HomeLa mondialisation, l’Afrique, le covid-19 : et après ?

HomeLa mondialisation, l’Afrique, le covid-19 : et après ?

*  *  *

Published on Monday, August 23, 2021 by João Fernandes

Summary

Partie de Vuhan (Chine) à la fin de l’année 2019, la pandémie du covid-19 n’en finit plus de faire chavirer le monde. Qui, à en croire certains, devrait très certainement en passer par de prochaines quatrième et cinquième vagues d’infection, malgré les campagnes de vaccinations organisées çà et là. Le choc désormais causé par la pandémie est tel que bon nombre des préoccupations, notamment en matière de développement, s’en trouvent parfois reléguées au second plan. On en vient même à oublier, par exemple, que la mondialisation demeure encore le modèle de régulation de l’économie mondiale. Ou encore, que nonobstant la diffusion de la pandémie dans le monde, celle des IDE (investissements directs étrangers) se poursuit également. Il y’a encore à peine trois ans, il était de coutume de dire, par diplomatie ou à raison ?, que « le XXIe siècle sera le siècle de l’Afrique ».

Announcement

Argumentaire

Partie de VUHAN (Chine) à la fin de l’année 2019, la pandémie du Covid-19 n’en finit plus de faire chavirer le monde. Qui, à en croire certains, devrait très certainement en passer par de prochaines quatrième et cinquième vagues d’infection, malgré les campagnes de vaccinations organisées çà et là. Le choc désormais causé par la pandémie est tel que bon nombre des préoccupations, notamment en matière de développement, s’en trouvent parfois reléguées au second plan.

On en vient même à oublier, par exemple, que la mondialisation demeure encore le modèle de régulation de l’économie mondiale. Ou encore, que nonobstant la diffusion de la pandémie dans le monde, celle des IDE se poursuit également. Il y’a encore à peine trois ans, il était de coutume de dire, par diplomatie ou à raison ?, que « le 21ème siècle sera le siècle de l’Afrique ».

Où en est-on aujourd’hui ? Une telle interrogation se veut transversale. Parce qu’impliquant forcément la convocation d’un ensemble de champs d’explorations et d’angles d’analyse, avec des questions subsidiaires comme :

  • où en est l’Afrique avec les ODD, ou encore du changement climatique ?
  • qu’en est-il de la régionalisation en Afrique, ou des projets du NEPAD ? Voire, les échanges inter- africains ?
  • où en est-on avec la décentralisation, et pour quelles implications économiques et sociales ? Et dans ce contexte, très précisément, quel aura été le rôle de l’économie territoriale, par exemple ?
  • qu’en est-il de l’industrialisation de l’Afrique et quels modèles industriels véritables pour sortir l’Afrique de demain du sous-développement, voire de la dépendance économique ?

Plus largement, après les expériences des « nouveaux pays industriels », avec le triomphe de la semi-industrialisation voire, celles des « nouveaux dragons » et des pays émergents asiatiques contemporains ou des BRIC’s : quels modèles d’industrialisation ou de développement pour l’Afrique post-Covid ?

Depuis les travaux de «l’école de la régulation » (A. Lipietz, 1985 ; A. Lipietz et D. Leborgne, 1992 ; R. Boyer, 1986 ; Boyer et Y. Saillard, 1995 ; ….), par exemple, l’on a admis comme étant un « modèle de développement » une organisation économique et sociale présentant la conjonction de quatre (04) aspects compatibles, à savoir  un paradigme technologique ou « modèle d’industrialisation », un régime d’accumulation  (ou structure macroéconomique), un

mode de régulations et, une configuration internationale. L’objectif du colloque est de proposer une réflexion sur le développement de l’Afrique, en liaison avec la mondialisation et la situation générée par la Covid-19, de manière à oser générer autant que faire se peut, et au-delà des « plâtrages des politiques de sortie de l’après Covid », de « nouveaux modèles » de développement.

L’intérêt est de partir des approches croisées pour proposer des solutions qui tiennent également compte des contraintes diverses (environnementales, culturelles, sociales, urbaines, institutionnelles,…….) de l’Afrique.

Les propositions de communications pourraient relever de champs disciplinaires multiples : agronomie, économie, gestion, aménagement-urbanisme, sciences politiques, de l’environnement, de la santé, démographie, psychologie, sociologie, histoire,…….. Elles devront préciser en deux (02) pages au plus, la problématique, méthodologie, les résultats attendus et les éléments bibliographiques mobilisés. En outre, elles pourront être écrites en Français, en Anglais ou en Portugais, tout comme la bibliographie devra respecter la norme « APA ». Seules les propositions respectant ces consignes seront examinées.

Les axes

N°1 : Quelles leçons de l’industrialisation des Nouveaux Pays Industriels (NPI) ?

1-le « modèle » d’industrialisation des « 07 dragons »,

2-le rôle de l’agriculture dans le développement des NPI

3-Les NPI : quel « modèle » de développement ?

N°2 : La mondialisation et les échanges internationaux

1-Les caractéristiques de la mondialisation et ses impacts sur l’industrialisation dans le monde ;

2-Mondialisation et histoire du capitalisme ;

3-Organisation mondiale du commerce, coopération internationale et mutations ;

4-Mondialisation, localisation des firmes et modes de valorisation des territoires ;

5-Mondialisation, migrations et pandémie de la Covid-19 ;

6-IDE, Free trade zones (zones franches)

7-Les nouvelles configurations spatiales de la production industrielle (SPL, clusters,…) : mode ou modèles ?

N°3 : Quelle industrialisation dans les « nouveaux tigres » et les « nouveaux dragons »

1-le « modèle » d’industrialisation des « nouveaux tigres » et des « nouveaux dragons »

2-le rôle de l’agriculture dans le développement des « nouveaux tigres » et dans les « nouveaux dragons »

3-Les « nouveaux tigres » et les « nouveaux dragons : quel(s) « modèle(s) » de développement ?

N°4 :L’Afrique et la pandémie de la Covid-19

1-Le Covid et les régulations du travail en Afrique ;

2-Le covid et l’économie en Afrique (santé, industrie, commerce, agriculture,….) :

3-Le covid et les ODD en Afrique.

N°5 : Gouvernance du développement

1-Place et rôle de l’Etat dans la régulation du développement dans les NPI,

2-Place et rôle de l’Etat dans la régulation du développement des  « nouveaux tigres » et des « nouveaux dragons »

3-Enjeux et évolutions des institutions étatiques en Afrique (Décentralisation,…..) ;

4-Enjeux de la coopération sous régionale (économique, monétaire,….) ;

5- Quelle gouvernance territoriale, et pour quel développement en Afrique ? ;

6-Financement du développement (Etat, Diasporas, ONG, Aide au développement,…) ;

7-Finance informelle, micro-finance, économie sociale et solidaire,…

8-etc,

N° 6 : Quel(s) « modèles » d’industrialisation et de développement pour l’Afrique post-Covid ?

1-L’industrialisation en Afrique : caractéristiques et enjeux ;

2-L’Afrique dans la mondialisation actuelle ;

3-Quels territoires de développement pour l’Afrique ?

4-L’agriculture africaine : caractéristiques, mutations et enjeux ;

5-Pression démographique, urbanisation et développement en Afrique ;

6-Vulnérabilités et/ou résilience des écosystèmes de la biodiversité et au changement climatique ;

7-etc,…

N°7 : Session Doctorants et Posters

Cet axe permet aux doctorants dont les travaux de recherche ne portent pas forcément dans les axes précédents de présenter une communication orale ou sous la forme d’un poster.

Dates importantes

  • Date limite d’envoi des propositions de communication : le 18 octobre 2021

  • Date de la décision du Comité Scientifique : le 30 novembre 2021
  • Date limite d’inscription et d’envoi des communications retenues : 20 janvier 2022

Comité scientifique

  • Pr KAMDEM (IPD-UISAD) ;
  • Pr NJOMGANG Claude (Université de Yaoundé II) ;
  • Pr ESSOMBE (UISAD) ;
  • Pr PECQUEUR B. (Université Grenoble-Alpes) ;
  • Pr NDEDI Alain (Charisma University) ;
  • Pr BIGIRAMANA Clément (Prof. Associé, Université du Burundi) ;
  • Pr YAPI DIAHOU (Université de Paris 8) ;
  • Pr FONKENG EPAH G.  (Université de Buéa)
  • Pr SIMO D. (Université de Yaoundé I) ;
  • Pr  MANTSIE R. W. (Université M. N’Gouabi-Brazzaville) ;
  • Pr. MPACKO PRISO (Université de Versailles St. Q) ;
  • Pr TAGOU C. (UPAC, Yaoundé) ;
  • Pr TCHUIKOUA Bernard (Université de Yaoundé 1) ;
  • Pr. NGO BALEPA A.S. (Université de Douala) ;
  • Pr. MANKOU Brice A. (Sciences-Po. Reims et ENAP/Québec, Dysolab) ;
  • Pr TCHOUASSI G. (Université de Yaoundé II) ;
  • Pr DJEUDJA R. (Université de Yaoundé II) ;
  • Pr KONO ABE J.M. (Université de Yaoundé II) ;
  • Pr KOUM F. (Université de Douala) ;
  • Pr SOTAMENOU Joël (Université de Yaoundé II) ;
  • Pr NLOM H. (ESSEC, Université de Douala) ;
  • Pr BEKONO Sébastien (Université de N’Gaoundéré)

Etc,……

Adresse mail : Colloque2021@uisad.org

Tel. : + 239 984 20 67/+ 237 699 75 07 90/676 80 95 39/ + 334 76 42 81 65

Places

  • Santo António, Democratic Republic of Sao Tome and Principe (77700)

Date(s)

  • Monday, October 18, 2021

Attached files

Keywords

  • mondialisation, Afrique, covid 19, santé

Contact(s)

  • Brice Arsène Mankou
    courriel : bamankou [at] yahoo [dot] fr
  • Jean Roger Essombe Edimo Nya Bonabébé
    courriel : jressombe [at] uisad [dot] org

Reference Urls

Information source

  • Brice Arsène Mankou
    courriel : bamankou [at] yahoo [dot] fr

To cite this announcement

« La mondialisation, l’Afrique, le covid-19 : et après ? », Call for papers, Calenda, Published on Monday, August 23, 2021, https://calenda.org/903709

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search