HomeThe empowerment of persons with intellectual disabilities through physical activity to manage their addictive behavior (POWERPID Project)

HomeThe empowerment of persons with intellectual disabilities through physical activity to manage their addictive behavior (POWERPID Project)

The empowerment of persons with intellectual disabilities through physical activity to manage their addictive behavior (POWERPID Project)

Développement du pouvoir d’agir et addictions pour les personnes avec déficience intellectuelle (projet POWERPID)

Post-doctorat en sciences humaines et sociales et santé publique

*  *  *

Published on Monday, October 25, 2021 by Céline Guilleux

Summary

Ce post-doctorat, d’une durée de 18 mois renouvelable une fois, est ouvert au sein de l’équipe HADéPas (laboratoire ETHICS - EA7446 - université catholique de Lille). Il est à pourvoir à partir du 1er février 2022. Le projet POWERPID (pour « The empowerment of persons with intellectual disabilities through physical activity to manage theiraddictive behavior ») impliquera, auprès de et avec des personnes vivant la déficience intellectuelle, la co-construction d’un dispositif d’empowerment par l’activité physique, avec évaluation qualitative et réaliste du dispositif, doublée, après déploiement sur trois différents sites géographiques, d’une évaluation quantitative.

Announcement

Le contrat de post-doctorat, d’une durée de 18 mois renouvelable une fois, bénéficie d’un financement de l’Institut Catholique de Lille, obtenu dans le cadre d’un « Appel à projets de recherche pour luttercontre les usages et les addictions aux substances psychoactives»(INCa/IReSP). Le poste est à pourvoirà partir du 1er février 2022.

Projet et enjeux scientifiques

Le degré de sévérité de la déficience intellectuelle s’évalue selon différentes échelles et il est aujourd’hui possible de qualifier ces déficiences, de sévère à légère. En France, alors que la premièrepourrait concerner 3 à 4 personnes pour 1000, la seconde pourrait être plus fréquente et retrouvée chez 10 à 20 personnes sur 1000. Au-delà de ces considérations étiologiques et leur retentissement fonctionnel, ce qui fait situation de handicap en matière de déficience intellectuelle implique deconsidérer le contexte environnemental élargi et les habitudes des individus concernés, en conformité avec les modèles de la Classification Internationale du Fonctionnement, du Handicap et de la Santé (OMS) et du modèle du Processus de Production du Handicap (RIPPH), pour comprendre la déficience intellectuelle dans son quotidien. En matière de santé, entre autres facteurs, l’espérance de vie augmentant chez les personnes présentant une déficience intellectuelle, l’incidence des cancers apparaît être la même en population générale que dans cette population, les types de cancer n’étant cependant pas les mêmes. Il n’en reste pas moins, comme la dernière expertise collective de l’Inserm sur les déficiences intellectuelles le souligne, que les actions de prévention du cancer sont encore au stade expérimental pour la lutte contre le surpoids et l’obésité et pour la consommation de tabac et d’alcool. En effet, sur ce dernier point, la consommation de substances addictives n’étant pas exclusive à la population générale, les personnes présentant une déficience intellectuelle sont aussi des usagers de tabac, d’alcool, decannabis ou peuvent faire montre d’autres addictions comportementales ou sans produits. Les prévalences sont toutefois plus faibles dans cette population qu’en population générale, même si aucune enquête dédiée ne permette de clairement quantifier le phénomène. Un fait saillant serait que plus la déficience intellectuelle tend à être légère, plus les conduites addictives, dans leurs niveau et intensité, se rapprochent de celles de la population générale, en tout cas pour le tabagisme. Ce sont peut-être ces moindres prévalences qui expliquent pourquoi il n’existe que peu d’outils ou de programmes de prévention des conduites addictives spécifiquement dédiés à ces populations.

Sachant qu’accroitre le pouvoir d’agir des personnes présentant une déficience intellectuelle, vis-à-visde leur santé, est souhaitable et possible, et sous l’hypothèse déjà confirmée que la pratique sportive et l’activité physique sont de pertinent vecteurs d’amélioration de l’état de santé, l’ambition première du projet POWERPID est de co-élaborer une méthode d’encapacitation (empowerment) des personnes avec déficience intellectuelle, visant à prévenir leurs conduites addictives grâce à la pratique d’activités physiques.

Un second objectif consiste à documenter qualitativement les freins et les facilitateurs au processus de co-construction de cette méthode.

Un troisième réside en l’évaluation réaliste de son appropriation par d’autres personnes avec déficience intellectuelle et en une évaluation quantitative de ses effets grâce à un essai contrôlé non randomisé multicentrique.

Pour réaliser cette méthode d’encapacitation et tester ses effets, un partenariat de chercheurs, de professionnels et surtout de citoyens concernés a été créé. L’URAPEI et plusieurs APEI des Hauts-de-France ouvriront leur porte pour accueillir le dispositif de co-construction de la méthode, puis permettre son évaluation, après déploiement sur trois différents sites géographiques.

D’importantes retombées scientifiques et sociétales sont attendues à l’issue de ce projet : montrer, démontrer et augmenter la capacité de personnes en situation de handicap liée à la déficienceintellectuelle, à s’approprier les questions relatives à leur santé et leurs pratiques addictives. Résolument inscrit dans le territoire régional, le projet POWERPID n’en recherche pas moins, après évaluation, un partage et une diffusion les plus larges possibles.

Supervision

Le poste ouvert au recrutement sera placé sous la supervision de Cédric Routier (Directeur de l’unité HADéPAS) et Agnès d’Arripe (MCF au sein d’HADéPaS).

Une collaboration régulière sera menée avec des économistes de la santé publique et des conduites addictives ; une association spécialisée dans l’ingénierie sportive et les Activités Physiques Adaptées; Hauts-de-France Addictions, spécialisée en prévention des conduites addictives; plusieurs APEI,qui participeront au projet et en animeront également l’ensemble.

La coordination scientifique et l’évaluation quantitative du projet seront réalisées par des chercheurs de l’Université de Lille, économistes de la santé publique et des conduites addictives (LEM UMR 9221CNRS).

Missions

Le/la chercheur(e) post-doctorant(e) participera :

  • à la co-conception puis mise en oeuvre de la méthode co-élaborée avec les personnes concernées, lors de la première année ;
  • au suivi et à l’évaluation qualitative et réaliste de ce dispositif ;
  • à la valorisation scientifique et sociale des travaux menés et des résultats obtenus.

Les attendus vis-à-vis du/de la chercheur(e) post-doctorant(e) seront les suivants :

  • Concevoir, animer, assurer le suivi et évaluer qualitativement une méthode d’encapacitation co-élaborée avec les personnes accompagnées pour leur déficience intellectuelle, sous la supervision des porteurs du projet au sein d’HADéPaS
  • Participer à la coordination et l’animation de l’ensemble de la démarche avec les autres partenaires,
  • Réaliser une évaluation réaliste du déploiement de la méthode d’encapacitation et de son efficacité,
  • Opérer régulièrement des états d’avancement du projet auprès des comités de suivi et scientifique,
  • Valoriser les travaux menés et des résultats obtenus par des communications et publications au cours des 3 années.

Profil et compétences

Le /la candidate

  • aura réalisé́ une thèse de doctorat en sciences humaines et sociales, préférentiellement dans une des perspectives suivantes mais sans exclusive : psychologie communautaire,psychoéducation, sociologie, ethnologie/anthropologie,
  • disposera d’une expérience concrète, de terrain, avec des et auprès de personnes présentant une déficience intellectuelle -ou a minima, de personnes vivant des situations de handicap,
  • aura inscrit tout ou partie de ses travaux antérieurs dans une perspective de travail collaboratifet de méthodologies participatives,
  • maîtrisera les principales méthodologies de recueil et d’analyse qualitative de recherche, des notions d’évaluation réaliste seront appréciées,
  • aura à coeur de s’intégrer dans une équipe interdisciplinaire.

Être titulaire d’un permis de conduire serait un plus.

Rémunération

La rémunération sera de 2200 euros bruts mensuels.

Lieu et déplacements

Des déplacements réguliers sont attendus pour le travail de terrain (prévus au budget). S’agissant d’un temps complet, une présence sur site (ou en mission) de 200 jours par an est de rigueur. Le ou la candidate bénéficiera d’un bureau au sein des locaux de l’unité de recherche HADéPaS (Handicap,Autonomie et Développement de la Participation Sociale), permettant une interaction quotidienne avec les autres membres de l’unité.Nos locaux sont eux-mêmes situés au sein du Laboratoire ETHICS (« Experience ; Technology & HumanInteractions ; Care & Society », EA 7446), Université Catholique de Lille, dans la « Maison deschercheurs » (14 boulevard Vauban – 59016 Lille cedex).

Candidature

Le dossier composé d’un CV, d’une lettre de motivation et des publications et travaux jugés pertinents est :

Le tout avant le 17 décembre 2021, 17h.

Les auditions se tiendront courant janvier 2022 pour une prise de poste en Février.

Places

  • Lille, France (59)

Date(s)

  • Friday, December 17, 2021

Keywords

  • handicap, empowerment, encapacitation, santé publique, addiction

Contact(s)

  • Cédric ROUTIER
    courriel : cedric [dot] routier [at] univ-catholille [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Cédric ROUTIER
    courriel : cedric [dot] routier [at] univ-catholille [dot] fr

To cite this announcement

« The empowerment of persons with intellectual disabilities through physical activity to manage their addictive behavior (POWERPID Project) », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Monday, October 25, 2021, https://calenda.org/927349

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search