HomeContrat post-doctoral : Santé / social et numérique

HomeContrat post-doctoral : Santé / social et numérique

Contrat post-doctoral : Santé / social et numérique

La plateformisation du dossier médical partagé : trajectoires de réformes et coordinations en pratiques

*  *  *

Published on Tuesday, March 01, 2022

Abstract

Appel à candidature pour un contrat postdoctoral à pourvoir dès que possible dans le cadre d’un projet de recherche soutenu par la MiRe Drees (mission de recherche de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, Ministère de la santé et des solidarités).

Announcement

En bref

  • Catégorie : Post-doctorat. Temps plein - 100 %
  • Rémunération : Ech 1 - INM 624 (Brut : environ 2 924 € / Net environ : 2 350 €)
  • Prise de poste : dès que possible
  • Durée contrat: CDD de 12 mois (possibilité de prolongement)
  • Rattachement institutionnel : Université de Bourgogne, LIR3S UMR 7366 CNRS-uBFC, U.F.R. Sciences Humaines, 4 bd Gabriel - BP 17270 F - 21072 DIJON CEDEX lir3s@u-bourgogne.fr
  • Equipe-projet implantée sur 3 régions (BFC, Bretagne, Ile-de-France), télétravail accepté.
  • Date limite de candidature : 2 mars 2022

1. Contexte

Responsable scientifique - Coordinatrice: Marielle Poussou-Plesse, Maîtresse de conférences en sociologie (LIR3S – UMR 7366 CNRS UBFC)

Equipe projet : Anne Buttard (LEDi –UBFC), Olivier Giraud (Lise – UMR 3320 CNRS Cnam), Hervé Hudebine (Labers – UBO), Jorge Muňoz (Labers – UBO), Christine Peyron (LEDi –UBFC), Morgane Valageas (LIR3S – UMR 7366 CNRS UBFC).

Financement et programme de recherche : MiRe-DREES (en partenariat avec la CNAF, la CNSA, la CNAV, le HCAAM et le HCFEA) Usages des technologies numériques dans le champ de la santé, de l’autonomie (handicap & dépendance) et de l’accès aux droits.

Lien vers la rubrique dédiée du programme de recherche : ici.

Description synthétique du projet de recherche CLUE-DMP

Préparée depuis 2018, la version du Dossier médical partagé (DMP) qui est lancée en ce début d’année repose sur des automatismes inédits d’ouverture et sur une architecture contenant une vision d’ensemble de l’ordonnancement des acteurs du numérique en santé. Inscrit pour les usagers dans un Espace numérique de santé (ENS) et adossé pour les professionnels à un Bouquet de services (BSP), le DMP 2022 est un dispositif plateformisé. Un effet de levier est politiquement attendu de cette plateformisation, qui dépasse la réponse aux difficultés ayant fait obstacle depuis 2004 à l’entrée du DMP dans le quotidien des pratiques de santé.

Le projet de 24 mois table sur ce contexte de renaissance du DMP pour offrir un premier paysage raisonné de ses usages. L’objectif est double. Dans une optique d’Analyse des politiques publiques, il s’agit de donner une intelligibilité au référentiel réformateur qui vise à refondre le système de santé par le numérique. Dans une optique de Science and technology studies, il s’agit de sonder les incidences de la version plateforme du DMP sur les coordinations en pratiques entre usagers et professionnels ; entre ces professionnels (au-delà des médecins, des professionnels de la prise en charge médico-sociale sont concernés).

Le projet est organisé en trois volets :

  • Analyse du DMP comme instrument héritier et scripteur d’un cours réformateur de politique publique sur la période 2018-2023

  • Etude qualitative de ce que fait le déploiement du DMP 2022 aux organisations et pratiques de soins dans 4 contextes contrastés du point de vue des logiques de coordination professionnelles

  • Documentation des enjeux et modalités d’échanges entre praticiens de ville et praticiens de santé au travail engagés par les prescriptions de convergence entre le Dossier Médical de Santé au Travail (DMST) et DMP.

Parmi les résultats attendus, figurent :

  • Caractérisation de la plateformisation de l’État sanitaire associée au design du DMP 2022

  • Mise en évidence des scripts de « prises de/mises en contact » contenus dans les ENS et BSP.

  • Identification des zones de flexibilité interprétative de « l’infrastructure plateforme » et analyse du rôle d’opérateurs de traduction

  • Typologie des problèmes relatifs à « l’accommodement des perspectives » entre professionnels

  • Analyse de la résilience des coordinations en place face à la coordination générique prescrite par la plateformisation du DMP.

  • Evaluation de la capacité prêtée aux usages des Dmp d’encapaciter les personnes. Analyse de la place et du rôle de porte-parole de visions critiques et concurrentes du numérique en santé.

2. Mission générale et activités confiées

La personne recrutée qui travaillera sous la direction de la responsable du projet et en collaboration étroite avec les autres membres de l’équipe pluridisciplinaire, aura un rôle structurant pour la conduite des deux premiers volets. En lien avec la place centrale que le projet donne à la notion d’infrastructure-frontière (Bowker, Star, 1999 ; Humbert, 2020), sa mission générale sera de contribuer à produire à la fois une intelligence générale des écosystèmes d’acteurs et actants enrôlés par l’action gouvernementale, et une compréhension située de l’instanciation de cette infrastructure-frontière dans divers contextes de pratiques identifiés par le projet.

De manière transversale, sur la durée du contrat, la personne recrutée sera co-organisatrice des étapes de la conduite du projet (gestion de l’espace collaboratif de travail, préparation et animation des réunions d’équipe, participation aux réunions d’échange prévues par le programme de recherche dans le cadre duquel le projet est financé) et sera co-responsable de la rédaction des documents d’étape et du rapport intermédiaire (à 12 mois). Elle sera associée aux valorisations du projet et de ses résultats (publication académique, communication en colloque, séminaire).

De manière spécifique sur les enquêtes empiriques, le.la chercheur.e post-doctorale aura en charge de :

  • Systématiser et prolonger la constitution et l’analyse du corpus documentaire relatif au DMP comme instrument de politique publique (littérature académique sur les Electronic Health Records, sur la thématique du Governement as a Platform ; dossiers technico- juridiques) et mener des entretiens avec une liste sélective de policy makers ;

  • Mener une dizaine d’entretiens répartis pour moitié d’une part auprès de professionnels chargés d’accompagner le déploiement de l’ENS et du BSP et d’autre part, de membres de communautés de développeurs engagées dans la mise au point d’applications (API) liées à la plateformisation du DMP ;

  • Préparer et conduire au moins deux des quatre études de cas du Volet 2 : monographies de type ethnographique visant une MSP et/ou un réseau de santé et/ou un SI ou une plateforme de coordination gérontologique et/ou un Ehpad (terrains à définir après un travail de recension et de cartographie des territoires pilotes).

3. Profil recherché

Condition de diplôme: doctorat en sciences sociales (sociologie, science politique, anthropologie, sciences de l’information et de la communication, économie, gestion) de préférence en lien avec le sujet du projet de recherche.

Une expérience de recherche collective ou personnelle ayant déjà conduit à articuler les thématiques de l’informatisation/numérisation/digitalisation et l’analyse de politiques publiques

Socle de connaissances dans le domaine des institutions et des logiques réformatrices des secteurs de la santé et du médico-social (virage inclusif, virage chronique, paradigme du parcours...) et/ou des professionnalités en santé.

4. Compétences et aptitudes souhaitées

  • Assistance scientifique à la conduite de projet : autonomie et rigueur, esprit de synthèse, travail en équipe, sens de la déontologie de la recherche pour nouer des relations de qualité avec des interlocuteurs de statuts variés

  • Appétence réelle pour l’interdisciplinarité en sciences sociales et pour l’étude de l’agentivité des médiations techniques

  • Bonne maîtrise des techniques d’enquête et d’écriture ethnographiques (entretiens, observations, comptes rendus de terrains)

  • Maîtrise de l’anglais des SHS (écrit et oral)

  • Une expérience de traitement de corpus sous Nvivo ou Iramuteq serait un plus.

5. Caractéristiques de l’offre

  • Type de contrat : Contrat postdoctoral
  • Durée du contrat : 12 mois
  • Quotité : temps plein 100%
  • Date d’entrée en fonction : dès que possible
  • Rémunération : Ech 1 - INM 624 (Brut 2 924 € / Net 2 350 €)
  • Laboratoire de recrutement : LIR3S Laboratoire Interdisciplinaire de Recherches « Sociétés, Sensibilités, Soin » - UMR 7366 CNRS UBFC
  • Localisation : le télétravail est accepté. L’équipe projet est localisée sur trois régions où des enquêtes seront menées (BFC, Bretagne, Ile de France). Les réunions d’équipe alterneront présentiel et distanciel.

Un budget est prévu pour la prise en charge des déplacements sur les différents terrains d’enquête et lieux de réunion.

Les plus du poste

  • Un souci partagé de l’ensemble des membres de l’équipe de promouvoir une collégialité gage de bonnes conditions de travail et de fécondité du projet

  • Le cadre d’échanges scientifiques et institutionnels qu’offre le programme de recherche lancé par la MiRe dans lequel s’inscrit le projet

  • En fonction du profil et de la disponibilité du.de la candidat.e, possibilité d’un prolongement du contrat au-delà des 12 mois sur le Volet 3 du projet

  • Appui d’une ingénieure d’études du Lir3s sur les aspects veille documentaire et traitement du corpus

  • Budget dédié aux retranscriptions d’entretiens

6. Modalités de candidature : dossier et entretien

Merci de bien vouloir transmettre un CV détaillé et une lettre de motivation (2 pages maximum) présentant l’intérêt pour le sujet et le poste en lien avec l’adéquation de la candidature.

Merci d’indiquer dans la lettre de motivation la date effective de disponibilité et le lieu de résidence en cas de préférence pour le télétravail.

Date limite pour postuler : 2 mars 2022

Envoi par mail avec demande d’accusé de réception à :

  • marielle.poussou@u-bourgogne.fr

Les auditions des candidat.e.s sélectionné.e.s auront lieu en distanciel la semaine du 14 mars pour une prise de poste dès que possible.

Une demande de pièces complémentaires (type publications non téléchargeables) pourra être demandée aux personnes retenues pour l’entretien.


Date(s)

  • Wednesday, March 02, 2022

Keywords

  • numérique, santé, politique publique, usage professionnel, dossier usager

Contact(s)

  • Marielle Poussou-Plesse
    courriel : marielle [dot] poussou [at] u-bourgogne [dot] fr
  • Frédérique Poirot
    courriel : lir3s [at] u-bourgogne [dot] fr

Information source

  • Marielle Poussou-Plesse
    courriel : marielle [dot] poussou [at] u-bourgogne [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Contrat post-doctoral : Santé / social et numérique », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Tuesday, March 01, 2022, https://doi.org/10.58079/18cz

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search