HomeLe monde des émotions - Métropole sensible

HomeLe monde des émotions - Métropole sensible

*  *  *

Published on Monday, December 13, 2021 by Lucie Choupaut

Summary

Le colloque international « Le monde des émotions - Métropole sensible #9 » est organisé par le LEIRIS, laboratoire d’études interdisciplinaires sur le réel et les imaginaires sociaux et le département de sociologie de l’université Paul-Valéry Montpellier 3 en collaboration avec des partenaires internationaux. Il vise d’une part à une réflexion sur le statut des émotions dans les sciences sociales à travers un point de vue épistémologique et phénoménologique et de l’autre accentuer la particularité des atmosphères et ambiances urbaines dans la construction d’une ville émotionnelle.

Announcement

Argumentaire

Le questionnement sur les émotions acquière une spécificité de plus en plus importante dans les sciences humaines et sociales et se base sur une approche théorique interdisciplinaire d’une part - visant la lecture et l’analyse des effets des émotions sur l’expérience de notre monde contemporain - et d’autre part sur une approche phénoménologique visant le décryptage des formes de sensibilités dans le cadre d’une théorie de la vie sociale attentives aux effets des émotions et de ses notions associées (affects, ambiances, atmosphères, passions, empathies, sentiments). Nous questionnerons les formes de représentations sociales et culturelles associées à la théorie des ambiances et des atmosphères urbaines, le rôle des réseaux numériques, de l’image (cinéma, séries tv..), des expériences cognitives : un ensemble permettant de montrer comment se construit l’expérience esthétique de la réalité sociale. Si les émotions sont une part fondamentale de la nature humaine, notre intention est d’en faire une sorte de « laboratoire sociétal » dans une optique d’observation et d’étude pluri-perspectiviste.

Les études sur les émotions en sciences humaines et sociales, et en particulier en sociologie, d’une ampleur internationale (réseau Ambiances, laboratoire de sociologie à Pérouse, le CIES de Buenos Aires, les groupes de travail de l’Association Internationales de sociologie...) se caractérisent par un questionnement permanent et une lecture de l’expérience sensible du monde. C’est à travers un regard en profondeur sur les divers aspects de l’expérience que nous pouvons capter les spécificités des émotions et leurs multiples influences sur le vécu. Si la sociologie des émotions, malgré sa longue tradition (Auguste Comte, Emile Durkheim, Norbert Elias, Marcel Mauss, Max Scheler, Max Weber) est restée peut explorée en France, nous constatons un intérêt grandissant à son égard, notamment dans l’optique de compréhension interdisciplinaire de la vie sociale où les émotions sont à penser comme des dimensions essentielles de l’expérience collective. Cela nous conduit à la construction d’un langage capable de donner forme à des expériences sensibles qui se déploient dans l’ordre du social à la fois dans la ville, les réseaux numériques, les œuvres et les effervescences culturelles, la vie quotidienne, etc. L’approche sensible des émotions se dirige vers une articulation des expressions visuelles, perceptives, cognitives, culturelles, à décrypter aussi par des études comparatives entre chercheurs issus d’autres centres de recherches. 

Ce colloque se construit selon deux grands axes :

1) « Épistémologie et phénoménologie des émotions »

La compréhension des émotions est envisagée à partir d’approches interdisciplinaires (sociologie, anthropologie, psychologie cognitive, philosophie, médias, littérature, études culturelles) afin de montrer théoriquement et empiriquement la manière avec laquelle les émotions influencent les différents domaines de la vie sociale. Une exploration épistémologique sera nécessaire afin de placer les études des et sur les émotions comme un domaine de recherche fructueux, pérenne et d’en questionner toute l’importance dans les analyses en sciences humaines et sociales. D’autre part, sur une base phénoménologique, il sera question de montrer comment les émotions, les sentiments et les affects conditionnent les différents niveaux de l’expérience sociale et leur impact sur la manière avec laquelle on fait expérience du monde. Une réflexion sur les pratiques culturelles, l’expérience numérique, les formes de médiatisation ou encore les œuvres culturelles permettra d’illustrer ces apports théoriques. Il sera aussi question d’interroger les définitions des émotions et les méthodologies en privilégiant la centralité de l’approche qualitative et de la compréhension.  

2) « Métropole Sensible : ambiances, atmosphères, émotions » 

Cet axe s’inscrit en relation avec le cycle annuel de séminaires « Métropoles sensibles », initié en 2013 par le laboratoire de sociologie LERSEM-IRSA (aujourd’hui LEIRIS) de l’université Paul-Valéry Montpellier 3. Conçu comme un espace de réflexion et de débat autour de la ville et ses dimensions imaginaires et sensibles, le cycle de séminaires à vocation internationale et interdisciplinaire met l’accent sur l’approche du sensible, la méthode visuelle, la théorie des ambiances et de l’imaginaire urbain. L’objectif visé est celui d’un questionnement des ambiances urbaines sensibles dans une approche théorique consacrée à la lecture et à l’analyse de la ville et de ses espaces. D’autre part, le cycle met l’accent sur une approche phénoménologique ayant comme objectif de décrypter les formes de l’imaginaire et les nouvelles sensibilités urbaines. Pour ce faire, la méthode des ambiances (sociologies des sens, perception sensorielle) associée à l’image (sociologie visuelle avec implication de la photographie et du cinéma) et à l’observation (phénoménalité de l’espace urbain, symbolisme de la rue) permet de montrer et construire l’expérience esthétique de l’environnement urbain. Pour cette édition 2022, l’enjeu des réflexions porte une attention particulière sur la dimension des atmosphères et des émotions. De quelle manière penser une ville émotionnelle ? Comment se génèrent les ambiances et les atmosphères sensibles qui conditionnent notre expérience de l’espace ? Comment sentir, être affecté et affecter en retour les lieux et les espaces ? Le monde social et les villes ne sont plus à penser à travers un ordre fonctionnel mais plutôt émotionnel où le sensible joue un rôle essentiel dans les manières de sentir et ressentir l’espace. Les émotions dont nous faisons l’expérience sont situées spatialement, elles influencent et déterminent la formation des ambiances et des atmosphères en configurant le vécu. La ville est vécue et perçue à travers les sensibilités caractérisant les formes urbaines et les particularités de la stimmung, cette tonalité de l’urbain qui se manifeste dans les espaces du réel. La narration urbaine est alors donnée par ses qualités sensibles ou « atmosphères tonales urbaines ». Le questionnement se concentrera sur le point de vue épistémologique d’une pensée des ambiances et de l’esthétique des atmosphères ; de même que sur le plan phénoménologique et méthodologique, il se concentrera sur la captation des imaginaires urbains relatifs au sensible, à l’émotionnel, à l’affectif et à l’atmosphérique. Il sera alors question de comprendre de quelle manière se concrétisent les émotions et les atmosphères dans les espaces urbains en investiguant la pluralité de leurs manifestations: sensescape urbain (visuel, olfactif, auditif, tactile), expérience sensorielle de la marche et de la flânerie, production de villes émotionnelles, environnement affectif, tonalités urbaines, architecture émotionnelle, impact du numérique sur l’expérience sensorielle urbaine, dimension affective des ambiances, qualités tonales des espaces, perception et expérience… Autant de perspectives susceptibles de montrer et de rendre attentif à la portée des ambiances et des atmosphères, de la dimension émotionnelle, affective, sensorielle des faits socio-urbains.

Modalités de soumission

Les propositions, en français, devront parvenir par e-mail à : metropolesensible@gmail.com

avant le 15 février 2022 au format word et devront comprendre obligatoirement les modalités suivantes :

  • Le titre de la communication
  • Nom, prénom et coordonnées complètes (adresse électronique et appartenance académique) du communicant
  • Un résumé de la communication ne comprenant pas plus de 4000 signes, espaces compris.

Les textes seront soumis à une sélection par le comité d’organisation. Le colloque se tiendra en français.

Idée & projet

  • Fabio La Rocca

Collaborateurs

  • Marianne Celka
  • Bertrand Vidal

Comité scientifique

  • Manuel Bello (ENSAS Saint Etienne),
  • Massimo Cerulo (Perugia),
  • Micael Herschmann (UFRJ, Rio de Janeiro),
  • Wonho Jang (University of Seoul, Corée du sud),
  • Philippe Joron (LEIRIS, UPVM3),
  • Julieta Leite (UFPE, Recife),
  • Alain Mons (MICA, Bordeaux),
  • Ingyu Oh (Kansai Gaidai, Japon),
  • Thierry Paquot (Paris),
  • Cíntia Sanmartin (UERJ, Rio de Janeiro),
  • Arielle Syssau-Vaccarella (Epsylon, UPVM3),
  • Vincenzo Susca (LEIRIS, UPMV3),
  • Adrian Scribano (CONICET, Buenos Aires),
  • Patrick Tacussel (LEIRIS, UPVM3),
  • Jean-Paul Thibaud (CRESSON, Grenoble).

Comité d’organisation

  • Marianne Celka
  • Fabio La Rocca
  • Caroline Pierre-Elien
  • Bertrand Vidal

Bibliographie de référence (non exhaustive)

Alloing C. et Pierre J., Le web affectif : une économie numérique des émotions, INA éditions, Paris, 2017.

Amphoux P. et al., La notion d’ambiance, PUCA-MERLT, Paris, 1998.

Andrade J., Zeilas A., Les villes émtionnelles, édtions intervalles, Paris, 2021.

Blanc N. (dir.), Emotions et cognition. Quand l’émotion parle à la cognition, Edition In Press, 2009.

Böhme G., Aistétique. Pour une esthétique de l’expérience sensible, Les Presses du réel, Dijon, 2020.

Cerulo M., Émotions et dynamiques sociales. Règles et expressions dans l’interaction quotidienne, PULM, coll. sociologie des imaginaires, Montpellier, 2021.

Comte A., Cours de philosophie positive, Herman, Paris, 1975.

Corbin A., Courtine J.-J., Vigarello G. (dir)., Histoire des émotions, tome I « De l’Antiquité aux Lumières », tome II « De Lumières à la fin du XIX siècle », Seuil, Paris, 2016.

Damasio A. R., L’erreur de Descartes : la raison des émotions, Éditions Odile Jacob, Paris, 1995.

Damasio A. R., Spinoza avait raison. Joie et tristesse, le cerveau des émotions, Odile Jacob, Paris, 2003.

Damasio A. R., L’ordre étrange des choses : la vie, les émotions et la fabrique de la culture, Odile Jacob, Paris, 2017.

Descartes R., Les Passions de l’âme (1649), Flammarion, Paris, 1996.

Glevarec H., La sériephilie. Sociologie d’un attachement culturel, Ellipses, Paris, 2012.

Griffero T., Tedeschini M. (ed.), Atmosphere and Aesthetics. A plural perspective, Palgrave Macmillan, 2019.

Houdayer H., L’Émotion écologique. Essai sur les formes du vivre ensemble mésologique, Edilivre, 2016.

Illouz E., E. Cabanas, Happycratie: comment l’industrie du bonheur a pris le contrôle de nos vie, Premier Parallel, Paris, 2018.

Illouz E., Les marchandises émotionnelles, Premier Parallèle, Paris, 2019.

Kaufmann L., Quere L. (dir.), Les émotions collectives, Ed. EHESS, Paris, 2020

Laplantine F., Penser le sensible, Pocket, Paris, 2018.

La Rocca F., « Ligaçoes afetivas e emoçoes compartilhadas : a comunidade emocional conectada », in Laço social e tecnologia em tempos extremos. Imaginario, Redes e Pandemia, C. Freitas Gutfreind, J. Machado da Silva, Ph. Joron (org), Editora Sulina, Porto Alegre, 2020. 

La Rocca F., “A theoretical approach of the flâneur and the sensitive perception of the metropolis”, Sociétés, N°135, 9-17, 2017.

La Rocca F., La ville dans tous ses états, CNRS Éditions, Paris, 2013.

Le Breton D., Les passions ordinaires. Anthropologies des émotions, Armand Colin, Paris, 1998. 

Les Cahiers Européens de l’imaginaire, « L’amour », N°4, CNRS Éditions, Paris, 2012.

Maffesoli M., Homo eroticus. Des communautés émotionnelles, CNRS Éditions, Paris, 2012.

Mauss M., « L’expression obligatoire des sentiments (rituels oraux funéraires australiens) », Journal de psychologie, n°18, 1921, p.425-434.

Mc Stay A., Emotional AI: The Rise of Empathic Media, SAGE, London, 2018.

Mons A., Les lieux du sensible. Villes, hommes, images, CNRS Éditions, Paris, 2013.

Origgi G. (dir.), Passion sociales, PUF, Paris, 2019.

Paquot Th. (dir.), Repenser l’urbanisme, In Folio, Paris, 2017.

Rancière J., Partage du sensible, La fabrique, Paris, 2000.

Quéré L., La fabrique des émotions, Puf, Paris, 2021.

Sanmartin Fernandes C., La Rocca F., Magalhães Barros F., « Beco das Artes : festas, imaginários e ambiências subversivas na cidade do Rio de Janeiro », Revista Ecopos, dossiê « Espaço Urbano e Imaginação Cultural », v.22, n.3, 140-165, 2019..  

Sansot P., Poétique de la ville, Klincksieck, Paris, 1973, réed. Petite Bibliothèque Payot, Paris 2004.

Sartre J.-P., Esquisse d’une théorie des émotions (1938), Le livre de poche, Paris, 2000.

Scribano A., « Sociología de los cuerpos/emociones » en: Revista Latinoamericana de Estudios sobre Cuerpos, Emociones y Sociedad RELACES, No10. Año 4, Diciembre 2012‐marzo de 2013, Córdoba. pp. 93‐113.

Scheler M., « Ordo Amoris » (1914-1916), dans Six essais de philosophie et de religion, trad. de l’allemand par P. Secretan, Éditions universitaires de Fribourg, Fribourg, 1966.

Simmel G., « Fragments d’une philosophie de l’amour » (1907), trad. de l’allemand par Henri Plard, in Les Cahiers du GRIF, n°40, 1988, pp.87-90.

Simmel G., Les grandes villes et la vie de l’esprit (1903), suivi de Sociologie des sens, Petite Bibliothèque Payot, Paris, 2013.

Schmitz H., « L’atmosphère d’une ville », Les Cahiers philosophiques de Strasbourg. 46, 147-167, 2019.

Susca V., Les affinités connectives, Cerf, Paris, 2016.

Svec O., Phénoménologie des émotions, PU du septentrion, 2013.

Strauss E., Du sens des sens. Contribution à l’étude des fondements de la psychologie (1935), traduit de l’allemand par Georges Thinès et Jean-Pierre Legrand, Éditions Jérôme Millon, 2e ed., Grenoble, 2000.

Tacussel P., L’attraction sociale, Méridians-Klincksieck, Paris, 1984.

Thibaud J.-P., En quête d’ambiances. Éprouver la ville en passant, MetisPresses, Genève, 2015.

Thibaud J.-P., « Donner le ton aux territoires » In P.-L. Colon, Ethnographier les sens, Édition Petra, Paris, pp. 235-255, 2013.

Torgue H., Pessin A., Villes imaginaires. Introduction à l’imaginaire urbains, Champs urbain, Paris, 1980.

Watt Smith T., Le dictionnaire des émotions. Ou comment cultiver son intelligence émotionnelle (2015), Zulma Essais, Paris, 2019.  

Places

  • Montpellier, France (34)

Date(s)

  • Tuesday, February 15, 2022

Keywords

  • émotion, ambiance urbaine, atmosphère, affect, socialité

Contact(s)

  • Fabio La Rocca
    courriel : fabio [dot] la-rocca [at] univ-montp3 [dot] fr

Information source

  • Fabio La Rocca
    courriel : fabio [dot] la-rocca [at] univ-montp3 [dot] fr

To cite this announcement

« Le monde des émotions - Métropole sensible », Call for papers, Calenda, Published on Monday, December 13, 2021, https://calenda.org/946365

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search