HomeSocial reintegration of people sentenced for terrorism: issues and perspectives

HomeSocial reintegration of people sentenced for terrorism: issues and perspectives

Social reintegration of people sentenced for terrorism: issues and perspectives

Réintégration sociale des personnes condamnées pour terrorisme : enjeux et perspectives

*  *  *

Published on Wednesday, May 12, 2021 by Céline Guilleux

Summary

La réintégration sociale des personnes condamnées pour faits de terrorisme et des détenus suspectés de radicalisation constitue l’un des principaux défis sociétaux des années à venir et un enjeu majeur pour les acteurs de la justice, de la police, de l’administration pénitentiaire et du travail social. Comprendre ces enjeux nécessite des approches pluridisciplinaires capables d’intégrer les problématiques sociales, sécuritaires et judiciaires. C’est l’objectif de la recherche ANR TROC (Terrorists reintegration in Open Custody), dans laquelle s’inscrit cette journée d’étude.

Announcement

Modalités de contribution

Lieu : Université de Strasbourg + distanciel

Journée d’étude sous format hybride (modifications possibles suivant évolution situation sanitaire)

Préinscription obligatoire (précisant Nom, Prénom, Statut et préférence distanciel ou présentiel) par mail à nicolas.amadio@unistra.fr jusqu’au 31 mai inclus.

Suite à votre inscription, vous recevrez un lien pour le distanciel et/ou la précision du lieu

Présentation

La réintégration sociale des personnes condamnées pour faits de terrorisme et des détenus suspectés de radicalisation constitue l’un des principaux défis sociétaux des années à venir et un enjeu majeur pour les acteurs de la justice, de la police, de l’administration pénitentiaire et du travail social. Comprendre ces enjeux nécessite des approches pluridisciplinaires capables d’intégrer les problématiques sociales, sécuritaires et judiciaires. C’est l’objectif de la recherche ANR TROC (Terrorists reintegration in Open Custody), dans laquelle s’inscrit cette journée d’étude.

Programme

  • 9h15 Accueil des participants en présentiel
  • 9h35 Accueil des participants en distanciel

09h45-10h20 Mot d’accueil  et Introduction

  • Mot d’accueil : Jérôme Beauchez, Directeur adjoint du laboratoire CNRS DynamE UMR 7367, Université de Strasbourg

Introduction :

  • Eric Lallement, Procureur général près la cour d’appel de Colmar
  • Virginie Nouaille, chef du pôle prévention de la radicalisation et lutte contre le séparatisme, Secrétariat Général du Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (SG-CIPDR)
  • François Murgadella (ou son représentant) pour le Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale (SGDSN) (sous réserve)
  • Michel Vilbois, Préfet délégué Préfecture de la Zone de Défense et de Sécurité Est

10h30 -12h Session 1 Les enjeux de l'évaluation en matière de terrorisme et de radicalisation menant à la violence

  • 10h30-10h45 « L’évaluation en matière de terrorisme et de radicalisation menant à la violence : De la détermination de la peine à l’évaluation des politiques publiques » Massil Benbouriche, enseignant-chercheur en Psychologie et Justice, Université de Lille, laboratoire PSITEC, responsable WP1 TROC
  • 10h45-11h15 “Valid risk assessment for violent extremist prisoners: A necessary step for  appropriate treatment and monitoring” Christopher Dean, spécialiste anglais du terrorisme et concepteur d'un outil d'évaluation (ERG 22 +) et d'un programme de traitement diffusé dans toute l'Angleterre et le Pays de Galles (Healthy Identity Intervention)
  • 11h15-11h40 « L’expertise psychologique en matière d’extrémisme violent : L’importance d’une lecture psycho-criminologique » Nicolas Estano, psychologue clinicien à l’Unité de psychiatrie et de psychologie légales de l’Eps de Ville Evrard, Expert près la cour d’appel de Versailles

11h40-12h00 Discussion

12h00-13h30 Pause déjeuner

13h30 -15h00  Session 2 Nouvelles logiques décisionnelles dans la gestion des risques de violence terroriste et transformations du policing

  • 13h30-13h45 « Nouvelles dynamiques institutionnelles et configurations décisionnelles en matière de gestion des risques liés à la réintégration des personnes condamnées : quels enjeux et perspectives en France ? » Bruno Domingo, chercheur en sciences sociales, Fondation Maison des Sciences de l’Homme Paris, responsable WP2 TROC
  • 13h45-14h15 « Rôles et fonctionnement de l’Équipe intersectorielle spécialisée en Prévention des polarisations sociales et de la radicalisation menant à la violence, ville de Québec » Stéphane Lemain-Langlois, Professeur à l’école de travail social et de criminologie, Université Laval, Co-directeur de l’observatoire sur la radicalisation et l’extrémisme violent
  • 14h15-14h40 « Libération des auteurs d'infractions terroristes ou radicalisés : quels défis pour les pratiques policières ? » Thierry Bolsigner, chef du pôle de lutte contre la radicalisation et le communautarisme, Préfecture de la Zone de Défense et de Sécurité Est
  • 14h40-15h00 Discussion

Pause 15h à 15h30

15h30 à 17h Session 3 Désengagement de la violence et ressources biographiques de renforcement de la désistance

  • 15h30-15h45 « Désengagement et désadhésion des personnes radicalisées : quels bilans et perspectives ? » Rachel Sarg, enseignant-chercheur en sociologie, Université de Lorraine, Laboratoire 2L2S, responsable WP3 TROC
  • 15h45-16h15 « Description et évaluation du Programme d'accompagnement individualisé et de réaffiliation sociale (PAIRS) » Marc Hecker, Directeur de la recherche et de la valorisation et chercheur au Centre des études de sécurité de l'Institut Français des Relations Internationales (IFRI)
  • 16h15-16h40 « Programme judiciaire de prévention des dérives radicales : l’exemple collaboratif mis en œuvre dans le Haut-Rhin depuis 2015 » Virginie Meister, coordinatrice du dispositif judiciaire de prévention des dérives radicales, Association APPUIS , et Marie-Aude Cadieu, Assistante spécialisée pour la prévention des actes de terrorisme, Cour d’appel de Colmar

16h40-17h00 Discussion

  • 17h Conclusion Nicolas Amadio, enseignant-chercheur en sciences sociales, Université de Strasbourg, laboratoire DynamE CNRS, coordinateur ANR TROC

La recherche ANR TROC

Financé par l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR PRC CE39 Sécurité Globale et Cybersécurité), le projet est coordonné par Nicolas Amadio (Laboratoire DynamE, Université de Strasbourg) et regroupe les contributions des équipes dirigées par Massil Benbouriche (PSITEC, Université de Lille), Bruno Domingo (FMSH, Université de Toulouse) et Rachel Sarg (2L2S, Université de Lorraine).

Places

  • Strasbourg, France (67)

Date(s)

  • Friday, June 04, 2021

Attached files

Keywords

  • terrorisme, radicalisation, réintégration sociale, criminologie, justice, sécurité, social, communauté

Contact(s)

  • Nicolas Amadio
    courriel : nicolas [dot] amadio [at] unistra [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Nicolas Amadio
    courriel : nicolas [dot] amadio [at] unistra [dot] fr

To cite this announcement

« Social reintegration of people sentenced for terrorism: issues and perspectives », Study days, Calenda, Published on Wednesday, May 12, 2021, https://calenda.org/873593

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search