HomeMéthodes de l’imaginaire, folklore et fakelore

HomeMéthodes de l’imaginaire, folklore et fakelore

Méthodes de l’imaginaire, folklore et fakelore

« Iris » - 2024, Numéro 44

*  *  *

Published on Monday, December 06, 2021 by Sarah Zingraff

Summary

Pour les cent ans de la publication du Folklore d’Arnold Van Gennep, la section « Mythodologies » du quarante-quatrième numéro de la revue Iris se concentrera sur les théories liant le folklore et les sciences de l’imaginaire. Cet appel à contribution est réservé aux docteurs en anthropologie, en histoire, en philosophie, en littérature, en musicologie, en information et communication, etc. L’objectif est de réfléchir à la façon dont les méthodes des folkloristes ont alimenté les travaux sur l’imaginaire, de la définition du corpus à son analyse.

Announcement

Argumentaire

Pour les cent ans de la publication du Folklore d’Arnold Van Gennep, la section « Mythodologies » du 44e numéro de la revue Iris se concentrera sur les théories liant le folklore et les sciences de l’imaginaire.

Les relations entre folklore et imaginaire sont évidentes au regard des ouvrages académiques des XXe et XXIe siècles. Rappelons par exemple la préface de l’imaginariste Gilbert Durand dans le Ciel, la nuit et les esprits de l’air de Paul Sébillot ou le commentaire de Gaston Bachelard sur le folklore comme moyen d’aborder « [le] matérialisme légendaire qui travaille sans fin l’imagination » dans la Terre et les Rêveries de la volonté (BACHELARD, 2007, p. 241).

Le folklore est l’ensemble des savoirs et des traditions d’un peuple. Il comprend des témoignages du passé, oraux ou écrits, en voie d’être oubliés ou transformés par de nouvelles normes et un nouveau mode de vie. Il est couramment question des connaissances et des histoires anciennes d’un village, d’une région, d’un pays ou d’une culture.

Il existe également un folklore moderne, impliquant des légendes urbaines et un remodelage de contes ou mythes. Ces adaptations permettent de réaliser de nouvelles histoires à vocation artistique et/ou divertissante et parfois commerciale. Elles peuvent aussi être employées dans des discours politiques pour soutenir un régime ou une idéologie.

Ces constructions folkloriques récentes investissent de nouveaux médias, proposant des formes inédites de transmission et peut-être d’invention. Elles constituent alors un champ d’étude du folklore narratif qui mérite d’être approfondi. La définition et les méthodes d’analyse du fakelore, comme tradition fausse, pourront également apporter un éclairage intéressant pour l’étude des structures dynamiques de l’imaginaire.

Cet appel à contributions est interdisciplinaire : il concerne les chercheurs et les chercheuses en anthropologie, en histoire, en philosophie, en littérature, en musicologie, en information et communication, etc.

L’objectif est de réfléchir à la façon dont les méthodes des folkloristes ont alimenté les travaux sur l’imaginaire, de la définition du corpus à son analyse. On pourra envisager l’histoire du folklore et la mise en place d’une méthodologie, en faisant dialoguer cette perspective avec la démarche imaginariste pour voir quels sont les apports et les enjeux de ces échanges entre spécialistes du folklore et de l’imaginaire.

Modalités de soumission

[Appel à contributions réservé aux docteurs]

Les propositions de contribution, d’environ 500 mots, assorties d’un titre et de quelques lignes de présentation bio-bibliographiques, sont à envoyer à la directrice de la revue avant le 12 avril 2022 à l’adresse suivante : revueiris@univ-grenoble-alpes.fr.

Après évaluation des propositions par le comité scientifique, les notifications d’acceptation ou de refus seront communiquées le 8 juin 2022.

Les articles (45 0000 caractères espaces comprises au maximum) seront à remettre pour le 13 décembre 2022, puis soumis à une évaluation en double aveugle, avant une éventuelle publication en ligne, en accès libre, dans le numéro 44 d’Iris.

Comité scientifique international

  • Lucian BOIA – Université de Bucarest
  • Jean-François CHASSAY – Université de Québec à Montréal (UQAM)
  • Danièle CHAUVIN – Université Paris 4-Sorbonne
  • Fanfan CHEN – Université de Taiwan
  • Claude LECOUTEUX – Université Paris 4-Sorbonne
  • Sibusiso Hyacinth MADONDO – University of South Africa
  • Sergey NEKLIOUDOV – Université d’État des sciences humaines de Moscou
  • Jean-Bruno RENARD – Université de Montpellier (Paul-Valéry)
  • Blanca SOLARES – Université nationale du Mexique
  • Barbara SOSIEN – Université Jagellonne de Cracovie
  • Claude THOMASSET – Université Paris IV-Sorbonne
  • Philippe WALTER – Université Grenoble Alpes
  • Koji WATANABE – Université Chuo de Tokyo
  • Jean-Jacques WUNENBURGER – Université de Lyon (Jean-Moulin)

Comité de lecture international

  • Anne BESSON – Université d’Artois
  • Anna CAIOZZO – Université d’Orléans
  • Marie-Agnès CATHIARD – Université Grenoble Alpes
  • Estelle DOUDET – Université de Lausanne
  • Claude FINTZ – Université Grenoble Alpes
  • Sylvie FREYERMUTH – Université du Luxembourg
  • François GRAMUSSET – Université Grenoble Alpes
  • Isabelle KRZYWKOWSKI – Université Grenoble Alpes
  • Lise MARZOUK – Université Grenoble Alpes
  • Mercedes MONTORO – Université de Grenade

Informations complémentaires

Adresse de la revue : https://publications-prairial.fr/iris/

Appel à contributions rédigé par Audrey Dominguez sous la direction de Fleur Vigneron.

Bibliographie indicative

BACHELARD Gaston, 2007, La Terre et les Rêveries de la volonté. Essai sur l’imagination de la matière [1948], Paris, Librairie José Corti, coll. « Les Massicotés ».

CHAUVIN Danièle, SIGANOS André & WALTER Philippe (dir.), 2005, Questions de mythocritique. Dictionnaire, Grenoble, Imago.

DORSON Richard, 1976, Folklore and Fakelore. Essays toward a Discipline of Folk Studies, Cambridge Mass., Harvard University Press.

DURAND Gilbert, 1992, Les Structures anthropologiques de l’imaginaire : introduction à l’archétypologie générale, Paris, Dunod.

LE QUELLEC Jean-Loïc & SERGENT Bernard, 2017, Dictionnaire critique de mythologie, Paris, CNRS Éditions.

PEREZ Claude-Pierre, 2014, « “L’imaginaire” : naissance, diffusion et métamorphoses d’un concept critique », Littérature, vol. 173, n° 1, p. 102-116.

ROSENBERG Bruce A., 1979, « Folkloristes et médiévistes face au texte littéraire : problèmes de méthode », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 34ᵉ année, n° 5, p. 943-955.

ROUGIER Auguste-Jacques, 1958, Qu’est-ce que le folklore ? Essai anthroposociologique, Dax, E. Larrat.

SCHMITT Jean-Claude, 1981, « Les Traditions folkloriques dans la culture médiévale. Quelques réflexions de méthode », Archives de sciences sociales des religions, n° 52/1, p. 5-20.

SEBILLOT Paul, 1904-1907, Le Folklore de France, Paris, E. Guilmoto, 4 vol. 

SEBILLOT Paul, 1988, Le Folklore de France, vol°1 : Le ciel, la nuit et les esprits de l’air, préface de G. Durand, Paris, Imago.

THOMAS Joël (dir.), 1998, Introduction aux méthodologies de l’imaginaire, Paris, Ellipses.

VAN GENNEP Arnold, 1924, Le Folklore. Croyances et coutumes populaires françaises, Paris, Stock, coll. « La culture moderne ».

VAN GENNEP Arnold, 1999, Le Folklore français, Paris, Robert Laffont, 4 vol. , coll. « Bouquins ».

WUNENBURGER Jean-Jacques, 2013, L’Imaginaire, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? ».


Date(s)

  • Tuesday, April 12, 2022

Keywords

  • imaginaire, théories de l'imaginaire, folklore, fakelore, méthodologie

Contact(s)

  • Fleur Vigneron
    courriel : revueiris [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Fleur Vigneron
    courriel : revueiris [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr

To cite this announcement

« Méthodes de l’imaginaire, folklore et fakelore », Call for papers, Calenda, Published on Monday, December 06, 2021, https://calenda.org/943634

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search