HomeDes morts privés de funérailles

HomeDes morts privés de funérailles

Des morts privés de funérailles

Modalités contestées et enjeux de la mise en terre

*  *  *

Published on Wednesday, January 19, 2022

Abstract

Les pratiques mortuaires qui n’incluent ni funérailles, ni sépulture, méritent une attention particulière. En effet refuser l’accès à des funérailles témoigne de la disqualification de certains individus selon leurs statuts, les circonstances de leur mort ou certains de leurs actes, ce qui apporte des informations essentielles sur le fonctionnement des sociétés d’hier à aujourd’hui. Cette troisième journée d’étude qui fait suite aux deux journées réalisées à Montpellier en juin 2021 et consacrées à la privation intentionnelle de funérailles, se propose de poursuivre notre réflexion interdisciplinaire et diachroniques sur l’absence de traitement funéraire en se focalisant sur des modalités problématiques de mise en terre, et en questionnant leurs enjeux.

Announcement

Présentation

Les pratiques mortuaires qui n’incluent ni funérailles, ni sépulture, méritent une attention particulière. En effet refuser l’accès à des funérailles témoigne de la disqualification de certains individus selon leurs statuts, les circonstances de leur mort ou certains de leurs actes, ce qui apporte des informations essentielles sur le fonctionnement des sociétés d’hier à aujourd’hui. Ainsi les historiens et les anthropologues sociaux ont montré que certaines sociétés privaient les esclaves de funérailles,cependant que d’autres traitaient la dépouille des suicidés de façon discriminante, et que pour d’autres encorele cadavre des criminels ou des vaincus de la guerre devait être simplement jeté aux ordures après leur mise à mort. Et, la question du sort fait aux enfants mort-nés continue de faire couler beaucoup d’encre signalant la difficulté à statuer sur la nature véritablement funéraire du traitement de leur dépouille. Par ailleurs, en contextes archéologiques, s’il est admis, qu’un dépôt de restes humains n’est pas systématiquement le fruit d’un traitement funéraire, il n’y a eu, à ce jour, que peu de tentatives pour référencer et comparer de façon ordonnéeles pratiques mortuaires qui privent certains individus de funérailles. Le fait que ce pan de recherche ait tardé à se développer est dû à plusieurs causes. Il est d’une part probable qu’un traitement non-funéraire des dépouilles a moins de chance de produire des traces matérielles exploitables par les archéologues, mais ce retard pose aussi le problème de l’identification des traitements qui ne sont pas funéraires à partir de données archéologiques. Cette troisième journée d’étude qui fait suite aux deux journées réalisées à Montpellier en juin 2021 et consacrées à la privation intentionnelle de funérailles, se propose de poursuivre notre réflexion interdisciplinaire et diachroniquesur l’absence de traitement funéraire en se focalisant sur des modalités problématiques de mise en terre, et en questionnant leurs enjeux.

Programme

9h00 Introduction de la journée Aurore Schmitt (CNRS, UMR 5140 ASM, Montpellier) & Elisabeth Anstett (CNRS, UMR 7268 ADES, Marseille)

  • 9h15 Gourdon Vincent (CNRS, UMR 8596, Centre Roland Mousnier, Paris), Sage Nathalie (CNRS, UMR 7219, Laboratoire SPHERE, Paris) La sépulture des morts-nés : un enjeu politique dans la France impériale
  • 10h00 Carayon Lisa (Université Paris 13UMR 8156 CNRS, IRIS, Paris) "ça ne se jette pas". Malaises et évolutions du droit français quant au traitement des embryons morts

10h45 pause

  • 11h00 Paresys Cécile (Inrap Grand Est/UMR 7264 CEPAM), Marchaisseau Vincent (Inrap Grand Est/UMR 6298 ARTEHIS, Dijon), Roms Cédric (Inrap Grand Est/UMR 8589 LaMOP, Paris) Le refus de sépulture paroissiale à Troyes aux XIVe-XVe siècles : la découverte d'un lieu d'inhumation de prisonniers

11h45 Discussion générale animée par Aurore Schmitt & Elisabeth Anstett

  • 14h00 Tavenne Léa (Université Paul Valéry-Montpellier 3, UMR 5140 ASM), Berthaut-Clarac Sébastien (Université de Perpignan, UR 7379, CRESEM) Mourir en bord de mer : naufrages et inhumations des « corps noyez » sur les côtes du golfe du Lion au XVIIIe siècle
  • 14h45 Alfieri Chiara LPED ( IRD, Aix-Marseille Université), Egrot Marc LPED ( IRD, Aix-Marseille Université) Système funéraire perturbé, Bergame 2020, Italie

15h30 Discussion générale animée par Aurore Schmitt & Elisabeth Anstett

16h30 Conclusion

Informations pratiques

En présentiel uniquement

Inscription gratuite mais obligatoire : sansfunerailles@gmail.com

Places

  • Faculté des sciences médicales et paramédicales, Campus Timone, bâtiment pédagogique - 27 boulevard Jean Moulin
    Marseille, France (13)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Monday, March 21, 2022

Keywords

  • privation, sépulture, pratique funéraire, interdisciplinarité

Contact(s)

  • Aurore Schmitt
    courriel : sansfunerailles [at] gmail [dot] com

Information source

  • Aurore Schmitt
    courriel : sansfunerailles [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Des morts privés de funérailles », Study days, Calenda, Published on Wednesday, January 19, 2022, https://doi.org/10.58079/182w

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search