HomeLes enjeux stratégiques du « New space »

HomeLes enjeux stratégiques du « New space »

Les enjeux stratégiques du « New space »

Réflexions sur un phénomène dynamique

*  *  *

Published on Monday, March 07, 2022

Abstract

Le développement croissant des activités spatiales a permis l’émergence de nouveaux acteurs aux côtés des puissances spatiales traditionnelles. De nouveaux états, conscients de l’atout stratégique qu’elles représentent, ont ainsi considérablement développé leurs capacités spatiales et en font le levier d’une politique d’influence consciemment structurée. L’évolution la plus remarquable concerne cependant l’ouverture de l’espace aux acteurs privés et l’extension du champ d’application des technologies spatiales, dans un mouvement désigné comme le New space. La participation croissante de ces acteurs privés aux activités spatiales nationales et leurs divers projets commerciaux d’envergure préfigurent ainsi leur rôle de plus en plus important dans l’exploration et l’exploitation de l’espace. Ce bouleversement est toutefois encore largement en développement. S’il est pour l’instant difficile de percevoir ses limites, on peut en revanche tenter d’en dessiner les contours.

Announcement

Présentation

Ce séminaire se donne pour but d’étudier le New Space en tant que phénomène dynamique, dont les catégorisations et les définitions restent encore mouvantes. Son objectif est de présenter, à chaque séance, les réflexions des chercheurs sur un aspect précis des divers enjeux stratégiques qu’il véhicule et d’en tirer des conclusions. L'interdisciplinarité favorisée par la participation d'historiens, de politistes, de juristes, de diplomates mais aussi de doctorants et jeunes docteurs est au cœur des ambitions de ce séminaire, pensé en articulation avec les autres champs de recherche de l'IESD (programme pluriannuel « Interconnexion des capacités stratégiques hautes »).

Organisé de manière à évoquer l’évolution à la fois géographique et temporelle des activités spatiales du New Space, ce séminaire se composera de 4 séances de 2H qui auront lieux en distanciel:

Programme

Lundi 7 mars, 18-20h, en visioconférence

E Terra, La bataille des lanceurs

Alors qu’Arianegroup s’apprête à construire un micro-lanceurs réutilisable d’ici 2026, afin de concurrencer Space X, cette première séance dressera ainsi un tableau du paysage des lanceurs à l’ère du New Space. Quel avenir s’offre aux micro-lanceurs en France et en Europe ? Y a-t-il encore une place pour les lanceurs lourds ? Et quel intérêt les armées portent-elles au développement de nouveaux types de lanceurs ? Telles seront les questions auxquels nos invités, issus du monde de la recherche et de l’industrie, apporteront leurs réponses.

Modérateur : Lise Dubois, Doctorante

Intervenants :

  • Stanislas Maximin, ingénieur, président et cofondateur de Venture Orbital Systems : Les micro-lanceurs
  • Amaury Dufay, chargé d’études à l’Institut d’études de stratégie et de défense : Les lanceurs lourds
  • Paul Wohrer, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique

Lundi 14 mars, 18-20h, en visioconférence

Ad Lunam, Coopération et compétition sur la Lune

Avec la publicisation du programme Artémis, la Lune est redevenue un sujet de convoitises, notamment pour la Chine qui y voit une occasion de concurrencer directement les États-Unis et ses alliés depuis son éviction des programmes spatiaux américains. La compétition dans le domaine spatial se traduit désormais par des choix économiques, stratégiques et diplomatiques avant tout basés sur une volonté de challenger les États sans pour autant avoir recours au conflit direct et se focalisant sur la mise en place de programmes miroirs ou de missions rivales. Et si une nouvelle guerre froide était en train de prendre place dans le domaine spatial ?

Modérateur : Brian Kalafatian, Doctorant

Intervenants :

  • Didier Schmitt, Chargé de l’exploration humaine et robotique à l’ESA ;
  • Peter Weiss, PDG de Spartan Space ;
  • Valentin Degrange, Doctorant et chargé d’étude à l’IESD

Lundi 21 mars, 18-20h, en visioconférence

Ad Martis, L’union des objectifs commerciaux et de la recherche scientifique ?

La troisième conférence du séminaire de l’Institut d’Étude de Stratégie et de Défense (IESD) consacrée au New Space étudiera la place des objectifs scientifiques dans les dynamiques du nouvel âge spatial. En effet, le renouveau du secteur spatial des dix dernières années est très souvent abordé sous l’angle des ruptures commerciales et technologiques qu’il apporte. Aujourd’hui, les équipages à destination de la Station Spatiale Internationale, ou même les sondes d’exploration, décollent régulièrement sur des fusées commerciales. La science n’est-elle, pour autant, qu’une passagère du New Space ? Les exemples des atterrisseurs du Commercial Lunar Payload Service (CLPS) de la NASA, des ambitions martiennes de Space X, ou Vénusienne de RocketLab, semblent en tout cas montrer que les destinations relativement lointaines sont de plus en plus à la portée des acteurs privés. Comment la science peut-elle profiter de cette dynamique ? Les objectifs scientifiques de l’exploration spatiale pourrait-il être eux-mêmes un objet de profits ? Serait-ce souhaitable ?

Modérateur :Amaury Dufay, Chargé d’étude IESD

Intervenants :

  • Jean-François Genest, ancien vice-président scientifique d’Airbus et fondateur et World Advanced Researche Project Agency (WARPA)
  • Marie Ange Sanguy, rédactrice-en-chef de Espace & Exploration
  • Brian Kalafatian, Doctorant

Lundi 28 mars, 18-20h, en visioconférence

Ad Astra, Éthique et déontologie du New Space

À court ou long terme, les activités humaines dans l’espace extra-atmosphérique auront un impact sur celui-ci et il convient dès lors de les penser non seulement dans une perspective économique, mais également morale et éthique. L’objet de la quatrième et dernière séance de ce séminaire de recherche consacré au New Space sera donc d’aborder, au travers des prismes de l’histoire, de la philosophie et du droit, ces questionnements. Ceux-ci traversent le domaine des activités spatiales alors qu’il est aujourd’hui secoué par les transformations que l’on connaît, et doivent nécessairement être pris en compte alors que nous imaginons le monde de demain. Seront ainsi envisagées les problématiques que soulèvent la conduite d’activités à but commercial et lucratif dans l’espace extra-atmosphérique.

Modérateur : Valentin Degrange, Doctorant et chargé d’études IESD

Intervenants :

  • Jacques Arnould, expert éthique au CNES
  • Laëtitia Cesari Zarkan, Doctorante et chercheuse à l’UNIDIR
  • Lise Dubois, Doctorante : « Les questions éthiques dans le débat politique et universitaire allemand »

Inscriptions

Pour vous inscrire à une ou plusieurs séances, remplissez le formulaire en ligne.

Event attendance modalities

Full online event


Date(s)

  • Monday, March 07, 2022
  • Monday, March 14, 2022
  • Monday, March 21, 2022
  • Monday, March 28, 2022

Keywords

  • espace, stratégie, new space, relation internationale

Contact(s)

  • Valentin Degrange
    courriel : valentin [dot] degrange [at] hotmail [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Valentin Degrange
    courriel : valentin [dot] degrange [at] hotmail [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Les enjeux stratégiques du « New space » », Seminar, Calenda, Published on Monday, March 07, 2022, https://doi.org/10.58079/18g8

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search