InicioDoctorat - Analyse de la surmortalité cardiovasculaire des femmes

InicioDoctorat - Analyse de la surmortalité cardiovasculaire des femmes

Doctorat - Analyse de la surmortalité cardiovasculaire des femmes

PhD - Analysis of excess cardiovascular mortality in women

*  *  *

Publicado el lunes 14 de junio de 2021 por Céline Guilleux

Resumen

L’objectif de cette thèse est d’examiner, dans une perspective intersectionnelle, les facteurs pouvant contribuer à expliquer la surmortalité des femmes dans le domaine des maladies cardio-vasculaires, à partir de l’étude de la cohorte française Constances et des données d’activité d’un hôpital parisien. Il s’agira de mettre au jour les logiques sociales et professionnelles qui favorisent la perception des symptômes, l’accès aux soins, des formes différenciées de prise en charge médicale et de suivi des traitements. À l’interface de l’analyse sociologique et démographique, la recherche s’appuiera sur des analyses quantitatives. Un volet qualitatif pourra être prévu. Elle devra dialoguer avec les recherches qualitatives et quantitatives menées au sein du projet Gendhi.

Anuncio

Projet Gendhi

Le projet Gendhi vise à analyser, dans une perspective intersectionnelle, comment le genre s’articule avec les rapports sociaux de classe et de « race » pour construire des inégalités sociales de santé, tout au long de la vie. La recherche est structurée autour de deux questions complémentaires : (i) Comment les corps (mal)sains sont-ils construits socialement ? (ii) Le recours aux soins et la prise en charge par le système de santé sont-ils différents selon les propriétés sociales des personnes malades ?  

Le projet est porté par quatre responsables scientifiques, Nathalie Bajos, sociologue-démographe, Directrice de recherche à l’INSERM et directrice d’etude à l’EHESS, Muriel Darmon, sociologue, Directrice de recherche au CNRS, Pierre-Yves Geoffard, Professeur à l’Ecole d’économie de Paris et Michelle Kelly-Irving, épidémiologiste, Chargée de recherche à l’INSERM. Il associe des chercheuses et chercheurs en sociologie, démographie, économie et épidémiologie de l’INSERM, du CNRS, de l’INED et des Universités, des cliniciens, des doctorant.es et des post-doctorant.es de toutes les disciplines citées.

Présentation du sujet

L’objectif de cette thèse est d’examiner, dans une perspective intersectionnelle, les facteurs pouvant contribuer à expliquer la surmortalité des femmes dans le domaine des maladies cardio-vasculaires, à partir de l’étude de la cohorte française Constances et des données d’activité d’un hôpital parisien. Il s’agira de mettre au jour les logiques sociales et professionnelles qui favorisent la perception des symptômes, l’accès aux soins, des formes différenciées de prise en charge médicale et de suivi des traitements. A l’interface de l’analyse sociologique et démographique, la recherche s’appuiera sur des analyses quantitatives. Un volet qualitatif pourra être prévu. Elle devra dialoguer avec les recherches qualitatives et quantitatives menées au sein du projet Gendhi.

Activités

  • Lecture et analyse critique de la littérature scientifique
  • Analyse quantitative des données
  • Rédiger des articles scientifiques
  • Présentation de travaux et participation aux groupes de travail et séminaires de Gendhi. Cette liste n'est ni exhaustive ni limitative.

Compétences

  • Master en sociologie, démographie, ou équivalent
  • Bonne maîtrise des méthodes quantitatives mulitvariées
  • Maitrise des logiciels Stata ou R
  • Capacités analytiques et rédactionnelles
  • Maitrise de l’Anglais et du Français
  • Autonomie
  • Capacités à dialoguer avec les autres disciplines du projet

Contexte de travail

Le recrutement est associé au projet de recherche Gender and Health Inequalities (Gendhi) qui a obtenu un financement du Conseil européen de la Recherche, via l’appel « ERC-Synergy-2019 », sur une durée de 6 ans.

La personne recrutée deviendra doctorante dans le laboratoire IRIS EHESS-UMR8156 U997 dirigé par Arnaud Esquerre, et sera hébergée dans les locaux du projet au campus Condorcet.

Informations générales

  • Lieu de travail : Campus Condorcet, Aubervilliers
  • Nom du responsable scientifique : Nathalie Bajos
  • Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
  • Durée du contrat : 48 mois
  • Date de début de la thèse : octobre 2021
  • Quotité de travail : Temps complet
  • Rémunération : selon barème Inserm

Modalités de soumission

Chaque candidature doit comporter un CV et une lettre de motivation. Envoyez votre dossier à sandra.florian@inserm.fr (coordinatrice scientifique) et chloe.thion@inserm.fr (cheffe de projet) en précisant dans l’objet : « PhD GENDHI MCV + nom et prénom ».

Date Limite Candidature : 02/07/2021

Sélection des candidatures

Les candidatures sont présélectionnées sur dossier par l’équipe Gendhi sur la base de leur qualité scientifique et leur inscription dans le projet. Les candidatures retenues seront évaluées par Dr. Nathalie Bajos.

Lugares

  • Bat Recherche SUD - 5, cours des Humanités
    Aubervilliers, Francia (93)

Fecha(s)

  • viernes 02 de julio de 2021

Archivos adjuntos

Palabras claves

  • surmortalité, cardiovasculaire, femme

Contactos

  • Sandra Florian
    courriel : sandra [dot] florian [at] inserm [dot] fr
  • Chloé Thion
    courriel : chloe [dot] thion [at] inserm [dot] fr

Fuente de la información

  • Chloé Thion
    courriel : chloe [dot] thion [at] inserm [dot] fr

Para citar este anuncio

« Doctorat - Analyse de la surmortalité cardiovasculaire des femmes », Beca, premio y empleo , Calenda, Publicado el lunes 14 de junio de 2021, https://calenda.org/885660

Archivar este anuncio

  • Google Agenda
  • iCal
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search