HomeDe l’espace numérique à l’espace de la galerie

HomeDe l’espace numérique à l’espace de la galerie

De l’espace numérique à l’espace de la galerie

Stratégies curatoriales pour l’art numérique et post-digital

*  *  *

Published on Monday, November 15, 2021 by Lucie Choupaut

Summary

Cette journée d’étude se propose comme un espace de réflexion sur les modalités d’exposition d’œuvres d’art numériques et post-digitales et réunira des théoriciens et historiens de l’art, des commissaires d’expositions, des conservateurs, des artistes et critiques d’art. Il donnera l’occasion de discuter du statut des œuvres d’art numériques et post-numériques et de leur mise en exposition dans les musées d’art contemporain.

Announcement

Projet Scientifique

Nous vivons aujourd’hui dans un monde où les technologies numériques sont un facteur structurant de notre société. Comme l’annonçait Nicholas Negroponte, co-fondateur du MIT Media Lab, en 1998 le numérique est devenu quotidien à un point où, tout comme l’eau potable ou l’air, il ne se fait plus remarquer par sa présence, mais par son absence.1 Alors qu’il y a vingt ans le numérique était encore novateur, voir révolutionnaire, il est aujourd’hui devenue aussi omniprésent si bien que nous le remarquons seulement quand nous y n’avons plus accès. Quand les grands musées américains commençaient à s’intéresser à des formes numériques et computationnelles de l’art au début des années 2000, les œuvres numériques ou post-digital étaient encore novatrices et se présentaient comme pionnières. Elles se situent aujourd’hui au cœur de la production artistique. Nombre d’objets d’artistiques ne sont pas purement numériques ou purement physiques mais se situent sur un continuum entre ces deux pôles qui autorise des allers-retours et des retranscriptions entre matière physique et code numérique. Les artistes explorent ces nouvelles matérialités2 et les potentiels esthétiques qu’ils engendrent. Mais qu’en est-il de l’espace physique de la galerie d’exposition ?

L’espace, intentionnellement créé ou choisi par l’artiste ou le conservateur d’exposition, constitue la condition même de la perception d’une œuvre d’art. Ces œuvres, qui peuvent avoir des caractéristiques comme l’interactivité, la variabilité ou être éphémères, ont, telle est notre conviction, facilité l’émergence de nouvelles formes curatoriales et demandent une adaptation des espaces d’exposition, musées et centres d’art existants. Mais, l’espace de la galerie a-t-il autant été transformé que les œuvres qu’il expose ? Quels sont les nouveaux espaces, concepts et méthodes de travail qui se sont constitués en réaction à ces œuvres d’art ? Que nous reste-t-il des œuvres pionnières des décennies précédentes, de leurs matérialité et fonctionnement et quelle trace allons-nous garder de cette production artistique hautement éphémère ?

Programme

9h30-10h00 : café d’accueil

Modération : Véronique Goudinoux

  • 10h00-10h20 : ouverture par Carlijn Juste
  • 10h20-11h20 : How to Do Curating with Digital Art, Annet Dekker, chercheuse indépendante et conservatrice d’exposition, professeure assistante en science des archives à l’université d’Amsterdam, Pays-Bas, et conférencière invitée à la London South Bank University, Angleterre

11h20-11h30 : pause

  • 11h30-12h30 : Ceci n’est pas un médium – l’exposition comme rencontre, J. Emil Sennewald, docteur en lettres, critique d’art, professeur à l’ESACM, Clermont-Ferrand

12h30 - 14h00 : pause déjeuner

  • 14h00-15h00 : « Writing the History of the Future », the ZKM collection, Morgane Stricot, conservatrice en chef, chargée de la restauration numérique du ZKM | Center for Art and Media, Karlsruhe, Allemagne

15h00-15h10 : pause

15h10-16h10 : Table ronde avec

  • Christophe Brouard (historien de l’art, directeur des musées de Soissons),
  • Clément Thibault (critique d’art, commissaire d'exposition, directeur artistique du Cube, Paris),
  • David Ayoun (artiste diplômé du Fresnoy – Studio national des arts contemporains, professeur d’enseignement artistique ESÄ – Nord-Pas-de-Calais)
  • Lucien Bitaux (artiste, étudiant en deuxième année du Fresnoy – Studio national des arts contemporains, doctorant en arts plastiques université de Lille, ULR CEAC 3587)

16h10 – 16h30 : Temps d’échange avec le public

Informations pratiques

Manifestation soumise au passe sanitaire

Inscription obligatoire en suivant ce lien

Pour suivre en ligne : Zoom

Notes

1‘Negroponte’, Wired, accessed 14 January 2021, https://www.wired.com/1998/12/negroponte-55/.

2Chrsitiane Paul propose le terme ‘neo-materiality’ pour parler de la confluence et la convergence des technologies numériques dans diverses matérialités, et d’autre part, la manière dont cette fusion a changé notre relation avec ces matérialités et notre représentation en tant que sujets (Christiane Paul, ‘From Immateriality to Neomateriality: Art and the Conditions of Digital Materiality’, 2015, p. 4.).

Places

  • espace Baïetto, MESHS - 2 rue des Canonniers
    Lille, France (59)

Event format

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Thursday, November 18, 2021

Keywords

  • art numérique, art, nouveau média, post-digital, commissariat d'exposition, muséographie

Contact(s)

  • Carlijn Juste
    courriel : carlijn [dot] juste [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Carlijn Juste
    courriel : carlijn [dot] juste [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« De l’espace numérique à l’espace de la galerie », Study days, Calenda, Published on Monday, November 15, 2021, https://calenda.org/935702

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search