HomeHabiter le temporaire

HomeHabiter le temporaire

Habiter le temporaire

Créer et chercher en condition métropolitaine

*  *  *

Published on Friday, April 01, 2022

Abstract

Non-lieu, ville liquide, ville générique : la métropole actuelle et les espaces urbains qui en sont constitutifs posent des conditions de vie, de création et de recherche singulières, caractérisées par leur dimension intrinsèquement temporaire. Habiter, occuper, résider, sont trois régimes qui déclinent différentes manières de faire « en habitant » – entendu comme nom et participe présent –, que cette journée d’études propose de décrire, afin d’explorer certains des enjeux éthiques, épistémologiques et théoriques qu’ouvre l’impact du temporaire. Au travers de regards critiques et de dialogues entre artistes, acteurs engagés et chercheurs, il s’agit de cerner ce qui lie et différencie des formes qui toutes revendiquent un rapport « situé » aux territoires et lieux de recherche et création. Il s’agit ainsi d’observer ce qui constitue peut-être une nouvelle posture de recherche et création, tout autant qu’une stratégie d’action (politique ?) face à la condition métropolitaine actuelle.

Announcement

Argumentaire

Le temporaire comme condition métropolitaine

Non-lieu, ville liquide, ville générique : la métropole actuelle et les espaces urbains qui en sont constitutifs posent des conditions de vie, de création et de recherche singulières. Celles-ci sont fortement dépendantes des enjeux urbains, sociaux, économiques et politiques constitutifs de sa construction et de son fonctionnement. Plus concrètement, les dynamiques de transformations permanentes (grand projet urbain, rénovation urbaine, recyclage du foncier…) à l’œuvre dans les métropoles créent des phénomènes de précarité, de tensions sociales, de mobilités subies, … Ce qui réunit ces espaces en transformation, c’est leur dimension intrinsèquement temporaire. C’est à ce titre qu’il semble que la dimension de temporaire permanent constitue le caractère dominant de la condition métropolitaine contemporaine.

Souvent valorisés par les acteurs publics et privés, dans le champ de l’art et de l’urbanisme, la question et les formes du temporaire, comme celle des modes d’occupation qui s’y associent et sont développées par les artistes et collectifs pluridisciplinaires, ne cessent de gagner en visibilité : lieu d’urbanisme transitoire, résidence d’artiste dans des territoires en transformation, urbanisme culturel, aménagement temporaire d’espace public, programmation événementielle pour la concertation des habitants…

Depuis plusieurs décennies, nombre de chercheurs et acteurs de la société civile critiquent la précarisation que ce temporaire engendre pour les occupants, la gentrification qu’il implique et l’instrumentalisation qui peut être faite de ce type d’initiatives « alternatives » (Pattaroni, 2020 ; Piraud, 2020) associé aujourd’hui au champ d’urbanisme transitoire. Mais en regard, on constate que ces logiques du temporaire et du transitoire stimulent un ensemble de contre-pratiques, de recherche d’alternatives et de formes de résistance, auquel artistes et chercheurs participent. Certains s’engagent par exemple dans l’émergence de nouveaux lieux, via des dynamiques collectives de recherche et de création ancrée sur le terrain mais déployant des rapports institutionnels et politiques différents : tiers-lieux, art/run/space, collectif citoyen pluridisciplinaire, recherche-action… Chacun revendiquant un nécessaire ancrage au sein de la métropole, d’autres assumant cette condition du temporaire.

Cette tendance à  l’institutionnalisation du temporaire dans le champ de l’art et de l’urbanisme notamment, conduit à la nécessité  d’interroger la pertinence mais également les limites de certaines de ces initiatives : instrumentalisation politique, difficulté voire incapacité à marquer de manière pérenne les lieux, événementialisation des dynamiques de création… Entraînant parfois un désamorçage critique, ces limites n’en sont parfois pas moins régulièrement débordées par les dynamiques informelles et mouvements que peuvent engager ce type de lieu et d’activité.

Trois régimes de recherche (&) création face au temporaire 

Dès lors, la dimension « temporaire » devient parfois constitutive et constituante d’approches de recherche et de création différentes, posant des enjeux éthiques et épistémologiques parfois antagonistes. Trois “régimes” (M. Stock) sont en particulier observables qui permettent de couvrir un panorama de pratiques tout en structurant un exercice comparatif : habiter, occuper et résider. Du fait de cette appréhension du temporaire, chacun de ces régimes instaure en effet des rapports différents à l'activité et au lieu comme espace d'inscription et de déploiement.

  • L’habiter est ici entendu dans son acception classique : un régime qui engage le temps long, l’ancrage local et la quotidienneté.
  • L’occupation instaure un rapport de rupture et d’indéfinition, une portée instituante singulière.
  • Enfin, la résidence, qui renvoie aussi à un dispositif institutionnel, induit une présence temporaire et singulière aux lieux.

Ces trois régimes déclinent différentes manières de faire « en habitant » – entendu comme nom et participe présent –, que cette journée d’études propose de décrire, afin d’explorer certains des enjeux éthiques, épistémologiques et théoriques qu’ouvre cet impact du temporaire. Au travers de regards critiques et de dialogues entre artistes, acteurs engagés et chercheurs, cette journée d’études se propose de cerner ce qui lie et différencie des formes qui toutes revendiquent un rapport « situé » aux territoires et lieux de recherche et création. Il s’agit ainsi d’observer ce qui constitue peut-être une nouvelle posture de recherche et création, tout autant qu’une stratégie d’action (politique ?) face à la condition métropolitaine actuelle.

Programme

9H Accueil des participants

  • 9H30 Mot d’accueil par Marion Hohlfeldt (directrice EUR CAPS et MCF Histoire de l’Art, Université Rennes 2) ;
  • Introduction par Étienne Delprat (MCF Arts plastiques, Université Rennes 2) et Émeline Jaret (MCF Histoire de l’Art, Université Rennes 2) 

10H-12H Habiter métropolitain. Le temporaire comme condition de vie et de création ?

Modération : Étienne Delprat

  • Hélène Bailleul (co-directrice EUR CAPS et MCF Aménagement de l’espace et urbanisme, Université Rennes 2)
  • Paul Citron (co-directeur La preuve par 7)
  • Thomas Aguilera (MCF en science politique, Sciences Po Rennes)

12H-13H30 Pause - Déjeuner

13H30-15H30 Occuper. Un régime d’habiter oppositionnel

Modération : Marion Hohdlfeldt

  • Tibo Labat (Architecte et artiste)
  • Tristan Deplus (Artiste, résident de l’EUR CAPS),
  • Étienne Delprat (Artiste, architecte, MCF Université Rennes 2)

16H-18H Résider. Penser les cadres d’interaction entre artiste(s) et territoire(s)

Modération : Émeline Jaret

  • Thomas Teurlai (artiste, Le Wonder)
  • Émeline Jaret (MCF en Histoire de l’art, Université Rennes 2)
  • Sophie Kaplan (Directrice, La Criée Centre d’art contemporain)

18H30-20H30 Discuter en faisant

Conférence-performance « Gestes mineurs : De la valeur du geste artistique comme inscription et instauration des lieux » par Ilot R et Étienne Delprat : réalisation collective in situ de pizza et diffusion sonore.

Places

  • Université Rennes II 4, rue du Bois-Perrin
    Rennes, France (35)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Monday, April 11, 2022

Keywords

  • temporaire, résidence, occupation, habiter, recherche-création, arts plastiques, architecture, urbanisme, métropole

Contact(s)

  • Emeline Jaret
    courriel : emeline [dot] jaret [at] gmail [dot] com
  • Etienne Delprat
    courriel : etienne [dot] delprat [at] univ-rennes2 [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Emeline Jaret
    courriel : emeline [dot] jaret [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Habiter le temporaire », Study days, Calenda, Published on Friday, April 01, 2022, https://doi.org/10.58079/18l6

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search