HomeDaily life

HomeDaily life

Daily life

La vie quotidienne

Communications journal (2023)

Revue « Communications » (2023)

*  *  *

Published on Thursday, May 27, 2021 by João Fernandes

Summary

Le quotidien n’a jamais cessé d’être un objet pour les sciences sociales. Un effort épistémologique remarquable a ainsi élevé à la dignité d’un savoir ce qui n’était jamais vu, trop répété pour émerger à la conscience réflexive. Pluralité des objets et décloisonnement disciplinaire : il s’est offert à des discours variés. Sans doute est-ce le signe de la difficulté à le saisir, et plus encore à le désigner. Cet appel à contributions portera plus spécifiquement sur des expériences concrètes concernant l’usage des objets connectés qui nous donnent, au quotidien, le don d’ubiquité. Être partout, en tout moment, permet en effet d’accélérer nos vies, de réaliser plusieurs tâches à la fois, mais les confronte aussi à une fatigue, un éparpillement de plus en plus critiqués par ceux qui en font un argument pour ralentir notre rythme quotidien, un nouvel art de vivre, un éloge de la lenteur. Les enquêtes sociologiques ou ethnographiques seront privilégiées, animées par un regard anthropologique et/ou historique.

Announcement

Argumentaire

De la sociologie d’Henri Lefebvre à l’anthropologie de Michel de Certeau, de la sémiologie de Barthes à la littérature de Perec, la réflexion sur le quotidien a épousé la période dite des Trente Glorieuses. Elle en fut peut-être aussi un commentaire, une tentative de saisir la prolifération des objets, la perturbation des rythmes de vie, l’extension des villes, la colonisation du monde par les images. Thème de l’après-guerre, le quotidien n’a pourtant jamais cessé d’être un objet pour les sciences sociales. Dans la tradition des Annales, puis inspirée par différents courants plus contemporains (ex. : la micro-histoire), l’histoire s’est tournée vers la généalogie des gestes, des pratiques dérisoires, des individus sans histoire et sans traces (ex. : Thuillier, Ginzburg, Corbin…). Un effort épistémologique remarquable a ainsi élevé à la dignité d’un savoir ce qui n’était jamais vu, trop répété pour émerger à la conscience réflexive. Récemment, « l’ethnologie du proche », dans la tradition des enquêtes de terrain, a posé un nouveau regard sur le monde ordinaire de nos sociétés contemporaines (ex. : Augé). De son côté, la sociologie, devenue attentive aux interactions, nourrie de phénoménologie et de pragmatisme, a déployé des méthodes pour saisir la logique des actions les plus banales. Ces travaux, aussi divers soient-ils, témoignent d’une permanence de l’interrogation sur le monde ordinaire et ses différents milieux. Pluralité des objets et décloisonnement disciplinaire : le quotidien s’est offert à des discours variés. Sans doute est-ce le signe de la difficulté à le saisir, et plus encore à le désigner.

Lié à cet argument général, cet appel à contributions portera plus spécifiquement sur des expériences concrètes concernant l’usage des objets connectés qui nous donnent, au quotidien, le don d’ubiquité. Être partout, en tout moment, permet en effet d’accélérer nos vies, de réaliser plusieurs tâches à la fois, mais les confronte aussi à une fatigue, une perte de concentration et d’approfondissement, un éparpillement de plus en plus critiqués par ceux qui en font un argument pour ralentir notre rythme quotidien, un nouvel art de vivre, un éloge de la lenteur.

Ainsi, comment poser la question du ralentissement comme aspiration collective à une autre forme de vie, et jusqu'où la réalité des pratiques, marquées par une accélération très contemporaine liée aux technologies de communication, produit-elle des politiques-poétiques culturelles et sociales du ralentissement ? 

Les enquêtes sociologiques ou ethnographiques seront privilégiées, animées par un regard anthropologique et/ou historique.

Calendrier

  • Date limite d’envoi des résumés courts : 4 juillet 2021

  • Date de notification des réponses : 31 juillet 2021
  • Date limite de remise des articles : 30 novembre 2021
  • Date de parution du numéro : 2023

Modalités de soumission

Les propositions de contribution sur ces thèmes sont attendues sous la forme d'un résumé de 3 000 signes environ (document Word), assorti d'une courte bibliographie.

Elles doivent comporter le nom de l’auteur, son affiliation professionnelle et son courriel et être adressées à revue-communications@ehess.fr avec la mention « Vie quotidienne » en objet du message. Elles seront examinées en double aveugle. Les articles proposés devront être des inédits, rédigés en français.

Les articles correspondant aux propositions acceptées (de 25 000 signes, espaces compris, maximum) devront être mis aux normes typographiques de la revue (https://www.iiac.cnrs.fr/rubrique63.html) et assortis d’un résumé de 5-6 lignes en français, anglais et espagnol, comprenant le titre traduit.

Revue Communications

Direction de la publication : Nicole Lapierre

Direction de la rédaction : Évelyne Ribert

Conseil scientifique

  • Ramon Alvarado (Universidad Autonoma Metropolitana-Xochimilco, Mexique)
  • Balveer Arora (Centre for Multilevel Federalism, Institute of Social Sciences, Inde)
  • Vincent Barras (Université de Lausanne, Suisse)
  • Maurice Bloch (London School of Economics, Grande-Bretagne)
  • Manthia Diawara (New York University, États-Unis)
  • Carlo Ginzburg (École normale supérieure de Pise, Italie)
  • Angela Leung (Hong Kong Institute for the Humanities and Social Sciences, Hong Kong)
  • Olgaria Matos (Université de Sao Paulo, Brésil)
  • Masahiro Ogino (Université Kwansei Gakuin, Japon)
  • Serge Proulx (Université du Québec à Montréal, Québec)
  • Paul Rabinow (Université de Californie, Berkeley, États-Unis)

Comité de rédaction 

  • Michèle Baussant (CEFRES, CNRS)
  • André Burguière (CRH, EHESS)
  • Claude Fischler (IIAC/LACI, CNRS)
  • Marie Glon (Université Lille III)
  • Claudine Haroche (IIAC/LACI, CNRS)
  • Véronique Nahoum-Grappe (IIAC/LACI, EHESS)
  • Bernard Paillard (CERHIO, CNRS)
  • Alfredo Pena-Vega (IIAC/LACI)
  • Martyne Perrot (IIAC/LACI, CNRS)
  • Monique Peyrière (Université d’Evry-Val d’Essonne)
  • Thierry Pillon (Université Paris I)
  • Philippe Roussin (CRAL, CNRS)
  • Georges Vigarello (IIAC/LACI, EHESS)

Le comité de lecture est composé des membres du conseil scientifique et du comité de rédaction ainsi que d’experts extérieurs.

Places

  • Paris, France (75)

Date(s)

  • Sunday, July 04, 2021

Attached files

Keywords

  • quotidien, rythme, espace, travail, jour/nuit, slow life

Contact(s)

  • Florence Neveux
    courriel : revue-communications [at] ehess [dot] fr

Information source

  • Florence Neveux
    courriel : revue-communications [at] ehess [dot] fr

To cite this announcement

« Daily life », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, May 27, 2021, https://calenda.org/880444

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search