HomeMythographies postcoloniales

HomeMythographies postcoloniales

Mythographies postcoloniales

Histoire, mémoire et revenance du passé dans la littérature et les arts

*  *  *

Published on Tuesday, January 25, 2022

Abstract

Deuxième numéro de la revue Nodus sciendi consacré à l’esthétisation du mythe, ce volet thématique entend interroger l’émergence, la flexibilité et l’irradiation du mythe dans la littérature et les arts de l’extrême-contemporain. Les propositions de contribution attendues seront soit théoriques soit portées sur l’analyse d’un ou plusieurs corpus littéraires, cinématographiques, musicaux, graphiques, etc. L’intérêt sera porté sur les productions littéraires et artistiques publiées de 2000 à 2021 afin d’observer et prendre la pleine mesure critique de la fièvre mythologique des deux dernières décennies.

Announcement

Coordination scientifique du numéro 25 de la revue Nodus Sciendi

  • Konandri A. Virginie
  • Amouzou Emile

Argumentaire

1. Volet thématique

L’époque est à la nostalgie. Que l’on fasse cas du retour du colonial pour désigner une « phase de confrontation avec l’histoire coloniale « (Coquio, 2008), que l’attention soit portée sur la mélancolie postcoloniale perçue comme une « pathologie néo-impérialiste des politiques mises en œuvre dans les pays occidentaux » qui marque le retour des empires coloniaux (Gilroy, 2020), ou que l’art soit devenu à nouveau interventionniste pour redécouvrir les vertus utilitaristes, démocratiques et hétéronomes d’écoles esthétiques tels que Dada, le situationnisme ou la négritude, on ne peut que constater la résurgence d’une fascination pour le passé et un goût prononcé pour les archives. Caisses de résonnance de cette sensibilité d’époque, la littérature et les arts permettent d’observer les dynamismes imaginaires grâce auxquels les évènements et les figures du passé dépassent le statut de ruines pour servir d’efficaces ferments à la refiguration d’un temps antérieur « où chaque récit joue ainsi le rôle d’un passeur. Il est le passeur du passé, mais l’objet de cette passation, il ne possède jamais [le passé] sous la forme d’une antécédence pure, il donne ce dont il est en dette grâce aux ruses de la mémoire et de l’imagination » (Hamel, 2006).

Cette revenance du passé, de ses évènements et de son imaginaire spectral, le récit littéraire ou cinématographique et les représentations artistiques en transmettent l’expérience par le recours à la mythographie ; autrement dit à l’écriture ou la réécriture de mythes. La fonction de la mythographie contemporaine associe un déplacement temporel à une déterritorialisation ou une reterritorialisation à même de basculer d’une réutilisation des mythes d’apparence simpliste comme dans Reine Pokou : concerto pour un sacrifice de Véronique Tadjo (2005) à un recyclage ambigu tel qu’on peut en voir les manifestations dans La Genèse, long métrage de Cheick Oumar Sissoko (1999) où le mythe génésique de la Bible judéo-chrétienne s’ancre dans un paysage africain et racialement connoté. Dans les mythographies romanesques de l’extrême-contemporain, la nostalgie, la mélancolie et les politiques contemporaines du deuil servent de terreau fertile à ce que François Hamel nomme les « poétiques de la répétition », expression qui sert à désigner la particularité qu’ont les œuvres littéraires et artistiques à fonctionner telles des machines à hanter le présent. La fièvre mythologique est tout autant susceptible de pousser à l’effacement et la destruction de signes historiques réputés offensants et idéologiquement marqués tel que cela a pu être observé avec le mouvement Black Live Matters. On songerait également aux deux expositions photographiques itinérantes (La dernière carte en 2013 et Les Invisibles en 2018) de Warren Saré qui, en exploitant la pratique du portrait, redonne une face visible au mythe du tirailleur sénégalais dont la mémoire tend à être occultée du récit colonial par des postures mélancoliques particulièrement post-impériales.

L’artiste postcolonial contemporain, qu’il soit écrivain, peintre, auteur de bande dessinée, dramaturge ou réalisateur est un mythographe qui, face à l’histoire, oppose ou propose une mémoire qui, elle-même, permet aux artistes de situer et lier plusieurs scènes de mémoire, d’adopter diverses postures à l’égard du passé et de l’histoire. La principale posture serait celle du chiffonnier qui « fouille dans les poubelles de l’histoire, ramasse des détritus, des déchets. Que va-t-il en faire ? Les revendre dépareillés ? Sa quête est de hasard, il en laisse échapper, à demi ivre. Haillons de mots ou de choses, il ne pourra pas en constituer un tout cohérent, d’un seul temps. » Pour le chiffonnier, dit Régine Robin, « il ne s’agit pas simplement de recombiner des fragments épars, mais de discerner dans des assemblages inédits quelque chose des voix oubliées » (2004). Dès lors, à la figure de chiffonnier, l’artiste mythographe joint celle du médium. Il fait voir et entendre des pans oubliés, tus, effacés et obscurcis de l’histoire.

Deuxième numéro de la revue Nodus Sciendi consacré à l’esthétisation du mythe, ce volet thématique entend interroger l’émergence, la flexibilité et l’irradiation du mythe dans la littérature et les arts de l’extrême-contemporain. Les propositions de contribution attendues seront soit théoriques soit portées sur l’analyse d’un ou plusieurs corpus littéraires, cinématographiques, musicaux, graphiques etc. L’intérêt sera porté sur les productions littéraires et artistiques publiées de 2000 à 2021 afin d’observer et prendre la pleine mesure critique de la fièvre mythologique des deux dernières décennies. Les propositions s’inscriront dans l’un des axes suivants sans toutefois s’y limiter :

  • Mythes et romans historiques
  • Réécriture, intertextualité et mythographie littéraires
  • Arts et médiagénie des mythes
  • Culture visuelle de la mémoire coloniale
  • Mythocritique et mythanalyse de la fiction postcoloniale
  • Histoire, mémoire, violence
  • Genre, féminisme et contre-écriture des mythes
  • Mythes et cinéma historique
  • Sonorités de l’histoire, musiques mémorielles
  • Mythes et écopoétique de la mémoire
  • Transferts culturels, réutilisation et recyclage du mythe
  • Le mythe dans la peinture ou la photographie d’histoire

2. Note de lecture : Lire Dans le ventre du Congo de Blaise Ndala

Ce numéro désire accueillir également, sous la forme d’articles scientifiques, des notes de lectures du roman, Dans le ventre du Congo, de l’écrivain afrocanadien, Blaise Ndala. Les articles exploreront les thématiques de leur choix afin de proposer différents angles de lecture de ce roman qui, en plus du prix Ivoire 2021, a également reçu, la même année, le prix Ahmadou Kourouma.

Modalités de soumission

Les propositions d’articles sont attendues, au plus tard, le 20 février 2022, à minuit à l’adresse suivante : nodussciendi@gmail.com

Ils comprendront, tout au plus, 500 mots et devront mentionner le titre de la proposition, le nom du contributeur, l’affiliation institutionnelle et une courte notice biobibliographique de cinq lignes au maximum. Il faudra également préciser si l’étude proposée vise le volet thématique ou la note de lecture.

Chronogramme

  • Réception des propositions jusqu'au 20 février 2022 ;
  • Réponses aux proposants 05 mars 2022 ;
  • Réception des articles complets 30 avril 2022 ;
  • Publication juin 2022

Pour les articles sélectionnés, les contributeurs s'acquitteront de frais d’instruction et de publication à hauteur de 40.000 fcfa (environ 70 euros) pour les Enseignants-chercheurs et Docteurs, et 25.000 fcfa (environ 40 euros) pour les doctorants.

Références bibliographiques

Coquio, Catherine (dir.), Retours du colonial ? Disculpation et réhabilitation de l'histoire coloniale française, Nantes, L’Atalante, 2008, « Comme un accordéon ».

Gilroy, Paul, Mélancolie post-coloniale, Paris, Éditions B42, Marc Saint-Exupéry (trad.), 2020.

Hamel, Jean-François, Revenances de l'histoire : répétition, narrativité, modernité, Paris, Éditions de Minuit, 2006.

Robin, Régine, "Peut-on recycler le passé ?", Esthétique et recyclages culturels : Explorations de la culture contemporaine, Walter Moser et Jean Klucinsjkas (dir.), Ottawa, Presses de l'université d'Ottawa, 2004, p. 65-77.

Siganos, André, Mythe et écriture : la nostalgie de l'arcahaïque, Paris, PUF, 1999.

Sironneau, Jean-Pierre, Le retour du mythe, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, Coll. « Bibliothèque de l'imaginaire », 1980.

Comité scientifique de revue

  • ADOM, Marie-Clémence, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët Boigny
  • BOA, Thiémélé Ramsès, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët Boigny
  • BOHUI, Djédjé Hilaire, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët Boigny
  • COULIBALY, Adama, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët Boigny
  • KOFFI LEZOU, Aimée Danielle, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët Boigny
  • KONÉ, Amadou, Professeur des Universités, Georgetown University, Washington DC
  • KOUADIO, N’guessan Jérémie, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët Boigny
  • KOUAKOU, Jean-Marie, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët Boigny
  • LY Amadou, Professeur des Universités, Université Cheick Anta Diop
  • MADÉBÉ, Georice Berthin, Professeur des Universités, CENAREST-IRSH/UOB 
  • SIDIBE, Valy, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny
  • SISSAO, Alain Joseph, Professeur des Universités, INSS/CNRST, Ouagadougou
  • VION-DURY, Juliette, Professeur des Universités, Université de Paris XIII
  • VOISIN, Patrick, Professeur de chaire supérieure en hypokhâgne et khâgne A/L ULM, Pau
  • WESTPHAL, Bertrand, Professeur des Universités, Université de Limoges

Comité de lecture

  • ADOM, Marie-Clémence, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny
  • ASSI Diané Véronique, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny
  • BEDIA, Jean-Fernand, Maître de Conférences, Université Alassane Ouattara
  • BODO Cyprien, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny
  • IBO, Lydie, Professeur des Université, Université Alassane Ouattara
  • KONANDRI Affoué Virginie, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny
  • KONÉ, Klohinwélé, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny
  • LARROUX N’GUESSAN, Béatrice, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny
  • MONGUI, Pierre-Claver, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • N’GORAN, Koffi David, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny
  • TOH, Bi Tié Emmanuel, Professeur des Université, Université Alassane Ouattara

Places

  • Abidjan, Côte d'Ivoire

Date(s)

  • Sunday, February 20, 2022

Keywords

  • mythe, littérature, beaux-arts, musique, postcolonialité, mythocritique, cultural study, histoire transnationale, transculturalité, Afrique, Caraïbes, diaspora

Contact(s)

  • Alain Agnessan
    courriel : nodussciendi [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Alain Agnessan
    courriel : nodussciendi [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Mythographies postcoloniales », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, January 25, 2022, https://doi.org/10.58079/1843

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search