StartseitePolitiquement (in)correct en francophonie

StartseitePolitiquement (in)correct en francophonie

Politiquement (in)correct en francophonie

Politically (in)correct in the French-speaking world

(In)conformismes de la pensée et de la parole

(In)conformities of though and speech

*  *  *

Veröffentlicht am Donnerstag, 08. Juli 2021 bei Céline Guilleux

Zusammenfassung

Le XVIe colloque international d’études francophones, (CIEFT 2022), « Politiquement (in)correct en francophonie », organisé à l’université de l’Ouest de Timişoara (Roumanie), les 17 et 18 mars 2022, propose de s’interroger, à partir d’un croisement d’approches scientifiques et méthodologiques, sur le rôle du politiquement (in)correct dans la culture et dans les domaines du savoir, sur les (in)conformismes de la pensée et de la parole qui en découlent, sur les phénomènes d’appropriation culturelle et d’annulation culturelle. Aux axes habituels du colloque (littératures française et francophones, linguistique, traductologie, communication) s’ajoute l’approche des spécialistes en droit.

Inserat

XVIe Colloque International d’Études Francophones, CIEFT 2022, Université de l’Ouest de Timişoara (Roumanie)

les 17-18 mars 2022, en présence à distance ou hybride synchrone

Présentation

« Ne voyez-vous pas que le véritable but du novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? À la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée, car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer » (George Orwell, 1984, traduction de Amélie Audiberti, 1950)

La XVIe édition du Colloque International d’Études Francophones, CIEFT 2022, «Politiquement (in)correct en francophonie », Timişoara (Roumanie), se propose de mixer les genres et les palettes d’expression afin d’exploiter les acceptions du politiquement (in)correct. (Richer et Weir 1955, Chaput, Beaudry 2006, Munier 2021). Les participant.e.s sont convié.e.s à s’interroger sur la bien-pensance, le bon sens du langage et sur l’humainement obligatoire. Les propositions de communications pourront observer aussi bien le rôle du politiquement (in)correct dans la culture, dans les littératures française et francophones et dans les domaines du savoir, que l’impact que les décisions institutionnelles européennes et internationales produisent sur le développement personnel, sur les aspects sociétaux et mentalitaires contemporains. L’intérêt du colloque consiste à croiser plusieurs axes et à en examiner les liens : les (in)conformismes de la pensée et de la parole, les réglementations concernant le politiquement correct, l’appropriation culturelle et l’annulation culturelle.

Après une massive production de documents normatifs (déclarations, chartes, conventions complétées et renouvelées), préoccupés à défendre les droits de l’homme, des citoyen.ne.s, des minorités, les droits sociaux, les droits des affaires, etc., les organismes internationaux tâchent de faire connaître les normes, de les disséminer au-delà d’un système destiné à l’usage des professionnel.le.s (Cornu 1990) et, donc, de les mettre en œuvre tout.e.s et à la portée de tout.e.s. Car à quoi bon de faire rédiger des droits si l’on ne parvient pas à permettre aux concerné.e.s d’en bénéficier ? Le principe d’égalité linguistique suffit-il pour que le politiquement correct soit également répandu dans le monde francophone (cf. Mattila 2012) ?

Les coutumes politiquement correctes sont-elles cohéremment utilisées dans le monde entier ? (Le Bon 1914, Barbéris 2018). Et dans le monde francophone ? En dehors des frontières francophones, ces recommandations langagières devraient-elles se généraliser afin de comprendre également les discriminations dites positives ? Les écarts sociétaux et mentalitaires entre les pays francophones entravent le respect du politiquement correct, laissent s’insinuer le politiquement incorrect (Mangeot 1997). Source de dérapage linguistique, comportemental, diplomatique potentiellement discriminatoire, le politiquement correct est souvent considéré « séparatiste ». Les habitudes langagières des Francophones sont-elles d’usage partout dans le monde francophone ? Les réponses à ces questions pourraient s’inscrire dans les axes de recherches qui suivent et qui concernent aussi bien les approches littéraires, linguistiques et didactiques, que les approches traductologiques et communicationnelles :

  • (In)Conformismes de la parole et de la pensée dans le discours francophone littéraire et non-littéraire et dans sa traduction. Genèse (dé)raisonnable des pensées, discours, expressions (Melnik 1999, Alber 2021),
  • Intrusion du politiquement correct dans la vie, la société, la culture, la littérature française et francophones contemporaines (Bock-Côté 2019). Retombées :
    • « démocrature » (Mermet 1987) des réseaux socionumériques et formes d’affirmation, de reconnaissance ou d’(auto)censure dans le domaine littéraire ;
    • contraintes de la bien-pensance vs liberté d’expression ;
    • prescriptions normatives (acteurs, vecteurs, paradigmes, charge symbolique ou idéologique, etc.) vs veille éthique de écrivains
  • Politiquement correct, appartenance identitaire et exclus non cités (féminisme, stigmatisation du féminisme, antiféminisme, par exemple) ;
  • Logique du discours des minorités, logique du discours des majorités, conflits de ces logiques dans les littératures française, francophones et dans leur traduction ;
  • Féminisation du langage ;
  • Analyse discursive des formulations du politiquement in.correct ;
  • Littérature et traduction comme moyens de propager le politiquement (in)correct (Diesbach, [1969] 2019) ;
  • Extension du politiquement correct dans le discours académique francophone (Lebouc, 2008) ;
  • Rapports sociaux, lutte contre le politiquement (in)correct et (in)tolérance des minorités/majorités ;
  • Le politiquement correct entre norme juridique et norme langagière ;
  • Regards francophones sur l’intercompréhension en langues romanes et sur le droit d’expression (Santos 2007) ;
  • Cadrage transdisciplinaire et nouvelles donnes de l’enseignement des littératures francophones et du FLE/FOS à l’université ;

Le droit d’expression, l’expression et la socialisation, dans les circonstances sociales que la pandémie a définitivement modifiées, perdent leur autonomie et leurs fonctions risquent de s’abîmer à cause de la myopie discursive politiquement (in)correcte. De simples désignations et des notions, de simples verbalisations à des fins utilitaires ou scientifiques ?

Sections

  • Littérature
  • Linguistique
  • Traductologie
  • Didactique de la littérature et du FLE/FOS
  • Autres perspectives (anthropologiques, juridiques, sociologiques, etc.)

Proposition de communication

La date limite de réception des résumés est fixée au 15 novembre 2021

à l’adresse suivante : Cieft TSR-RO <cieft2022@gmail.com>

Les propositions de communication devront comprendre les éléments suivants :

  • Les coordonnées précises de l’auteur ou des auteurs : nom(s), prénom(s), affiliation ou lieu d’exercice, statut (professeur, chercheur, doctorant, etc.)
  • Le titre de la communication,
  • La référence à une ou deux thématiques ou sessions visée(s),
  • L’objectif de la communication, l’originalité du sujet, la méthode, les résultats obtenus clairement exposés et justifiés (500 mots, références bibliographiques non comprises),
  • Cinq mots clefs,
  • Une bibliographie précise et spécifique (5 références pertinentes au maximum),
  • Une notice biobibliographique de chaque auteur (80-100 mots) indiquant l’affiliation académique ou le lieu d’exercice, les publications représentatives, les centres d’intérêt, le courriel.

L’avis du comité scientifique sera communiqué aux auteurs des propositions à partir du 15 décembre 2021.

Frais d’inscription au colloque 

15 euros (payables en LEI pour les participants de Roumanie)

Présentation orale des communications 

en présence, à distance ou hybride synchrone si nécessaire

Les communications sont organisées en ateliers de 2 heures incluant en moyenne 4 présentations. Vingt minutes sont consacrées à la présentation orale des principaux éléments de la communication et 10 à la discussion. Les ateliers sont animés par un président de séance et un rapporteur. Le président veille à l’équité du temps de parole entre les participants. Le rapporteur discute les textes en séance.

Publications

La publication d’une sélection de communications présentées est prévue, après le colloque, dans les actes du colloque, Agapes francophones, et les revues Dialogues francophones et Translationes.

La publication ne sera envisagée que pour les communications dont le résumé et le texte auront été envoyés dans les délais et formats mentionnés sur le site des publications, et qui auront fait l’objet d’une présentation effective par au moins un des auteurs et d’une évaluation anonyme.

Langue du colloque

le français/l’intercompréhension entre langues romanes pour les partenaires UNITA.

Calendrier

  • Le 15 novembre 2021 : remise des résumés (500 mots, références bibliographiques non comprises)
  • Le 15 décembre 2021 : avis du comité scientifique quant à l’acceptation de la proposition
  • Les 17 et 18 mars 2022 : dates du colloque

Pour toute question sur le colloque, merci de contacter : andreea.gheorghiu@e-uvt.ro

Comité scientifique

  • José DOMINGUES DE ALMEIDA, Maître de Conférences, Université de Porto, Portugal
  • Eugenia ARJOCA-IEREMIA, Professeur des Universités, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Georgiana BADEA, Professeur des Universités HDR, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Raluca BERCEA, Professeur des Universités HDR, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Mohamed DAOUD, Professeur des Universités HDR, Université d’Oran, Algérie
  • Klaus-Dieter ERTLER, Professeur des Universités, Université de Graz, Autriche
  • Mzago DOKHTOURICHVILI, Professeur des Universités HDR, Université d’État Ilia, Tbilissi, Géorgie
  • Katarzyna GADOMSKA, Professeur des Universités HDR, Université de Silésie, Pologne
  • Elena GHIŢĂ, Maître de Conférences, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Margareta GYURCSIK, Professeur des Universités, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Mariana IONESCU, Professeur agrégé, Huron University College at Western, Canada
  • Carlo LAVOIE, Professeur agrégé, Université de l’Île-du-Prince-Edouard, Canada
  • Ramona MALITA, Maître de Conférences HDR, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Freddie PLASSARD, Maître de Conférences HDR, Université Paris3 Sorbonne-Nouvelle, France
  • Vasile POPOVICI, Professeur des Universités HDR, Université de l’Ouest de Timişoara
  • Eugenia TANASE, Maître-assistante, Université de l’Ouest de Timişoara
  • Maria ȚENCHEA, Professeur des Universités, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie

Comité d’organisation

Présidente du colloque : Georgiana Badea, Professeur des Universités HDR, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie

Secrétaire du colloque :Andreea Gheorghiu (andreea.gheorghiu@e-uvt.ro) 

Membres :

  • Neli Ileana Eiben, Maître-assistante, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Ramona Malita, Maître de Conférences, HDR, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Ioana Marcu, Maître-assistante, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie.
  • Vasile Popovici, Professeur des Universités HDR, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Mariana Pitar, Maître de Conférences, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Cristina Tănase, Assistante, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Eugenia Tănase, Maître-assistante, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Adina Tihu, Maître-assistante, Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie.

Organisateurs

  • Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie
  • Chaire de Français du Département des Langues Romanes
  • Centre d’Études Francophones
  • Centre d’Études ISTTRAROM Translationes
  • Centre d’Études Romanes de Timişoara CSRT
  • UNITA Montium

Bibliographie indicative

ALBER, Jean-Luc. « De l’euphémisation : considérations sur la rectitude politique ». In : Gilbert Rist (dir.), Les mots du pouvoir : Sens et non-sens de la rhétorique internationale. Genève : Graduate Institute Publications, 2002. [En ligne]. Généré le 27 juin 2021. URL : http://books.openedition.org/iheid/2461. Consulté le 14 juin 2021.

ALMEIDA, José Domingues de. « La face (in)correcte du littéraire : considérations en guise d’avertissement », Carnets, Première Série - 3 Numéro Spécial, 2011. [En ligne]. Mis en ligne le 19 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/carnets/6280. Consulté le 17 juin 2021.

BARBÉRIS, Isabelle. L’art du politiquement correct : sur le nouvel académisme anticulturel. Paris : P.U.F., 2018.

BLANCHE-BENVENISTE, Claire, VALLI, André. « L’intercompréhension : le cas des langues romanes [numéro thématique] ». Le français dans le monde, Janvier, 1997.

BOCK-CÔTÉ, Mathieu. L’empire du politiquement correct. Paris : Les éditions du Cerf, 2019.

BRIÈRE, Sophie (dir.). Les femmes dans des professions traditionnellement masculines. Québec : Presses de l’Université Laval, 2019.

CANDEA, Maria, VÉRON, Laélia. Le français est à nous ! Petit manuel d’émancipation linguistique. Paris : La Découverte, 2019.

CHAPUT, Jean-Marc, BEAUDRY, René-Pierre. Politiquement correct. Québec : Outremont, Quebecul, 2006.

CORNU, Gérard. Linguistique juridique. Paris : Montchrestien, 1990.

DIESBACH, Ghislain de. Jules Verne : politiquement incorrect ? Versailles : Éditions Via romana, [1969] 2019.

LE BON, Gustave. La vie des vérités. Paris : Éditions Flammarion, 1914.

LEBOUC Georges. Parlez-vous le politiquement correct ? Bruxelles : Éditions Racine, 2008.

MANGEOT Philippe. « Bonnes conduites ? Petite histoire du “politiquement correct” (1) », Vacarme (Paris), nº 1, février-mars, 1997. [En ligne]. URL : http://vacarme.eu.org/no1/mangeot1.html. Consulté le 15 juin 2021.

MATTILA, Heikki E.S. Jurilinguistique comparée. Cowansville : Éditions Yvon Blais, 2012.

MELNIK, Constantin. Politiquement incorrect. Paris : Éditions Plon, 1999.

MERLIN-KAJMAN, Hélène. La Littérature à l’heure de #MeToo. Paris : Éditions d’Ithaque, 2020.

MERMET, Gérard. Démocrature : comment les médias transforment la démocratie. Paris : Aubier, 1987

MOURA, Jean-Marc. Littératures francophones et théorie postcoloniale. Paris : P.U.F., 1999.

MUNIER, Jacques. Politiquement correct ? « Le journal des idées », émission sur France culture. https://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-des-idees/le-journal-des-idees-jeudi-12-octobre-2017. Consulté le 13 juin 2021.

PROVENZANO, François. « Pour une nouvelle politique des études littéraires francophones », Carnets Première Série – 1, Numéro Spécial, 2009, p. 255-378.  

RACHAD, Antonius. « Repenser les catégories de « majorité » et de « minorité » : l’islamisme comme phénomène minoritaire dans les sociétés occidentales », Revue européenne des migrations internationales, vol. 31 - n°2| 2015. [En ligne]. Mis en ligne le 01 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/remi/7238. Consulté le 05 mai 2021.

RICHER, Stephen, WEIR, Lorna. Beyond political correctness: towards the inclusive university. Toronto : University of Toronto Press, 1955.

SALTYKOV, Maria. « La formule politiquement incorrecte dans le discours public : emplois, définitions discursives et enjeux socio-politiques et culturels », ILCEA 42 | 2021. [En ligne]. Mis en ligne le 31 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/ilcea/11573. Consulté le 11 juin 2021.

SANTOS, Leonor. « Plurilinguisme et culture scolaire : l’intercompréhension comme voie de changement ». Éla. Études de linguistique appliquée, vol. 146, no. 2, 2007, p. 205-213.

VIENNOT, Eliane. Le langage inclusif : pourquoi, comment. Petit précis historique et pratique. Postface de Raphaël Haddad et Chloé Sebagh. Donnemarie-Dontilly : Éditions iXe, 2018. Collection xx-y-z.

Kategorien


Daten

  • Montag, 15. November 2021

Schlüsselwörter

  • politiquement correct, études francophones, littérature française, francophonie, linguistique, traductologie, communication, droit

Kontakt

  • Andreea GHEORGHIU
    courriel : andreea [dot] gheorghiu [at] e-uvt [dot] ro

Informationsquelle

  • Andreea GHEORGHIU
    courriel : andreea [dot] gheorghiu [at] e-uvt [dot] ro

Zitierhinweise

« Politiquement (in)correct en francophonie », Beitragsaufruf, Calenda, Veröffentlicht am Donnerstag, 08. Juli 2021, https://calenda.org/896038

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search