HomeHaut les masques ! L’art d’être dandy

HomeHaut les masques ! L’art d’être dandy

*  *  *

Published on Thursday, March 03, 2022

Abstract

Le volume Haut les masques ! L’art d’être dandy ambitionne d’analyser les différents rôles incarnés par les dandys dans la littérature française et francophone et nourrir le débat en proposant de nouveaux champs d’investigation. Afin de rassembler une galerie de portraits la plus riche possible, nous invitons à soumettre des propositions consacrées non seulement aux personnages mythiques, mais aussi aux héros ou héroïnes rarement étudiés.

Announcement

Argumentaire

La vie du dandy est un spectacle permanent. Son obligation première est de provoquer par la singularité, de passer du drame à la comédie, d’étonner la société plongée dans le marasme et l’inertie. Grâce à sa stratégie, il crée autour de lui toute une atmosphère de secret pour brouiller les pistes et dérouter son public. Menant un jeu habile, il s’invente des poses et se complaît à cacher son visage derrière de nombreux masques, un de ses accessoires préférés. Ce camouflage sert d’armure protectrice, mais en même temps il peut cacher le destin tragique, comme le notent Patrick Favardin et Laurent Bouëxière : « nouer sa cravate pendant des heures, jusqu’à ce point de perfection que lui seul peut reconnaître, ressemble à la toilette d’un condamné à mort et laisse soupçonner que derrière le masque se cachent les effets horrifiants d’un mal étrange »[1]. Les dandys « boivent dans leur masque leur sang qui coule, et restent masqués »[2], écrit Jules Barbey d’Aurevilly dans Du Dandysme et de George Brummell.

Pour le dandy, le masque n’est pas le seul attribut, mais il est son attribut le plus fidèle, le plus important peut-être, car il correspond au rôle qu’il choisit. Il devient donc un illusionniste en perpétuelle représentation, metteur en scène de soi-même ainsi que du monde qui l’entoure. Derrière l’allure splendide et l’élégance raffinée, on retrouve un individu se cachant derrière un masque d’ironie, d’extravagance, d’artifice, d’impassibilité, de misogynie et bien d’autres. Le rôle qu’il joue remplace sa véritable nature et il ne peut plus, ou plutôt ne veut plus l’abandonner. Comme le note Charles Baudelaire dans Mon cœur mis à nu : « Le dandy doit être sublime sans interruption : il doit vivre et dormir devant un miroir »[3].

Le volume Haut les masques ! L’art d’être dandy ambitionne d’analyser les différents rôles incarnés par les dandys dans la littérature française et francophone et nourrir le débat en proposant de nouveaux champs d’investigation[4]. Afin de rassembler une galerie de portraits la plus riche possible, nous invitons à soumettre des propositions consacrées non seulement aux personnages mythiques, mais aussi aux héros ou héroïnes rarement étudiés.

Modalités de soumission

Les propositions de contribution (en français), ne dépassant pas 400 mots et accompagnées d’une brève notice biobibliographique de l’auteur, sont à envoyer à Edyta Kociubińska (ekociub@kul.pl) jusqu’au 27 mars 2022.

Calendrier

  • 27 mars 2022 - remise des propositions de contribution
  • début avril 2022 – notification d’acceptation
  • 20 juin 2022 – date limite pour la remise du texte intégral, évaluation
  • courant 2023 – publication du volume

Éditeur du volume

Edyta Kociubińska, Université Catholique de Lublin Jean-Paul II

https://pracownik.kul.pl/edyta.kociubinska/wiecej

Quêtes littéraires

https://czasopisma.kul.pl/ql

Club des Dix-Neuviémistes, http://clubdesdixneuviemistes.pl

Comité scientifique

  • José-Luis Diaz (Université Paris VII, France)
  • Giovanni Dotoli (Université de Bari, Italie)
  • Véronique Duché (Université de Melbourne, Australie)
  • Gérard Gengembre (Université Caen Normandie, France)
  • Pierre Glaudes (Université Paris IV, France)
  • Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke, Canada)
  • Philippe Hamon (Université Paris III-Sorbonne Nouvelle, France)
  • Georges Jacques (Université Catholique de Louvain-la-Neuve, Belgique)
  • Samia Kassab-Charfi (Université de Tunis, Tunisie)
  • Wiesław Malinowski (Université Adam Mickiewicz de Poznań, Pologne)
  • Bertrand Marchal (Université Paris IV, France)
  • Paweł Matyaszewski (Université Catholique de Lublin JP II, Pologne)
  • Charles Mazouer (Université Bordeaux-Montaigne, France)
  • Zbigniew Naliwajek (Université de Varsovie, Pologne)
  • Catherine Nesci (Université de Californie à Santa Barbara, États-Unis)
  • Marc Quaghebeur (Archives et Musée de la Littérature, Bruxelles, Belgique)
  • Ana Helena Rossi (Université de Brasília, Brésil)
  • Daniel Sangsue (Université de Neuchâtel, Suisse)
  • Gisèle Séginger (Université Gustave Eiffel, France)
  • Magdalena Wandzioch (Université de Silésie, Pologne)

Notes

[1] P. Favardin, L. Bouëxière, Le Dandysme, Lyon, La Manufacture, 1988, p. 15.

[2] J. Barbey d’Aurevilly, Du Dandysme et de George Brummell, Paris, Les Éditions de Paris, 2008, p. 70.

[3] Ch. Baudelaire, « Mon cœur mis à nu ». In : Œuvres complètes, Paris, Gallimard, p. 1173.

[4] Travaux récents : Dictionnaire du dandysme, A. Montandon (dir.), Paris, Honoré Champion, 2016, 728 p. ; Figures du dandysme, A.-I. François, E. Kociubińska, G. Pham-Thanh, P. Zoberman (dirs.), Frankfurt am Main, Peter Lang, 2017, 206 p. ; Le dandysme, de l’histoire au mythe, E. Kociubińska (éd.), Berlin, Peter Lang, 2019, 218 p.


Date(s)

  • Sunday, March 27, 2022

Keywords

  • dandy, dandysme, littérature, art, masque, jeu, personnage, spectacle, extravagance, ironie, misogynie, artifice, armure, camouflage

Contact(s)

  • Edyta Kociubińska
    courriel : ekociub [at] kul [dot] pl

Information source

  • Edyta Kociubińska
    courriel : ekociub [at] kul [dot] pl

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Haut les masques ! L’art d’être dandy », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, March 03, 2022, https://doi.org/10.58079/18dt

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search