HomeWorking lectures | Chaire Beauté·s

HomeWorking lectures | Chaire Beauté·s

*  *  *

Published on Thursday, March 17, 2022

Abstract

La chaire Beauté·s portée par l’université PSL (Paris sciences lettres) mobilise ponctuellement chercheurs, artistes et praticiens qui souhaitent rendre compte d’un questionnement d’actualité auquel ils ou elles font face, en lien avec la notion de beauté. Ces rendez-vous au format singulier mettent en avant la recherche en train de se faire, plutôt que le savoir comme produit fini. La programmation complète du cycle de conférences « Working lectures » sera dévoilée au fil de l'eau.

Announcement

Les Working Lectures inaugurent un nouveau format de conférences au service de l’actualité de la recherche et de l’interdisciplinarité. La Chaire Beauté·s invite une personnalité académique ou artistique à présenter une hypothèse de travail actuelle, et lui laisse le choix de convier un ou plusieurs collègues de son choix, de disciplines différentes, pour venir stimuler et interroger sa réflexion. Ces conférences pourront mobiliser des dispositifs variés : table-ronde, présentation de projets scientifiques en cours d’élaboration, etc.

L’intitulé « Working Lecture » fait explicitement référence aux « Working Papers » : des documents de travail scientifiques qui sont des versions « work in progress » d’articles universitaires, de chapitres de livres ou de revues. Ces papiers ont pour objectif d'encourager la discussion et de contribuer à l’avancement des connaissances sur un sujet précis, hors du circuit éditorial traditionnel.

Les « Working Lectures » s’inscrivent dans ce principe de production et de diffusion des savoirs, en cohérence avec la dimension prospective de la Chaire Beauté·s.

Chaque conférence se clôture sur un échange avec le public.

Présentation générale 

C’est sous un éclairage rétrospectif que l’on a trop tendance à aborder la question de la beauté : chargée d’une longue histoire, la notion serait un peu passéiste et intimidante. Définie comme unique universalité subjective sans concept chez Kant, la beauté avait pu être convulsive, mortifère ou divine.

Cependant, l’art du XXe siècle s’est progressivement détaché de la notion de beauté, lui préférant celle d’avant-garde, d’engagement ou de jeu avec les codes. Devenue valeur sociale, la beauté semble avoir perdu la radicalité qui la caractérisait autrefois.

Si aujourd’hui nous revenons sur la notion de beauté et que nous lui consacrons une chaire de recherche, c’est que nous croyons qu’il existe des invariants scientifiques de la beauté partageables par des chercheurs de tout horizon disciplinaire, qu’elle est un recours et une coordonnée essentielle de notre rapport au monde.

Aussi la chaire construit-elle la beauté comme notion heuristique et prospective. Il s’agit non seulement d’affirmer que la beauté a un futur et qu’avec une inventivité toujours renouvelée les formes de beauté de demain sont à découvrir, décliner et rêver (nouvelles technologies de la beauté, bio-art, écologie de la beauté…), mais aussi de se dire que le futur, notre pensée du futur a besoin de la beauté, comme boussole pour toujours rester en contact avec ce qu’il y a, en nous, de proprement humain.

Programme

L’élégance de la matière

Jeudi 31 mars 2022 – 18h.

Beaux-Arts de Paris – Amphithéâtre d’honneur.

Chaque pli témoigne d’une grande élégance pour qui sait le contempler. Pour le physicien, l’artiste ou l’historienne de l’art, ce phénomène physique porte en lui des questions fondamentales aux conséquences inattendues. D’un mot-clé à un autre, nos trois invités se prêtent à l’exercice des cadavres exquis : un premier conférencier met en jeu une notion, en déplie le sens, et la transmet au second conférencier, puis au troisième, et ainsi de suite. Une manière oulpienne de questionner la notion de beauté dans trois domaines de recherche différents, pour susciter les analogies et les métaphores qui nous permettent d’enrichir notre regard sur le monde.

  • Benoit Roman | Directeur de Recherche CNRS, membre du laboratoire Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes de l'ESPCI - PSL.
  • Dominique Peysson | Artiste plasticienne et chercheuse en arts.
  • Guitemie Maldonado | Historienne de l'art, Beaux-Arts de Paris.

Informations particulières

La conférence est susceptible d'être filmée.

En vous rendant à cet événement, vous acceptez de figurer sur les images de cette captation.

De la même façon, un photographe professionnel sera présent. Vous avez le droit de vous opposer à l’exploitation et à la diffusion de votre image. Le cas échéant, n’hésitez pas à lui en faire part à l’issue de la conférence.

Les photographies et les enregistrements vidéos pourront être exploités et diffusés dans le stricte cadre des actions d’information et de diffusion de l’université PSL, à l’exclusion de tout autre contexte. L’université PSL s’interdit expressément de procéder à une exploitation des photographies et des enregistrements vidéos qui seraient susceptibles de porter atteinte à la vie privée ou à la réputation, à la dignité, ou à l’intégrité de la personne.

Structural colors

14 juin 2022 – 18h

Beaux-Arts de Paris – Amphithéâtre d’honneur.

Beaux-Arts de Paris – Amphithéâtre d’honneur

C’est autour de l’expérience sensorielle de la couleur que le Dr. María Boto Ordoñez et Ann Veronica Janssens, artiste plasticienne et professeure à l’École des Beaux Arts de Paris, unissent leurs intérêts et tentent de créer de nouvelles formes de beauté. Chez les êtres vivants, les couleurs proviennent des pigments et des structures. La coloration structurelle produit la couleur par des surfaces microscopiquement structurées en couches suffisamment fines pour interférer avec la lumière visible. Par l’interaction de la lumière, la palette de couleurs naturelles obtenue est plus large que celle obtenue à partir des pigments et est responsable de phénomènes tels que l’iridescence ou les changements rapides de couleur qui se traduisent par un camouflage adaptatif.

Le projet Structural colors a pour objectif de concevoir une palette de couleurs biodégradables et non toxiques d’une beauté innovante, de produire des expériences en couleur sans pigment, d’interroger la question de la beauté de la couleur structurelle sous l’angle de la sensorialité, mais aussi d’interroger ces recherches d’un point de vue philosophique et plastique avec la contribution de chercheurs en sciences exactes, en sciences humaines et en arts plastiques.

  • Ann Veronica Janssens, cheffe d'atelier, artiste plasticienne, professeur à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.
  • María Boto Ordoñez, chercheuse,  KASK / École des Arts de l’Université de Gand (Belgique).
  • Heleen Sintobin, professeure en design, KASK / École des Arts de l’Université de Gand (Belgique).
  • Liliana D’Alba, chercheuse en biologie, Naturalis Biodiversity Center, Leiden (NL)

Une arche de beauté

20 septembre 2022

Museum national d’Histoire naturelle.

En cours d’élaboration…

  • Anne Simon, Directrice de Recherche CNRS, République des Savoirs, ENS – PSL.
  • Baptiste Lanaspeze, Directeur des Éditions Wildproject.

Adaptative beauty

Octobre 2022

Lieu à préciser

Quoi de plus familier qu’une pomme de pin ? Ses écailles accomplissent pourtant une prouesse d’ingénierie avec une étonnante économie de moyens. En fonction de l’humidité ambiante, ces dernières s’ouvrent ou se ferment permettant ainsi aux pignons de se disséminer. Cette fonctionnalité robuste repose essentiellement sur la parfaite combinaison de deux matériaux, et ne met en œuvre aucun processus actif. Pouvons-nous nous inspirer de cette élégance naturelle pour concevoir des structures architecturales adaptatives météo-sensibles, dont la forme répond spontanément aux variations subtiles de l’environnement ?

L’objectif du projet Adaptive beauty est de développer des structures tridimensionnelles pouvant se transformer de façon autonome en fonction de leur environnement. Ce projet associe le Laboratoire PMMH de l’ESPCI-PSL à l’Institute for Computational Design and Construction de l’Université de Stuttgart. Il s’agira de mettre en commun des techniques de fabrication additive hygromorphes développées à l’ICDC pour l’architecture, et un nouveau concept de structures déployables étudié au PMMH, afin d’explorer l’élégance de structures météo-sensibles.

En cours d’élaboration…

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Thursday, March 31, 2022
  • Tuesday, June 14, 2022
  • Tuesday, September 20, 2022

Keywords

  • beauté, esthétique, culture, nature, attraît, goût, justesse, éclat, harmonie, laideur, difformité, discordance

Contact(s)

  • Justin Jaricot
    courriel : justin [dot] jaricot [at] ensad [dot] fr

Information source

  • Justin Jaricot
    courriel : justin [dot] jaricot [at] ensad [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Working lectures | Chaire Beauté·s », Lecture series, Calenda, Published on Thursday, March 17, 2022, https://doi.org/10.58079/18hp

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search