HomeArchitecture et urbanisme de la seconde reconstruction en France

HomeArchitecture et urbanisme de la seconde reconstruction en France

Architecture et urbanisme de la seconde reconstruction en France

Nouvelles recherches, nouveaux regards, nouveaux enjeux

*  *  *

Published on Friday, July 16, 2021 by João Fernandes

Summary

Après une première journée d’étude intitulée « Protéger, valoriser, intervenir sur l’architecture et l’urbanisme de la seconde reconstruction en France » qui s’est tenue en mai 2018 au musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges, puis une deuxième portant sur « les fonds iconographiques et audiovisuels de la Reconstruction de 1940 aux années 1960 » aux Archives nationales en avril 2021, ce troisième volet a deux objectifs : le premier est de permettre aux étudiants, doctorants et jeunes docteurs travaillant ou ayant travaillé sur l’architecture et l’urbanisme de la Reconstruction de faire connaître leurs travaux ; tandis que le deuxième, en s’adressant aux chercheurs et aux divers professionnels exerçant sur les territoires - DRAC, CRMH, UDAP, services d’inventaires régionaux, CAUE, VPAH, mais aussi élus et collectivités locales -, propose de faire le point sur l’actualité de la recherche sur ce sujet, en liant autant que possible recherche et opérationnel. Il ambitionne de permettre une synthèse à l’échelle nationale des recherches effectuées ces dernières années.

Announcement

Argumentaire

Après une première journée d’étude intitulée « protéger, valoriser, intervenir sur l’architecture et l’urbanisme de la Seconde reconstruction en France » qui s’est tenue en mai 2018 au musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges, puis une deuxième portant sur « les fonds iconographiques et audiovisuels de la Reconstruction de 1940 aux années 1960 » aux Archives nationales en avril 2021, ce troisième volet a deux objectifs : le premier est de permettre aux étudiants, doctorants et jeunes docteurs travaillant ou ayant travaillé sur l’architecture et l’urbanisme de la Reconstruction de faire connaître leurs travaux ; tandis que le deuxième, en s’adressant aux chercheurs et aux divers professionnels exerçant sur les territoires - DRAC, CRMH, UDAP, services d’inventaires régionaux, CAUE, VPAH, mais aussi élus et collectivités locales -, propose de faire le point sur l’actualité de la recherche sur ce sujet, en liant autant que possible recherche et opérationnel. Il ambitionne de permettre une synthèse à l’échelle nationale des recherches effectuées ces dernières années.

L’appel à communication porte sur l’ensemble du territoire français, et sera particulièrement attentif aux sujets et territoires jusqu’ici peu ou pas couverts par l’historiographie, ou permettant d’en renouveler la connaissance.

Il pourra y être abordé de multiples sujets et sous de multiples approches. La question des sources, des ressources et de l’historiographie, des nouveaux terrains et des nouvelles méthodes d’investigation, tout comme les enjeux actuels de valorisation et de mise en valeur, de transformations et de patrimonialisation seront particulièrement attendus.

Axes thématiques

Les propositions de communications pourront aborder, sans que ces suggestions ne soient limitatives :

  • les biographies et prosopographies des acteurs - architectes, ingénieurs, entreprises (mais aussi artistes, photographes, etc.) -, leur production sous l’Occupation et après la Libération
  • les relations entre les ASR, les coopératives de construction, les délégations départementales et le MRU
  • les monographies de villes et de quartiers (y compris de compensation), qu’il s’agisse d’une reconstruction « rurale », de petites et moyennes villes, ou de grands centres urbains
  • les différentes typologies d’édifices : habitat, édifices commerciaux, religieux, reconstruction industrielle, bâtiments publics, etc.
  • la question de l’approvisionnement des matériaux et des réalités techniques des chantiers
  • les relations entre art et architecture, la question des décors, des intérieurs, du mobilier

Les communications auront également la possibilité de revenir sur les liens entre la première et la deuxième guerre mondiale, les liens avec l’entre-deux-guerres, mais aussi les liens entre la Seconde Reconstruction et la période d’intense construction qui débute dès les années 1950, dès lors que ceux-ci seront précisément établis et explicités.

Ces journées d’études attacheront une importance particulière aux enjeux actuels des recherches sur l’architecture et l’urbanisme de la Reconstruction. Liées ou non à des demandes locales ou à des politiques publiques spécifiques, faisant l’objet de valorisation, de labellisation, de patrimonialisation ou de transformation, nous nous intéresserons également aux actions menées localement, qu’il s’agisse d’initiatives isolées ou concertées. Comment étudie-t-on l’architecture et l’urbanisme de la Reconstruction dans les territoires, quels services sont actuellement concernés par ces sujets, quelles sont leurs approches et leurs finalités, mais aussi leurs moyens d’actions ou les difficultés qu’ils rencontrent ? Comment les services mettent – ou non – en commun leurs informations ou les retours d’expériences, comment les collectivités locales s’emparent-elles des connaissances produites par ces services, comment articuler et coordonner in fine recherche et intervention, qu’il s’agisse de protéger, de valoriser, de transformer ou d’intervenir sur ce patrimoine récent.

L’appel à communication s’adresse donc également aux divers services et institutions présents dans les territoires (DRAC, CRMH, UDAP, services d’inventaires régionaux, CAUE, VPAH, mais aussi élus et collectivités locales) et peuvent faire l’objet de communication à plusieurs voix, réunissant différents services et/ou acteurs.

Modalités de soumission

L’appel à communication est ouvert aux étudiants, doctorants et post-doctorants travaillant ou ayant travaillé sur l’architecture et l’urbanisme de la Reconstruction ainsi qu’aux chercheurs et divers professionnels travaillant actuellement sur ce sujet dans les territoires dans un objectif de valorisation, d’intervention ou de patrimonialisation.

Les propositions de communication devront clairement expliquer le cadre de l’étude, la chronologie abordée, les méthodes utilisées et le type de sources convoquées, ainsi que les éventuels partenariats ou débouchés.

Les propositions comporteront un titre, un résumé de 2500 signes maximum, une courte bio-bibliographie de 5 à 10 lignes, ainsi que 3 à 5 mots-clés.

Elles devront également mentionner le nom et prénom du ou des auteur(s), l’institution ou l’université et le laboratoire de rattachement, un numéro de téléphone et une adresse électronique valide.

Les propositions de communication devront être envoyées en fichier joint à l’adresse suivante, au plus tard le 15 septembre 2021 : reconstructionjanvier2022@paris-valdeseine.archi.fr

Publication

Une publication des communications est envisagée. A cet effet, l’ensemble des textes et illustrations devra être envoyé au plus tard le 1er mars 2022. Les photographies et illustrations accompagnant les textes devront être numérisées en haute définition dans les formats JPEG ou TIFF. L’auteur devra vérifier que les images/figures dont il n’est pas l’auteur sont libres de droits. Dans le cas contraire, il devra en faire la demande auprès du propriétaire de l’image/figure avant de la soumettre au Conseil scientifique.

Calendrier

  • Lancement de l’appel à communication - 15 juillet 2021
  • Date limite de soumission des propositions - 15 septembre 2021

  • Notification aux auteurs  15 octobre 2021
  • Tenue des journées d’étude - 13-14 janvier 2022
  • Réception des articles - 1er mars 2022

Comité d’organisation

  • Christel Palant, Maîtresse de conférences en Histoire et cultures architecturales, chercheure EvCau, ENSA Paris-Val de Seine
  • Camille Bidaud, Maîtresse de conférences en Histoire et cultures architecturales, chercheure ATE, ENSA Normandie

Conseil scientifique

  • Yvan Delemontey, enseignant-chercheur au laboratoire Techniques et sauvegarde de l’architecture moderne (TSAM), EPFL Lausanne
  • Isabelle Duhau, Conservatrice en chef du patrimoine à la mission de l’Inventaire général du patrimoine culturel du ministère de la Culture
  • Mathieu Gigot, Maître de conférences en urbanisme, UMR Géographie-Cités, Université de Paris
  • Patrice Gourbin, Maître de conférences en Histoire et cultures architecturales, chercheur ATE, ENSA Normandie 
  • Guy Lambert, Maître de conférences en Histoire et cultures architecturales, chercheur IPRAUS, UMR AUSser, ENSA Paris-Belleville
  • Eléonore Marantz, Maîtresse de conférences en histoire de l'architecture contemporaine, EA 4100 HICSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 
  • Karine Thilleul, Maîtresse de conférences en Histoire et cultures architecturales, chercheure LHAC, ENSA Nancy 

Places

  • Ecole d'architecture de Paris Val de Seine - 3-15 Quai Panhard et Levassor
    Paris, France (75013)

Date(s)

  • Wednesday, September 15, 2021

Keywords

  • seconde reconstruction, architecture, urbanisme, patrimonialisation

Contact(s)

  • Christel Palant
    courriel : reconstructionjanvier2022 [at] paris-valdeseine [dot] archi [dot] fr

Information source

  • Christel Palant
    courriel : reconstructionjanvier2022 [at] paris-valdeseine [dot] archi [dot] fr

To cite this announcement

« Architecture et urbanisme de la seconde reconstruction en France », Call for papers, Calenda, Published on Friday, July 16, 2021, https://calenda.org/898635

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search