HomeDiscours de haine et traduction

HomeDiscours de haine et traduction

*  *  *

Published on Tuesday, December 07, 2021 by Lucie Choupaut

Summary

Le panorama contemporain de la communication interculturelle, élément fondateur de l’acte traductif à toutes les époques, est caractérisé par une pratique discursive généralisée de la haine qui considère l’altérité culturelle, d’ethnie, de genre, d’orientation sexuelle, de religion et de groupes sociaux minoritaires non pas dans les termes du dialogue et de l’hospitalité langagière, mais comme une menace, dans le sillage de l’intolérance et de la discrimination. Afin de contribuer à l’élaboration d’un contre-discours qui devient de plus en plus nécessaire, le colloque se propose d’étudier le phénomène du discours de haine du point de vue traductologique, en analysant ses formes et ses pratiques au niveau interlinguistique, au niveau intermédial et au niveau multimodal.

Announcement

Argumentaire

Le panorama contemporain de la communication interculturelle, élément fondateur de l’acte traductif à toutes les époques, est caractérisé par une pratique discursive généralisée de la haine qui considère l’altérité culturelle, d’ethnie, de genre, d’orientation sexuelle, de religion et de groupes sociaux minoritaires non pas dans les termes du dialogue et de l’hospitalité langagière (Ricœur 2004), mais comme une menace, dans le sillage de l’intolérance et de la discrimination. Afin de contribuer à l’élaboration d’un contre-discours qui devient de plus en plus nécessaire, le colloque se propose d’étudier le phénomène du discours de haine du point de vue traductologique, en analysant ses formes et ses pratiques au niveau interlinguistique, au niveau intermédial et au niveau multimodal.

Recouvrant une notion complexe qui relève – y compris dans le domaine juridique – des limites entre le dicible et l’indicible, entre la censure, la liberté d’expression et la défense de la dignité humaine (Gagliardone 2019; Bianchi 2021), le discours de haine peut désigner des formes d’expression différentes qui répandent, incitent et encouragent la discrimination, l’intolérance et la violence envers des individus et envers des groupes spécifiques, ethniques, religieux ou sociaux (Conseil de l’Europe 1997). Les préoccupations actuelles liées à l’expression des extrémismes, qui transforment le conflit avec l’Autre (Rancière 2000, 2005) en un instrument de déshumanisation de la société (Morin 2011), invitent à considérer avec attention les études sur l’analyse du discours (Balirano, Hughes 2020) et sur le pouvoir performatif des mots qui se réalise par l’acte linguistique (Austin 1975, Butler 1997). Avec la diffusion des environnements numériques de communication et des réseaux sociaux, les formes verbales, graphiques et audiovisuelles du discours de haine, dans ses expressions explicites et implicites, ont atteint une dimension globale et directe, présentant des aspects typiques de l’interaction multimodale (Bateman, Wildfeuer, Hiippala 2017).

L’ouverture interdisciplinaire des études sur le processus traductif a permis d’approfondir les implications culturelles, sociologiques et idéologiques (Bassnett and Lefevere 1990; Guillaume 2016; Marais 2018; Munday 2007, Venuti 1992) qui le caractérisent à des époques et dans des zones géoculturelles différentes ainsi que dans des systèmes sémiotiques complexes (Kress 2020). Le colloque vise à ouvrir un espace de réflexion sur la ré- énonciation traductive du discours de haine en prenant en considération des modalités variées, implicites et explicites, verbales, graphiques et audiovisuelles, en particulier dans le cadre de la traduction professionnelle et de la fan translation (Baker, Saldanha 2019). Sans prétention d’exhaustivité, les propositions de communication pourront concerner les axes suivants:

  • langues de spécialité dans les domaines scientifique, juridique, politique, économique, touristique, publicitaire, et aussi selon la perspective d’une pédagogie de la traduction;

  • discours littéraire et genres littéraires;

  • romans graphiques, bandes dessinées et jeux vidéo;

  • interactions numériques et schémas conversationnels dans les réseaux sociaux;

  • traduction automatique et décryptage du discours de haine en ligne;

  • discours de haine et cyber-harcèlement;

  • traduction et multimodalité;

  • traduction audiovisuelle et traduction intermédiale;

  • acquisition linguistique et éducation à la citoyenneté;

  • discours de haine en contextes multilingues;

  • discours de haine et intersectionnalité;

  • figures de la haine et traduction.

Conférenciers invités

  • Mona Baker, University of Manchester
  • Raffaele Perrelli, Università della Calabria
  • Annabelle Seoane, Université de Lorraine

Modalités de soumission

Les propositions de communication devront être envoyées en français, en anglais ou en italien aux adresses annafrancesca.naccarato@unical.it, mirko.casagranda@unical.it

avant le 31 décembre 2021.

Elles devront contenir un titre, un résumé de 250 mots, les références bibliographiques (max. 5), l’affiliation institutionnelle et les coordonnées personnelles. Les avis d’acceptation seront communiqués aux auteurs avant le 10 janvier 2022. Les interventions auront une durée de 20 minutes. La publication d’une sélection des communications est prévue dans un volume collectif. Les modalités de participation au colloque seront définies successivement, selon l’évolution de la situation pandémique.

Dates du colloque : 10-11 mars 2022

Site du colloque

Comité scientifique

  • Francesco Attruia,
  • Giuseppe Balirano,
  • Giuditta Caliendo,
  • Mirko Casagranda,
  • Nadine Celotti,
  • Chiara Elefante,
  • Emanuele Fadda,
  • Caterina Falbo,
  • Bronwen Hughes,
  • Annafrancesca Naccarato,
  • Maria Cristina Nisco,
  • Paola Paissa,
  • Rachele Raus,
  • Simon Ridley,
  • Micaela Rossi,
  • Laura Santone,
  • Lorella Sini,
  • Béatrice Turpin,
  • Stefano Vicari.

Comité d’organisation

  • Gloria Branca,
  • Paola Butano,
  • Lorena Carbonara,
  • Mirko Casagranda,
  • Danilo De Salazar,
  • Annafrancesca Naccarato,
  • Renata Oggero,
  • Yannick Preumont.

Università della Calabria

Places

  • Aula Magna - Université de la Calabre
    Arcavacata, Italian Republic (87036)

Event format

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Friday, December 31, 2021

Attached files

Keywords

  • discours, haine, traduction

Contact(s)

  • Annafrancesca Naccarato
    courriel : annafrancesca [dot] naccarato [at] unical [dot] it
  • Mirko Casagranda
    courriel : mirko [dot] casagranda [at] unical [dot] it

Information source

  • Annafrancesca Naccarato
    courriel : annafrancesca [dot] naccarato [at] unical [dot] it

To cite this announcement

« Discours de haine et traduction », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, December 07, 2021, https://calenda.org/944389

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search