques du continent latino-américain, allant du Mexique au nord jusqu’à la l’Argentine et le Chili au sud, en passant par le Brésil.

Announcement

Argument

« L’Amérique disparue », publié en 1928 dans le numéro de la revue « La République des Lettres des Sciences et des Arts » consacré à l'art précolombien, est peut-être le premier article de Bataille dans lequel se cristallise son goût pour ce qui effraie la sensibilité et déboussole l’esprit. Il annonce aussi des thèmes qui ne cesseront de l’occuper : la mort, le sacrifice, le sacré, la violence, l’horreur, le rire, la perte, le don, l’excès etc. Serait-il exagéré de voir dans « L’Amérique disparue » un préambule à « La Part maudite » (1949), livre magistral de Bataille paru 20 ans plus tard ? Ou bien une introduction à ce qu’il développera de manière spéculative dans « Théorie de la religion » (1948) ? Et « Histoire de l’œil », publiée la même année que « L’Amérique disparue » – en 1928 – ne peut-elle pas se présenter comme son pendant fictionnel ?

Au cours du 20e siècle, les liens entre l’Amérique latine et l’Europe – la France et l’Espagne en particulier – étaient nombreux. Les voyages au Mexique entrepris par André Breton, Benjamin Péret ou, avant la deuxième guerre, par Antonin Artaud, en Équateur et au Pérou par Henri Michaux, au Brésil par Blaise Cendrars ou Claude Lévi-Strauss témoignent de cet intérêt. Réciproquement, la présence en France des Latino-Américains tels César Moro, Roberto Matta, Leonor Fini, Wifredo Lam, Oswald de Andrade, Maria Martins etc. est elle aussi considérable.  

Bataille n’a jamais franchi les frontières de l’Europe occidentale, il n’a jamais adhéré au groupe surréaliste non plus. La présence et l’influence de ses écrits dans les pays latino-américains n’a donc rien d’évident. Pourtant, déjà à l’époque, les entreprises telles que la revue « DYN » fondée en 1942 à Mexico par Wolfgang Paalen ou la propulsion du terme « réel merveilleux » par Alejo Carpentier (un des signataires du pamphlet écrit par Bataille contre Breton « Un cadavre » de 1930) pour libérer la littérature hispano-américaine de l’influence surréaliste, paraissent proches de l’esprit contestataire de Bataille.

Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Est-ce qu’on peut parler d’une influence directe de Bataille sur des mouvements ou des courants de pensée des pays d’Amérique latine ? Au Brésil, par exemple, son œuvre a connu un regain d’intérêt dans les années 2010 avec la retraduction des grands classiques (L’Érotisme, L’Expérience intérieure, La Part maudite, La Littérature et le mal…), mais aussi avec la traduction de textes inédits (Le Coupable, Sur Nietzsche, Théorie de la religion, les textes pour la revue Documents), ce qui pourrait encourager de nouvelles interfaces de recherche – des points de contacts et des points de fuite –, notamment autour des ethnographies amérindiennes actuelles.  

L’idée de réaliser un numéro thématique consacré à la réception de l’œuvre de l’auteur de « l’Amérique disparue » sur le continent latino-américain vient d’une envie de comprendre comment ses écrits ont été dans le passé et sont actuellement reçus dans les pays et aires géographiques variés de l’Amérique hispano- et lusophone – que l’on pourrait aussi appeler Amérique disparate, étant donné que d’autres démarcations (territoriales, bien sûr, mais aussi symboliques et cosmiques) pourraient s’y établir.

Cette envie répond aussi au désir de construire des ponts entre les deux continents, et d’ouvrir ainsi un champ de rencontre et de confrontation avec nombre de points de vue, sensibilités, méthodes, approches etc. qui permettraient de mieux connaître et de mieux questionner la pensée de Bataille.  

Ainsi, nous tenons à solliciter des traducteurs, éditeurs, poètes, artistes, chercheurs de différentes disciplines (philosophie, études littéraires, histoire, histoire de l’art, anthropologie, sociologie, études politiques, psychanalyse etc.), de tous les pays de l’Amérique latine – du Mexique jusqu’au Chili et l’Argentine, en passant par les Antilles, les Caraïbes et le Brésil – pour réfléchir à la genèse et à l’évolution de la réception des écrits de Bataille au 20e et 21e siècles dans leurs pays.

Axes pressentis de recherches

  •  Les thématiques, les concepts, les ouvrages de Bataille, les périodes dans sa trajectoire intellectuelle qui dominent actuellement – et/ou ont dominé auparavant – dans la lecture de son œuvre dans un pays ou dans une région donnée de l’Amérique latine.
  •  Les actualisations les plus récentes de la pensée de Bataille en Amérique latine – analyses critiques, ouvrages, théories, courants de pensée etc. – prenant en compte les changements d’époque.
  •  Les figures de la scène artistique, poétique et littéraire latino-américaine, d’hier et d’aujourd’hui, qui créent dans l’esprit proche de celui de Bataille, sans nécessairement s’inspirer explicitement de lui ; les rapports, points communs, divergences qu’il est possible d’observer entre eux.
  •  L’interlocution possible avec Bataille autour de l’espace magique des lieux de culte des religions de matrice africaine – aux Caraïbes, en Colombie ou au Brésil – où il est question d’érotisme, d’extase, de transe et de sacrifice (cf., par exemple, le travail d’un Roger Bastide ou d’un Pierre Verger). 
  •  L’espace de la forêt, qui fait communiquer des nations, et où des connexions s’établissent entre le devenir-animal, si cher à Bataille, et le devenir-végétal, si présent dans les cosmogonies amérindiennes.

Modalités de soumission et d’évaluation

Les articles abordent la question de la réception des écrits de Georges Bataille dans différentes aires géographiques du continent latino-américain.

Les auteurs sont libres de définir le sujet qu’ils souhaitent traiter ainsi que de choisir leur approche.

Les propositions d’article rédigées en français de 20 lignes environ, accompagnées d’une bio-bibliographie de l’auteur et d’éventuelles indications iconographiques, doivent être envoyées aux adresses suivantes : mjdemoraes@gmail.com et monika.marczuk@gmail.com

avant le 31 août 2021.

La remise des articles est prévue pour le 31 mai 2022

Langues d’articles : français.

Normes de rédaction

Articles devraient contenir environ 35 000 signes (+/- 10%) espaces compris, soit 10-12 pages. Interligne : simple ; marges : 2,5 cm ; caractère typographique : Times New Roman ; taille de police : 12.Format de document : Word (.doc, .docx) ; le titre du document est le titre de l’article.Les articles seront évalués en double aveugle par les membres du comité de lecture.

URL : http://editionslescahiers.fr/les-cahiers/

Coordination du numéro

  • Marcelo Jacques de Moraes - professeur de littérature française à l'Université Fédérale de Rio de Janeiro
  • Monika Marczuk – co-directrice de la rédaction des Cahiers Bataille

Date(s)

  • Tuesday, August 31, 2021

Keywords

  • Georges Bataille, Amérique latine, Littérature, Philosophie, Anthropologie, Critique et interprétation

Contact(s)

  • Monika Marczuk
    courriel : mk [dot] marczuk [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Monika Marczuk
    courriel : mk [dot] marczuk [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Bataille en Amérique Latine », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, May 25, 2021, https://calenda.org/872954

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search