HomeThe return of orality in information and communication technologies

HomeThe return of orality in information and communication technologies

The return of orality in information and communication technologies

Le retour de l’oralité avec les technologies de l'information et de la communication (TIC)

La revue sénégalaise des sciences de l'information (RSSI) journal

La revue sénégalaise des sciences de l'information (RSSI)

*  *  *

Published on Wednesday, June 02, 2021 by Céline Guilleux

Summary

L’ethnologie coloniale a pendant longtemps considéré les peuples de l’Afrique subsaharienne comme des communautés dépourvues d’histoire comparables à des troupeaux errant dans la prairie du temps. Cela est dû certainement au fait que l’oralité y a occupé une place prépondérante pendant une longue période. Ce constat ou ce verdict est tombé au moment où certains peuples, originaires des autres continents, avaient déjà consigné dans des documents leurs passés, leurs croyances, connaissances, idées et visions du monde. Le relativisme culturel intervenu au milieu du XXe siècle a permis de mettre en avant cette dichotomie : tradition écrite - tradition orale ! Partant de ce constat, nous argumentons que l’oralité est un trait caractéristique des cultures au même titre que l’écrit, l’exemple du adjami est évocateur.

Announcement

Appel à articles pour le premier numéro international de la RSSI (Revue sénégalaise des sciences de l’information) du LARSIC de l’EBAD-UCAD

EBAD-UCAD             

Argumentaire

L’ethnologie coloniale a pendant longtemps considéré les peuples de l’Afrique subsaharienne comme des communautés dépourvues d’histoire comparables à des troupeaux errant dans la prairie du temps. Cela est dû certainement au fait que l’oralité y a occupé une place prépondérante pendant une longue période. Ce constat ou ce verdict est tombé au moment où certains peuples, originaires des autres continents, avaient déjà consigné dans des documents leurs passés, leurs croyances, connaissances, idées et visions du monde. Le relativisme culturel intervenu au milieu du 20e siècle a permis de mettre en avant cette dichotomie : tradition écrite - tradition orale ! Partant de ce constat, nous argumentons que l’oralité est un trait caractéristique des cultures au même titre que l’écrit, l’exemple du adjami est évocateur. Cette vision erronée d’une dichotomie entre l’oral et l’écrit apparaît comme un élément de séparation de l’humanité puisque l’oralité et l’écriture sont spécifiques à toutes les cultures mêmes si l’écrit ne s’est pas déployé au même rythme dans toutes les sociétés. Une chose est sûre : avec le développement des technologies de l’information et de la communication, l’appropriation que les peuples ont faite de ces outils montre bien ce qu’il y a de fondamental chez l’humain : le besoin de s’exprimer et de valoriser sa culture. Et celui-ci n’a jamais été aussi bien satisfait comme c’est le cas aujourd’hui avec les réseaux sociaux et certaines applications telles que Facebook, WhatsApp, Snapchat, etc. Pendant deux siècles, l’alphabétisation et la culture de l’écrit se sont installées et se sont tellement ancrées dans les sociétés africaines que d’aucuns ont pensé à une guerre contre la tradition orale. Curieusement, le constat a été fait depuis quelque temps que l’appropriation et l’utilisation des TIC ont donné un nouvel élan et une nouvelle dimension à l’oralité à travers la création de chaînes sur YouTube, de groupes d’amis, de familles, de collègues, etc. sur WhatsApp … Quels enseignements à tirer de cette réalité ? Peut-on parler de retour en force de l’oralité ? L’analphabétisme a été jusqu’ici considéré comme un obstacle au développement des bibliothèques dans la région. L’explosion du document oral induit-elle un changement de paradigme dans la fourniture de services d’information ? Quid de la tradition orale ? Peut-on parler de revanche de la parole sur l’écrit ? Quelle exploitation devons-nous faire de ces milliards de milliards de documents sonores et audiovisuels générés ? Quelle gouvernance pour l’utilisation de ces technologies ?...

Les propositions d’articles pourront porter sur :

  • l’oralité et l’écriture à l’ère numérique
  • TIC et unification des cultures : ouverture
  • tradition orale et TIC
  • Éthique et police dans les réseaux sociaux
  • SWOT avec les TIC
  • Oralité et diffusion de l’information en bibliothèques

Modalités de proposition

  • Envoi des articles : 30 septembre 2021

  • Évaluation : Octobre 2021
  • Notification : 15 novembre 2021
  • Envoi des articles corrigés : au plus tard le 15 décembre 2021  Publication : 1er février 2022.

L’article complet devra être envoyé aux deux adresses électroniques suivantes : 

bernard.dione@ucad.edu.sn  ; moussa.samba@ucad.edu.sn 

Évaluation

Tous les articles proposés sont soumis à une double évaluation à l’aveugle par les pairs.

Comité scientifique

  • Lyne DA SYLVA, EBSI, Montréal, Québec, Canada
  • Mamadou DIARRA, EBAD-UCAD
  • Bernard DIONE, EBAD-UCAD
  • Jean-François FAU, Université Senghor d’Alexandrie, Égypte
  • Vincent LARIVIERE, EBSI de Montréal, Québec, Canada
  • Ibrahima LO, EBAD-UCAD
  • Alain KIYINDOU, directeur labo MICA, Bordeaux,
  • Ahmeth NDIAYE, EBAD-UCAD
  • Luc QUONIAM, Université de Toulon, France
  • Gérard REGIMBEAU, ITIC-Université Paul Valéry de Montpellier
  • Olivier SAGNA, EBAD-UCAD
  • Mohamed SIDIR, Université de Jule Vernes, Amiens, France
  • Mody SOW, EBAD-UCAD
  • Mbaye THIAM, EBAD-UCAD
  • Samuel TIETSE, Université de Tours, laboratoire MICA
  • Édouard VASSEUR, École nationale des chartes, France
  • Mustafa El Hadi WIDAD, GERiico, Lille 3, France

Rédacteur en chef

  • Bernard DIONE, EBAD-UCAD

Comité de rédaction

  • Djibril DIAKHATE, EBAD-UCAD
  • Adma Aly PAM, UNESCO-Paris
  • Mor DIEYE, EBAD-UCAD
  • Bernard DIONE, EBAD-UCAD
  • Mohamed DIOP Lat Sack, ÉBAD-UCAD
  • Dieyi DIOUF, EBAD-UCAD
  • François DIOUF Malick, EBAD-UCAD
  • Aminata KANE, EBAD-UCAD
  • Anouk COHEN, CRNS-PARIS
  • Sylvestre kouassi KOUAKOU, EBAD-UCAD
  • Reine Marie MARONE, EBAD-UCAD
  • Moustapha MBENGUE, EBAD-UCAD
  • Mbemba NDIAYE, EBAD-UCAD
  • Moussa SAMBA, EBAD-UCAD
  • Mohamadou SECK, EBAD-UCAD

Directeur de publication

  • Moustapha MBENGUE, EBAD-UCAD

Édition

  • Moussa SAMBA, EBAD-UCAD

Places

  • Université Cheikh Anta Diop de Dakar
    Dakar, Republic of Senegal

Date(s)

  • Thursday, September 30, 2021

Keywords

  • oralité, écriture, TIC, histoire, information

Contact(s)

  • Mbengue MBENGUE
    courriel : moustapha [dot] mbengue [at] ucad [dot] edu [dot] sn
  • Bernard DIONE
    courriel : bernard [dot] dione [at] ucad [dot] edu [dot] sn

Reference Urls

Information source

  • Moussa SAMBA
    courriel : moussa [dot] samba [at] ucad [dot] edu [dot] sn

To cite this announcement

« The return of orality in information and communication technologies », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, June 02, 2021, https://calenda.org/881484

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search