HomeRegards croisés : iconographie, vestiges, pratiques socio-culturelles des sociétés humaines du passé

HomeRegards croisés : iconographie, vestiges, pratiques socio-culturelles des sociétés humaines du passé

*  *  *

Published on Thursday, March 17, 2022

Abstract

Cette journée d’étude propose de s’intéresser aux sociétés anciennes dont les sources textuelles sont limitées et pour lesquelles l’iconographie peut jouer un rôle fondamental dans leur appréhension. Il s’agit donc de mettre en lumière les possibilités et les perspectives qu’offre l’iconographie mais également ses limites, afin de savoir comment et jusqu’à quel point il est possible de l’utiliser, seule ou en relation avec les vestiges archéologiques, pour nous éclairer sur les pratiques socio-culturelles qu’elle illustre.

Announcement

Cet événement a été reporté à une date ultérieure

Présentation

L’iconographie représente une source d’informations dans laquelle les archéologues puisent volontiers pour compléter l’analyse et l’interprétation des données matérielles. Qu’il s’agisse d’inscriptions, de symboles ou encore de scènes imagées d’ordre divers (mythologiques, religieux, sociaux ou même privés / intimes) représentés sur des supports variés, tous offrent la possibilité d’étudier les pratiques et les croyances des sociétés humaines du passé. Lorsque ces sociétés ne présentent pas ou peu d’écriture alphabétique, les images deviennent l’un des principaux vecteurs d’informations, elles peuvent néanmoins se démarquer de l’élément qu’elles retranscrivent et ne pas en fournir une copie exacte. Il s’agit donc de savoir comment et jusqu’à quel point il est possible d’utiliser l’iconographie, seule ou en relation avec les vestiges archéologiques, pour nous éclairer sur les pratiques socio-culturelles qu’elle illustre. L’objectif de cette rencontre est :

  • d’analyser ce rapport entre iconographie, archéologie et pratiques socio-culturelles ;
  • de mettre en lumière les possibilités et les perspectives qu’offre l’iconographie ;
  • de poser les limites de l’iconographie.

Cette journée d’étude fournira aux doctorants et chercheurs l’occasion de s’intéresser aux sociétés anciennes1 dont les sources textuelles sont limitées (aucune restriction géographique ni chronologique) et pour lesquelles l’iconographie peut jouer un rôle fondamental dans leur appréhension. Les cas d’études seront liés par la volonté commune de proposer des approches et des applications méthodologiques de l’emploi de l’iconographie pour la compréhension de la culture matérielle et des pratiques socio-culturelles de telles sociétés.

Informations pratiques

La journée d'étude aura lieu le samedi 23 avril 2022 à l'Institut National d'Histoire de l'Art, 75002, Paris, dans la salle Walter Benjamin au rez-de-chaussé de 9h30 à 17h30.

Vous pouvez consulter le programme ci-dessous et le télécharger au format PDF en bas de la page dans la section "fichiers attachés".

Programme

Samedi 23 avril 2022

9h30–10h00     Accueil intervenants & publics

10h05–10h30   Présentation de la Journée

  • Alexia MORETTI, est docteur en archéologie préhispanique de Sorbonne Université et chercheuse associée au CeRAP. Ses recherches visent à une meilleure compréhension de la société Recuay (100-700 ap. J.-C.) au travers de l’étude de sa culture matérielle. Depuis 2013 elle participe à des missions archéologiques au Pérou et collabore avec différents musées pour l’étude, la préservation et la valorisation du matériel culturel préhispanique.
  • Mélanie FERRAS, est docteur en archéologie de Lettres Sorbonne Université et chercheuse associée au CeRAP. Elle développe une recherche pluridisciplinaire sur les vestiges archéologiques des pratiques musicales et sonores des Andes centrales préhispaniques. Elle est archéologue de terrain dans le Programme de Recherche Archéologique et de Conservation Chavín de Huántar, Ancash, Pérou, et a enseigné à Lettres Sorbonne Université et à l’Université de Picardie Jules Verne.

10h30–11h00    Pauline MANCINA, L’iconographie du cacao, témoin clé des interactions socio-culturelles en Amérique préhispanique ?

  • Pauline MANCINA, est docteur en Théorie et pratique de l’Archéologie et chercheuse indépendante. Après une thèse doctorale intitulée « De la cuisine à l’offrande, symboliques alimentaires en Méso-Amérique (1200 av. J.-C.–1521 ap. J.-C.). », elle étend désormais sa recherche au-delà des frontières méso-américaines dans la perspective de comprendre les interactions et les schémas de pensées des cultures amérindiennes au travers des pratiques culinaires.

11h00–11h30    Manon VALLÉE, L’oiseau dans la pensée figurative des sociétés nord-italiques au premier âge du Fer

  • Manon VALLÉE, est docteur en Art et Archéologie protohistorique de Sorbonne Université, à Paris. Ses recherches s’articulent autour de l’expression iconographique et symbolique des sociétés protohistoriques en Europe centrale et occidentale. Elle s’intéresse plus spécifiquement aux relations entretenues entre les humains et les animaux au travers d’une lecture pluridisciplinaire des productions matérielles de ces sociétés.

11h30–12h00    Margaux SPRUYT, Pratiques cynégétiques sous le règne d’Assurbanipal : l’apport des sources iconographiques

  • Margaux SPRUYT, est docteur en Histoire de l’art du Proche-Orient ancien de Sorbonne Université (UMR 8169-Orient et Méditerranée) et du MNHN Paris et a soutenu une thèse intitulée : « Du galop libre à la posture honorifique : fonction et représentation des équidés au Proche-Orient au Ier millénaire av. J.-C. ». Elle a été chargée de cours à la Sorbonne (2015-2019) et à l’Institut Catholique (2020-2022), et est actuellement chercheuse post-doctoral au Vorderasiatisches Museum de Berlin (2021-2022).

12h00–12h30     Discussion - Questions

12h45–14h15     Pause déjeuner

14h30–15h00    Jean-François BRETON, Les Syriens en mer rouge aux premiers siècles de notre ère : problèmes d’iconographie

  • Jean-François BRETON, directeur de recherche au CNRS, affecté à l’UMR 7041 (ArScAn. Maison Ginouvès. Nanterre), a été directeur de missions archéologiques françaises au Yémen et directeur du Centre Français des Etudes Ethiopiennes (Addis-Abeba). Il est éditeur de la collection « Fouilles de Shabwa », BAH, IFPO/CEPREFA, vol 2-6.

15h00–15h30    Anne BERLAN-BAJARD, La place centrale de l’iconographie dans l’étude des pyrrhiques d’amphithéâtre

  • Anne BERLAN-BAJARD, ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, est maître de conférences HDR à l’Université Bordeaux-Montaigne et membre de l’Institut Ausonius (UMR 5607). Ses travaux de recherche portent principalement sur les spectacles du monde romain et sur leurs liens avec l’idéologie impériale, ainsi que sur les rapports d’influence réciproque que ces spectacles entretenaient avec l’iconographie contemporaine.

15h30–16h00    Alexia MORETTI & Melanie FERRAS, De l’instrument joué à la pratique représentée : comprendre les figures de flutistes dans l’iconographie recuay

16h00–16h30    Ludivine CAPRA, Étude des artisanes en Gaule romaine (Ier - IIIe siècles) : les enjeux d’une approche iconographique

(en visio-conférence)

Ludivine CAPRA, est titulaire d’un master recherche en archéologie de l’Université de Strasbourg. Dans le cadre de ses recherches elle a étudié les représentations et les dénominations des femmes artisanes romaines en Gaule pour la période du Ier au IIIe siècle de notre ère. Elle est actuellement étudiante en échange Erasmus à Durham (R-U) et souhaite commencer un doctorat en archéologie romaine.

16h30–17h00   Discussion - Questions

17h00–17h30   Synthèse de la Journée

17h30–18h30   Pot

Organisation et comité scientifique

  • Alexia Moretti (Docteur, Lettres Sorbonne Université - CeRAP)
  • Mélanie Ferras (Docteur, Lettres Sorbonne Université - CeRAP)
  • Nathalie Ginoux (Professeur, Lettres Sorbonne Université - Centre André Chastel)
  • François Cuynet (Maître de conférence - HDR, Lettres Sorbonne Université, CeRAP)

Note

Par société, nous entendons un ensemble d’individus et de groupes qui interagissent en se référant à des règles et à des valeurs communes d’action et de pensée et se considèrent comme appartenant à un même « tout ». (M. Godelier, Au fondement des sociétés humaines, 2007, p. 146).

Places

  • RDC, Salle Walter Benjamin - 2 rue Vivienne
    Paris, France (75)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Saturday, April 23, 2022

Keywords

  • iconographie, archéologie, pratique, croyance, société ancienne, culture matérielle

Contact(s)

  • Alexia Moretti
    courriel : regards [dot] croises [at] outlook [dot] com

Information source

  • Alexia Moretti
    courriel : regards [dot] croises [at] outlook [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Regards croisés : iconographie, vestiges, pratiques socio-culturelles des sociétés humaines du passé », Study days, Calenda, Published on Thursday, March 17, 2022, https://doi.org/10.58079/18i3

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search