HomeRepenser la transition numérique

HomeRepenser la transition numérique

*  *  *

Published on Thursday, November 18, 2021 by Céline Guilleux

Summary

L’ENS Louis-Lumière et La Fémis ont connu une transition numérique, et ont donc dû adapter leurs méthodes, leur matériel, leurs modalités d’apprentissage ainsi que leur approche théorique du cinéma, à ce bouleversement qui touche autant la technique que l’imaginaire des formes qu’elle permet de déployer. D’où l’importance d’un dialogue nourri avec les professionnels : quatre tables rondes viseront ainsi à mieux saisir, par le biais de la parole des différents acteurs de cette transition (techniciens, fabricants de matériel, cinéastes, collaborateurs divers), les enjeux qui la déterminent en profondeur.

Announcement

Argumentaire

« Adieu 35 : la révolution numérique est terminée » titraient les Cahiers du cinéma en novembre 2011, marquant la fin d’une époque liée à une certaine forme de cinéphilie fondée sur l’argentique, mais également la fin d’une période de transformation que d’aucuns ont pu considérer comme radicale. Pourtant le terme de « révolution », partagé par une grande majorité des discours sur le cinéma depuis son entrée dans le troisième millénaire, ne rend pas compte des modalités singulières de ce changement de paradigme. En effet, si ce terme charrie avec lui l’idée de rupture et de remise à zéro, force est de constater que « l’ère numérique » se caractérise par une forme d’hybridité, reposant pendant plus d’une décennie sur la cohabitation (plus ou moins harmonieuse) de deux paradigmes techniques quant au tournage et à la diffusion des films. Que ces derniers soient tournés sur pellicule puis numérisés pour le montage (et diffusés également numériquement), ou filmés avec des caméras DV ou HD avant d’être transférés sur un support 35 mm, on constate bien dans quelle mesure « l’ancien » et le « nouveau » monde s’articulent, au point que cette rencontre finisse par constituer un enjeu fort au sein de l’institution cinématographique. 

Cela n’empêche pas l’usage répété de cette idée de rupture ornant la couverture d’une multitude d’ouvrages consacrés à cette période, ou investissant l’écriture dans le cadre de recherches spécifiques. De fait, si des changements profonds se sont bien opérés au sein du cinéma ces vingt dernières années, sans doute serait-il plus légitime de privilégier l’idée de « transition » ou encore de « mutation » numérique à celle de « révolution », afin, d’une part de marquer la dimension progressive de cette transformation, et d’autre part de donner à entendre que cette dernière ne se limite pas à un simple passage de relais technique. Que l’argentique et le numérique puissent ainsi cohabiter (même encore aujourd’hui alors qu’on estime assez largement que cette transition est « terminée ») nous incite en réalité à penser que le changement opéré ces dernières années au sein de l’institution-cinéma est plus souterrain que sa mise en avant dans les médias et les discours ne le donne à percevoir. Ce sont les modalités et les enjeux de cette mutation/transition que ce colloque se donne pour ambition de creuser, dans des perspectives diverses.

L’ENS Louis-Lumière et La Fémis ont connu cette transition numérique, et ont donc dû adapter leurs méthodes, leur matériel, leurs modalités d’apprentissage ainsi que leur approche théorique du cinéma, à ce bouleversement qui touche autant la technique que l’imaginaire des formes qu’elle permet de déployer. D’où l’importance d’un dialogue nourri avec les professionnels : quatre tables rondes viseront ainsi à mieux saisir, par le biais de la parole des différents acteurs de cette transition (techniciens, fabricants de matériel, cinéastes, collaborateurs divers), les enjeux qui la déterminent en profondeur.

Programme

Mercredi 1er décembre 2021

ENS Louis-Lumière

  • 13h45 | Accueil14h15 | Mot de bienvenue et présentation du colloque – Vincent Lowy, Gilles Mouëllic, Giusy Pisano et Barbara Turquier
  • Keynote 14h30 | André Gaudreault (Université de Montréal) et Philippe Marion (Université catholique de Louvain), « Cinéma et numérique : les avatars d’une révolution »15h15 | Discussion

15h30 | Pause

Panel 1 – « Moments techniques »

Modération : Elisa Carfantan

  • 16h00 | Barbara Turquier, « Retour sur le département vidéo de La Fémis (1986-1988) » (La Fémis)
  • 16h20 | Éric Thouvenel, « Bricoleurs, (al)chimistes, jardiniers : si c’était avec eux que la révolution commençait ? » (Université Rennes 2) 
  • 16h40 | Discussion
  • 17h00 | Vanessa Nicolazic, « Imaginaires de la mobilité et techniques mixtes, la télévision des années 1950-60 » (Université Rennes 2)
  • 17h20 | Arnaud Widendaële, « La transition numérique à l’épreuve du cinéma électronique » (Université de Lille Nord de France)17h40 | Discussion
  • 18h00 | Clôture de la première journée

Jeudi 2 décembre 2021

ENS Louis-Lumière

8h45 | Accueil

Panel 2 – « Machines et métiers »

Modération : Jean-Baptiste Massuet

  • 9h10 | Ariane Papillon, « L’usage du smartphone comme caméra dans les tournages professionnels » (Université Paris 8)
  • 9h30 | Alexia de Mari, « La transition numérique chez Aaton : un rendez-vous manqué ? » (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)
  • 9h50 | Discussion
  • 10h10 | Pascal Martin, « Le numérique aura-t-il à terme raison de l’objectif ? » (ENS Louis-Lumière)
  • 10h30 | Julie Peruch, « Les essais caméra par les assistants images chez les loueurs : un lieu d’appropriation et d’incorporation des outils numériques du département image dans les productions de fiction » (EHESS)
  • 10h50 | Discussion

11h10 | Pause

Table ronde 1 – « Une révolution sonore ? »

Modération : Bérénice Bonhomme

  • 11h30 | Avec la présence de Valérie Deloof (ingénieure du son, monteuse son), Florent Lavallée (ingénieur du son, monteur son, mixage), Jean-Pierre Laforce (ingénieur du son, mixeur), Mélissa Petitjean (mixeuse, monteuse son)

13h00 | Déjeuner

Panel 3 – « L’impact de la transition sur les formes filmiques »

Modération : Gilles Mouëllic et Simon Daniellou

  • 14h30 | Bérénice Bonhomme, « Persepolis, entre papier et ordinateur » (Université Toulouse Jean Jaurès)
  • 14h50 | Camille Pierre, « Nettoyer les pistes : geste technique et création dans le montage son numérique » (Université Toulouse Jean Jaurès)
  • 15h10 | Chloé Huvet, « L’écriture orchestrale de John Williams à l’aune de la transition numérique : le cas des deux trilogies Star Wars » (Université d’Évry)
  • 15h30 | Discussion

16h00 | Pause

  • 16h30 | Caroline Renouard (Université de Lorraine) et Réjane Hamus-Vallée (Universités d’Évry / Paris-Saclay), « Repenser la transition des trucages numériques : analyse de l’évolution des discours sur la fabrication des VFX en France »
  • 14h50 | Jean-Baptiste Massuet, « La cinématographie virtuelle au prisme de la transition argentique/numérique – Le cas de l’effet “bullet-time” » (Université Rennes 2)
  • 17h10 | Discussion

17h30 | Pause

18h00 | Présentation du Cahier Louis-Lumière no 14 « Aaton : Le cinéma réinventé » – Gilles Mouëllic (Université Rennes 2), Guisy Pisano (ENS Louis-Lumière), Vincent Sorrel (Université Grenoble Alpes)

20h00 | Clôture de la seconde journée

Vendredi 3 décembre 2021, La Fémis

8h45 | Accueil

Table ronde 2 – « Entre expérimentations plastiques et pratiques professionnelles, la place des laboratoires partagés dans les pratiques argentiques contemporaines »

Modération : Éric Thouvenel

  • 9h15 | Avec la présence de Mariya Nikiforova (cinéaste, responsable de la collection Light Cone et de son centre de documentation, coordinatrice des résidences Atelier 105 chez Light Cone), Nicolas Rey (cinéaste, membre fondateur du laboratoire l'Abominable et de la charte filmprojection21), Paula Rodriguez-Polanco (cinéaste, scénariste et directrice de la photographie), Guillaume Vallée (cinéaste)

10h45 | Pause

Table ronde 3 – « De la pellicule aux fichiers numériques »

Modération : Vincent Sorrel

  • 11h15 | Avec la présence (sous réserve) de Martin Roux (directeur de la photographie), Mathieu Vadepied (réalisateur), Sébastien Mingan (étalonneur), Eponine Momenceau (directrice de la photographie et réalisatrice), Camille Toubkis (monteuse)

13h00 | Déjeuner

Panel 4 – « Penser la diffusion numérique en salles : enjeux historiques, socioéconomiques, professionnels et politiques »

Modération : Kira Kitsopanidou et Barbara Turquier

  • 14h00 | Kira Kitsopanidou, « (Re)penser la salle dans l’écosystème numérique » (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)
  • 14h10 | Clémence Allamand, « Le passage au numérique dans le secteur de la diffusion cinématographique, enjeux techniques, socioéconomiques, politiques et stratégiques » (Université Paul-Valéry Montpellier 3)
  • 14h30 | Erwin Haye, « Les métiers de la programmation et leurs enjeux au prisme de la transition numérique » (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)
  • 14h50 | Discussion

15h10 | Pause

Table ronde 4 – « Salles de cinéma et écosystème numérique : quelles stratégies d’innovation ? »

Modération : Kira Kitsopanidou et Laurent Creton

  • 15h30 | Avec la présence de Béatrice Boursier (déléguée générale du Syndicat des cinémas d’Art, de Répertoire et d’Essai (SCARE)), Chiara Dacco (déléguée générale des Cinémas Indépendants Parisiens (CIP)), Bertrand Feillet (responsable trade marketing de Pathé Gaumont), Dimitri Margueres (programmateur et responsable événementiel, club de l’Étoile), Alix Ménard (responsable du développement et de l'ancrage local d’Étoile Cinémas), Anne Pouliquen (directrice de Futur@Cinema, responsable du Sommet des Arcs)
  • Keynote 17h00 | Claude Forest, « La diffusion des films en numérique en Afrique » (Universités de Strasbourg / Sorbonne Nouvelle – Paris 3)
  • 17h45 | Discussion

18h15 | Clôture du colloque

Participation

Le colloque Repenser la transition numérique se tiendra à Paris du 1er au 3 décembre 2021, à l’ENS Louis-Lumière et à La Fémis. L’inscription doit être effectuée en ligne avant le 30 novembre.

Places

  • ENS Louis-Lumière - La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère
    Saint-Denis, France (93200)
  • La Fémis - 6 rue Francoeur
    Paris, France (75018)

Event format

Full on-site event


Date(s)

  • Wednesday, December 01, 2021
  • Thursday, December 02, 2021
  • Friday, December 03, 2021

Keywords

  • transition numérique, cinéma

Contact(s)

  • Elisa Carfantan
    courriel : elisa [dot] carfantan [at] etudiant [dot] univ-rennes2 [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Elisa Carfantan
    courriel : elisa [dot] carfantan [at] etudiant [dot] univ-rennes2 [dot] fr

To cite this announcement

« Repenser la transition numérique », Conference, symposium, Calenda, Published on Thursday, November 18, 2021, https://calenda.org/938334

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search