HomeIVe Conférence internationale d’histoire de la franc-maçonnerie

HomeIVe Conférence internationale d’histoire de la franc-maçonnerie

*  *  *

Published on Wednesday, February 16, 2022

Summary

Dans la continuité des premières International Conferences on the History of Freemasonry (ICHF) inaugurées à Edimbourg en 2007, Paris accueille depuis 2015 ces rencontres de la recherche maçonnique internationale. Cette session se propose de poursuivre la recherche et la réflexion sur l’histoire et la compréhension des hauts-grades et de leurs mises en système à partir des grands questionnements et approches de la recherche contemporaine.

Announcement

Argumentaire

Dans la continuité des premières International Conferences on the History of Freemasonry (ICHF) inaugurées à Edimbourg en 2007, Paris accueille depuis 2015 ces rencontres de la recherche maçonnique internationale. Soutenue par la fondation académique nord-américaine Policy Studies Organization, et coorganisée par le Musée de la franc-maçonnerie, cette quatrième édition donnera lieu à diverses manifestations hébergées à la BnF et dans les sièges d’obédiences maçonniques françaises (Grand Orient de France, Grande Loge de France). À côté d’un cycle de conférences et une table ronde dont les programmes sont déjà établis, deux sessions thématiques sont proposées les 9 et 10 juin 2022.

Session 1

Les « hauts-grades » et leurs mises en systèmes : émergence, structuration, diffusion (1740-1780)

Émergeant entre la fin des années 1730 et le début des années 1740, les « hauts-grades » proposent une réflexion sur le devenir des grands thèmes qui structuraient le troisième degré de la Maçonnerie symbolique : 1° l’architecte et sa mort :  sa vengeance (grades d’ « Elus »), sa postérité et succession ; 2° le Temple et ses mystères : accès au Saint des Saints, voire aux fondations cachées du Temple (grades « Ecossais ») dans une logique de progression « sacrale », question des temples multiples  (« chevalier d’Orient »), 3° la quête de la Parole perdue, qui trouvera son aboutissement dans les grades de « Rose-Croix ». Ces grands thèmes ont engendré à leur tour une efflorescence secondaire vouée à les compléter, les développer ou les prolonger, en phase avec l’évolution des préoccupations et des sensibilités maçonniques. Parallèlement s’est imposée la nécessité de structurer et d’ordonner ces grades dans des ensembles organisés suivant des logiques et des critères variés (thématiques, diachroniques, narratifs …) pour parvenir à des édifices plus ou moins stables et cohérents.

Cette session se propose de poursuivre la recherche et la réflexion sur l’histoire et la compréhension des hauts-grades et de leurs mises en système à partir des grands questionnements et approches de la recherche contemporaine : thématique, institutionnelle (généalogie des grands systèmes contemporains), sociologique, « archéologique » ou génétique (études des variantes, stratification des motifs…), recherche des sources.

On encouragera également l’apport de points de vue ou perspectives renouvelant thématiques et méthodologies :

  • apport de sources issues de traditions populaires ou orales.
  • mécanismes de remploi ou de réappropriation de motifs.
  • analyse des logiques (classificatoires, narratives…) à l’œuvre dans l’ordonnancement de grades au sein d’ensembles structurés.
  • articulations entre grades, classes de grades et systèmes et leurs rapports dialectiques avec des « paliers » ou des « étages » initiatiques qu’ils peuvent contribuer à fixer.

Les études sur les grades et systèmes marginaux, éphémères ou diffusés dans des espaces restreints seront les bienvenus, de même que des thèmes touchant à l’histoire culturelle ou des sensibilités. On pense par exemple ici aux essais de classification « chromatique » des classes de grades.

Session 2

Sociétés et sociabilités para-maçonniques (XVIIIe-XXsiècle)

Très tôt, dès son terreau d’origine, la Franc-Maçonnerie a fait l’objet de parodies menées par des groupes constitués qui pouvaient s’exhiber lors de processions publiques (Gormogons, Scald Miserables…). Si les usages maçonniques ont pu par ailleurs faire l’objet de transferts ou de décalques dans d’autres « confréries de métiers » ou assimilées (Francs-Jardiniers), la Maçonnerie n’a pas été elle-même sans produire à sa marge des sociabilités « badines » (Mopses), dont certaines ont pu gagner une postérité notable, en particulier dans la « Maçonnerie du Bois » : Ordre de la Cognée, Ordre des Fendeurs, de la Centaine, ou de la Fidélité, inspirés parfois de sociétés antérieures, et qui ont également pu abriter des entreprises d’ordre politique (Charbonnerie) ou philosophique (Société des Priseurs ou Ordre Tabacologique).

A la convergence entre réflexion sur les formes parodiques ou critiques, les espaces ouverts par les nouvelles sociabilités affinitaires émergeant au XVIIIe siècle, et la question de la circulation des formes maçonniques dans d’autres imaginaires et espaces sociaux, cette session accueillera des études de cas sur des groupements spécifiques.

Elle s’ouvrira également à des réflexions plus larges sur la variété des positionnements vis-à-vis de la Maçonnerie : parodies, déclinaisons, transferts, dérivations des formes et normes...

On pourra également interroger la place de ces sociétés comme espaces de médiation entre la Maçonnerie et d’autres confréries ou groupements professionnels, ainsi que la mixité tendancielle de ces ordres en regard de l’unisexualité de la Maçonnerie.

Méthodologiquement, l’opportunité est également offerte d’user de ces sociétés comme ressources indirectes permettant d’approcher, notamment pour les périodes anciennes, certaines pratiques maçonniques encore insuffisamment documentées.

Modalités de soumission

Les propositions, rédigées en français ou en anglais, doivent comprendre :

  • le nom de l’intervenant
  • le titre
  • un résumé de 300 mots maximum

Elles seront envoyées au format pdf à Laurent Segalini : laurent.segalini@godf.org

Date limite d’envoi des propositions : 4 avril 2022

Comité scientifique

  • Pierre Mollier, Conservateur - Musée de la franc-maçonnerie.
  • Laurent Segalini, Attaché de conservation - Musée de la franc-maçonnerie.

Places

  • Grande Loge de France, 8, rue Puteaux
    Paris, France (75017)

Event format

Full on-site event


Date(s)

  • Monday, April 04, 2022

Keywords

  • histoire moderne, histoire des idées, franc-maçonnerie, sociabilité, imaginaire, rite

Information source

  • Laurent Segalini
    courriel : laurent [dot] segalini [at] godf [dot] org

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« IVe Conférence internationale d’histoire de la franc-maçonnerie », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, February 16, 2022, https://calenda.org/964894

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search