HomePatrimoine, événementiel et développement local

HomePatrimoine, événementiel et développement local

*  *  *

Published on Tuesday, November 30, 2021 by Lucie Choupaut

Summary

Ce colloque vise à mettre en avant sous l’angle de l’architecture, de l’histoire, de l’archéologie, en sciences de la communication et des sciences sociales les potentialités patrimoniales matérielles et immatérielles, les intérêts historiques, archéologiques et culturels des sites en interaction avec l’événementiel et leurs apports pour le développement local et durable des villes. 

Announcement

Contexte général

À l’occasion du centenaire de la commune d’El Jem et dans le cadre de ses activités culturelles, l’association du Festival international de la musique symphonique d’El Jem, organise en partenariat avec l’École nationale d’architecture et d’urbanisme (ENAU) et le laboratoire de recherche en patrimoine et architecturologie larPA un colloque portant sur le patrimoine, l’événementiel et le développement local. Il sera également organisé avec la participation de différents acteurs locaux et nationaux : l’Association de développement local (ADL) El Jem, mairie d’El Jem, Ministère des Affaires culturelles : Institut national du patrimoine (INP) et l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle (AMVPPC).

Patrimoine, événementiel et développement local

Ce colloque vise à mettre en avant sous l’angle de l’architecture, de l’histoire, de l’archéologie, en sciences de la communication et des sciences sociales les potentialités patrimoniales matérielles et immatérielles, les intérêts historiques, archéologiques et culturels des sites en interaction avec l’événementiel et leurs apports pour le développement local et durable des villes. 

Le colloque accueille une diversité d’approches et de réflexions à plusieurs niveaux ; théorique, méthodologique et empirique.

L’exemple d’El Jem

Fondé en 1986 par M. Mohamed Ennaceur, alors maire de la ville, le festival international de la musique symphonique d’El Jem, s’organise chaque année au sein de l’amphithéâtre romain. Situé en plein centre-ville, cet édifice constitue le plus grand monument africo-romain du continent. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979 et il représente le premier monument classé en Tunisie.

Unique en son genre en Tunisie et même au monde, ce festival international s’est spécialisé en musique symphonique et classique. Il constitue, depuis sa création, un évènement important pour la ville à travers les spectacles programmés en mois de juillet et août de chaque année. De par son rayonnement, ce festival est considéré alors comme étant l’un des plus importants événements culturels et touristiques du pays.

Grâce à cet évènement, les célébrités du chant classique et les plus grands orchestres de renommée mondiale, ont ébranlé les cieux de la ville par leurs pièces symphoniques et leurs opéras pour un public passionné par ce genre de musique. Durant les soirées du festival et avec une illumination spécifique, le monument s’impose dans un cadre nocturne et hors de l’ordinaire. D’ailleurs, c’est la seule période de l’année où le monument est doté d’une illumination valorisante.

Certes, « la labellisation UNESCO » qui garantit une assurance et une certification du potentiel historique et culturel du monument, cadre spatial et lieu de l’évènement, constitue un élément d’appel et un appui solide pour le festival et sa présentation au grand public.

De sa part, le festival, et au vu de son contenu culturel cohérent avec le cadre spatial, a participé au fil des années à la promotion et la valorisation du monument.

En 2016, un deuxième événement important s’est déclenché au sein de l’amphithéâtre. Il s’agit des « journées romaines de Thysdrus » fondées et organisées par l’association « We love El Jem ». Durant trois jours, les jeunes de la ville ont assuré bénévolement l’animation de ces journées adressées au public local et aux visiteurs de passage. Cet événement comporte des reconstitutions d’activités artisanales et sociales qui remonteraient à l’époque romaine à l’instar d’ateliers de mosaïque, de dégustation de la gastronomie de l’époque, de présentation des jeux antiques tels que le tir à l’arc et les spectacles vivants des gladiateurs, etc., dans un cadre spatial adéquat et avec les habits romains appropriés.

En 2019, lors de la quatrième édition de ces journées, l’événement a connu un succès remarquable. Il a pu attirer des milliers de spectateurs locaux ainsi qu’un grand nombre de visiteurs des différentes régions du pays. La ville a bénéficié d'une animation exceptionnelle tout au long de l’évènement.      

À l’occasion du « festival de la musique symphonique » et « des journées romaines de Thysdrus », une activité économique dynamique s’est créée. En effet, les commerces dont les activités étaient d’habitude limitées à quelques échanges avec les visiteurs issus du tourisme du passage, s’épanouissaient aux alentours de l’amphithéâtre.

Ces deux expériences, fruits des initiatives individuelles et associatives, nous prouvent que « le label UNESCO » et le potentiel patrimonial, peuvent être exploités au profit de la promotion des événements culturels. À son tour, « l’événementiel », par sa capacité d’attirer les masses de différents horizons et des publics divers participe à la mise en valeur du monument et la promotion du patrimoine local.

Par ailleurs, en dépit de la richesse patrimoniale d’El Jem, seul l’amphithéâtre monopolise tous les évènements culturels de la ville. Certes, le caractère exceptionnel du monument lui accorde l’importance du premier plan. Toutefois, l’idée d'animer les autres composantes patrimoniales de la ville par l’événementiel pourrait valoriser ces sites délaissés et méconnus à l’instar du petit amphithéâtre, le musée et le parc archéologique ou encore le tissu ancien, etc.

Le potentiel patrimonial et l’événementiel pourraient, ainsi, constituer, par leur interaction, un outil capital de régénération culturelle et économique des villes. Les initiatives privées en ce domaine peuvent être renforcées par des politiques de gestion institutionnelles du patrimoine et du territoire afin de favoriser d’avantage cette interaction valorisante.

Axes thématiques

La vocation essentielle de ce colloque est de favoriser la réflexion et les échanges entre les différents spécialistes universitaires et les praticiens du patrimoine matériel et immatériel en architecture, en histoire, en archéologie, en sciences de la communication et en sciences sociales sur le patrimoine matériel et immatériel en interaction avec l’événementiel, en Tunisie et ailleurs. Il s'agit d’évaluer l'impact de ces approches sur le développement local et durable des villes et sur l’apport des politiques urbaines et institutionnelles en faveur de ces concepts.    

Nous souhaitons donc engager une réflexion profonde en lien avec les trois axes suivants :

1-Patrimoine et événementiel : enjeux scientifiques et socioculturels

  • Le patrimoine matériel et immatériel, support de l’événementialité.
  • L’événementialité : outil de patrimonialisation.
  • Les technologies de l’information et de la communication (TIC) au service de l’événementiel dans les sites patrimoniaux.

2-L’événementiel au service du tourisme culturel dans les sites patrimoniaux

  • L’événementiel et les enjeux de la mise en valeur touristique des sites patrimoniaux.
  • L’événementiel et le patrimoine comme moteur de développement local.
  • Événementialité et dynamique locale.

3-L’événementiel au cœur des politiques patrimoniales dans le monde

  • Rôle des acteurs institutionnels : apports et limites.
  • Contribution de la société civile dans la valorisation du patrimoine par l’événementiel.
  • L’événementiel et la gouvernance participative, durable et inclusive. 

Lieu et date

Colloque organisé à El Jem, Tunisie, le 25, 26 et 27 Mars 2022.

Modalités de soumission

  • Le résumé de la communication, à 500 mots (en français, en arabe ou en anglais), comportant un titre et une liste de 4 à 5 mots-clés, accompagné d’une courte biographie (statut, courriel, affiliation, établissement), sont à envoyer dans un fichier texte aux organisateurs au plus tard le 31 Décembre 2021 à l’adresse électronique suivante :  rencontreeljem22022@gmail.com

Le participant doit mentionner :

  • Le format de l’intervention (présentation orale avec article long ou présentation en poster avec article court)
  • L’axe et le sous axe de l’intervention

Selon le choix du participant, la communication peut être en :

  • Intervention orale de 20 mn avec un article long de 12 à 20 pages maximum
  • Format « poster » et intervention en 3 mn avec un article court de 4 à 5 pages maximum

 Les formats des communications (fichiers textes, poster…) seront transmis ultérieurement.

 NB : La participation doit être originale et destinée à ce colloque.

Une évaluation sera faite, en double aveugle, en tenant compte de la pertinence des propositions par rapport à l’axe choisi, de l’originalité et de la rigueur scientifique.

Consignes

Les propositions seront évaluées par un comité scientifique en fonction de leur pertinence par rapport au thème et de leur originalité. Après une évaluation scientifique, les articles issus de la Rencontre El Jem 2022 feront l’objet d’une publication.

Publication

La publication ne sera envisagée, après évaluation de la part d’un comité de lecture, que pour les articles dont le résumé et le texte (inédits) auront été envoyés dans les délais (selon les formats exigés) et ayant fait l’objet d’une présentation effective par l’auteur lors du colloque.

Inscription

Frais de participation :

Sans hébergement

  • 200 euros pour les non maghrébins
  • 250 dinars.t pour les tunisiens et les maghrébins 

Avec hébergement (3 nuitées)

  • 400 euros pour les non maghrébins
  • 550 dinars.t pour les tunisiens et les maghrébins

Les frais d’inscription sans hébergement couvrent seulement les pauses café, le déjeuner et le livret des résumés.

Le déplacement restera à la charge des communicants.

Dates importantes :

  • La date limite d’envoi des résumés : 31 Décembre 2021
  • La notification aux auteurs : 25 Janvier 2022
  • L’envoi du texte intégral de la participation avant le 1er Mars 2022. Seules les communications reçues avant cette date seront programmées au colloque

Comité scientifique

  • Fakher Kharrat, Professeur en architecture, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Tunisie. Directeur laboratoire LarPA et directeur de l'ENAU, Tunisie.
  • Mounir Dhouib, Professeur en architecture, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Directeur de l'Ecole Doctorale Sciences et Ingénieries Architecturales EDSIA, ENAU, Tunisie.
  • Dorra Ismail, Professeure en architecture, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Tunisie.
  • Leila Ammar, Professeure en architecture, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Tunisie.
  • Ali Zribi, Maître de conférences en architecture, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Tunisie.
  • Faouzi Mahfoudh, Professeur en histoire médiévale, Directeur Général de l'Institut National du Patrimoine INP, Tunisie
  • Ahmed Saadaoui, Professeur en histoire et archéologie moderne FLAHM Directeur du Laboratoire LAAM, Tunisie.
  • Riadh Haj Said, Architecte inspecteur régional du patrimoine du Sahel à l'Institut National du Patrimoine l'INP, Tunisie.
  • Fethi Bahri, Directeur de recherche INP, Tunisie.
  • Mustapha Khanoussi, ancien Directeur de recherche à l'INP chargé de mission au ministère de la culture, Tunisie.
  • Habib Ben Younes, ancien Directeur de recherche à l'Institut National du Patrimoine INP, Tunisie.
  • Said Mazouz, Professeur en architecture, Université Larbi Ben Mhidi, Oum El Bouaghi, Algérie.
  • Khaldoun Zreik, Professeur à l'Université Paris 8, France.

Comité d’organisation

  • Salim Ben Rejeb, Architecte, Enseignant à l’ENAU, Laboratoire LarPA, Tunisie.
  • Houda Driss, Docteure en architecture, Laboratoire larPA, Tunisie.
  • Hazar Souissi, Docteure en sciences du patrimoine, Maître-assistante en architecture ISTEUB, Laboratoire larPA, Tunisie.
  • Ons Sakji, Docteure en Architecture, Assistante à l’UTC, Université Tunis Carthage Laboratoire LarPA, ENAU, Tunisie.
  • Anis Karaa, Maître-assistant à l’ESSTED, Laboratoire LarPA, ENAU, Tunisie.
  • Saifeddine Ben Mhenni, Architecte-Doctorant en Sciences et Ingénierie de l’Architecture, Laboratoire LarPA, ENAU, Tunisie.

Coordinateur de l’événement

  • Salim Ben Rejeb, Architecte, Enseignant à l’ENAU, Association de Développement Local, ADL El Jem, Tunisie.

Places

  • El Jem - El Jem
    El Jem, Tunisia (5160)

Event format

Full on-site event


Date(s)

  • Friday, December 31, 2021

Keywords

  • patrimoine, événementiel, développement local, TIC, tourisme culturel

Contact(s)

  • Salim Ben Rejeb
    courriel : benrejebsalim [at] gmail [dot] com

Information source

  • Salim Ben Rejeb
    courriel : benrejebsalim [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Patrimoine, événementiel et développement local », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, November 30, 2021, https://calenda.org/941062

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search