HomeGrain de folie...

HomeGrain de folie...

Grain de folie...

« Parenthèse philosophique », n° 2

*  *  *

Published on Monday, March 07, 2022

Abstract

Folie furieuse, folie douce, folie des grandeurs, la folie est partout dans la langue. Mais qu’est-ce que la folie ? Elle n'est pas pour la philosophie un objet de connaissance mais un obstacle à cet effort cognitif. Dans sa thèse, Michel Foucault s’empare de la pensée hégélienne et propose une analyse anthropologique de la folie. Insensiblement, la folie n’est plus une tare mais une fenêtre sur la vérité de l’homme. Le peintre Jean Dubuffet invente l’Art brut qui expose les ouvrages des aliénés. L’Outsider Art s’en inspire dans le monde anglo-saxon. Le colloque Grain de folie... invite tous les chercheurs à apporter leur « grain de sel » sur cette question pluridisciplinaire (médecine, littérature, arts plastiques, cinéma, bande dessinée, etc.).

Announcement

Argumentaire

Folie furieuse, folie douce, folie des grandeurs, la folie est partout dans la langue. Mais qu’est-ce que la folie ? C’est « un trouble mental », « un manque de jugement », « une idée ou une action extravagante », « ce qui échappe au contrôle de la raison ».

En grec, folie se dit mania d’où découlent manie, maniaque et Ménades « femmes furieuses » adoratrices de Dionysos (Bacchantes pour les Romains). Le radical a généré des mots plus positifs : Euménides « bienveillantes », Mnémosyne « la mémoire » ou mathématique « ce qui peut être appris ».

En latin, folie se dit furor. Les mots de la famille lexicale sont tous péjoratifs : Furies (déesses de la vengeance poursuivant les criminels), fureur, furieux.

La folie n’est pas pour la philosophie un objet de connaissance mais un obstacle à cet effort cognitif. Ce concept n’apparait pas dans l’histoire de la philosophie. Pour Descartes, la folie désigne les limites ou l’impossibilité du raisonnement. Hegel l’appelle « dérangement de l’esprit » qui dérègle l’harmonie du corps et de l’âme (La Phénoménologie de l’esprit, 1807). S’il faut trouver les causalités extérieures et internes de cette maladie, on ne peut garantir la guérison.

La littérature regorge de névrosés et de psychotiques. Le théâtre offre un large éventail. L’Orestie d’Eschyle s’intéresse aux infanticides et aux parricides. Le théâtre shakespearien a immortalisé de nombreux déséquilibrés (Macbeth, Hamlet, Othello). Le drame romantique s’en inspire pour ses figures monstrueuses (Lorenzaccio de Musset, Lucrèce Borgia de Victor Hugo). Que dire d’Antonin Artaud ? Qui peut oublier Caligula de Camus ? Qui est cette Folle de Chaillot de Giraudoux ? Romans, contes et nouvelles habitent nos souvenirs d’images fortes de folie (Majnoun et Leïla, Don Quichotte de Cervantès, Journal d’un fou de Gogol, L’Idiot de Dostoïevski, Oblamov de Gontcharov, Le Horlà de Maupassant, A Rebours de Huysmans, Edgar A Poe Histoires extraordinaires, La petite fille au bout du chemin de Highsmith, Sage comme une image de Ruth Rendell, Face aux ténèbres. Chroniques d’une folie de Styron, D’après une histoire vraie de Le Vigan…). La poésie tutoie différentes formes de folie (La nef des fous de Brant, La Vie est un songe de Caldéron, Chants de Maldoror de Lautréamont, Illuminations de Nerval, …).

Les médecins du XIXe siècle se passionnent pour la maladie mentale. Le peintre Théodore Géricault exécute la série des « monomanes » de l’hôpital de la Salpêtrière à la demande d’un psychiatre (1820). La folie inspire modèle comme peintre (Autoportrait en désespéré de Gustave Courbet 1844-45)

Dans sa thèse de philosophie, Michel Foucault s’empare de la pensée hégélienne, et propose une analyse anthropologique de la folie. Au XIXe siècle, le docteur Pinel libère le forcené de ses chaînes, le fou devient un « aliéné », produit d’une structure ternaire, homme/folie/société. Dès le XXe siècle, le médecin a tout pouvoir sur son malade. Jacques Lacan et Jacques Derrida contesteront la pensée hégélienne et les travaux de Foucault.

Insensiblement, la folie n’est plus une tare mais une fenêtre sur la vérité de l’homme. Le peintre Jean Dubuffet s’intéresse « aux petits ouvrages de rien du tout » des autodidactes « qui sonnent très fort », c’est l’Art brut (1945). Il expose les œuvres de malades mentaux dans la Collection d’Art brut, créée à Lausanne en 1976, comme les dessins de Julie Bar, tableaux brodés de Juliette-Elisa Bataille…. Les Anglo-Saxons préfèrent le nom d’Outsider Art (forgé en 1972 par Roger Cardinel).

La folie est le thème récurrent de colloques psychiatriques ou psychanalytiques (Folies paternelles, 2020 ; Antichambre de la folie, 2016 ; La Folie, 1976, Milan). Historiens et littéraires commencent timidement à s’en emparer : colloque de la SIEFAR Femme et folie sous l’Ancien régime (Société internationale pour l’étude des femmes sous l’Ancien régime, 2021), séminaire Ethique de la folie ordinaire : médecine, philosophie, littérature (Ethica, Littérature, éthique et arts, Paris-Nanterre 2022-2023).

Axes thématiques

Le colloque Grain de folie invite tous les chercheurs à apporter leur « grain de sel » sur un thème inépuisable. Nous attendons vos propositions en matière de :

  • médecine: psychanalyse, psychiatrie, neurologie, gérontologie
  • littérature: mythologie, théâtre, roman, poésie, épopée, conte, nouvelle, essai
  • lexique: vocabulaire de la folie en français, en latin, en grec, en arabe
  • cinéma: Kubrick (Shining), Forman (Vol au-dessus d’un nid de coucou, Amadeus), Laurence Ferreira Barbosa (Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel), Mélanie Laurent (Le bal des folles), Julia Ducournau (Grave), Laetitia Colombani (À la folie, pas du tout), Emmanuelle Couau (Très bien, Merci)
  • Architecture: Gaudi, Facteur Cheval
  • D. : Nicolas de Crécy (La République du catch), Moreau et Lupano (Le Singe de Hartpool)
  • arts plastiques: Jérôme Bosch, Peter Brueghel, Vincent Van Gogh, Gérard Garouste, Salvador Dali, Franz Xaver Messeschmidt, Camille Claudel

Modalités de soumission

Pour chaque proposition de communication, le texte devra comporter :

  • La notice biobibliographique de l’auteur.
  • Le titre de la communication.
  • Un résumé de 300 mots.
  • 5 mots-clés.
  • Une bibliographie.

Langues du webinaire : Français, anglais et arabe.

NB : Les actes du webinaire seront publiés dans un numéro spécial de la revue Paradigmes.

Pour participer, veuillez remplir la fiche jointe ci-dessous et l’envoyer avant le 7 août 2022 aux deux adresses :

  • mahieddine.belaid@univ-batna2.dz
  • evemarie.halba@noos.fr

Calendrier

- Date limite de la réception des résumés : 07 août 2022

- Notification d’acceptation : 15 août 2022

- Date limite de la réception des articles : 21 novembre 2022

- Dates du webinaire : mercredi 14 décembre 2022

- Publication des actes du webinaire : début mars 2023

Présidents d’honneur

  • Monsieur ZERGUINE Ammar, directeur du CEIL – Batna 1.
  • Monsieur BOLOGNE Jean Claude, essayiste, romancier, historien, université de Liège.

Présidents du webinaire

  • Dre HALBA Eve-Marie, université Paris IV.
  • Pr SAÏDI Saïd, université Batna 1.

Comité scientifique

  • Foudil DAHOU, Président, Professeur, Université de Ouargla
  • Koffi Ganyo AGBEFLE, Membre, Professeur, ACAREF – Lomé
  • Tayeb BOUDERBALA, Membre, Professeur, Université Batna 1
  • Cristina ÁLVARES, Membre, Professeur, Université du Minho
  • Samira SOUILAH, Membre, Professeur, Université de Annaba
  • Ana Isabel LABRA CENITAGOYA, Membre, Maître de conférences, Université d’Alcalá
  • Patrick AUROUSSEAU, Membre, Maître de conférences, Université Clermont Auvergne
  • Farida LEBBAL, Membre, Maître de conférences, Université Batna 2
  • Marion POIRSON-DECHONNE, Membre, Maître de conférences, Université Montpellier 3
  • Sami CHAÏB, Membre, Maître de conférences, ENS - Ouargla
  • Marie LEFELLE, Membre, Maître de conférences, Université d’Artois
  • Hichem SOUHALI, Membre, Maître de conférences, Université Batna 2
  • Monique CARCAUD-MACAIRE, Membre, Maître de conférences, Université Montpellier 3
  • Mounir HAMMOUDA, Membre, Maître de conférences, Université de Biskra
  • Mathieu BOURHIS, Membre, Maître de conférences, Université de Nantes
  • Mahieddine Islam BELAÏD, Maître de conférences, Université Batna 2

Bibliographie

Actes du colloque brouettiste de la folie littéraire et bibliographie imaginaire, 2010, Droz.

ARTAUD, Antonin, 1938, Le Théâtre et son double.

BRANT, Sébastien, 1494, La nef des fous.

CHAZAUD, J., et BONNAFÉ, L., 2006, La Folie au naturel : le premier colloque de Bonneval comme moment décisif de l’histoire de la psychiatrie, L’Harmattan.

ESTELON, Vincent, 2016, Les Folies compulsives, Dunod.

FOUCAULT, Michel, 1976, Histoire de la folie, Gallimard.

GONTCHAROF, Ivan, 1859, Oblomov.

GIRAUDOUX, Jean, 1945, La Folle de Chaillot.

GOGOL, Nicolas, 1835, Journal d’un fou.

HEGEL, Georg Wilhelm Friedrich, 1807, La phénoménologie de l’esprit.

NARBEL Nathalie, RICHIE Samia, 2016, Doués de folie : récits à bascule, Labor et Fides.

PAGÈS, Claire, « Hegel et les maladies de l’âme. La conception hégélienne de la folie relue par Derrida, Foucault et Lacan », 2013, in L’En-je Lacanien, n° 20, p. 113-139.

THUILLIER, Jean, 1996, La Folie : histoire et dictionnaire.

Places

  • 53, Route de Constantine. Fesdis, Batna, 05078, Algérie.
    Batna City, Algeria (05078)

Event attendance modalities

Full online event


Date(s)

  • Sunday, August 07, 2022

Attached files

Keywords

  • folie, aliénation, normalité, altérité, identité, idiosyncrasie, conscience

Contact(s)

  • Mahieddine Islam Belaïd
    courriel : mahieddine [dot] belaid [at] univ-batna2 [dot] dz

Reference Urls

Information source

  • Mahieddine Islam Belaïd
    courriel : mahieddine [dot] belaid [at] univ-batna2 [dot] dz

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Grain de folie... », Call for papers, Calenda, Published on Monday, March 07, 2022, https://doi.org/10.58079/18e0

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search