HomeApproche socio-matérielle des pratiques d’habiter dans l’architecture collective moderniste

HomeApproche socio-matérielle des pratiques d’habiter dans l’architecture collective moderniste

*  *  *

Published on Monday, December 06, 2021 by Sarah Zingraff

Summary

Le laboratoire de recherche Architecture et Sciences humaines (Sasha) de la faculté d’architecture la Cambre-Horta de l’université libre de Bruxelles (ULB), associé au laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains (ULB) et au laboratoire Transfo (ULB), propose une bourse doctorale et recrute un·e chercheur·e à temps plein dans le cadre du projet de recherche mini-arc ULB « Approche socio-matérielle des pratiques d’habiter dans l’architecture collective moderniste » pour une durée de 4 ans. Le propos du projet de recherche entend prendre distance avec la perspective souvent associée aux typologies de la tour et de la barre et étudiera de manière précise et sans a priori la nature des liens qui existent entre le cadre matériel et architectural de deux cités de logements sociaux collectifs modernistes et les manières d’y habiter et d’y coexister.

Announcement

Descriptif du projet

Les logements sociaux collectifs modernistes sont souvent associés aux typologies de la tour et de la barre et ont été, pour l’essentiel, construits en milieux urbain ou péri-urbain après la deuxième guerre mondiale. Même s’ils connaissent un regain d’intérêt patrimonial, ils continuent, dans tous les continents où ils se sont implantés, à avoir mauvaise presse. Sont mis en cause leur caractère inesthétique, anti-urbain et les difficultés de coexistence qu’ils abriteraient. Une des critiques qui leur est adressée est le caractère inhumain de l’architecture qui les abrite et qui serait à l’origine de pathologies sociales importantes.

Le propos du projet de recherche auquel le.a candidat.e sera attaché.e entend prendre distance avec cette perspective et étudiera de manière précise et sans a priori la nature des liens qui existent entre le cadre matériel et architectural de deux cités de logements sociaux collectifs modernistes et les manières d’y habiter et d’y coexister. Une des deux cités est déjà déterminée : il s’agit de la Cité Modèle à Laeken en Région de Bruxelles-Capitale ; l’autre, en Wallonie, pourrait être la cité dite « Chicago » à Saint-Vaast (La Louvière) ou la Cité Parc à Charleroi.

Pour répondre à cette question de recherche, les méthodes qualitatives et participatives seront privilégiées.

Informations et missions

Le.a chercheur.e engagé.e sera le.a chercheur.e principal.e de la recherche qui devra aboutir à la rédaction d’une thèse au bout des quatre années.

Il.elle sera accompagné.e par les promotrices de la recherche et de la thèse : Christine Schaut (Sasha, promotrice) et Maïté Maskens (Lamc-Transfo, co-promotrice) et par leur centre de recherche respectif.

A côté du comité d’accompagnement de la thèse, qu’il reste à définir, un groupe de suivi sera également formé. Il sera constitué d’acteurs locaux concernés par les deux cités de logements sociaux étudiées.

La personne recrutée sera accueillie au sein du laboratoire de recherche Sasha. Elle sera également affiliée aux laboratoires LAMC et Transfo.

Une rémunération du·de la candidat·e est prévue dans une fourchette comprise entre 2000-2100 euros (montant à confirmer).

Profil du·de la candidat·e

- Posséder un master en architecture avec un intérêt pour les sciences sociales ou master en sciences sociales avec un intérêt pour l’espace et la culture matérielle.

- Faire preuve d’autonomie, de créativité et de réflexivité ;

- Faire preuve d’un intérêt pour le travail d’équipe et les approches pluridisciplinaires ;

- Faire montre de bonnes capacités rédactionnelles ;

- Faire montre de capacité à mener des enquêtes de terrain et des entretiens qualitatifs lesquels supposent des qualités d’empathie ;

- Avoir un intérêt pour les outils graphiques, photographiques et vidéographiques constitue un plus.

Modalités de candidature

L’envoi du CV et d’une lettre de motivation (max. un A4) se fera au plus tard le 21 décembre 2021 à

Les candidat.e.s sélectionné.e.s seront convié.e.s à un entretien durant le mois de janvier ou de février 2022.

L’engagement pourra se faire dans la foulée. Il aura lieu au plus tard en avril 2022.

Comité de sélection

  • Christine Schaut (Sociologue, professeur à la Faculté d’architecture de l’ULB),
  • Jean-Didier Bergilez (architecte, professeur à la Faculté d’architecture de l’ULB),
  • Maïté Maskens, (anthropologue, professeur à la Faculté de Philosophie et Sciences Sociales de l’ULB).

Places

  • Le laboratoire de recherche Architecture et Sciences humaines (Sasha) Campus La Cambre-Horta - Place Flagey, 19
    Brussels, Belgium (1050)

Date(s)

  • Tuesday, December 21, 2021

Keywords

  • architecture, habiter, logements sociaux, modernisme

Contact(s)

  • Christine Schaut
    courriel : christine [dot] schaut [at] ulb [dot] be

Reference Urls

Information source

  • Maïté Maskens
    courriel : Maite [dot] Maskens [at] ulb [dot] be

To cite this announcement

« Approche socio-matérielle des pratiques d’habiter dans l’architecture collective moderniste », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Monday, December 06, 2021, https://calenda.org/943094

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search