HomeReplay! Dakar 66

HomeReplay! Dakar 66

*  *  *

Published on Friday, September 17, 2021 by Céline Guilleux

Summary

En avril 1966, Dakar accueille le premier grand événement culturel organisé en Afrique après les Indépendances. À l’occasion d’un travail de recherche collectif avec le Sénégal et la Suisse sur le « premier festival mondial des arts nègres », mené dans le cadre du laboratoire d'excellence Les passés dans le présent et coordonné par la médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac, un événement de quatre jours est consacré aux différents fonds audiovisuels liés au festival.

Announcement

Évenement organisé dans le cadre du projet Pour un partage des archives : le festival mondial des arts nègres, Dakar 1966.

Présentation

Du 1er au 24 avril 1966, Dakar fut le théâtre d’un événement qui attira des milliers de spectatrices et spectateurs venus du monde entier : « le 1er festival mondial des arts nègres ». Sous le patronage de l’Unesco, cette vaste manifestation était organisée par l’État sénégalais et la Société africaine de culture, réseau international structuré autour de l’influente revue Présence africaine. L’objectif était ambitieux : le festival se voulait tout à la fois l’expression et le vecteur d’une société nouvelle aux prises avec les promesses des Indépendances africaines.

Les archives institutionnelles de ce premier grand festival culturel panafricain sont dispersées dans différentes institutions notamment en Europe et au Sénégal. L’enjeu de ce projet d’une durée de trois ans est de cartographier ces fonds, de les décrire (inventaires et instruments de recherche), de les numériser et de les rendre accessibles, dans la mesure du possible, via un portail scientifique commun qui renverra vers les fonds numérisés de chaque institution.

La semaine événement est précédée d'une émission spéciale Néo Géo sur le festival mondial des arts nègres, diffusée dimanche 19 septembre de 9h à midi sur Radio Nova.

Participation

L'ensemble de l'événement est retransmis en direct sur la chaîne Youtube du musée et les films du cycle cinéma sont accessibles gratuitement, depuis la France et le Sénégal, sur FestivalScope du mercredi 22 au dimanche 26 septembre 2021.

Lieu :  Salle de cinéma, Musée du quai Branly-Jacques Chirac

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Programme

Mercredi 22 septembre 2021. Les archives radiophoniques : nouvelles sources pour une histoire culturelle du continent africain

Le projet Pour un partage des archives : le 1er festival mondial des arts nègres, Dakar 1966 (labex Les passés dans le présent) a conduit un travail spécifique sur les archives radiophoniques du festival conservées par l'INA ; soit 60 heures de reportages, interviews, captations de spectacles, conférences et allocutions officielles issues du fonds OCORA. Ces sources, désormais recensées et décrites, sont accessibles pour des exploitations scientifiques ou professionnelles via l’INA. Elles permettent de retracer, au plus près de ses participant.es, la préparation du festival et son déroulement.

Cette journée d'étude élargit la focale aux archives radiophoniques comme nouvelles sources pour une histoire culturelle du continent africain. Elle croise les approches de la recherche scientifique, celles des institutions patrimoniales et celles du journalisme radio sur ce media dont l'étude est particulièrement dynamique dans les disciplines historiques.

Introduction

  • 10h Le labex Les passés dans le présent - Ghislaine Glasson Deschaumes, Cheffe de Projet
  • 10h10 Introduction de la journée - Sarah Frioux-Salgas, responsable du projet Fman et des archives du musée du quai Branly - Jacques Chirac & Diane Turquety, chargée d'études documentaires projet Fman

Historique des fonds liés au « premier festival mondial des arts nègres »

Modération : Odile Goerg, Université de Paris, CESSMA (Centre d'Étude en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques) UMR 245.

  • 10h30 OCORA : De la fabrication d'une émission à sa diffusion à travers l'exemple du programme "Femmes d'Afrique" - David Serrano, enseignant en histoire-géographie
  • 10h50 Le fonds OCORA à la radio publique française - Annie Lauzzana, documentaliste histoire des fonds radiophoniques de l'INA
  • 11h15 Radio et télévision au Sénégal : des outils de construction nationale (1960-1973) - Awa I. N'Diaye, Université de Paris

11h45-12h Pause

La radio, objet d'étude : une source clé pour les sciences sociales - 1ere partie

Modération : Odile Goerg, Université de Paris, CESSMA (Centre d'Étude en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques) UMR 245

  • 12h Quelles sources pour comprendre la décolonisation des ondes sur le continent africain ? L'exemple de Radio-Sénégal et de Radio-Mali au temps de la Communaité (1958-1960) - Thomas Leyris, Professeur agrégé et doctorant contractuel à l'Université de Lille / IRHiS
  • 12h20 Les pièces radiophoniques du concours théâtral interafricain - Céline Gahungu, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité (THALIM)

12h45-14h30 Déjeuner

La radio, objet d'étude : une source clé pour les sciences sociales, 2e partie

Modération : Odile Goerg, Université de Paris, CESSMA (Centre d'Étude en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques) UMR 245

  • 14h30 "Ganni suugu", les chansons d'autrefois. Pratiques de collecte et de montage des chansons populaires à la Radio Rurale de Kayes (1988-1990) - Aissatou Mbodj-Pouye, anthropologue, chargée de recherche CNRS, Institut des mondes africains (IMAF), Campus Condorcet, Aubervilliers
  • 14h50 L'urbanité sonore entre l'Afrique du Sud et le Congo belge à l'ère de la radio - Charlotte Grabli, EHESS

15h15-15h30 Pause

Les archives radiophoniques à la radio : des émissions jalons

Modération : Odile Goerg, Université de Paris, CESSMA (Centre d'Étude en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques) UMR 245

  • 15h30 Mémoire d'un continent : un rapport multiple à l'archive - Jonathan Landrau-Welinski, archiviste (Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d'éducation populaire - Pajep)
  • 15h50 Archives radiophoniques et journalisme d'histoire - Valérie Nivelon (journaliste et documentaliste, La marche du monde, RFI) et Ophélie Rillon (CNRS, Institut des mondes africains)

La préservation des archives sonores africaines : quel rôle des institutions patrimoniales européennes ?

16h15 (intervention en anglais et en français)

Modération : Flora Losch, EHESS, Centre Alexandre-Kroyé, Hilário Lopes, directeur adjoint des affaires publiques et internationales et des archives, Radio Télévision Portugaise (RTP) et Brice Amouroux, responsable du pilotage des projets techniques (INA) - projet Dictabelts : Sauvegarde et restauration numériques des archives sonores du procès de Rivonia.

Regards croisés sur les archives sonores de l'Afrique coloniale et post-indépendances situées en Europe et en Afrique. Quels sont les fonds existants ? Comment sont-ils conservés et sauvegardés ? Quelles politiques de documentation et de valorisation sont mises en œuvre ? Quels partenariats internationaux passés, présents et futurs ?

17h15 Conclusion de la journée, Ndiouga Benga et Ibrahima Wane (Université Cheikh Anta Diop Dakar)

Jeudi 23 septembre 2021 - Les archives cinématographiques

Le projet Pour un partage des archives : le 1er festival mondial des arts nègres, Dakar 1966 (Labex Les passés dans le présent) est l'occasion de convier un panel d'historiens, de professionnels des archives, d'artistes à évoquer la place du cinéma à Dakar en 1966, les archives cinématographiques et les projets de réutilisations contemporaines de ces archives.

Une liste des 96 films programmés à l'occasion du Festival Mondial des Arts Nègres de Dakar en 1966 a été reconstituée grâce au dépouillement du journal Dakar matin. Le Labex est l'occasion d'amorcer un travail de documentation de ces films et une cartographie des copies afin de dresser un état des lieux. Ce travail permettra de présenter un panorama des productions et des courants qui traversaient alors les cinématographies africaines et afro-diasporiques. Il croise les approches de la critique et de la programmation, celles des institutions patrimoniales et des artistes contemporains.

Trois grandes thématiques se dégagent de cet ensemble de présentations.

La première partie est consacrée à l'analyse de la programmation cinématographique du FMAN et à la présentation des archives du Congrès de Gênes en 1965.

La deuxième partie est consacrée à la présentation de deux institutions patrimoniales actives dans les préservations des archives cinématographiques africaines : la Cinémathèque Afrique et la Direction du Cinéma sénégalaise.

La troisième partie est consacrée à la réactivation des archives que ce soit dans des projets de recherche et de collecte, de création contemporaine ou de programmation cinématographique.

Matinée

  • 9h30-9h45 : Introduction de la journée Sarah Frioux-Salgas, responsable du projet FMAN et des archives du musée du quai Branly – Jacques Chirac et Élodie Saget, responsable du fonds audiovisuel et sonore du musée du quai Branly – Jacques Chirac
  • 9h45 -10h25 : La place du cinéma au Festival Mondial des Arts Nègres de Dakar en 1966, Ababacar Diop, professeur des universités
  • 10h25 – 11h05 : Le Congrès de Gênes : genèse d’une programmation cinématographique, Marco Lena, opérateur technique numérisation à la Direction de la Cinématographie du Sénégal
  • 11h15-11h55 : La Collection de la Cinémathèque Afrique, Emilie Boucheteil, directrice du département cinéma, Institut français
  • 11h55-12h35 : La Direction du Cinéma du Sénégal : Le projet des archives audiovisuelles du Sénégal, Cité du cinéma, Germain Coly, Directeur de la Cinématographie du Sénégal (visioconférence), Fadel Thiam, Chef de la Division Administrative et juridique de la Direction de la Cinématographie du Sénégal, Tiziana Manfredi, vidéaste et chargée de projet numérisation à la Direction de la Cinématographie du Sénégal

Après-midi

  • 14h30-15h10 : Panafest Archives : un projet de recherche transdisciplinaire Dominique Malaquais, chargée de recherche au CNRS (Institut des mondes africains), Arghyro Paouri, Responsable de la Cellule audio/vidéo du Centre Edgar-Morin, équipe de l'iiAC
  • 15h10-15h50 : Réactivation des archives du festival : l'installation vidéo "Latent Frames" Tiziania Manfredi, vidéaste et chargée de projet numérisation à la Direction de la Cinématographie du Sénégal
  • 16h-16h40 : TIGRITUDES / 1956-2021 Dyana Gaye, réalisatrice, Valérie Osouf, cinéaste

16h40-17h : Conclusion de la journée et annonce programmation cinéma

Projections en salle de cinéma - Regards sur la sélection de Dakar 1966

5 séances, 10 films nous transportent à Dakar en 1966

La programmation de ces 10 films choisis parmi les 96 titres identifiés dans la programmation de Dakar 1966 a été construite à partir d’un corpus de films. 

Ce corpus a été composé à partir d’un premier état des lieux des films pour lesquels des copies ont été localisées dans des cinémathèques, musées, archives, distributeurs partenaires du projet et pour lesquels les droits de projection publique étaient disponibles. Le choix s’est fait en cohérence avec le principe de ces ateliers parisiens : faire un état des lieux des sources et faire s’exprimer les partenaires composant l’équipe du Labex et qui participent à remplir ses objectifs de recherche et de documentation.

Mais programmer c’est aussi composer un parcours, proposer une expérience au spectateur en produisant de la lisibilité. Programmer c’est laisser chaque raconter son histoire individuellement et les associer pour les faire résonner entre eux, créer du sens. Ce cycle propose des séances qui rapprochent des films qui n’étaient pas programmés ensemble au FMAN en 1966 mais qui, aujourd’hui, sont associés dans cette programmation pour rendre intelligible l’histoire de la création cinématographique, qu’elle soit ethnographique ou fictionnelle, dans les années 50 et 60, au moment où les indépendances se façonnent, se heurtent à la réalité post-coloniale, s’affirment : la fabrication du regard.

Les films du cycle cinéma sont accessibles gratuitement sur FestivalScope du mercredi 22 au dimanche 26 septembre 2021.

Jeudi 23 septembre 2021

19h30-22h - Séance d'ouverture (programme détaillé)

  • Le Sénégal et le festival Mondial des Arts Nègres, Paulin Soumanou Vieyra
  • Borom Sarret, Sembène Ousmane
  • La Noire de…, Sembène Ousmane

Vendredi 24 sept. 2021

14h30-17h - Regards sur le cinéma ethnographique 1/2 (séance détaillée)

  • Les nomades du soleil, Henry Brandt
  • Bataille sur le grand fleuve, Jean Rouch

17h15-19h - Regards sur le cinéma ethnographique 2/2 (séance détaillée)

  • La Goumbé des jeunes noceurs, Jean Rouch
  • Lamb, la lutte sénégalaise, Paulin Soumanou Vieyra

Samedi 25 sept. 2021

14h30-16h - Le cinéma de fiction 1/2 (séance détaillée)

  • N'Diogane, Paulin Soumanou Vieyra
  • Sur les dunes de la solitude, Timoti Bassori

16h15-19h - Le cinéma de fiction 2/2 (séance détaillée)

Atlantique, Mati Diop

Pages internet de l'événément

Places

  • musée du quai Branly - Jacques Chirac, 37 quai Branly
    Paris, France (75)

Event format

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Wednesday, September 22, 2021
  • Thursday, September 23, 2021
  • Friday, September 24, 2021
  • Saturday, September 25, 2021

Keywords

  • panafricanisme, archive radiophonique, cinéma, festival, Sénégal

Contact(s)

  • Diane Turquety
    courriel : diane [dot] turquety [at] quaibranly [dot] fr

Information source

  • Diane Turquety
    courriel : diane [dot] turquety [at] quaibranly [dot] fr

To cite this announcement

« Replay! Dakar 66 », Conference, symposium, Calenda, Published on Friday, September 17, 2021, https://calenda.org/910889

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search