HomeRestoring David Graeber's political anthropology

HomeRestoring David Graeber's political anthropology

Restoring David Graeber's political anthropology

Restituer l'anthropologie politique de David Graeber

*  *  *

Published on Tuesday, May 11, 2021 by João Fernandes

Summary

La journée d'étude a pour objectif d'interroger l'actualité de la recherche de David Graeber au sein des sciences sociales, en France et au-delà. La figure de l'intellectuel public, auteur de best-sellers tels que Bullshit Jobs (2018), est aujourd'hui bien connue. Il est néanmoins à craindre que celle-ci n'obscurcisse quelque peu sa contribution plus générale à l'anthropologie. Après une introduction à son oeuvre par le Pr. Keith Hart, nous accueillerons ensuite toute la journée une quinzaine de participants réunis autour de domaines d'études divers -anthropologie des institutions, des valeurs, de la violence, du capitalisme, de la souveraineté, de la démocratie, de l'égalitarisme...-. Nous conclurons notre événement par une table-ronde autour des enjeux posés par l'oeuvre de David Graeber à l'anthropologie politique.

Announcement

Présentation

La journée d’étude “Restituer l’anthropologie politique de David Graeber” vise à interroger le futur des nombreux programmes de recherches auxquels David Graeber a pu contribuer. L’annonce de son décès a, en France, donné lieu à de nombreux hommages médiatiques et académiques. Il nous a néanmoins semblé qu’il s’agissait bien souvent de rendre hommage à l’auteur à succès de best-sellers, plutôt qu’à celui d’une ethnographie du politique, de l’esclavage et de la mémoire à Madagascar (Graeber, 2007), d’une contribution à l’anthropologie de la valeur (Graeber, 2001), des royautés sacrées et divines (Sahlins et Graeber, 2017) et des relations entre le travail anthropologique et l’expérience réflexive et militante au sein de groupes anarchistes et dans l’espace académique (Graeber, 2004) ou bien encore d’une autre histoire de l’origine des hiérarchies et des inégalités (Graeber, 2007 ; Graeber et Wengrow, à paraître), et de la notion de dette (Graeber, 2011) à partir de données empiriques ethnographiques, archéologiques, et historiques.

Du point de vue de l’arène médiatique française, l’une des difficultés réside peut-être dans le cadrage peu évident de l'œuvre de David Graeber, à la croisée de l’anthropologie politique et de l’anthropologie économique. Il demeure par exemple relativement inhabituel, en France, - où l’image de l’anthropologie au parfum d’exotisme demeure vivace- que des anthropologues soient mobilisés médiatiquement pour parler et dénoncer l’économie globale de la dette et du capitalisme néo-libéral à partir d’un travail d’anthropologie mobilisant une expérience d’activiste. Il est frappant à cet égard de constater que les livres qui ont contribué à populariser son nom, tels que Dette : 5000 ans d’histoire, The Utopia of Rules, ou bien Bullshit Jobs, firent davantage l’objet de commentaires publics de la part d’activistes, d’économistes, de politistes, de psychologues et de sociologues, qui peuvent tendre à invisibiliser la teneur anthropologique de son œuvre. Un phénomène paradoxal, alors même que l’anthropologie française irrigue l'œuvre de David Graeber. Notre journée d’étude vise donc à mettre en valeur l’actualité de son anthropologie politique, et de celles et ceux qui opèrent un retour critique sur son œuvre, avec une priorité donnée aux travaux des jeunes chercheur.es.

Dans une perspective d’anthropologie politique, nous avons donc cherché à explorer et à présenter les possibilités qui, au-delà de et/ou en dialogue avec la figure bien connue de l’intellectuel public, travaillent aujourd’hui les courants de la recherche française et internationale.

Programme

9h00 - 9h15 : mot de bienvenue et présentation de la journée d’étude par le comité d’organisation

9h15 - 9h50 : autour de l'œuvre de David Graeber avec Keith Hart (University of Pretoria) “Anthropology as a revolutionary project: reflections on a political and intellectual friendship”

suivi de vingt minutes d’échange avec les participants (9h50 - 10h10)

Panel 1 - 10h10-12h20. L’anthropologie des pouvoirs : démocratie, souveraineté, politiques  

  • 10h10 - 10h30  Boris Lelong, doctorant EHESS - CEMS, David Graeber et l'énigme de la souveraineté. Étude de cas à Madagascar
  • 10h30 - 10h50 Jonathan Chibois, chercheur associé, IIAC - LAIOS, Crise de la démocratie ou crise de l’État ? David Graeber et les institutions de la souveraineté populaire
  • 10h50 - 11h10 Mirja Brand et Yash Lad, Anarchist Anthropologies: Violence, Imagination and Ethnic Autonomous Zones in Post-Coup Myanmar
  • 11h10 - 11h30  Fernand Idriss Mintoogue, doctorant EPHE - IMAFAnthropologie(s) avec David Graeber : des usages du fétiche au cœur d’une église pentecôtiste au Cameroun
  • 11h30 - 11h50 Adam Pomieciński, professeur à l'université Adam-Mickiewicz de PoznańDavid Graeber's perception of anthropology. Polish contexts

11h50 - 12h20  Échanges sur les interventions

Pause déjeuner. Reprise à 13h20

Panel 2 - 13h20-15h30. L’anthropologie des interstices : création, valeur(s), alliance

  • 13h20 - 13h40 Alessandro Vitali, mA, University of Siena, Debt, State and Labour. David Graeber's Critical Anthropology
  • 13h40 - 14h00 Olivier Coulaux, doctorant EHESS -  IIAC, Politique des valeurs de la "fausse monnaie des rêves" d’une occupation temporaire à Paris. Retour sur une expérience de “banquier central” d'une monnaie sociale
  • 14h00 - 14h20 Aurélia Gualdo, doctorante EHESS -  IIAC, De la violence structurelle dans les milieux de la mode à une ethnographie réparatrice : le cas des fashion activistes et des designers de mode à Paris
  • 14h20 - 14h40 Julie Oleksiak, chercheure associée Centre Georg Simmel, Quelle anthropologie politique des institutions culturelles contemporaines ? Le cas des institutions musicales, l’Abbaye de Royaumont et le festival EHZ au Pays Basque
  • 14h40 - 15h00 Sasha Jurdant, doctorante Université de Toulouse Jean Jaurès, David Graeber et la Résistance par le Feu

15h00 - 15h30 Échanges sur les interventions, suivis de quinze minutes de pause

Panel 3 - 15h45-17h30. L’anthropologie globale : capitalisme, égalitarisme, travail 

  • 15h45 - 16h05 Angelina Kussy, PhD candidate, Autonomous University of Barcelona, Félix Talego, professor of political anthropology, University of Sevilla, Towards the anthropology of work societies (and new unimagined futures): on Graeber’s two unfinished projects
  • 16h05 - 16h25 Benjamin Gizard, doctorant EHESS - CEMS, "L’émergence du capitalisme dans l’anthropologie de David Graeber : transformation, inversion, double torsion?"
  • 16h25 - 16H55 Natalia Buitron, University of Oxford, visiting fellow LSE, Julieta Gaztañaga, tenured Profesora Adjunta interina, Universidad de Buenos Aires, et Hans Steinmüller, associate professor, LSE, "Autonomy, technology and totality in David Graeber's work"

17h00 - 17h30 Échanges sur les interventions

17h30 - 18h30 : table-ronde autour des enjeux posés par l’oeuvre de David Graeber à l’anthropologie politique en France avec les organisateur.rice.s de la journée : Aurélia Gualdo, Olivier Coulaux, Riccardo Ciavolella, anthropologue, CNRS, co-directeur du IIAC, Gianfranco Rebucini, anthropologue, CNRS, co-directeur du IIAC et Hadrien Saiag (sous réserve), anthropologue, CNRS, co-responsable du séminaire interne.

18h30 : mot de clôture avec Maurizio Esposito La Rossa (University of Cambridge), qui nous parlera brièvement du colloque qu’il co-organise au Musée du Quai Branly, The end of Libertalia? The pirate utopia: between history and fiction, le 18 mai 2021 (14h00 - 18h00), en lien avec le livre de David Graeber, Les Pirates des Lumières ou la véritable histoire de Libertalia (2019).

Modalités de participation

Nous avons le plaisir de vous convier à la journée d'études internationale "Restituer l'anthropologie politique de David Graeber" le 17 mai 2021, de 9h00 à 18h30, dans le cadre du séminaire du IIAC, "le politique autrement". Vous trouverez le programme détaillé en pièce-jointe, et ci-dessous. Initialement prévue dans l’amphithéâtre François Furet, la journée d’études aura finalement lieu entièrement en distanciel du fait des mesures sanitaires en vigueur.

Lien zoom : https://zoom.us/j/92434165323?pwd=Y0s2eVVHRXV6Uzk5MW8wYUVxUFBjdz09

ID de réunion : 924 3416 5323

Code secret : 653525

La journée est organisée en coopération avec la journée d'étude du Quai Branly, "En finir avec Libertalia" (qui aura lieu le 18 mai 2021, de 14h00 à 18h00, voir le lien en fin de programme). 

Comité organisateur et contacts

Organisateurs-rices :

Référents scientifiques :

Lien : https://www.quaibranly.fr/en/scientific-research/activities/colloquiums-and-symposiums/symposia/event-details/e/en-finir-avec-libertalia-38985/

Places

  • 105 Boulevard Raspail
    Paris, France (75)

Date(s)

  • Monday, May 17, 2021

Keywords

  • David Graeber, anthropologie, capitalisme, souveraineté, démocratie, valeurs, violence

Contact(s)

  • Olivier Coulaux
    courriel : olivier [dot] coulaux [at] ehess [dot] fr
  • Aurélia Gualdo
    courriel : aurelia [dot] gualdo [at] ehess [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Olivier Coulaux
    courriel : olivier [dot] coulaux [at] ehess [dot] fr

To cite this announcement

« Restoring David Graeber's political anthropology », Study days, Calenda, Published on Tuesday, May 11, 2021, https://calenda.org/876115

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search