HomeL’intersubjectivité et le social

HomeL’intersubjectivité et le social

L’intersubjectivité et le social

Perspectives phénoménologiques

*  *  *

Published on Friday, March 04, 2022

Abstract

La journée d’étude « L’intersubjectif et le social. Perspectives phénoménologiques » se donne pour objectif de revenir sur ces orientations de l’analyse phénoménologique. Il s’agira d’accorder une attention particulière aux modalités d’accès aux phénomènes intersubjectifs et sociaux : comment décrire et analyser ces phénomènes où se jouent notre expérience de l’autre, des autres, du social enfin ? Il faudra également faire droit aux différents rapports que l’on a pu établir entre l’intersubjectif et le social : est-il bien dit que l’on puisse penser l’un par l’autre ou qu’il faille penser l’un avec l’autre ? Ne convient-il pas plutôt de rétablir une distinction nette entre l’intersubjectif et le social, puisque l’un ne se réduit pas à l’autre, ni ne s’en déduit ?

Announcement

Argument

Le mouvement phénoménologique a, depuis longtemps, accordé une attention particulière au phénomène d’autrui et, plus largement, à la question de l’intersubjectivité et de la socialité. Le classement des manuscrits de Husserl, le fondateur de la phénoménologie regroupe ainsi sous une même rubrique, celle de « l’expérience de ce qui est étranger » (Fremderfahrung), des investigations qui ont trait à l’intersubjectivité et au social. Tout récemment, la phénoménologie sociale a connu un regain d’intérêt, qui anime tout à la fois études historiques et recherches originales, en s'appuyant sur les orientations statiques, génétiques et génératives de la méthode phénoménologique.

La journée d’étude « L’intersubjectif et le social. Perspectives phénoménologiques » se donne pour objectif de revenir sur ces orientations de l’analyse phénoménologique. Il s’agira d’accorder une attention particulière aux modalités d’accès aux phénomènes intersubjectifs et sociaux : comment décrire et analyser ces phénomènes où se jouent notre expérience de l’autre, des autres, du social enfin ? Il faudra également faire droit aux différents rapports que l’on a pu établir entre l’intersubjectif et le social : est-il bien dit que l’on puisse penser l’un par l’autre ou qu’il faille penser l’un avec l’autre ? Ne convient-il pas plutôt de rétablir une distinction nette entre l’intersubjectif et le social, puisque l’un ne se réduit pas à l’autre, ni ne s’en déduit ?

Cette journée, organisée par le laboratoire Logiques de l’Agir, fera une large place aux jeunes chercheuses et aux jeunes chercheurs travaillant actuellement sur ces questions.

Programme

Jeudi 10 mars

Salon Préclin

10h30 Accueil des participants

10h45 - 12h45 

  • Laurent Perreau (Professeur, Université de Franche-Comté / Logiques de l'agir) : introduction et conférence plénière : « Retours sur la naturalité du social »
  • Benoît Sibille (Doctorant, Université de Franche-Comté / Logiques de l'agir) : « Vivants humains et non-humains. Penser une intersubjectivité interspécifique avec Husserl »

14h30 - 17h30 

  • Clara Chaffardon (Doctorante, Université de Franche-Comté / Logiques de l'agir) : « Chair et intersubjectivité dans les théories queer et féministes. Penser la constitution du sujet par autrui avec la phénoménologie »
  • Quentin Gailhac (Doctorant, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « Les expériences du ‘nous’. Du social à l’historique, et retour »
  • Grégori Jean (Professeur, Université Côte d’Azur) : conférence plénière : « L’intersubjectivité sans socialité : l’élément de la sensualité » 

11 mars

Grand Salon

10h00 - 12h00

  • Michaël Crevoisier (Docteur, Université de Franche-Comté / Logiques de l'agir): « Le champ impersonnel et le social chez Sartre. Du sujet éclaté au groupe en fusion »
  • Natalie Depraz (Professeure, Université de Rouen) : conférence plénière : « L’inter-enaction. Microphénoménologie de l’intersubjectivité en action. »

13h30 - 16h30

  • Circé Furtwängler (Doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « L'originaire et le primitif. La phénoménologie à l'épreuve de l'anthropologie chez Mikel Dufrenne »
  • Luz Ascarate (ATER, Université de Franche-Comté / Logiques de l'agir) : « Phénoménologie des utopies »
  • Benjamin Busquet (Doctorant, CHRI, Université de Nice) : « La complicité transcendantale ou comment être seuls à deux »

Institutions organisatrices

  • Logiques de l’agir UR2274
  • Ecole Doctorale SEPT
  • Université de Franche-Comté

Comité d’organisation 

  • Luz Ascarate,
  • Michael Crevoisier,
  • Clara Chaffardon,
  • Circé Fürtwangler,
  • Quentin Gailhac,
  • Laurent Perreau.

Organisation et contacts : Laurent Perreau (laurent.perreau@univ-fcomte.fr), Luz Ascarate (luz.ascarate@univ-fcomte.fr)

Participation

Ces journées d’étude sont ouvertes à toutes et tous sans inscription préalable.

Subjects

Places

  • Salon Préclin |Grand Salon - UFR SLHS, 32 rue Mégevand
    Besançon, France (25)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Thursday, March 10, 2022
  • Friday, March 11, 2022

Keywords

  • phénoménologie, intersubjectivité, social, société, philosophie, Husserl

Contact(s)

  • Luz Ascarate
    courriel : luz [dot] ascarate89 [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Luz Ascarate
    courriel : luz [dot] ascarate89 [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« L’intersubjectivité et le social », Study days, Calenda, Published on Friday, March 04, 2022, https://doi.org/10.58079/18f3

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search