HomeQuestions of style

Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

Questions of style

Questions de style

*  *  *

Published on Monday, July 19, 2021 by Céline Guilleux

Summary

Le prochain numéro de Perspectives Médiévales s’intéressera aux études de style sur les textes médiévaux. Il s’agira non pas de retracer une histoire de cette question mais de la reprendre à nouveaux frais. C’est aux médiévistes, mais aussi et au-delà aux stylisticiens qui s’intéressent au Moyen Âge, que cet appel à communication s’adresse. On voudrait pouvoir rendre compte de la multiplicité des points de vue existants sur la manière d’envisager les questions de style, sur leur intérêt ou leur efficacité pour entrer au cœur du texte, là où l’on s’aperçoit que la forme et le sens sont bien sûr essentiellement liés, même à l’époque médiévale, quand la stylistique devient « l’endroit privilégié où l’histoire littéraire peut devenir une histoire des formes, des genres et des problèmes esthétiques, en s’appuyant sur l’analyse linguistique des textes » (Fr. Rastier, « Vers une linguistique des styles », L’Information grammaticale, 89, 2001, p. 3). En quoi les études de style sur les textes médiévaux peuvent-elles être un atout pour dégager une lecture, un sens et une représentation du monde offerts par l’écriture ?

Announcement

Coordination

  • Danièle James-Raoul Université Bordeaux Montaigne
  • Véronique Dominguez-Guillaume Université Jules Verne Picardie
  • Sébastien Douchet Aix-Marseille Université

Argumentaire

Le prochain numéro de Perspectives Médiévales s’intéressera aux études de style sur les textes médiévaux. Il s’agira non pas de retracer une histoire de cette question mais de la reprendre à nouveaux frais.

Le questionnement, tout de prudence mais sans appel, de Robert Martin à son récent article concernant la place à réserver aux études de style dans les éditions de texte pourrait bien servir de préliminaire à cet appel à communication :

Au total, une rubrique stylistique a-t-elle une place dans l’édition de texte ? Assurément oui : en montrant comment l’écriture est mise au service d’un dessein, une telle approche peut conduire au cœur du texte. Si l’éditeur en a le goût, il peut apporter ainsi une contribution éclairante. (« Une place pour la stylistique dans les éditions de texte », dans Fr. Duval, C. Guillot-Barbance, F. Zinelli, dir., Les Introductions linguistiques aux éditions de texte, Paris, Classiques Garnier, 2019, p. 323)

C’est de fait aux médiévistes, mais aussi et au-delà aux stylisticiens qui s’intéressent au Moyen Âge, que cet appel à communication s’adresse.

On voudrait pouvoir rendre compte de la multiplicité des points de vue existants sur la manière d’envisager les questions de style, sur leur intérêt ou leur efficacité pour entrer au cœur du texte, là où l’on s’aperçoit que la forme et le sens sont bien sûr essentiellement liés, même à l’époque médiévale, quand la stylistique devient « l’endroit privilégié où l’histoire littéraire peut devenir une histoire des formes, des genres et des problèmes esthétiques, en s’appuyant sur l’analyse linguistique des textes » (Fr. Rastier, « Vers une linguistique des styles », L’Information grammaticale, 89, 2001, p. 3). En quoi les études de style sur les textes médiévaux peuvent-elles être un atout pour dégager une lecture, un sens et une représentation du monde offerts par l’écriture ?

Parmi les pistes possibles mais non exhaustives, la réflexion, théorique et pratique, synchronique et diachronique, pourra s’orienter dans quatre directions.

Histoire et théorie

Le style des textes médiévaux peut être apprécié à l’aune d’une stylistique historique. L’examen des traités de grammaire et de rhétorique, éventuellement de dialectique, qui jalonnent la période médiévale est propice à la connaissance de l’esthétique dominante en synchronie ; comparer ces ouvrages entre eux ou avec leur sources souligne les évolutions à l’œuvre en diachronie. Encadrant et guidant l’écriture vers des lieux prônés, suggérés, possibles, voire théoriquement prohibés, à l’originalité restreinte ou déployée, ces traités permettent d’appréhender le style collectif en tant qu’il est appuyé sur un socle de préceptes communément enseignés et codifiés pour des lectorats spécifiques. On s’intéressera non seulement aux formulations ou aux approches quelque peu stéréotypées qui en découlent dans la pratique des textes, mais aussi aux genres littéraires explicites ou sous-jacents qui sont visés, par-delà le passage nécessaire à opérer, parfois, du latin à la langue vernaculaire ; on pourra se demander si ce passage est le cas échéant aisé, s’il demande des ajustements, s’il est tout bonnement impossible…

Axes envisagés :

  • examen et comparaison des traités de grammaire et de rhétorique, voire de dialectique, en diachronie et en synchronie ;
  • lieux théoriques prônés, suggérés, prohibés ; esthétiques dominantes ou minoritaires ; style collectif ;
  • genres littéraires visés, explicites ou sous-jacents ;
  • multilinguisme, circulation entre latin et langue vernaculaire.

Étude de la variance textuelle

À mi-chemin entre l’axe précédent et le suivant, la mouvance manuscrite échelonnée dans le temps pourrait constituer un second angle d’attaque, car son examen est apte à offrir de précieuses indications non seulement sur le public visé, sur le ou les copistes, mais aussi sur les variations des modes esthétiques étalonnées sur des enseignements, sur une manière d’écrire ou de prononcer à un moment donné, sur les jeux de lettres et de sonorités ou encore, plus subtilement, sur les influences qu’un texte copié au sein d’un même recueil manuscrit subit de la part des autres textes qui y sont copiés : tout en alimentant la stylistique historique, de tels travaux permettent de repérer et d’enlever les différents filtres qui nous éloignent des choix initiaux de l’écrivain, d’accéder à un style d’auteur ou de genre et d’appréhender les différentes lectures qui ont pu être faites des textes médiévaux à l’époque médiévale.

Axes envisagés :

  • mouvance manuscrite (en diachronie) ;
  • modes et manières d’écrire (en synchronie) ;
  • place et rôle du copiste dans la fabrique du style ;
  • graphies, oralité et vocalité ;
  • style d’auteur, de genre, de recueil ;
  • variantes et réception.

Outils et critères

Dans une perspective plurielle, propre à contourner aussi bien qu’à révéler les distorsions méthodologiques qui semblent empêcher un consensus, on voudrait donner audience à des études de cas appuyées sur la philologie, la connaissance de la langue, et menées selon divers types de stylistiques, qui seront propres à mettre en lumière, d’une part, des formes marquées, repérables par leur saillance qualitative ou quantitative dans le discours, et, d’autre part, la nécessité, peut-être, d’outils spécifiques ou ciblés pour obtenir les bénéfices souhaités quand on aborde un texte médiéval sous l’angle stylistique : si la reconnaissance de styles de genres est plus en faveur dans les travaux que celle de styles d’auteurs, les deux sont pourtant bel et bien interdépendants, l’épanouissement du style individuel, sensible dans la convergence de certaines formes portant le sens, étant favorisé par certains genres plus que par d’autres.

Axes envisagés :

  • études de cas ;
  • outils stylistiques contemporains efficaces ou déficients ;
  • analyses quantitatives et qualitatives ;
  • style de genre, style d’auteur.

Stylistiques du vers et de la prose

Les formes vers et prose de l’écriture pourront aimanter la réflexion. Du côté du vers, les philologues et les éditeurs de texte savent bien que l’examen de la métrique ou des rimes livre de précieux enseignements sur les leçons que l’on peut attribuer à l’auteur, plutôt qu’au copiste, et aide à une identification dans une aire géographique, à un moment de l’histoire. Toutefois, les médiévistes ont tendance à s’appuyer sur des études aujourd’hui anciennes qu’il importe d’actualiser, de confirmer ou d’infirmer, de compléter et de préciser sur d’amples corpus. Des études, de préférence mises en perspective et recontextualisées, portant sur le mètre, les rimes, la brisure des couplets d’octosyllabes, les enchaînements, les formes fixes, les phénomènes rythmiques appuyés sur les césures, les coupes ou sur une partition musicale seront ainsi les bienvenues. Du côté de la prose, la comparaison entre prose « native » et prose « de dérimage » permet-elle d’en affiner la saisie et l’analyse ? La langue et ses structures agissent-elles de façon discriminante sur le vers et la prose au point que l’on puisse distinguer non seulement des styles, mais aussi des stylistiques différenciées du vers et de la prose ? En diachronie, comment les évolutions de la langue entre le xiiie et le xve siècle modulent-elles et réorientent-elles les pratiques d’écriture ? La mise en forme matérielle des textes en prose et en vers, leurs modes de lecture et de réception agissent-ils sur la distinction entre style du vers et style de la prose ?

Axes envisagés :

  • contexte matériel, conditions de réception du texte et fabrique du style ;
  • étude des mètres, rimes, formes fixes, brisures des couplets, rythmes, césures, etc. ;
  • manuscrits notés et interactions entre musique et prosodie ;
  • interactions et frontières entre vers et prose, examen du dérimage.

Modalités de contribution

Les projets d’article (entre 6000 et 8000 signes + bibliographie) sont à adresser conjointement

pour le 1er octobre 2021 à :

  • Danièle James-Raoul (Daniele.James-Raoul@u-bordeaux-montaigne.fr),
  • Véronique Dominguez-Guillaume (dominguez@u-picardie.fr),
  • Sébastien Douchet (douchet@univ-amu.fr).

Les articles peuvent être rédigés en français, en anglais ou en italien. La procédure de sélection est décrite ici.

Calendrier 

  • 1er octobre 2021 : remise de la proposition.

  • 1er décembre 2021 : avis du comité scientifique de la revue.
  • 1er mars 2022 : remise de l’article qui sera soumis au comité scientifique pour correction.
  • 1er mai 2022 : retour de l’article revu par le comité scientifique.
  • 1er juin 2022 : remise de la version définitive de l’article.
  • 1er juillet 2022 : publication du numéro en ligne sur le site de la revue.

Critères de sélection des articles

Le comité scientifique sélectionne les articles sur différents critères :

  • La pertinence du propos relativement à l’appel à contributions qui a été lancé.
  • L’originalité de l’étude dans le champ disciplinaire qu’elle se propose.
  • La qualité scientifique du propos (étude des sources primaires, références secondaires, clarté et structure du propos).
  • L’équilibre entre les projets proposés (équilibre disciplinaire, des méthodes, des objets étudiés).

Calendrier et processus de sélection des articles

  • Lancement de l’appel à contribution (un an avant publication). Les auteur·e·s font parvenir un avant-projet d’article (et non un simple résumé) entre 6 000 et 8 000 signes, avec bibliographie primaire et secondaire indicative.
  • Réception des avant-projets par le Comité de rédaction (environ 3-4 mois après l’appel). Première sélection par le Comité éditorial. Puis lecture et sélection de chaque avant-projet anonymé par deux membres du Comité scientifique (examen par des pairs en double aveugle). Les articles sélectionnés doivent être approuvés par le Comité éditorial et par le Comité scientifique.
  • Livraison des articles par les auteur·e·s quatre mois avant publication. Lecture des articles par les membres du Comité scientifique ayant sélectionné les avant-projets. Navette vers les auteur·e·s pour les corrections d’ordre scientifique. Vérification des articles par un logiciel anti-plagiat.
  • Travail éditorial du comité de rédaction deux mois avant la publication.
  • Publication du numéro.
  • Comptes rendus et positions de thèse sont susceptibles d’être intégrés à la revue tout au long de l’année en fonction de l’actualité scientifique. 

Date(s)

  • Friday, October 01, 2021

Keywords

  • style, stylistque, littérature, Moyen Âge

Contact(s)

  • Sébastien Douchet
    courriel : sebastien [dot] douchet [at] univ-amu [dot] fr
  • Danièle James-Raoul
    courriel : Daniele [dot] James-Raoul [at] u-bordeaux-montaigne [dot] fr
  • Véronique Dominguez-Guillaume
    courriel : veronique [dot] dominguez [at] u-picardie [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Sébastien Douchet
    courriel : sebastien [dot] douchet [at] univ-amu [dot] fr

To cite this announcement

« Questions of style », Call for papers, Calenda, Published on Monday, July 19, 2021, https://calenda.org/898609

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search