HomeLa professionnalisation des acteurs de la mission

HomeLa professionnalisation des acteurs de la mission

La professionnalisation des acteurs de la mission

Transfert, déploiement, diversités et évolution des ministères et des métiers en mission (XIXe-XXIe siècle)

*  *  *

Published on Tuesday, January 25, 2022

Abstract

L’objectif de ce colloque est de tenter une approche comparative des différentes stratégies adoptées par les missions chrétiennes dans le temps et dans l’espace. Il s’intéressera d’abord au transfert des modèles apportés par les missionnaires étrangers et aux adaptations imposées très vite par le terrain. Il observera ensuite les transformations qui touchent à la conception, la nature, la pratique des ministères importés. Ce colloque ambitionne essentiellement de découvrir la « fabrique » des divers ministères et professions laïques dans la mission outre-mer à l’époque contemporaine (XIXe-XXIe siècle), soumise aux pressions politiques et sociales, d’en décrire la naissance, les mutations, ce qui naît et ce qui meurt, les héritages et les ruptures au sein des jeunes églises.

Announcement

Hypothèse

Au cours des siècles, les Missions catholiques et protestantes ont joué divers rôles au sein des empires formels et informels, nations et pays dans lesquels elles œuvraient. Avant tout chargés d’évangéliser les sociétés autochtones, les missionnaires remplirent tour à tour et souvent simultanément des fonctions d’instruction, d’éducation, de soin au nom de la foi et du progrès de la civilisation. Qualifiés parfois de « touche à tout » – Jack of all trades1, les acteurs de la mission se sont employés à construire des édifices, creuser des puits, soigner leur prochain, parfois pratiquer la pêche, la cueillette et la chasse – des activités indispensables à leur survie. Nécessité faisant loi, de nouvelles professions et des ministères, reconnus ou non, émergèrent au sein des stations missionnaires : artisans, agriculteurs, soignants, etc.

Le trajet qui conduit de la métropole aux stations missionnaires confronte les altérités et leurs bagages culturels. En effet, si les objectifs théoriques de la mission sont souvent, au départ, clairs et précis, il n’en reste pas moins que le terrain missionnaire devient un laboratoire expérimental qui met à l’épreuve ces mêmes objectifs : « Cela conduisit à une réflexion théologique sérieuse sur le sens et le but de la mission2. »

Au plan institutionnel, le champ missionnaire a contribué à la création de chaires de missiologie dans les Facultés de théologie comme, par exemple, en 1896 à l’Université protestante de Halle sous l’égide de Gustav Warneck. Un peu plus tard en 1914, la 1ère chaire de missiologie catholique est créée à Munster avec Joseph Schmidlin. Le but commun est de former les futurs missionnaires à une certaine « adaptation » du christianisme à la culture locale grâce à une meilleure compréhension de cette dernière. Des professions ou ministères nouveaux émergent en conformité avec les exigences locales : enseignants (instituteurs, professeurs), « savants » (linguistes, ethnologues, etc.)

Alors que, dans le « vieux monde », les ministères des acteurs chrétiens se sont concentrés sur celui du prêtre/pasteur, dans le « nouveau monde » de la mission outre-mer, ces ministères et ces emplois liés aux Églises ont continué à se déployer et se diversifier. Certes, le missionnaire au long cours, homme blanc, dûment consacré, a longtemps été dominant et l’organisation des ministères des Églises de départ est resté la norme. Mais les Missions engagées dans un processus « d’indigénisation » (pris ici au sens d’ « autochtonisation ») ont appris à répondre différemment aux demandes locales.

In fine, le passage de la direction des Églises à un statut de collaborateur soumis à l’autorité de responsables « indigènes » a engagé de nouvelles reconfigurations aux effets encore mal connus en matière de ministères et de professions liées aux Églises. L’autochtonisation du corps missionnaire n’a-t-elle pas également transformé la mission en fabrique de l’émancipation sociale et ethnique ?

Objectif

L’objectif de ce colloque est de tenter une approche comparative des différentes stratégies adoptées dans le temps et dans l’espace. Il s’intéressera d’abord au transfert des modèles apportés par les missionnaires étrangers et aux adaptations imposées très vite par le terrain. Il observera ensuite les transformations qui touchent à la conception, la nature, la pratique des ministères importés. Il cherchera, par exemple, à mieux comprendre les logiques qui sous-tendent les mutations des métiers au service des missions dans le domaine éducatif, sanitaire, artisanal, voire industriel. Il observera en parallèle l’évolution des ministères, entre reproduction des modèles anciens, valorisation de certaines fonctions (catéchistes, soignants), invention de nouveaux ministères. Il s’intéressera à la place tenue par les femmes, auxiliaires ou « aides missionnaires » au début, devenu(e)s des missionnaires à part entière, mais pas forcément avec la même autorité que les hommes, revendiquant progressivement leur autonomie, s’émancipant de la tutelle masculine, et conduisant leur propre transformation.

Ce colloque ambitionne essentiellement de découvrir la « fabrique » des divers ministères et professions laïques dans la mission outre-mer à l’époque contemporaine (XIXe-XXIe siècles), soumise aux pressions politiques et sociales, d’en décrire la naissance, les mutations, ce qui naît et ce qui meurt, les héritages et les ruptures au sein des jeunes Églises. Il visera dans cette perspective à s’ouvrir à tout l’éventail des expériences (y compris dans la mouvance charismatique et pentecôtiste). Il insistera particulièrement sur les dernières décennies qui ont connu la remise en question de la mission « traditionnelle » et un renouvellement complet des processus entrainant des mutations fondamentales.

Le CREDIC a déjà publié plusieurs volumes d’actes qui croisent ce sujet. Les intervenant(e)s sont invité(e)s à en tenir compte (voir la bibliographie) afin de ne pas dupliquer les thématiques mais à les enrichir et les développer

Problématisation

Les points 1.1 et 1.2 de l’Axe 1 feront l’objet d’une introduction des directeurs scientifiques du colloque

Axe 1 Mettre en œuvre la mission : transfert à l’identique et adaptations spontanées

1.1. Le ministère du missionnaire au centre de la mission (le premier cercle) 

  • Émergence du ministère de missionnaire pour le « nouveau monde » : reproduction des ministères connus et reconnus dans le « vieux monde »
  • Les adaptations au contact des réalités du terrain 
  • Le retour d’expériences : évolution des formations, des instructions, des règlements

1.2. La place accordée aux missionnaires auxiliaires (le deuxième cercle)

  • Différences entre régime catholique et régimes protestants
  • Le temps de la polyvalence et de la multiplication des tâches : construire, produire, enseigner, soigner
  • Le temps de la professionnalisation : une gestion différenciée pour les priorités et les modalités selon les Églises missionnaires

 1.3. Évolution des rôles assignés aux indigènes : dans l’ombre des sources missionnaires mais omniprésents

  • Employés au service de la mission : interprètes, guides, domestiques, ouvriers… Qu’est-ce qui les distingue des employés au service des Églises historiques ?
  • Dans l’ombre du récit missionnaire mais au centre de l’évangélisation : le catéchiste dans ses différentes déclinaisons. Contrôle apparent par le missionnaire, large marge de manœuvre dans la pratique (qui commence avec la traduction en langue locale). Objets et sujets de la mission, les autochtones deviennent acteurs, un maillon indispensable dans le processus d’évangélisation et de christianisation des sociétés autochtones (les Natas dans le Pacifique …).
  • Promotion (sous contrôle ?) à la tête des communautés : pasteurs, évangélistes, prêtres indigènes… Un laboratoire pour de nouveaux rapports internationaux et interculturels entre acteurs du Nord et du Sud ?
  • La circulation des modèles et les emprunts à l’autre : de la concurrence à des formes de coopération

Axe 2 La fabrique de nouveaux acteurs dans les missions : au-delà de la reproduction, les réinventions autochtones

2.1. Panorama des nouveaux acteurs professionnels de la mission

  • Missions catholiques : faire entrer le nouveau dans l’ancien. Reproduction au prix de quelques compromis dans les instituts missionnaires ; fondation de nouveaux instituts indigènes très mal connus
  • Missions protestantes : une plus grande liberté d’invention grâce à une plus grande autonomie et à la diversité des Églises de départ (poids des Anglo-Saxons).

2.2. Adaptations des formes de délibération et de vie associative introduites par la mission.

Ex. : que deviennent les confréries, les comités, les mouvements de jeunes transportés en mission ?

2.3. Que deviennent les ministères et les emplois dans les Églises indigènes issues des missions ?

  • Églises liées aux Églises missionnaires historiques : quelle part pour l’invention ?
  • Églises en rupture : mouvements éthiopiens, kimbanguisme et autres Églises indépendantes
  • Églises charismatiques et néo-pentecôtistes : des auto-entrepreneurs du religieux ?
  • Le triomphe de la reproduction chez les catholiques ?

Axe 3 Rôle et place des femmes : un féminisme missionnaire ? 3

3.1. L’évolution du statut et du rôle des femmes 

  • Religieuses catholiques : dominées et dominantes.
  • L’émancipation revendiquée et assumée : de la mère Javouhey au XIXe s. (P. Cornuel) et des Franciscaines de Marie (Christine de Freminville, Catherine Marin), à la petite sœur Magdeleine de Jésus (famille Foucauld) dans les années 1950.
  • « Ministère » syncrétique : par ex. la prophétesse Kimpa Vita, de son nom chrétien, « Dona Béatrice » du Congo ...
  • L’obstacle (infranchissable ?) du sacerdoce

3.2. Femmes missionnaires protestantes

  • Des « Demoiselles missionnaires » et de « la femme du missionnaire » à « la femme missionnaire »
  • La femme missionnaire émancipée de l’autorité maritale, directrice de station missionnaire : par ex. Mary Mitchell Slessor (1848-1915) au Nigeria, Élise Kiener (1853-1919) au Zambèze, Amy Beatrice Carmichael « Amma » (1867-1951) en Inde ...
  • Le ministère pastoral féminin dans les Églises de mission : avancées et résistances. Entre femmes prophétesse et femme pasteur : par ex. la prophétesse Mantsoupa convertie au christianisme, au Basutoland (Lesotho)

3.3. Place des femmes autochtones formées par les missions dans la vie sociale : émergence d’un autre féminisme ?

3.4. Quelle place pour les femmes dans les missions de la mouvance évangélico-pentecôtiste ?

Axe 4 Après la mission : survie, extinction, mutation… 

4.1. Quelques exemples de retours d’expérience dans les anciens pays de départ

  • Influences sur les modes de formation dans les Facultés de théologie.
  • Influence sur les modes d’engagement : coopérants, volontaires, collaborateurs fraternels
  • Le « retour » du missionnaire issu des anciens pays de mission dans les Églises du Nord : a-t-il agi sur les ministères traditionnels ?

4.2. La relève vient-elle du Sud ?

  • Le renouvellement des congrégations religieuses à partir du Sud : un vrai changement ?
  • Les transformations des institutions internationales protestantes : un laboratoire ?
  • Interpréter l’arrivée de ministres du Sud au service des Églises historiques en crise de recrutement : simple inversion des flux ou modèles inédits ?

4.3. Permanences de la figure du missionnaire : queue de comète ou prémices d’autre chose ?

  • Mouvance charismatique : du neuf avec du vieux ou un vrai neuf ?
  • L’énigme des missionnaires évangéliques du Sud (Chine, Corée). 

4.4. Importance des migrations comme fabrique de nouveaux missionnaires : émergence de nouveaux ministères et de nouvelles manières de faire Église ou opportunités à saisir pour obtenir des revenus et du pouvoir ?4

Direction scientifique

  • Claire Kaczmarek : maître de conférences, civilisation britannique et pays du Commonwealth du XVIIIe au XXIe siècle, Université Artois claire.kacz4[at]gmail.com
  • Claude Prudhomme : professeur émérite d’histoire contemporaine, Université Lyon 2 clprudhomme[at]wanadoo.fr

Modalités de soumission

Toute personne intéressée à présenter une communication est invitée à adresser conjointement aux deux directeurs scientifiques du colloque un titre et un bref résumé de sa contribution (3000 signes, espaces compris) en français qu'elle situera dans l'un des axes figurant dans l'argumentaire.

  • Claire Kaczmarek : claire.kacz4[at]gmail.com
  • Claude Prudhomme : clprudhomme[at]wanadoo.fr

Ce résumé précisera l’entrée disciplinaire, présentera la problématique et la méthodologie, indiquera la périodisation, la situation géographique et comportera une description du corpus traité. Il pourra inclure une bibliographie de 5 à 10 titres.

Les auteurs se présenteront brièvement (attaches institutionnelles, centre d’intérêt de recherche, pays, période, etc.).

Calendrier

  • Date limite pour l’envoi des propositions : 20 avril 2022

  • Réponses aux auteur·e·s : avant le 30 avril 2022
  • Les auteurs dont les communications seront retenues pour la publication des actes du colloque devront transmettre leur texte définitif, mis aux normes de l’éditeur, le 15 octobre 2022.

Conditions matérielles

Le CREDIC n'est pas en mesure de prendre en charge les frais de voyage et de pension, mais il offre les frais d'inscription au colloque. Il peut en outre produire une attestation de participation aux chercheurs qui en auraient besoin. La direction du colloque souhaite que les communicants participent à tout ou partie du colloque en vue de créer une dynamique de recherche. Le cadre où se déroule le colloque (le Valais suisse) est remarquable. Dès l'acceptation de la communication un bulletin d'inscription sera adressé.

Bibliographie sélective

Actes des colloques du CREDIC

Jean-Marie Bouron, Bernard Salvaing (dir.), Les missionnaires. Entre identités individuelles et loyautés collectives (XIXe-XXe s.), – Actes du colloque du CREDIC de Nantes, 25-30 août 2014, Paris, Karthala, 2016.

Maurice Cheza (dir.), Les cadres locaux et les ministères consacrés dans les jeunes Églises (xixe-xxe siècle), – Actes du colloque du CREDIC de Louvain-la-Neuve, Belgique, août 1994, Lyon, credic, 1995.

Hugues Didier et Madalena Larcher (dir.), Pédagogies missionnaires. Traduire, Transmettre, Transculturer, – Actes du colloque du CREDIC de Lisbonne (Portugal), 30 août-3 septembre 2011, Paris, Karthala, 2012.

Marie-Thérèse de Maleissye (dir.), Femmes en mission, – Actes du colloque du CREDIC de Saint-Flour, août 1990, Lyon, Université Jean Moulin, 1991.

Jean Pirotte (dir.), Les conditions matérielles de la mission. Contraintes, dépassements et imaginaires (XVIIe-XXe siècles), – Actes du colloque du CREDIC de Belley, 31 août-3 septembre 2004, Paris, Karthala, 2005.

Bernadette Truchet et Jean-François Zorn (dir.), Hommes et femmes en mission (xixe-xxsiècle). Entre partage et confrontation – Actes du colloque du CREDIC de Paris, 23-27 août 2016, Paris, Karthala, 2018.

Autres

Marie-Claude Mosimann-Barbier et Michel Prum (dir.), Missions et colonialisme : le Lesotho à l’heure du bicentenaire d’Eugène Casalis, collection racisme et eugénisme, Paris, L’Harmattan, 2013.

Amy Beatrice Carmichael, Things as they are, Mission Work in Southern India, London, Morgan and Scott, 1905.

Pascale Cornuel, La sainte entreprise. Vie et voyages d’Anne-Marie Javouhey (1779-1851), Alma éditeur, 2020.

Sandra Fancello, Les aventuriers du pentecôtisme ghanéen. Nation, conversion et délivrance en Afrique de l’Ouest, Paris, IRD-Karthala, 2006.

Yannick Fer, Sociologie du Pentecôtisme, Paris, Karthala, 2022.

David Livingstone, The Last Journals of David Livingstone in Central Africa, from 1865 to his Death: Continued by a Narrative of his Last Moments and Sufferings, Obtained from his Faithful Servants, Chuma and Susi David Livingstone, John Murray, London, 1874.

Samuel Macfarlane, The Story of the Lifu Mission, London, 1873. Le missionnaire écossais Samuel Macfarlane (1837-1911) dépeint le portrait du missionnaire polyvalent de la seconde moitié du dix-neuvième siècle : « Jack of all trades, master of none » (p. 75).

Michael McCabe, « L'évolution de la théologie de la mission dans la Société des Missions Africaines de Marion Brésillac à nos jours », Histoire et missions chrétiennes, 2007/2 (n°2), p. 119-141. DOI : 10.3917/hmc.002.0119. URL : https://www.cairn.info/revue-histoire-monde-et-cultures-religieuses1-2007-2-page-119.htm.

Gwendoline Malogne-Fer, « L’accès des femmes au pastorat », Archives de sciences sociales des religions, 138, avril - juin 2007, URL : http://journals.openedition.org/assr/4752.

Rebecca Rogers, « Le catholicisme au feminin: thirty years of women's history », Historical Reflections/Réflexions Historiques, vol. 39, n° 1, spring 2013, p. 82s, Gale Academic On File, link.gale.com/apps/doc/A335922598/AONE?u=anon~7d149f3c&sid=googleScholar&xid=97e78b2f.

Gilles Vidal, « L'action missionnaire des natas des îles Loyauté dans le détroit de Torres à la fin du XIXe siècle », Études théologiques et religieuses, 2006/3 (Tome 81), p. 301-319 : https://www.cairn.info/revue-etudes-theologiques-et-religieuses-2006-3-page-301.htm.

Jean-François Zorn, La missiologie. Émergence d’une discipline théologique, Coll. Actes et Recherches, Genève, Labor et Fides, 2004.

Sources imprimées en ligne avec recherche possible par terme

pour les pères blancs, les chroniques trimestrielles et rapports annuels : http://www.msv3.org/Main.aspx?BASEID=MDACH

pour les MEP : divers bulletins sur Gallica. Cf. le site de l’IRFA : 

https://irfa.paris/publications-mep-1840-1962-bibliotheque-numerique

Notes

1. Dans son ouvrage The Story of the Lifu Mission, le missionnaire écossais Samuel Macfarlane (1837-1911) dépeint le portrait du missionnaire polyvalent de la seconde moitié du dix-neuvième siècle :« Jack of all trades, master of none » (The Story of the Lifu Mission, London, 1873, p. 75). La polyvalence est aussi au cœur du petit ouvrage de Francis Aupiais, Le missionnaire, 1938.

2. Michael McCabe, « L'évolution de la théologie de la mission dans la Société des Missions Africaines de Marion Brésillac à nos jours », p. 3

3 Voir Histoire & Missions chrétiennes, n° 16 et 30 en ligne ou sur Cairn

4 Voir les travaux récents d’anthropologues comme ceux de Sophie Bava

Places

  • Hôtellerie Franciscaine
    Saint-Maurice, Switzerland

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Wednesday, April 20, 2022

Keywords

  • histoire, mission chrétienne, missionnaire, église

Contact(s)

  • Claire Kaczmarek
    courriel : claire [dot] kaczmarek [at] univ-artois [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Emilie Gangnat
    courriel : emiliegangnat [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« La professionnalisation des acteurs de la mission », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, January 25, 2022, https://doi.org/10.58079/184c

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search