HomeSolliciter la parole. Les collectes dans le monde juif (XIXe-XXIe siècle)

HomeSolliciter la parole. Les collectes dans le monde juif (XIXe-XXIe siècle)

*  *  *

Published on Thursday, December 16, 2021 by Céline Guilleux

Summary

Ce colloque entend appréhender la sollicitation, par un tiers, d’un retour sur l’expérience et la trajectoire personnelle au sein des populations juives, en incluant dans l’éventail des pratiques étudiées des initiatives individuelles ou collectives de toutes sortes, quels que soient les disciplines (histoire, sociologie, ethnographie, psychologie) mobilisées (ou non) par les initiateurs des collectes, les compétences (artistiques, littéraires, journalistiques) attendues (ou non) des personnes sollicitées et les genres privilégiés (reportages, témoignages, mémoires, autobiographies) pour rassembler des informations d’ordre personnel. Les cas analysés seront en revanche limités à ceux reposant sur une intention précise et explicite de recueillir, conserver et/ou faire connaître l’histoire personnelle des individus.

Announcement

Argumentaire

Des chercheurs se réclamant de différentes disciplines ont récemment mis en avant des initiatives menées à l’époque contemporaine auprès des populations juives d’Europe orientale en vue de collecter (à l’oral ou à l’écrit) des expériences personnelles, qu’il s’agisse d’aborder la vie quotidienne ou d’évoquer des événements marquants, souvent de nature violente et meurtrière. En lien avec l’« impulsion ethnographique » à l’œuvre dans le monde juif au tournant des XIXe  et XXe siècles [Baumgarten/Trautmann-Waller-2014, Veidlinger-2016], cette attention accordée au vécu des individus s’est notamment exprimée dans des projets documentaires entrepris dans la Pologne de l’entre-deux-guerres par le YIVO (Institut historique juif) [Shandler-2002, Cohen/Soyer-2008, Kuznitz-2014], à l’intérieur des ghettos pendant la Seconde Guerre mondiale [Kassow-2007], puis au sein des commissions historiques juives en Pologne et dans les camps de personnes déplacées au lendemain de la Shoah [Jockusch-2012]. D’autres collectes portant sur l’expérience juive sous le joug nazi ont également été analysées ou font l’objet de travaux en cours. Les recherches à leur sujet démontrent la variété des contextes sociaux, culturels, politiques et technologiques dans lesquels ces corpus ont été rassemblés et amènent à interroger leur filiation avec les pratiques documentaires développées dans le sillage du YIVO, acteur de référence en la matière [Wieviorka-1998, Bankier/Michman-2008, Rosen-2010, Horowitz-2011, Lindenberg-2017, Shandler-2017].

En partant des foisonnantes entreprises de collectes de paroles et d’écrits menées auprès des Juifs d’Europe orientale ou des victimes de la Shoah, ce colloque propose d’approfondir les connaissances sur ces deux cas paradigmatiques et de les mettre en perspective en les comparant avec d’autres projets développés dans le reste du monde juif [voir par exemple Mavrogiannis-2013], de la fin du XIXe siècle à nos jours. Bien d’autres entreprises de collecte ont en effet incité les Juifs à prendre la parole, la plume ou plus récemment le clavier pour faire part de leurs expériences personnelles face à des réalités tant ordinaires (touchant à la religion, la culture, la famille, l’éducation, la politique ou au travail) que productrices de fortes ruptures (migrations, révolutions, persécutions, guerres, épidémies). Quant aux collections de témoignages de rescapés de la Shoah, si elles viennent d’emblée à l’esprit sur ce sujet, nombre d’entre elles demeurent encore mal connues.

Ce colloque entend appréhender la sollicitation, par un tiers, d’un retour sur l’expérience et la trajectoire personnelle, en incluant dans l’éventail des pratiques étudiées des initiatives individuelles ou collectives de toutes sortes, quels que soient les disciplines (histoire, sociologie, ethnographie, psychologie) mobilisées (ou non) par les initiateurs des collectes, les compétences (artistiques, littéraires, journalistiques) attendues (ou non) des personnes sollicitées et les genres privilégiés (reportages, témoignages, mémoires, autobiographies) pour rassembler des informations d’ordre personnel. Les cas analysés seront en revanche limités à ceux reposant sur une intention précise et explicite de recueillir, conserver et/ou faire connaître l’histoire personnelle des individus.

Les organisateurs souhaitent donc présenter un large spectre de projets portés à travers l’ensemble du monde juif et croiser ces cas afin d’identifier d’éventuelles similitudes, divergences ou circulations. Ils prévoient de réunir des chercheurs travaillant sur le monde juif dans la perspective des sciences humaines et sociales (histoire, littérature, sociologie, ethnologie, psychologie…) et des personnes ayant participé directement à de telles collectes, et ce afin d’explorer les différentes facettes de ces entreprises documentaires, de leur genèse à leur devenir.

Thématiques proposées

  • Les objectifs (savants, politiques, judiciaires, mémoriels, etc.) des initiateurs de collectes.
  • Les usages postérieurs des informations et récits collectés.
  • Les méthodes (concours d’écriture, questionnaires, etc.) et théorisations des collectes.
  • Les formes d’écritures sollicitées par les collectes.
  • La dimension linguistique des collectes.
  • Les supports matériels des collectes, de leur diffusion et de leur conservation (papier, magnétophone, caméra vidéo ou numérique, presse, livres, diverses plateformes sur Internet).
  • Les circulations à travers le temps et aux échelles locale, nationale et transnationale 1) entre les mondes juifs et non-juifs et 2) à l’intérieur du monde juif (au sein des judaïcités d’Europe orientale et au-delà, en direction notamment du monde séfarade).

Langue

Le colloque se tiendra en français au MAHJ. Les organisateurs privilégieront autant que possible les communications en présentiel. Cependant, le format de cet événement sera adapté en fonction de la situation sanitaire.

Propositions de communications

Les propositions de communication (500 mots, accompagnées d’une courte présentation biographique) sont à envoyer à judith.lindenberg@mahj.org et schaeffercenter@aup.edu

avant le 28 février 2022.

Comité d’organisation

  • Malena Chinski (FMS-EHESS),
  • Judith Lindenberg (MAHJ),
  • Constance Pâris de Bollardière (AUP)
  • Simon Perego (INALCO-CERMOM).

Bibliographie indicative

David Bankier et Dan Michman (dir.), Holocaust Historiography in Context: Emergence, Challenges, Polemics and Achievements, Jérusalem, Yad Vashem, 2008.

Jean Baumgarten et Céline Trautmann-Waller (dir.), Rabbins et savants au village. L’étude des traditions populaires juives XIXe-XXe siècles, Paris, CNRS Éditions, 2014.

Jocelyn Cohen et Daniel Soyer, My Future is in America: Autobiographies of Eastern European Jewish Immigrants, New York, New York University Press, 2008.

Rosemary Horowitz (dir.), Memorial Books of Eastern European Jewry: Essays on the History and Meanings of Yizker Volumes, Jefferson, McFarland & Company, 2011.

Laura Jockusch, Collect and Record! Jewish Holocaust Documentation in Early Postwar Europe, Oxford, Oxford University Press, 2012.

Samuel Kassow, Qui écrira notre histoire ? Les archives secrètes du ghetto de Varsovie, Paris, Grasset, 2011 [2007].

Cecile Ester Kuznitz, YIVO and the Making of Modern Jewish Culture: Scholarship for the Yiddish Nation, New York, Cambridge University Press, 2014.

Judith Lindenberg (dir.), Premiers savoirs de la Shoah, Paris, CNRS Éditions, 2017.

Pandelis Mavrogiannis, « The Judeo-Spanish Oral Archive (JSA). Data Collection, Metadata Description, Results, and Perspectives for Development », dans Michael Studemund-Halévy, Christian Liebl et Ivana Vučina Simović (dir.), Lengua y literatura de los sefardíes en tierras de los Habsburgo, Barcelone, Tirocinio, 2013, p. 385-406.

Alan Rosen, The Wonder of Their Voices: The 1946 Holocaust Interviews of David Boder, New York, Oxford University Press, 2010.

Jeffrey Shandler (dir.), Awakening Lives: Autobiographies of Jewish Youth in Poland before the Holocaust, New Haven, Yale University Press, 2002.

Jeffrey Shandler, Holocaust Memory in the Digital Age: Survivors’ Stories and New Media Practices, Stanford, Stanford University Press, 2017.

Jeffrey Veidlinger (dir.), Going to the People: Jews and the Ethnographic Impulse, Bloomington, Indiana University Press, 2016.

Annette Wieviorka, L’ère du témoin, Paris, Fayard, 2013 [1998].

Places

  • Musée d'art et d'histoire du judaïsme
    Paris, France (75)

Event format

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Thursday, May 19, 2022

Keywords

  • témoignage, récit de vie, archive, juif, Shoah, histoire orale, documentation

Contact(s)

  • Constance Paris de Bollardière
    courriel : cparisdebollardiere [at] aup [dot] edu

Information source

  • Constance Paris de Bollardière
    courriel : cparisdebollardiere [at] aup [dot] edu

To cite this announcement

« Solliciter la parole. Les collectes dans le monde juif (XIXe-XXIe siècle) », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, December 16, 2021, https://calenda.org/948402

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search