InicioTraditions, persistances et innovations de l’artisanat d’art et de la production architecturale entre la période napoléonienne et la Restauration

InicioTraditions, persistances et innovations de l’artisanat d’art et de la production architecturale entre la période napoléonienne et la Restauration

Traditions, persistances et innovations de l’artisanat d’art et de la production architecturale entre la période napoléonienne et la Restauration

Tradizioni, persistenze e innovazioni nell’artigianato artistico e nella produzione edilizia e architettonica tra Età napoleonica e Restaurazione

Tradition, Persistence, and Innovation in Artistic Craftsmanship and in Building and Architectural Production between the Napoleonic Era and the Restoration

Milan et la scène européenne

Milano nello scenario europeo

Milan in a European Context

*  *  *

Publicado el jueves 30 de septiembre de 2021 por Céline Guilleux

Resumen

L’élévation de Milan au rang de capitale en 1797, d’abord de la République cisalpine (devenue République italienne en 1802) et après 1805 du Royaume d’Italie, invite la ville à repenser et reconstruire son identité et ses espaces afin de les accorder avec son nouveau rôle. En tant que maillon d’un réseau de capitales obéissant à un unique pouvoir central politique et culturel, Milan connaît une période d’intense transformation spatiale avec la mise en chantier de nombreux édifices et lieux, autant publics que privés. Cette situation confère au chef-lieu lombard une position privilégiée pour l’étude et l’observation aussi bien des différentes formes d’organisation du travail artisanal et artistique que de la circulation de la main d’oeuvre et des matériaux. Ce séminaire propose ainsi de se pencher sur la dialectique opérant entre ce nouveau statu quo et les traditions séculaires en usage dans le milanais, ainsi que d’étudier son évolution sous la Restauration lorsqu’au sein du nouveau régime politique et administratif du Royaume de Lombardie-Vénétie, Milan demeure capitale, certes, mais dans un contexte transformé ouvert à nouvelles géographies artistiques.

Anuncio

Séminaire international de recherche promu par l'Archivio del Moderno, Accademia di Architettura, Università della Svizzera Italiana

Argumentaire

Cette journée d’étude veut être l’occasion de se faire rencontrer des chercheurs s’intéressant à l’organisation et à l’analyse des métiers, des matériaux, des outils et des techniques de l’artisanat d’art au service du projet d’architecture et de l’industrie du bâtiment. Elle invitera à réfléchir tant aux transformations qu’aux continuités et persistances qui caractérisent la ville de Milan entre la période napoléonienne et la Restauration autrichienne, du point de vue artistique, architectural, social et économique sous l’angle de la gestion politique et administrative des espaces urbains et de leurs relations avec le territoire.

Les métamorphoses de la scène milanaise pourront être mieux perçues si dialectiquement rapprochées de celles animant d’autres villes italiennes et européennes. De la sorte seront favorablement reçues les contributions qui, dans une approche comparative, proposeront des cas d’étude originaux permettant d’explorer d’autres scènes urbaines. Les contributions pourront également examiner plus précisément les rapports entre Milan et le Tessin et les transformations que ces relations anciennes connaissent au cours de la période étudiée lors de ce séminaire.

Axes thématiques

Les propositions de contribution devront s’inscrire dans au moins l’un des axes suivant tout en prêtant particulièrement attention aux connexions avec l’évolution des politiques gouvernementales, des administrations et de l’organisation du secteur artistique et culturel :

a. L’artisanat d’art, la production architecturale et la société. Acteurs et matériaux

  • Quelles particularités caractérisent l’époque en ce qui concerne la commande, le projet et l’organisation des chantiers qui redéfinissent l’espace urbain ?
  • Quel impact a la présence des artisans, avec leurs ateliers, entrepôts, réseaux de transport et retombées économiques sur les formes de la ville ?
  • Aux côtés des architectes et des ingénieurs quelles figures professionnelles émergent des archives et des sources ? Selon quels statuts et avec quelles formations ? Comment se rassemblent et s’organisent ces figures ? Quelle est l’influence de la présence tessinoise ?
  • Quels sont les matériaux utilisés ? Quelles routes commerciales empruntent-ils et quelles filières sont employées pour leurs mises en forme et mises en œuvre ? Quels sont les mécanismes d’échange et de circulation ?

b. Tradition, continuité et innovation

  • De nouveaux matériaux, de nouvelles techniques et de nouvelles ambitions constructives répondant aux exigences du marché et de l’apparat sont venus s’agréger à des métiers, des pratiques et des savoirs bien ancrés. Émergent de la sorte de nouvelles compétences professionnelles qui non seulement requièrent un savoir-faire mais aussi la capacité d’organiser, de mettre en relation et de faire la médiation entre diverses compétences et différents contextes sociaux.
  • Comment les formations évoluent-elles et comment ces pratiques subalternes s’articulent-elles avec l’enseignement académique – artistique et architectural – dont les programmes se basent sur une tradition bien établie ?
  • Quels sont les répertoires mis à disposition de cette formation artisanale ? Comment, d’un point de vue historiographique, peut-on retracer les changements et les innovations des techniques de mise en forme ou de mise en œuvre des matériaux, souvent non codifiées ? Comment les pratiques et les figures traditionnelles survivent-elles dans ce nouveau contexte ? De quelle manière et dans quelle mesure l'autorité politique intervient-elle dans la régulation et la structuration des professions et la transmission des savoirs ? Existe-t-il des stratégies d’encouragement ou, au contraire, d’obstruction à l'innovation ?

c. Territoire, matériaux et techniques

  • Outre l’étude approfondie des processus d’acquisition des savoir-faire techniques, le séminaire entend se concentrer également sur les outils et les matériaux. Existe-t-il des instruments pensés pour standardiser et sérialiser le travail et les œuvres ? Parmi les matériaux, existe-t-il des spécificités propres à ceux destinés à la commande publique et à ceux destinés à la sphère privée, ou alors peut-on étudier leurs interactions ? Des matériaux de substitution ou encore ceux utilisés à l’occasion d’installations provisoires participent-ils à l’évolution de la production artisanale ou architecturale ?
  • Enfin pourront également être explorées les problématiques liées à l’importation, l’exportation et l’adaptation de modèles, de techniques et de solutions, ainsi que celles liées à la relation entre la ville et le territoire : comment la disponibilité ou encore l’absence de certains matériaux ou l’insuffisance des infrastructures se répercutent-ils le bâti ?

Modalités de soumission

Les propositions d’intervention (en italien, français ou anglais) devront être envoyées à l’adresse workshop.artigianato2022@gmail.com sous la forme de résumés (300-500 mots) et être accompagnées d’une brève présentation biographique (150-200 mots)

avant le 31 octobre 2021.

La sélection sera communiquée au plus tard le 30 novembre 2021.

Organisation

Sous la direction de :

  • Romain Iliou, AHTTEP, ENSA Paris-La Villette
  • Serena Quagliaroli, USI-Archivio del Moderno
  • Stefania Ventra, USI-Archivio del Moderno

Avec le soutien de :

  • Università della Svizzera italiana,
  • Accademia di Architettura,
  • Archivio del Moderno
  • Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HICSA

Format

Il est prévu que le colloque se tienne en modalité mixte (présentiel et à distance) les 24-25 février 2022 à l’Accademia di Architettura, Mendrisio (CH).

En fonction de l’évolution de la situation sanitaire internationale, les organisateurs s’emploient à garantir la meilleure solution dans le respect des consignes nationales.

Lugares

  • Accademia di Architettura
    Mendrisio, Suiza

Formato del evento

Evento híbrido (en línea y presencial)


Fecha(s)

  • domingo 31 de octubre de 2021

Palabras claves

  • tradition, persistance, innovation, artisanat, art, architecture, Napoléon, restauration

Contactos

  • Stefania Ventra
    courriel : stefania [dot] ventra [at] usi [dot] ch
  • Serena Quagliaroli
    courriel : serena [dot] quagliaroli [at] usi [dot] ch
  • staff du colloque
    courriel : workshop [dot] artigianato2022 [at] gmail [dot] com

Fuente de la información

  • Romain Iliou
    courriel : romain [dot] iliou [at] gmail [dot] com

Para citar este anuncio

« Traditions, persistances et innovations de l’artisanat d’art et de la production architecturale entre la période napoléonienne et la Restauration », Convocatoria de ponencias, Calenda, Publicado el jueves 30 de septiembre de 2021, https://calenda.org/914944

Archivar este anuncio

  • Google Agenda
  • iCal
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search