HomePost-doctorat - « Muslim-Jewish encounter, diversity & distance in urban Europe: religion, culture and social model » (Projet trinational ANR-ORA ENCOUNTERS)

HomePost-doctorat - « Muslim-Jewish encounter, diversity & distance in urban Europe: religion, culture and social model » (Projet trinational ANR-ORA ENCOUNTERS)

*  *  *

Published on Tuesday, August 31, 2021 by Céline Guilleux

Summary

Le poste s’inscrit dans le cadre du projet trinational ANR-ORA ENCOUNTERS (« Muslim-Jewish encounter, diversity & distance in urban Europe: religion, culture and social model », 2020-2023). Il rassemble des chercheur·es de plusieurs disciplines des sciences sociales, qui explorent les interactions interculturelles, interethniques et interreligieuses dans six contextes urbains européens, en se focalisant sur le cas des relations judéo-musulmanes et des grandes agglomérations en France (Paris et Strasbourg), en Allemagne (Berlin et Francfort-sur-le-Main) et au Royaume-Uni (Londres et Manchester), dans une approche empirique, théorique et comparative.

Announcement

Informations générales

  • Lieu de travail : Laboratoire SAGE, MISHA (Maison interuniversitaire des sciences de l’homme, Alsace) Campus central, Université de Strasbourg
  • Nom du responsable scientifique : Anne-Sophie Lamine

  • Type de contrat : CDD/Contrat postdoctoral
  • Durée du contrat : 24 mois
  • Date de début : à convenir, le 1er novembre ou le 15 novembre 2021
  • Quotité de travail : Temps complet
  • Rémunération : selon barème universitaire et expérience(s) antérieures

Contexte scientifique

  • Le poste s’inscrit dans le cadre du projet trinational ANR-ORA ENCOUNTERS (« Muslim-Jewish encounter, diversity & distance in urban Europe: religion, culture and social model », 2020-2023), financé par l’ANR (France), l’ESRC (Royaume-Uni) et la DFG (Allemagne), dont le coordinateur général est Dr Ben Gidley (Université de Birkbeck), avec Dr Samuel Everett (Université de Cambridge).
  • ENCOUNTERS rassemble des chercheur·es de plusieurs disciplines des sciences sociales, qui explorent les interactions interculturelles, interethniques et interreligieuses dans six contextes urbains européens, en se focalisant sur le cas des relations judéo-musulmanes et des grandes agglomérations en France (Paris et Strasbourg), en Allemagne (Berlin et Francfort-sur-le-Main) et en UK (Londres et Manchester), dans une approche empirique, théorique et comparative.
  • Ces trois contextes nationaux ont en commun d’accueillir des populations juives et musulmanes les plus importantes numériquement en Europe, majoritairement urbaines, concentrées dans les mêmes agglomérations et souvent dans les mêmes quartiers. Cependant, ces trois pays diffèrent dans leurs histoires coloniales et migratoires, dans leurs modèles d’intégration, ainsi que dans leurs relations minorités-majorité. Ces divers éléments offrent donc des conditions idéales pour une étude comparative de ces interactions en contextes urbains.
  • L’idée communément partagée est celle d’un antagonisme croissant entre les deux groupes, lié au conflit israélo-palestinien et au terrorisme islamiste. Néanmoins, les enquêtes ethnographiques montrent que les interactions quotidiennes en contexte urbain sont bien plus complexes. C’est le cas notamment dans le cadre des échanges commerciaux, des interactions dans les scènes musicales et artistiques, des initiatives interreligieuses spontanées ou institutionnalisées, et bien sûr dans les contacts ordinaires du quotidien. Ce projet explore vise à explorer la complexité de ces interactions.
  • Les chercheurs titulaires de l’équipe française sont Nonna Mayer (Centre d'études européennes, Sciences-Po Paris), Vincent Tiberj (Centre Émile Durkheim, Sciences-Po Bordeaux), Hanane Karimi (DynamE, Université de Strasbourg) et Anne-Sophie Lamine (SAGE, Université de Strasbourg, PI pour la partie française du projet, et personne référente pour ce poste). Ceux de l’équipe allemande sont Steven Vertovec (Max-Planck-Institut zur Erforschung multireligiöser und multiethnischer Gesellschaften, Göttingen) et Matthias Koenig (Université de Heidelberg, Max-Weber-Institut für Soziologie), et de l’équipe britannique, Yulia Egorova (Centre for the Study of Jewish Culture, Society and Politics Durham University), ainsi que les deux coordinateurs, déjà cités.
  • Le laboratoire SAGE (Sociétés, Acteurs, Gouvernement en Europe, UMR 7363, CNRS-Université de Strasbourg) regroupe 9 chercheurs CNRS, 57 enseignants-chercheurs titulaires sur poste, 8 ingénieurs et techniciens, 12 post-doctorants et 68 doctorants. Ses membres travaillent notamment sur les processus de transnationalisation (et tout particulièrement la construction européenne comme réponse à une mondialisation croissante) et sur les transformations des structures et des dynamiques sociales et politiques qu’ils induisent. Dans cette perspective, une attention particulière est portée à la sociologie des acteurs, à l’élaboration et la mise en œuvre de normes et de dispositifs publics et à la genèse d’enjeux sociétaux (environnement, santé, vieillissement, vulnérabilités sociales, culture, villes) ainsi qu’à leurs dynamiques de territorialisation à différentes échelles. Les travaux des membres de l’UMR se caractérisent par le travail empirique permettant de tester des hypothèses théoriquement fondées et par le croisement de méthodes à la fois qualitatives et quantitatives en sciences sociales (archives, enquêtes ethnographiques, analyses de données) permettant une pluridisciplinarité intégrée autour de questionnements communs.

Contexte géographique

  • À moins de deux heures de train de Paris, Strasbourg, ville européenne et transfrontalière compte plus de 60 000 étudiants, dont 20% de nationalités étrangères.
  • Elle dispose d'une université d'excellence avec 4 Prix Nobel en activité et la 2e bibliothèque universitaire de France.
  • Le vaste campus arboré est à 15 minutes à pied du centre-ville historique.
  • En sciences sociales, la faculté, particulièrement dynamique, offre 8 parcours de masters et les recherches se développent dans deux laboratoires, accueillant aussi de nombreux étudiant·es et chercheur·es internationaux.
  • En plus de ses richesses architecturales et historiques, de la présence des institutions européennes, Strasbourg, première ville cyclable de France, offre un cadre de vie d’une qualité inégalée, par ses ressources culturelles, artistiques et intellectuelles, sa vie sociale animée, ses cafés et ses restaurants.
  • Dans une région au caractère culturel marqué, elle se trouve aussi à proximité immédiate des Vosges et de la Forêt Noire, et de plusieurs villes allemandes (Baden-Baden, Fribourg) ou suisses (Bâle) pour des escapades culturelles

Objectifs et tâches du post-doctorat

Lieu d’exercice : Université de Strasbourg, Campus central, Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme Alsace (présence sur place indispensable). La réalisation du projet peut impliquer des missions scientifiques en France et/ou à l'étranger.

Le projet post-doctoral s’inscrit dans le cadre du projet trinational ENCOUNTERS. Le travail de recherche de la personne recrutée s’inscrit donc dans cet engagement collectif. La personne recrutée participera dès lors à l’ensemble des réunions et missions de l’équipe du projet : élaboration des protocoles de recherche, revue de littérature, réalisation de l’enquête de terrain (observations, entretiens), analyse des données empiriques, problématisation, rédaction de notes de travail ou de compte-rendu de réunion, écriture d’un rapport final à l’issue du post-doctorat.

En retour, l’équipe du projet (notamment les membres locaux) la soutient dans la communication et publication de ses résultats, l’implique dans la rédaction de communications et publications collectives et comparatives, ainsi que plus généralement dans la valorisation de ses tâches pour son CV académique.

Ses tâches sont les suivantes :

D’un point de vue empirique

  • Réalisation d’une enquête ethnographique dans l’agglomération de Strasbourg, en se focalisant sur deux ou trois lieux d’interaction entre musulmans et juifs.
  • Réalisation d’entretiens auprès d’habitants musulmans et juifs des quartiers concernés.
  • Observations ponctuelles d’évènements judéo-musulmans ou interreligieux impliquant de manière significative des membres de ces deux groupes religieux (de manière conviviale ou artistique notamment) ; si cela est pertinent, réalisation d’entretiens auprès d’organisateurs ou participants. Réalisation de comptes rendus d’observation.
  • Réalisation d’entretiens auprès de membres de collectivités locales impliqués sur les questions (inter)religieuses et interculturelles.
  • Exploration et analyse du traitement de l’islam et du fait musulman de médias « communautaires » juifs en ligne (un·e stagiaire du master ReSEP pourra venir en appui sur cette tâche) ; un travail collectif comparatif sera mis en œuvre avec Anne-Sophie Lamine et Coline Lutz (ingénieure contractuelle) qui travaillent sur le traitement du judaïsme et du fait juif dans les médias musulmans en ligne.

D’un point de vue théorique et analytique

  • Connaissance adéquate de la littérature scientifique du domaine considéré
  • Analyse des données recueillies
  • Participation à la réflexion méthodologique, théorique et analytique collective
  • Co-analyses comparatives avec des membres du projet (comparaison géographique et entre religions)

Du point de vue de la valorisation des recherches

  • Rédaction d’un rapport final de recherche (une centaine de pages)
  • Rédaction de publications originales (articles de revues et/ou chapitres d’ouvrage), en langue française et anglaise
  • Participation aux activités scientifiques de l'équipe ENCOUNTERS : séminaires, journées d'étude, colloques, etc.
  • Présentation des résultats de ses recherches dans des colloques, journées d’études ou séminaires en dehors du contexte d’ENCOUNTERS
  • Participation au suivi des pages web du projet et plus généralement aux activités de diffusion de la recherche.

D’un point de vue des tâches collectives

  • (Co)organisation de séminaires, journées d’étude et colloques, dans le cadre d’ENCOUNTERS.
  • (Co)rédaction de rapports de réunions, et de rapports de recherche.
  • De manière facultative, possibilité d’intervenir dans l’encadrement de stagiaires et/ou masterisant·es, ainsi que dans certains séminaires et/ou enseignements du Master ReSEP. Participation et co-animation de réunions de recherche en sociologie du religieux (avec les doctorant·es).

Compétences et profil attendus

  • Être titulaire d’un doctorat en sociologie ou en anthropologie sociale (voire histoire contemporaine ou sciences politiques si réelle expérience en ethnographie et entretiens, pendant la thèse ou ensuite).
  • Connaissance approfondie de la sociologie ou de l’anthropologie du fait religieux musulman et/ou juif en contexte européen, démontrée par la thèse ou des publications.
  • Une compétence complémentaire sur une ou plusieurs des ces questions : minorités/diasporas, migrations/descendants de migrants, relations interethniques, relations interreligieuses, régulation publique du religieux, religieux & internet, approche quanti-quali serait un plus.
  • Maîtrise approfondie et attestée de l’approche ethnographique, des entretiens et de l’analyse qualitative.
  • Maîtrise de l’anglais des SHS, à l’écrit et à l’oral : discussions scientifiques (les réunions du projet se déroulent en anglais), exposés, comptes rendus, articles.
  • Capacité et goût du travail en équipe
  • Autonomie, rigueur, organisation, esprit de synthèse et capacité rédactionnelle
  • Goût pour le comparatisme, à la fois entre contextes nationaux et entre courants religieux.
  • Le projet comporte une part significative de travail ethnographique et d’entretiens basés à Strasbourg, et l’inscription dans une dynamique scientifique locale, le/la candidat·e doit donc prévoir d’y résider (totalement, ou pour le moins trois ou quatre journées par semaine en moyenne).
  • L’équipe strasbourgeoise est impliquée à la faculté des sciences sociales (Institut de sociologie) et en particulier dans un nouveau master de sociologie du religieux (Religions, Sociétés, Espace public, ReSEP), porté par trois enseignantes-chercheuses titulaires, spécialisées en sociologie des religions (dont deux impliquées dans ENCOUNTERS). Cinq doctorant·es et une ingénieure contractuelle font aussi partie du volet recherche de cette dynamique collective. La personne recrutée aura donc la possibilité d’assurer quelques vacations d’enseignement et/ou de participer à des séminaires à destination des masterisant·es et/ou des doctorant·es en sociologie des religions, et/ou de (co)encadrer des stagiaires ou masteriant·es travaillant directement sur le projet ou sur des sujets proches. Une expérience et un intérêt pour l’enseignement seraient donc un plus.

Modalités de candidature

Le dossier comprend :

  • Curriculum Vitae (Formation, Expérience de recherche, Publications, Projets ; 5-6 pages max.)
  • Lettre de motivation (1 p.)
  • PDF de la thèse de doctorat et du rapport de thèse, ainsi que des publications (ACL et chapitres d’ouvrages scientifiques), et, le cas échéant, en cas d’expérience post-doctorale, de rapport(s) de recherche.
  • Le nom de chacun des fichiers joints commence par le nom de famille.
  • À adresser, exclusivement par mail, à Anne-Sophie Lamine (anne-sophie.lamine@unistra.fr), Hanane Karimi (hkarimi@unistra.fr) et Samuel Everett (se365@cam.ac.uk) en précisant dans l’objet du mail : « PostDoc ENCOUNTERS + nom et prénom ».
  • Ces pièces doivent être envoyées au plus tard le 26 septembre 2021.

  • Les candidatures seront présélectionnées sur dossier, sur la base de leurs qualités scientifiques et l’adéquation de leur possible inscription dans le projet. Des entretiens par visioconférence seront ensuite organisés rapidement (fin septembre / début octobre). .
  • Date de début du contrat : à fixer avec la personne retenue : 1er novembre ou 15 novembre 2021.
  • Personne à contacter pour toute demande de précision qui ne serait pas dans ce document : Anne-Sophie Lamine (anne-sophie.lamine@unistra.fr), en précisant dans l’objet du mail : « PostDoc ENCOUNTERS-demande information »

Places

  • Campus central - Strasbourg - MISHA - Laboratoire SAGE - Université de Strasbourg
    Strasbourg, France (67)

Date(s)

  • Sunday, September 26, 2021

Keywords

  • sociologie, anthropologie, religion, islam, judaïsme, interethnique

Contact(s)

  • Anne-Sophie Lamine
    courriel : anne-sophie [dot] lamine [at] unistra [dot] fr

Information source

  • Anne-Sophie Lamine
    courriel : anne-sophie [dot] lamine [at] unistra [dot] fr

To cite this announcement

« Post-doctorat - « Muslim-Jewish encounter, diversity & distance in urban Europe: religion, culture and social model » (Projet trinational ANR-ORA ENCOUNTERS) », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Tuesday, August 31, 2021, https://calenda.org/905403

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search