StartseitePenser l’action sociale avec Goffman

StartseitePenser l’action sociale avec Goffman

*  *  *

Veröffentlicht am Montag, 22. November 2021 bei Lucie Choupaut

Zusammenfassung

2022 sera l’année des cent ans de la naissance du sociologue américain Erving Goffman. Si les travaux de celui-ci ont été largement repris de son vivant, ils trouvent également, près de quarante ans après son décès, de nombreux prolongements dans des recherches contemporaines en sciences humaines et sociales. Le colloque invite les chercheurs et les acteurs de terrain à échanger autour des concepts proposés par Erving Goffman, leur actualité, leur avenir.

Inserat

Argumentaire

2022 sera l’année des cent ans de la naissance du sociologue américain Erving Goffman. Si les travaux de celui-ci ont été largement repris de son vivant, ils trouvent également, près de quarante ans après son décès, de nombreux prolongements dans des recherches contemporaines en sciences humaines et sociales. On ne compte plus les chercheurs qui utilisent ses travaux. Par ailleurs, des praticiens de terrain, entre autres de l’éducation spécialisée, de l’enseignement, de la santé et du travail social, étudient également les concepts goffmaniens et s’en saisissent pour analyser leurs pratiques professionnelles.

Les apports d’Erving Goffman sont donc très nombreux et permettent souvent à ceux qui se saisissent de ses travaux de penser l’action sociale. Le colloque invite les chercheurs et les acteurs de terrain à échanger autour des concepts proposés par Erving Goffman, leur actualité, leur avenir.

Trois axesont été définis. Les communications proposées peuvent prendre appui soit sur un travail de recherche, soit sur une activité d’enseignement ou de formation.

1. Actualités de la recherche en sciences humaines et sociales et sociologie goffmanienne

À côté de la sociologie interactionniste et de la socio-anthropologie urbaine auxquelles on l’associe régulièrement, il ressort que nombre de recherches contemporaines dans différentes disciplines prennent appui sur des travaux goffmaniens. Pourquoi et comment utiliser l’œuvre de Goffman dans les recherches contemporaines ? Comment expliquer cette forme d’intemporalité de son œuvre qui conduit différents jeunes chercheurs à s’en saisir pour analyser des matériaux de terrain ?

Les communications s’inscrivant dans cet axe pourront également revenir sur des recherches contemporaines mobilisant des éléments conceptuels de l’œuvre d’Erving Goffman. Il s’agira alors de montrer, par exemple, l’actualité des théories sociales goffmaniennes pour comprendre des phénomènes sociaux et penser l’action sociale.

2. Enseigner encore et toujours les théories goffmaniennes : comment et pourquoi ?

Quarante ans après sa mort, l’œuvre sociologique d’Erving Goffman est encore enseignée dans de nombreux lieux et conservent une étrange actualité. Comment et pourquoi enseigner ses travaux aujourd’hui, à la fois à des étudiants engagés dans des études de sociologie et d’anthropologie, mais aussi et surtout à ceux réalisant des études professionnalisantes en lien avec la criminologie, la pédagogie, la psychologie, les soins de santé ou le travail social ? Quels sont les apports d’Erving Goffman aux théories sociales qui lui permettent de rester sur le devant de la scène dans les programmes de cours d’études supérieures universitaires et non-universitaires ? Comment expliquer le fait que ces travaux conservent une forme de modernité et sont encore abondamment utilisés pour penser l’action sociale des professionnels ?

3. Les trois fondements de la sociologie goffmanienne et leur actualité

Les travaux d’Erving Goffman les plus connus et utilisés par les chercheurs et les professionnels de terrain sont ceux relatifs aux interactions de la vie quotidienne, aux institutions totales et au stigmate. Comment peut-on croiser ces fondements de la sociologie goffmanienne avec la période actuelle ? Comment articule-t-on des travaux contemporains à des éléments appartenant à ces trois fondements de la sociologie goffmanienne ?

Les communications proposées auront une durée de 20 minutes maximumet s’inscriront dans des panels thématiques en lien avec les axes définis.

Le colloque se tiendra à Liège (Belgique) les 3 et 4 novembre 2022.

Organisation

Le département social et le centre de recherche des instituts groupés (CRIG) de la haute école libre Mosane (HELMo), l’université libre de Bruxelles (ULB), l’université Lumière Lyon 2 et l’université Jean Monnet de Saint-Etienne, avec le soutien de l’association belge francophone de sociologie et d’anthropologie (ABFSA).

Cet événement scientifique se tiendra à Liège sur le campus HELMo de l’ESAS (école supérieure d’action sociale).

Modalités de soumission

Les propositions de communication, en français ou en anglais, sont à adresser pour le 28 février 2022 au plus tard, par mail aux trois personnes suivantes :

  • Jonathan Collin – j.collin@helmo.be
  • Christophe Dargere – christophe.dargere@univ-st-etienne.fr
  • Philippe Vienne – Philippe.Vienne@ulb.be

Les propositions comprendront un maximum de 2500 caractères, espaces comprises, hors bibliographie.

Calendrier

  • 30 mai 2022 : retour aux candidats-communicants.
  • 15 septembre 2022 : réception des communications définitives.
  • 3 et 4 novembre 2022 : colloque à Liège, en présentiel.

Un ouvrage collectif et/ou le numéro thématique d’une revue seront envisagés à l’issue du colloque, sur base notamment des communications définitives réceptionnées.

Comité scientifique

  • Professeure Céline Bonicco-Donato (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble).
  • Docteur Jonathan Collin (Haute Ecole Libre Mosane, Haute Ecole Léonard de Vinci, Haute Ecole Louvain en Hainaut-MIAS et ABFSA).
  • Docteur Christophe Dargere (Université Lumière Lyon 2 et Université Jean Monnet de Saint-Etienne).
  • Professeur Jean-François Guillaume (Université de Liège et ABFSA).
  • Professeure Emmanuelle Lallement (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis).
  • Professeur Pascal Lardellier (Université de Bourgogne).
  • Professeur Giovanni Semi (Università di Torino).
  • Professeur Greg Smith (University of Salford).
  • Professeur Jean Vandewattyne (Université de Mons et ABFSA).
  • Professeur Philippe Vienne (Université libre de Bruxelles).
  • Professeur Yves Winkin (Université de Liège).

Repères bibliographiques

Amourous Charles et BLANC Alain (dir.), 2001, Erving Goffman et les institutions totales, L’Harmattan, Paris.

Anderson Elijah, 2011, The Cosmopolitan Canopy. Race and Civility in Everyday Life, W.W. Norton, New York.

Bonicco-Donato Céline, 2016, Une archéologie du savoir. De David Hume à Erving Goffman, Vrin, Paris.

Burns Tom, 1992, Erving Goffman, Routledge, New York/London.

Cefaï Daniel et Perreau Laurent (dir.), 2012, Erving Goffman et l’ordre de l’interaction, CURAPP-ESS/CEMS-IMM.

Chapoulie Jean-Michel, 2001, La tradition sociologique de Chicago. 1892-1961, Seuil, Paris.

Collin Jonathan, 2019, Bande à part ou quête d’appartenance ? Une anthropologie de la condition des jeunes Noirs à Liège, Thèse présentée en vue de l’obtention du grade académique de Docteur en Sciences politiques et sociales (domaine : Anthropologie), Université de Liège, Liège.

Dargere Christophe, 2012, Enfermement et discrimination. De la structure médico-sociale à l’institution stigmate, Presses universitaires de Grenoble, Grenoble.

Dargere Christophe et HEAS Stéphane, 2016, La chute des masques. De la construction à la révélation du stigmate, Presses universitaires de Grenoble, Grenoble.

Dargere Christophe et HEAS Stéphane, 2019, Vivre la réclusion. Expériences plurielles de l’enfermement, L’Harmattan, Paris.

Fine Gary A., 1995, A Second Chicago School ? The Development of a Postwar American Sociology, The University of Chicago Press, Chicago.

Garneau Stéphanie et Namian Dahlia (dir.), 2017, Erving Goffman et le travail social, Les Presses de l’Université d’Ottawa, Ottawa.

Gayet-Viaud Carole, 2014, Le lien civil en crise ?, Fédération Wallonie-Bruxelles, Bruxelles.

Goffman Erving, 1953, Communication Conduct in an Island Community, A dissertation submitted to the faculty of the division of social sciences in candidacy for the degree of doctor of philosophy, Department of sociology, The University of Chicago, Chicago, Illinois.

Goffman Erving, 1961 (édition de 2013), Two Studies in the Sociology of Interaction, Martino Publishing, Mansfield Centre.

Goffman Erving, 1962, “On Cooling The Mark Out : Some Aspects of Adaptation to Failure”, in Rose, A. M., Human Behavior and Social Processes. An Interactionist Approach, Routledge and Kegan Paul, London, pp. 482-505.

Goffman Erving, 1968, Etudes sur la condition sociale des malades mentaux, Les éditions de Minuit, Paris.

Goffman Erving, 1969, Strategic Interaction, University of Pennsylvania Press, Philadelphia.

Goffman Erving, 1973a, La mise en scène de la vie quotidienne. 1. La présentation de soi, Les éditions de Minuit, Paris.

Goffman Erving, 1973b, La mise en scène de la vie quotidienne. 2. Les relations en public, Les éditions de Minuit, Paris.

Goffman Erving, 1974, Les rites d’interaction, Les éditions de Minuit, Paris.

Goffman Erving, 1975, Les usages sociaux des handicaps, Les éditions de Minuit, Paris.

Goffman Erving, 1987, Façons de parler, Les éditions de Minuit, Paris.

Goffman Erving, 1991, Les cadres de l’expérience, Les éditions de Minuit, Paris.

Goffman Erving, 2002, L’arrangement des sexes, La Dispute, Paris.

Goffman Erving, 2013, Comment se conduire dans les lieux publics. Notes sur l’organisation sociale des rassemblements, Economica, Paris.

Hannerz Ulf, 1983, Explorer la ville, Les éditions de Minuit, Paris.

Heas Stéphane et Dargere Christophe (dir.), 2014, Les porteurs de stigmates. Entre expériences intimes, contraintes institutionnelles et expressions collectives, L’Harmattan, Paris.

Heinich Nathalie, 2020, La cadre-analyse d’Erving Goffman. Une aventure structuraliste, CNRS Editions, Paris.

Jacobsen Michael H. (ed.), 2010, The Contemporary Goffman, Routledge, New York.

Joseph Isaac et al., 1989, Le parler frais d’Erving Goffman, Les éditions de Minuit, coll. « Arguments », Paris.

Joseph Isaac, 2002, Erving Goffman et la microsociologie, Presses universitaires de France, Paris.

Largarde-Piron Laurence, 2018, Corps à corps infirmiers. La rencontre soigné/soignant en apprentissage, L’Harmattan, Paris.

Lardellier Pascal (dir.), 2015, Actualité d’Erving Goffman, de l’interaction à l’institution, L’Harmattan, Paris.

Manning Philip, 1992, Erving Goffman and Modern Sociology, Polity Press, Cambridge.

Nizet Jean et Rigaux Natalie, 2014, La sociologie de Erving Goffman, La Découverte, Paris.

Smith Greg, 2006, Erving Goffman, Routledge, New York/London.

Vienne Philippe, 2008, Comprendre les violences à l’école,De Boeck Université, Bruxelles.

Vienne Philippe, Dargere Christophe et Heas Stéphane (dir.), 2022 (à paraître), Penser l’enfermement : anciens et nouveaux visages de l’institution totale, Presses universitaires de Grenoble, Grenoble.

Winkin Yves (éd.), 1988, Erving Goffman : les moments et leurs hommes, Seuil/Minuit, Paris.

Winkin Yves (éd.), 2000, La nouvelle communication, Seuil, Points, Paris.

Winkin Yves, 2001, Anthropologie de la communication. De la théorie au terrain, Seuil, Points, Paris.

Winkin Yves and Leeds-Hurwitz Wendy, 2013, Erving Goffman : A Critical Introduction to Media and Communication Theory, Peter Lang, New York.

Orte

  • Ecole Supérieure d'Action Sociale - Rue d'Harscamp, 60
    Lüttich, Belgien (4020)

Veranstaltungsformat

Veranstaltung vor Ort


Daten

  • Montag, 28. Februar 2022

Schlüsselwörter

  • Goffman, action sociale, sociologie, anthropologie urbaine

Kontakt

  • Jonathan Collin
    courriel : j [dot] collin [at] helmo [dot] be

Informationsquelle

  • Jonathan Collin
    courriel : j [dot] collin [at] helmo [dot] be

Zitierhinweise

« Penser l’action sociale avec Goffman », Beitragsaufruf, Calenda, Veröffentlicht am Montag, 22. November 2021, https://calenda.org/936824

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search