HomeThe power of laughter - the laughter of power

HomeThe power of laughter - the laughter of power

The power of laughter - the laughter of power

Le pouvoir du rire - rire du pouvoir

Humour, discourse and politics

Humour, discours et politique

*  *  *

Published on Monday, October 04, 2021 by Céline Guilleux

Summary

Quelle attitude adopter face à l’absurde ou à l’interdit ? Réflexe naturel d’autodéfense, la dérision permet de questionner la condition humaine et de réhabiliter la dignité collective. Arme fatale contre le cynisme, la sottise, la langue de bois et la censure, l’humour démasque l’arbitraire, brise les idoles et s’attaque aux tabous. Certes, une telle thématique permet d’évoquer tout naturellement l’extraordinaire richesse des blagues à résonance politique qui proliféraient à l’Est dès la période stalinienne, jusqu’à la chute de l’URSS, produisant un exorcisme collectif à travers Tirana et Moscou, de Berlin à Bucarest. Cependant, notre colloque ne se contentera pas de se pencher sur le folklore urbain des pays d’Europe centrale et orientale où la revanche de l’esprit populaire circulait bien souvent sous les manteaux, s’inscrivant dans la culture de la dissidence, du non-dit et des messages codés, entre révolte et résignation.

Announcement

Colloque international présentiel* les jeudi 19 et vendredi 20 mai 2022

Université de Craiova, Roumanie

Argumentaire

Quelle attitude adopter face à l’absurde ou à l’interdit ? Réflexe naturel d’autodéfense, la dérision permet de questionner la condition humaine et de réhabiliter la dignité collective. Arme fatale contre le cynisme, la sottise, la langue de bois et la censure, l’humour démasque l’arbitraire, brise les idoles et s’attaque aux tabous.

Certes, une telle thématique permet d’évoquer tout naturellement l’extraordinaire richesse des blagues à résonance politique qui proliféraient à l’Est dès la période stalinienne, jusqu’à la chute de l’URSS, produisant un exorcisme collectif à travers Tirana et Moscou, de Berlin à Bucarest.

Cependant, notre colloque ne se contentera pas de se pencher sur le folklore urbain des pays d’Europe centrale et orientale où la revanche de l’esprit populaire circulait bien souvent sous les manteaux, s’inscrivant dans la culture de la dissidence, du non-dit et des messages codés, entre révolte et résignation.

Nous sommes ouverts à toute aire géographique et culturelle et à tout contexte politique et historique afin d’examiner les modes d’expression et les procédures de transmission du rire, agent par excellence de la subversion, face à des sociétés aveuglées, soumises et écrasées, sans négliger la dialectique subtile entre contestation et régulation, entre appropriation linguistique et contrôle social.

Qui et à quelles conditions peut divertir ? Éveiller la conscience des gens ? Contester et résister en se moquant de la médiocrité et de la cruauté des dirigeants ? Être drôle dans un régime autoritaire, que cela signifie-il ? Naviguer entre censure, interdictions et tabous, se rallier à l’idéologie officielle et ne pas dépasser les lignes rouges établies par le pouvoir ?

Ce projet nécessite de s’interroger sur la place particulière qu’occupe l’humour face à la rhétorique simpliste du populisme fondé sur l’opposition entre le peuple (flatté) et l’élite (fustigée). De même, un tel ensemble de questionnements permet d’aboutir à une réflexion sur la manière dont l’humour peut jouer pleinement son rôle dans les sociétés qui se disent ouvertes et démocratiques.

L’humour est un savoir partagé : il implique un sentiment d’appartenance à un groupe dont les membres renforcent leur cohésion en se reconnaissant à travers un rire commun, souvent hermétique, qui véhicule notamment les configurations locales du dominant et du dominé. Le discours humoristique, dont la spécificité doit être recherchée dans la relation singulière qui se noue entre producteur et récepteur d’humour, se distingue comme un puissant vecteur de stéréotypes.

L’ambition de ce colloque est de contribuer à nourrir le débat sur les rapports entre pouvoir et dérision, en tenant compte du spectre large des pratiques et des mécanismes de domination et d’insubordination. Il croisera les regards d’historiens, d’anthropologues, de sociologues, de linguistes, de didacticiens, de traducteurs, de spécialistes en science politique, en arts plastiques et en littérature, travaillant sur des corpus et contextes variés.

Le colloque vise à réunir à la fois des enseignants-chercheurs confirmés et des doctorants.

Modalités de contribution

La langue du colloque est le français. Les propositions seront soumises à l’adresse électronique suivante : colloquehumouretpolitique@gmail.com

au plus tard le 1er décembre 2021.

Chaque proposition de communication devra inclure les informations demandées dans le formulaire ci-dessous :

Prénom NOM

Titres / fonctions ;

Rattachement universitaire / institutionnel

Adresse personnelle, numéros de téléphone

Adresses électroniques de l’intervenant

Titre de la communication

Résumé de la communication

(250 mots maximum)

 

La notification d’acceptation sera envoyée aux auteurs avant le 15 janvier 2021.

Dès confirmation de votre inscription, nous vous enverrons des informations pratiques :

 « Arrivée à Craiova » ;

 « Informations sur la ville et l’université » ;

 « Liste des hôtels recommandés » ;

 « Programmes culturels » ; etc.

Les frais de déplacement et de séjour sont à la charge des participants.

Une publication sera prévue.

Contact pour toute information : Cristiana Teodorescu, cteodorescu05@yahoo.fr, Thomas Szende, szendethomas@gmail.com, Cristina Birsan, cristina.birsan@inalco.fr

*sauf dégradation de la situation sanitaire

Organisation

Le colloque est organisé conjointement par

  • Laboratoire STUDITrans, Faculté des Lettres, Université de Craiova
  • École doctorale « Alexandru Piru », Université de Craiova,
  • le CeRLA (Centre de recherche en linguistique appliquée), laboratoire de l’Université de Lyon 2, et
  • le laboratoire PLIDAM (Pluralité des Langues et des Identités : Didactique, Acquisition, Médiations) rattaché à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Paris).

Ce colloque est censé être la première étape d’un cycle de réflexions autour d’un projet de recherche favorisant les échanges transdisciplinaires et incluant des aires géopolitiques aussi diverses que possible.

Responsables scientifiques

  • Mme Cristiana Teodorescu, Professeur, Université de Craiova
  • Thomas Szende, Professeur, Plidam, Inalco
  • Stéphane Valter, Professeur, CeRLA, Lyon 2
  • Ardian Marashi, MCF, Cree, Inalco

Comité scientifique

  • Mme Cristiana Teodorescu, Professeur, Université de Craiova
  • Thomas Szende, Professeur, Plidam, Inalco, France
  • Stéphane Valter, Professeur, CeRLA, Lyon 2, France
  • Peter Stockinger, Professeur, Vice-président Recherche, Plidam, Inalco, France
  • Mme Frosa Bouchereau, Professeur, Directrice, Ecole doctorale, Plidam, Inalco, France
  • Ardian Marashi, MCF, Cree, Inalco , France
  • Laurent Gautier, Université de Bourgogne, Dijon, France
  • Bruno Paoli, Professeur, ICAR, Lyon 2, France
  • Mme Marie Anaut, Professeur, CRPPC, Lyon 2, France
  • Mme Daniela Dinca, Professeur, Université de Craiova, Roumanie
  • Mme Cecilia Mihaela Popescu, Professeur, Université de Craiova, Roumanie
  • Mme Anda Radulescu, Professeur, Université de Craiova, Roumanie
  • Mme Felicia Dumas, Université « Alexandru Cuza », Iasi, Roumanie
  • Mme Sonia Berbinski, Université de Bucarest, Roumanie
  • Mme Monica Vlad, Université « Ovidius », Constanta, Roumanie
  • Mme Mirela Pop, Université technique, Timisoara, Roumanie
  • Mme Irina Babamova, Professeur, Université de Skopje, Macédoine
  • Mme Tamar Gagoshidze, Professeur, Université Grigol Robakidze, Géorgie
  • Mme Marinela Petrova, Professeur,  Université Sts Cyrille et Méthode, Veliko Tarnovo, Bulgarie
  • Mme Mojca Schlamberger Brezar, Professeur, Université de Ljubljana, Slovénie
  • Ján Drengubiak​, Maître de conférences HDR, Université de Prešov, Slovaquie
  • Witold Ucherek, Maître de conférences HDR, Université de Wrocław, Pologne
  • Mme Márta Kóbor, Maître de conférences, Université de Pécs, Hongrie
  • Mme Zsuzsa Simonffy, Maître de conférences HDR, Université de Pécs, Hongrie
  • Ivan Jovanović, Professeur associé, Université de Niš, Serbie 
  • Nikola Bjelić, Maître de conférences, Université de Niš, Serbie 
  • Stefan Çapaliku, académicien, Institut de Linguistique et de Littérature, Tirana, Albanie
  • Mme Mona Sabry, Professeur, Université d’al-Azhar, Le Caire, Egypte
  • Essam Abdel Fattah, Professeur, Université de Helwan, Le Caire, Egypte
  • Smaïl Kouttroub, Professeur, Université de Mohamed V (IURS), Rabat, Maroc

Comité d’organisation

  • Thomas Szende, Professeur, Plidam, Inalco, France
  • Mme Cristina Birsan, Inalco, France
  • Mme Cristiana Teodorescu, Professeur, Université de Craiova, Roumanie
  • Mme Daniela Dinca, Professeur, Université de Craiova, Roumanie
  • Mme Oana Adriana Duta, Professeur, Université de Craiova, Roumanie
  • Mme Monica Tilea, Professeur, Université de Craiova, Roumanie
  • Mme Valentina Radulescu, Professeur, Université de Craiova, Roumanie
  • Mme Emanuela Ciolacu, doctorante, Université de Craiova, Roumanie
  • Mme Paulica Militaru, doctorante, Université de Craiova, Roumanie
  • Mme Elly Caciu, doctorante, Université de Craiova, Roumanie

Places

  • Université de Craiova, 13, rue A.I. Cuza
    Craiova, Romania (200585)

Event format

Full on-site event


Date(s)

  • Wednesday, December 01, 2021

Keywords

  • humour, discours, politique

Contact(s)

  • Szende Thomas
    courriel :

Information source

  • Thomas Szende
    courriel : thomas [dot] szende [at] yahoo [dot] fr

To cite this announcement

« The power of laughter - the laughter of power », Call for papers, Calenda, Published on Monday, October 04, 2021, https://calenda.org/915034

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search