InicioMasse et individu dans la modernité capitaliste

InicioMasse et individu dans la modernité capitaliste

*  *  *

Publicado el lunes 07 de junio de 2021 por João Fernandes

Resumen

Les récentes grandes manifestations populaires, l'importance extraordinaire acquise par les réseaux sociaux, l'attrait renouvelé exercé par les théories conspirationnistes, ainsi que les phénomènes dits « populistes » ont remis à l’ordre du jour la notion de « masse ». Depuis son émergence au début de la modernité capitaliste, le concept « masse » implique une certaine conception réactionnaire de l’action collective, où la capacité de jugement de l’individu est éclipsée au profit d’un comportement irrationnel. Cette représentation avait déjà gagné une effrayante réalité lors de la première guerre mondiale et, surtout, lors de la montée du fascisme en Europe, où l’individu affaibli par l’atomisation sociale a semblé succomber à une masse tyrannisée.

Anuncio

Argumentaire

Les récentes grandes manifestations populaires, l'importance extraordinaire acquise par les réseaux sociaux, l'attrait renouvelé exercé par les théories conspirationnistes, ainsi que les phénomènes dits « populistes » ont remis à l’ordre du jour la notion de « masse ». Depuis son émergence au début de la modernité capitaliste, le concept « masse » implique une certaine conception réactionnaire de l’action collective, où la capacité de jugement de l’individu est éclipsée au profit d’un comportement irrationnel. Cette représentation avait déjà gagné une effrayante réalité lors de la première guerre mondiale et, surtout, lors de la montée du fascisme en Europe, où l’individu affaibli par l’atomisation sociale a semblé succomber à une masse tyrannisée. En revanche, pendant les deux-cent dernières années, la participation de l’individu à des entités collectives, que ce soit la « masse », la « multitude » ou le « peuple », a été aussi l’objet d’espoirs révolutionnaires d’émancipation. Il est alors pertinent de se demander : est-il possible de parler de « masse » sans retomber dans une condamnation sans réserve de l’action collective ni, au contraire, dans une pure exaltation de la foule ? Des ouvriers des usines aux « masses petites-bourgeoises », trouve-t-on des modalités d’organisation propres dans la constitution de leur subjectivation politique ? Par quels moyens et selon quelles perspectives les œuvres artistiques représentent et transforment les liens entre masse et individu ? Comment la masse a-t-elle été successivement théorisée par les sciences sociales ? En quoi l’autonomie morale et psychique des individus se voit affectée par l’organisation capitaliste de la société ? Et que dire encore à propos du phénomène très récurrent de l’adhésion de masses à des théories du complot : les masses sont-elles la proie d’une pure et simple domination idéologique, ou est-ce qu’au contraire elles font par là-même la preuve d’une volonté de savoir qui échappe aux « élites » ?

En réunissant de jeunes chercheuses et chercheurs des sciences humaines et sociales, ce Junges Forum sera l’occasion de discuter les dimensions sociologiques, littéraires, philosophiques et psychanalytiques du rapport entre la « masse » et l’individu à partir des propositions faites par des auteurs de la tradition dialectique, notamment la théorie critique.

Modalités pratiques de participation

La conférence aura lieu en ligne. Pour vous inscrire, veuillez remplir ce formulaire.

Programme

9 JUIN/09. JUNI

14:00-14:15 Accueil/ Begrüßung

1. Künstlerischer Ausdruck der Masse

  • 14:15-14:40 Lia Imenes Ishida: « Georg Heym: Die Geschichte als Massenartikel »
  • 14:40-15:05 Sebastian Staab: « Zur komischen Anmut der Großstadtmasse. Tatis Spätwerk und Kracauers Ornament der Masse »

15:05-15:35 Discussion

15:35-15:50 Pause

2. Autoritäre Tendenzen in der Massengesellschaft ?

  • 15:50-16:15 Lea Gekle: « Adorno und der Aufstieg autoritärer Tendenzen heute – Zwischen Kritik des Begriffs der Kulturindustrie und der Möglichkeit kritischer Subjektivität »
  • 16:15-16:40 Felipe Catalani: « Klasse und „Volk“ in der Krise der Arbeitsgesellschaft: Faschistische Entwicklungen in Brasilien »

16:40-17:10  Discussion

17:10-17:20 Pause

3. L’individu et la machinerie sociale /Individual and social machinery

  • 17:20-17:45 Aurélia Peyrical: « Individu, masse et société dans la pensée d’Adorno : des dialectiques négatives »
  • 17:45-18:10 Margherita Pugnaletto: « The productive meritocratic society and the role of social utility in Saint-Simon’s thinking »

18:10-18:40 Discussion

10 JUIN/10. JUNI

4. Culture de masse en débat

  • 11:30 - 11:55 Anna Battiston: « Quid de: L’impasse du parti communiste italien face à la culture de masse : débats internes et réponses esthétiques »
  • 11:55-12:20 Garance Bressaud: « Individualiser, donner des noms au peuple: singularisation et représentation dans le rap français »

12:20-12:50 Discussion

12:50-14:00 Pause

5. Subjects in pieces

  • 14:00-14:25 Maciej Grzenkowicz: « Online Presence and Personhood in the Quarantine ».
  • 14:25-14:50 Gal Katz: « Self and Self-Negation: Hegel and Freud on selfhood and mass experience »
  • 14:50 - 15:15 Jessica Feely: « Autonomous Individuals or The Global Subject ? The Problem of the Individual in the Philosophy of Theodor W. Adorno »

14:50-15:35 Discussion

15:35-17:00 Pause

17:00-18:45 Conférence/Vortrag: Patrick Eiden-Offe: Massenbewegung und Klassenaktion: Differenzierungsversuche.

Kommentar: Mahaut Ritz

(German-English simultaneous interpretation available)

11 JUIN/11. JUNI

6.Masse organisée, masse révoltée

  • 11:30-11:55 Jérémy Ollivier : « Se rassembler à l'usine : la créativité des masses face à la ruine »
  • 11:55-12:20 Frederico Lyra : « Temps d’urgence : entre l’émeute et l’improvisation »

12:20-12:50 Discussion

12:50-14:00 Pause

7. Revolutionäre Massen, reaktionäre Massen

  • 14:00-14:25 Michael Rahlwes: « Elemente einer Theorie der Masse bei Marx ».
  • 14:25-14:50 Marcus Döller: « Faschistische Masse und proletarische Masse – Eine Lektüre von Walter Benjamins Weise, die Differenz zwischen faschistischer und proletarischer Masse zu vollziehen »

14:50-15:20 Discussion

15:20-15:40 Pause

8. Artistic experience and social emancipation

  • 15:40-16:05 Louis Hartnoll: « Reconstructing Theodor W. Adorno’s Theory of the Artist Subject »
  • 16:05-16:30 Buğra Yasin: « Images of Prehistory: Hikmet and the Collective Subject of Revolution »

16:30-17:00 Discussion

17:00-18:00 Pause

18:00-19:45 Conférence/Vortrag: Alenka Zupančič: Conspiracy theories as Figure of the Mass

Kommentar: Agnès Grivaux

Lugares

  • Friedrichstraße 191
    Berlín, Alemania (10117)

Fecha(s)

  • miércoles 09 de junio de 2021
  • jueves 10 de junio de 2021
  • viernes 11 de junio de 2021

Palabras claves

  • masse, individu, société

Contactos

  • Sara Minelli
    courriel : jfmasseindividu [at] gmail [dot] com

URLs de referencia

Fuente de la información

  • Sara Minelli
    courriel : jfmasseindividu [at] gmail [dot] com

Para citar este anuncio

« Masse et individu dans la modernité capitaliste », Coloquio, Calenda, Publicado el lunes 07 de junio de 2021, https://calenda.org/884194

Archivar este anuncio

  • Google Agenda
  • iCal
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search