HomeMutations sociétales et spatiales africaines

HomeMutations sociétales et spatiales africaines

Mutations sociétales et spatiales africaines

Revue « Espaces africains »

*  *  *

Published on Friday, March 18, 2022

Abstract

Les sociétés africaines sont les témoins de mutations rapides de leurs territoires qui les confrontent à des défis sans précédent, relatifs à la pression démographique sur des ressources limitées, à la question des équilibres écologiques qui en résultent et à la sécurité alimentaire, à la recomposition des enjeux géopolitiques dans la zone sahélienne, et à la crise sanitaire – complexifiée par la pandémie.bDans ce contexte, la question migratoire reste également un enjeu plus que jamais d’actualité, qui se pose à l’échelle de la sous-région, voire du continent

Announcement

La revue Espaces africains n° 1, Mutations sociétales et spatiales africaines

Argumentaire

La revue Espaces Africains constitue un espace de réflexion sur les problématiques des sciences sociales liées à la spatialisation et à la territorialisation des phénomènes sociaux en en Afrique de l’Ouest, et plus généralement sur le continent. Nos sociétés sont les témoins de mutations rapides de leurs territoires qui les confrontent à des défis sans précédent, relatifs à la pression démographique sur des ressources limitées, à la question des équilibres écologiques qui en résultent et à la sécurité alimentaire, à la recomposition des enjeux géopolitiques dans la zone sahélienne, et à la crise sanitaire – complexifiée par la pandémie. Dans ce contexte, la question migratoire reste également un enjeu plus que jamais d’actualité, qui se pose à l’échelle de la sous-région, voire du continent.

Ce premier numéro d’Espaces Africains s’intéressera donc à ces changements sociétaux et à leur traduction dans les espaces et territoires concernés, dans toutes leurs diversités et  spécificités locales, mais aussi aux échelles nationale et sous régionale. Les réflexions proposées sur la transformation de ces contextes sociétaux et spatiaux et les nouveaux enjeux qu’ils posent doivent nous permettre de repenser nos catégories d’analyses, ainsi que les notions et outils que nous utilisons pour les analyser, dans l’optique de répondre aux défis sociétaux majeurs auxquels sont confrontées nos sociétés. Par exemple, dans quelle mesure les notions de « développement », de « croissance », de « développement durable » d’« aide extérieure », de « territoire stato-national », de « groupes ethniques ou ethnoculturel », de « migration », et autres notions-valises, telles que nous les abordons présentement, sont-elles encore pertinentes pour aborder ces enjeux liés à l’espace ?

Modalités de contribution

Dans ce cadre, ce premier numéro de la revue Espaces Africains sollicite donc des articles (50 000 caractères maximum chacun, espaces compris) sur les thèmes suivants :

  • Croissance démographique et migrations
  • Crises économiques et instabilités politiques 
  • Sécurité alimentaire 
  • Crises sanitaires
  • Questions environnementales (déforestation, processus de littoralisation et développement durable)
  • Importance et poids des organisations interétatiques (par ex. la CEDEAO)

Les articles sont à soumettre en ligne à revue@espacesafricains.org

au plus tard pour le 31 mai 2022.

Ils devront impérativement respecter les normes éditoriales, les consignes aux auteurs et la charte éthique de la revue (cf. par exemple les demandes d’autorisation et de reproduction pour les ressources).

Calendrier

  • Lancement de l’appel : 03 mars 2022
  • Envoi des articles pour évaluation : 31 mai 2022 au plus tard

  • Sélection des articles et retour aux auteurs : fin juin 2022
  • Parution du numéro : fin septembre 2022

Descriptif des rubriques

  • Édito
  • Dossier thématique
  • Varias
  • Notes de lecture 

Normes éditoriales

Recommandations préalables

La rédaction de la revue Espaces Africains attire l’attention de ses auteurs sur le respect des recommandations préalables et l’envoi d’articles complets. Le processus de traitement et de publication n’en sera que plus efficace. Le non-respect de ces règles entraînera un renvoi à l’auteur de son article par la rédaction de la revue.

Les contributions doivent être soumises à l’adresse : revue@espacesafricains.org

L’article complet comportera :

  • Dans des fichiers textes séparés (.doc, .docx, .odt) : texte de l’article, tableaux, légendes des illustrations/tableaux (le cas échéant).
  • Dans un dossier séparé : les illustrations (.tiff, .jpg, .eps, .ai) numérotées par ordre d’apparition.

Constitution du texte

Le calibrage maximum d’un article (dossier thématique ou varia) est de 50 000 signes, espaces y compris  (notes et bibliographie incluse).

Les notes de lecture n’excèderont pas 15 000 signes. Les notes de recherche et enquêtes n’excèderont pas 8 000 signes.

Le texte de l’article sera accompagné :

  • d’un résumé en français et en anglais de 300 signes (espaces y compris) ;
  • de quatre à huit mots-clés dans ces mêmes langues.

Chaque article disposera d’un titre court et d’un sous-titre (dans ces mêmes langues).

Aux côtés de son nom (en lettres capitales) et prénom (en bas de casse), l’auteur fera apparaître :

  • son affiliation institutionnelle,
  • ses coordonnées complètes (courriel et adresse postale)

Établissement du texte

Le texte doit être saisi au kilomètre, sans mise en page ni feuille de style en Times New Roman, sans colonnes, sans saut de page ni paragraphe solidaire, sans soulignement.

Les notes de bas de pages doivent être limitées en nombre et en longueur (pas plus de cinquante notes pour un article de 40 000 à 50 000 signes). Elles seront intégrées de manière automatique (menu « Insertion » > « Note » dans Word) et en numérotation continue, en bas de page.

Toutes les références bibliographiques citées (et seulement celles-ci) seront regroupées dans une bibliographie en fin d’article, dont les normes seront respectées avec la plus grande rigueur. Ne figurent dans le texte que des renvois bibliographiques, sous la forme suivante : (nom d’auteur ANNÉE DE PUBLICATION : p. XX). Ex. : (Mbembe 1991 : 58).

Les niveaux de titre (trois maximum) seront numérotés pour éviter toute confusion : 1, 1.1, 1.2, 1.2.1, etc.

Les tableaux seront établis sous Word ou OpenOffice (et non sur Excel). Toutes les illustrations et tableaux seront appelés dans le texte : (fig. 1), (tabl. I).

Les recommandations typographiques sont indiquées dans le document en pièce jointe de l'annonce.

Présentation de la revue

La revue Espaces Africains est adossée au groupe de recherche pluridisciplinaire et international Populations, Sociétés & Territoires (PoSTer) basé à l’Université Jean Lorougnon Guédé (UJLoG) de Daloa en Côte d’Ivoire. Elle a pour vocation d’apporter un savoir scientifique sur les problématiques des sciences sociales liées à la spatialisation et à la territorialisation des phénomènes sociaux en Côte d’Ivoire, en Afrique de l’Ouest, et plus généralement sur le continent. Elle s’appuie sur un réseau de correspondants nationaux et internationaux de renom basés en Europe, dans différents pays africains, et en Côte d’Ivoire.

La revue offre un espace de publication aux chercheurs confirmés et en devenir sur les questions relatives aux mutations de nos sociétés et territoires africains, dans toutes leurs diversités et spécificités locales. Elle s’intéresse aux relations entre les sociétés et leurs territoires, aux échelles locale, nationale, sous régionale et continentale, au service du développement, dans l’optique de répondre aux défis sociétaux majeurs auxquels sont confrontées nos sociétés.

Elle est donc fondamentalement pluridisciplinaire : géographie, sociologie, anthropologie, histoire, science politique, économie, et autres champs des sciences humaines et sociales, y bénéficient d’un espace privilégié d’expression.

Le comité de lecture de la revue est national et international, et la qualité de son contenu est assurée par des procédures d’évaluation par les pairs en double aveugle.

Elle est ouverte à l’envoi spontané de contributions scientifiques, autant qu’elle est alimentée par des dossiers thématiques spéciaux et l’organisation de manifestations scientifiques visant à faire avancer la connaissance dans son champ de compétence.

Elle s’adresse à la communauté académique, scientifique, au monde de la décision politique et économique, ainsi qu’au grand public, dans l’objectif de mettre la connaissance des sociétés africaines et leurs espaces à la disposition de tous.

Rédacteurs en chef

Florent GOHOUROU, Géographe, Double qualification Maître de Conférences (CAMES & CNU - Section 23) Enseignant-Chercheur –  Université Jean Lorougnon Guédé (Côte d’Ivoire), Chercheur associé – MIGRINTER (UMR 7301, CNRS, Université de Poitiers, France) fgohourou@yahoo.com

Cédric AUDEBERT, Géographe, Directeur de Recherches au CNRS, Laboratoire caribéen des sciences sociales (CNRS, UMR 8053, Université des Antilles, France) cédric.audebert@cnrs.fr

Comité éditorial

  • Cédric AUDEBERT, Directeur de Recherches au CNRS, Université des Antilles (France)
  • Céline Yolande KOFFIE-BIKPO, Professeure Titulaire, UFHB (Côte d’Ivoire)
  • Florent GOHOUROU, Maître de Conférences, UJLoG (Côte d’Ivoire)
  • Michel DESSE, Professeur de Classe exceptionnelle, Université de Nantes (France)

Secrétariat de rédaction

  • Akotto Ulrich Odilon ASSI, Enseignant-Chercheur, UJLoG (Côte d’Ivoire)
  • Angela Éphrem OSSORO, Enseignant-Chercheur, UJLoG (Côte d’Ivoire)
  • Christian WALI WALI, Enseignant- Chercheur, Université Omar-Bongo (Gabon)
  • Gue Pierre GUELÉ, Enseignant-Chercheur, UJLoG (Côte d’Ivoire)
  • Kopeh Jean-Louis ASSI, Enseignant-Chercheur, UJLoG (Côte d’Ivoire)
  • Mohamed KANATÉ, Enseignant-Chercheur, UJLoG (Côte d’Ivoire)
  • N’kpomé Styvince Romaric KOUAO, Enseignant-Chercheur, UJLoG (Côte d’Ivoire)
  • Quonan Christian YAO-KOUASSI, Enseignant- Chercheur, UJLoG (Côte d’Ivoire)

Membres internationaux du comité scientifique et de lecture

  • Amadou DIOP, Professeur Titulaire, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)
  • Amélie-Emmanuelle MAYI, Maître de Conférences, Université de Douala (Cameroun)
  • BARA MBOUP, Maître de conférences, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)
  • Charef MOHAMMED, Professeur Titulaire, Université d’Agadir (Maroc)
  • Cheikh N’GUIRANE, Maître de Conférences, Université des Antilles (France)
  • Christine MARGÉTIC, Professeure des Universités, Université de Nantes (France)
  • Fabio VITI, Professeur de 1 ère Classe, Université Aix-Marseille (France)
  • Follygan HETCHELI, Professeur Titulaire, Université de Lomé (Togo)
  • Guy Serge BIGNOUMBA, Professeur Titulaire, Université Omar-Bongo (Gabon)
  • Kossiwa ZINSOU-KLASSOU, Professeure Titulaire, Université de Lomé (Togo)
  • Koudzo Yves SOKEMAWU, Professeur Titulaire, Université de Lomé (Togo)
  • Léandre Edgard NDJAMBOU, Maître de Conférences, Université Omar-Bongo (Gabon)
  • Michel DESSE, Professeur de Classe exceptionnelle, Université de Nantes (France)
  • Moussa GIBIGAYE, Professeur Titulaire, Université d’Abomey-Calavi (Bénin)
  • Patrick POTTIER, Professeur des Universités, Université de Nantes (France)
  • Rémy BAZENGUISSA-GANGA, Directeur d’études, Institut des Mondes Africains (France)
  • Serge LOUNGOU, Maître de Conférences, Université Omar-Bongo (Gabon)
  • Toussain VIGNINOU, Professeur Titulaire, Université d’Abomey-Calavi (Bénin)

Membres nationaux du comité scientifique et de lecture

  • Adou Marcel AKA, Maître de Conférences, UJLoG (Côte d’Ivoire)
  • Anoh Paul Koffi KOUASSI, Professeur Titulaire, UFHB (Côte d’Ivoire)
  • Arsène DJAKO, Professeur Titulaire, UAO (Côte d’Ivoire)
  • Atsé Alexis Bernard N'GUESSAN, Maître de Conférences, UFHB (Côte d’Ivoire)
  • Axel Désiré Dabié NASSA, Professeur Titulaire, UFHB (Côte d’Ivoire)
  • Céline Yolande KOFFIE-BIKPO, Professeure Titulaire, UFHB (Côte d’Ivoire)
  • Dadja Zénobe ETTIEN, Maître de Conférences, UAO (Côte d’Ivoire)
  • David Pébanagnanan SILUÉ, Maître de Conférences, UPGC (Côte d’Ivoire)
  • Didié Armand ZADOU, Maître de Conférences, UJLoG (Côte d’Ivoire)
  • Fato Patrice KACOU, Maître de Recherches, UFHB (Côte d’Ivoire)
  • Gbété Jean Martin IRIGO, Maître de Conférences, UPGC (Côte d’Ivoire)
  • Drissa KONÉ, Maître de Conférences, UFHB (Côte d’Ivoire)
  • Irène KASSI-DJODJO, Maître de Conférences, UFHB (Côte d’Ivoire)
  • Kouadio Eugène KONAN, Maître de Conférences, UFHB (Côte d’Ivoire)
  • Yao Jean-Aimé ASSUÉ, Maître de Conférences, UAO (Côte d’Ivoire)

Places

  • Université Jean Lorougnon Guédé
    Daloa, Côte d'Ivoire (BP 150)

Date(s)

  • Tuesday, May 31, 2022

Keywords

  • instabilité politique, crise économique, migration, sécurité alimentaire, crise sanitaire, question environnementale, organisation interétatique, Afrique

Contact(s)

  • Florent Gohourou
    courriel : poster_ujlog [at] espacesafricains [dot] org

Information source

  • Florent Gohourou
    courriel : poster_ujlog [at] espacesafricains [dot] org

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Mutations sociétales et spatiales africaines », Call for papers, Calenda, Published on Friday, March 18, 2022, https://doi.org/10.58079/18i2

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search