HomeThe childhood of art and its enemies - a myth of the 20th century in debate

HomeThe childhood of art and its enemies - a myth of the 20th century in debate

The childhood of art and its enemies - a myth of the 20th century in debate

L'enfance de l'art et ses ennemis

Un mythe du vingtième siècle en débat

*  *  *

Published on Tuesday, June 01, 2021 by João Fernandes

Summary

Hérité du romantisme et de sa quête de l’œil innocent, le mythe de l’enfance de l’art n’a cessé d’être relayé et reformulé par les avant-gardes, comme en témoignent à la fois les formes et les productions théoriques, les collections et les expositions consacrées au dessin d’enfant par les artistes. Il a sous-tendu les pédagogies nouvelles qui intronisèrent l’expression d’« art enfantin ». Il a fini par s’imposer comme une évidence pour nous autres contemporains, au point de ne plus guère soulever d’objections quant au pouvoir créateur de l’enfance et à sa valeur de modèle pour l’artiste. On en oublierait qu’il fut aussi la source de discussions et de contestations, souvent nées dans ces mêmes avant-gardes. Le mythe a produit ses dissidences ou ses inversions par des représentations alternatives de l’enfance créatrice ou par des parodies blasphématoires du culte de l’enfance. L’enfance de l’art suscita la rivalité entre ceux, nombreux, qui prétendaient en détenir la vérité : ennemis schismatiques à distinguer de tous ceux qui en rejetaient purement et simplement la croyance.

Announcement

Argumentaire

Hérité du romantisme et de sa quête de l’œil innocent, le mythe de l’enfance de l’art n’a cessé d’être relayé et reformulé par les avant-gardes, comme en témoignent à la fois les formes et les productions théoriques, les collections et les expositions consacrées au dessin d’enfant par les artistes. Il a sous-tendu les pédagogies nouvelles qui intronisèrent l’expression d’ «art enfantin». Il a fini par s’imposer comme une évidence pour nous autres contemporains, au point de ne plus guère soulever d’objections quant au pouvoir créateur de l’enfance et à sa valeur de modèle pour l’artiste. On en oublierait qu’il fut aussi la source de discussions et de contestations, souvent nées dans ces mêmes avant-gardes. Le mythe a produit ses dissidences ou ses inversions par des représentations alternatives de l’enfance créatrice ou par des parodies blasphématoires du culte de l’enfance. L’enfance de l’art suscita la rivalité entre ceux, nombreux, qui prétendaient en détenir la vérité: ennemis schismatiques à distinguer de tous ceux qui en rejetaient purement et simplement la croyance.

Promesse de re-commencement, voire de régénération, à l’occasion image d’une barbarie lovée ici et maintenant, l’enfant, qu’il soit à civiliser ou pas, est une sorte de petit sauvage, pas forcément bon, qui suscite et concentre les espoirs de nombreux artistes, au début du siècle, en Europe et en URSS. Au jouet formaliste et moderniste font pièce la poupée démantibulée des surréalistes et les albums pour enfants d’Otto Dix, avec leur sombre univers, les contes mordants de Kurt Schwitters, le cri primal de Arp et Dada. Chez Georges Bataille (qui reconnaît dans les «sales barbouillages» de l’enfant la destructivité interne au processus artistique), chez Balthus (et ses dessins pour Les Hauts de Hurlevent), chez Asger Jorn, résonne l’écho de Baudelaire de la «barbarie enfantine», très loin du rousseauisme d’une enfance naturellement bonne. Entre aussi dans ce contre-mythe le Miró des peintures ovulaires des années vingt qui offre de la naissance, du «moment primitif», une image particulièrement sombre et répulsive, à l’encontre du mythe virginal dominant. D’autres cas se distinguent par leur ambivalence ou leur rejet catégorique des sortilèges de l’enfance: ainsi Dubuffet dénigrant le dessin d’enfant après l’avoir collectionné, au prétexte qu’il aurait de trop «petites ailes», ainsi Dalí assimilant le «vieil art moderne» aux barbouillages enfantins. Ce colloque entend accueillir divers points de vue sur le sujet, sans ambition d’exhaustivité. Le mythe de l’enfance de l’art, au vingtième siècle, sera éclairé au travers d’une constellation de cas disparates et névralgiques.

Responsables scientifiques

Cécile Bargues et Emmanuel Pernoud

Programme

Jeudi 17 juin 2021

Galerie Colbert, salle Vasari

09h15 Accueil des participants

  • 09h30 Emmanuel Pernoud (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) L’enfance de l’art, un XIXe siècle à travers les âges

Enfance retrouvée

  • 10h00 Philippe Dagen (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Ernest Hamy. L’enfant, le préhistorique et le sauvage
  • 10h30 Laurence Madeline (conservatrice en chef du Patrimoine) Picasso et le dessin d’enfant : 1946

11h00 Pause

  • 11h15 Baptiste Brun (Rennes 2) Vérités du dessin d’enfant. À propos d’un texte ethnographique conservé dans les archives de Jean Dubuffet pour l’Art Brut
  • 11h45 Hugo Daniel (Fondation Giacometti) « Nourrir le monstre ». Asger Jorn et le dessin d’enfant

12h15 Discussion

Jeux dangereux

  • 14h30 Johan Popelard (Musée Picasso, Paris) Jouets cruels : les futuristes et l’enfance
  • 15h00 Cécile Pichon-Bonin (CNRS) De l’enfant créateur à l’enfant constructeur: représentations de la créativité enfantine en Russie dans les années 1910 – 1920

15h30 Pause

  • 15h45 Eva Wiederkehr (Zentrum Paul Klee, Berne) Ange aux ailes jaunes et bonhomme allumette. La relation de Paul Klee avec l’art des enfants
  • 16h15 Marie Gispert (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) « Nous avons eu un petit frère, voilà à quoi il ressemble ». Otto Dix face à ses enfants: enjeux d’une création artistique en devenir

16h45 Discussion

Vendredi 18 juin 2021

Galerie Colbert, salle Vasari

L’art enfantin

  • 09h30 Cécile Bargues (historienne de l’art) Exposer le dessin d’enfant dans et avec les avant-gardes
  • 10h00 Dominique Ottavi (Paris Nanterre) Art et dessin enfantins entre science et création

10h30 Pause

  • 10h45 Anne Monier (Musée des Arts Décoratifs, Paris) Les jouets des Bauhäusler, reflets de la pédagogie et des expérimentations du Bauhaus
  • 11h15 Maria Stavrinaki (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) « L’enfance de l’art » : une approche métaphorologique des discours sur l’art préhistorique
  • 12h00 Matthew Vollgraff (Institut Warburg, Londres) De l’art enfantin à l’histoire universelle. Sur le temps profond impérial chez Karl Lamprecht

12h30 Discussion et pause

Enfances barbares

  • 14h30 Marie-Laure Bernadac (conservatrice générale honoraire du Patrimoine) L’exposition Présumés innocents : l’art contemporain et l’enfance, vingt ans après
  • 15h00 Camille Viéville (docteure en histoire de l’art contemporain et critique d’art) «De la nostalgie enfantine, du rêve, de l’amour, de la mort, de la cruauté, du crime, de la violence » : Balthus et Wuthering Heights

15h30 Pause

  • 15h45 Isabelle Ewig (Paris-Sorbonne) « L’art est un jeu avec des problèmes sérieux ». Kurt Schwitters, de l’enfance aux racines de l’art
  • 16h15 Emmanuel Guigon (Museu Picasso de Barcelona) Le dessin espagnol : los nuevos prehistóricos
  • 16h45 Choghakate Kazarian (conservateur du patrimoine et historienne de l’art) Enfance et innocence : Henry Darger, « artiste et protecteur des enfants »

17h15 Discussion

Modalités pratiques de participation et autres informations

https://hicsa.univ-paris1.fr/

Jeudi 17 et vendredi 18 juin 2021

Galerie Colbert, salle Vasari

Public accepté sur inscription préalable à l’adresse : colloqueenfancedelart@gmail.com

Une retransmission en direct sera assurée par ZOOM, sur inscription préalable à l’adresse : colloqueenfancedelart@gmail.com

Places

  • INHA - 2 rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Date(s)

  • Thursday, June 17, 2021
  • Friday, June 18, 2021

Keywords

  • enfance, art, ennemi

Contact(s)

  • Cécile Bargues
    courriel : colloqueenfancedelart [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Cécile Bargues
    courriel : colloqueenfancedelart [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« The childhood of art and its enemies - a myth of the 20th century in debate », Conference, symposium, Calenda, Published on Tuesday, June 01, 2021, https://calenda.org/881684

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search